TomTom présente IndiGO, une interface pour les voitures basée sur Android Automotive

Nicolas Furno |

TomTom ne veut plus se contenter de diriger les conducteurs sur la route, le spécialiste des logiciels de navigation a de plus grandes ambitions désormais. Avec le projet IndiGO, l’entreprise souhaite proposer une interface complète pour les écrans installés sur les tableaux de bord des voitures électriques. Un projet ambitieux, même s’il se base sur une brique existante et bien connue : Android Automotive OS.

Pourquoi utiliser IndiGO au lieu d’Android Automotive ? TomTom a remplacé tous les services de Google par d’autres composants. La cartographie avec la navigation est maison, naturellement, c’est donc l’expertise de TomTom qui prime pour calculer les itinéraires en fonction du trafic, mais aussi de la batterie intégrée à la voiture. Même si ce n’est pas une obligation, ce nouveau système est pensé pour l’électrique et il intègre tout le nécessaire pour recharger la batterie, dont une liste de bornes triées en fonction de leur puissance.

Google Assistant a été remplacé par Alexa d’Amazon pour toutes les commandes vocales. TomTom ajoute sa propre dose d’intelligence, notamment pour bloquer les commandes en fonction du contexte. Un exemple donné dans la vidéo concerne la réponse aux messages textuels, qui ne pourra se faire qu’à l’arrêt à un feu rouge et non en conduisant. Pour le multimédia, on repère Spotify dans la démonstration, mais comme Android Automotive reste à la manœuvre sous le capot, les services pourront développer des apps pour IndiGO.

D’ailleurs, TomTom insiste sur la modularité de son système, pensé pour permettre aux constructeurs automobiles de créer leurs propres apps ou de modifier les existantes. Un bon exemple concerne les contrôles de navigation qui sont différents d’un véhicule à l’autre et qui pourront être modifiés sans toucher au reste. Le système s’adapte aussi à chaque voiture, puisqu’il doit être capable de s’intégrer dans des tableaux de bord variés, avec un nombre d’écrans différent d’un modèle à un autre.

Sur cet exemple, IndiGO gère trois écrans, plus l’affichage en tête haute (image TomTom).

TomTom n’a annoncé aucun partenariat avec un constructeur automobile à ce stade. Il va falloir convaincre face à Android Automotive qui est fourni gratuitement et qui peut déjà être modifié en profondeur, puisqu’il est modulaire et open-source. Quoi qu’il en soit, si TomTom réussit son pari, c’est aussi Google qui renforce sa position de futur leader du secteur :

Android Automotive : Google bien parti pour remporter la bataille des OS de voiture

Android Automotive : Google bien parti pour remporter la bataille des OS de voiture


avatar KyVan | 

La compagnie aérienne indienne IndiGo et les parkings Indigo homonymes vont apprécier ce partage... Plus que jamais, la casse des caractères est importante !

avatar Almux | 

Les voitures sous Android risquent d'être hackables à souhait... à moins d'y interdire tout ajout d'applications tierces.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@Almux

Android tourne dans une machine virtuelle et cela en plus des défense classique propre à Android.

Ensuite, les services autos ne sont pas dans la partie Android mais dans une autre machine virtuelle le plus souvent utilisant un OS temps réel.

Tout est hackable mais en suivant des règles, les angles d’attaques s’amenuisent fortement.

avatar grdelage | 

L’intégration du head-up display pourrait faire une différence dont tous les GPS connectés par Android ou car play sont privés.

avatar Nicolas Furno | 

@grdelage

Il me semble qu’il y a des voitures avec affichage tête haute qui reprennent les infos de CarPlay au moins (je sais pas pour Android Auto). Tout comme d’autres affichent les infos sur l’écran derrière le volant, c’est une option proposée par CarPlay.

avatar r e m y | 

C'est un domaine pour lequel la réalité augmentée (en head up display) pourrait apporter beaucoup, sous réserve de réglementer très strictement le degré de modification de ce que perçoit le conducteur de son environnement (pour des raisons évidentes de sécurité).

avatar radeon | 

@r e m y

"en head up display"

Faudrait quand même que l’académie française trouve une équivalence pour ces mots qu’on puisse les dire dans notre langue 😛

avatar r e m y | 

Pardon... en bon français on dit "affichage tête haute"

L'enjeu consiste à afficher directement dans le champ de vision du conducteur les informations utiles sans qu'il ait besoin de quitter la route des yeux, glisser dans l'environnement des éléments additionnels (une flèche indiquant précisément la route à prendre, un cercle rouge attirant l'attention sur un panneau de limitation de vitesse...) sans distraire le conducteur et sans l'empêcher de bien voir l'environnement. (Il faut en particulier légiférer pour interdire l'affichage de publicité dans le champ de vision car certains y pense déjà, pour attirer l'attention sur un magasin devant lequel on passe par exemple)

avatar radeon | 

@r e m y

:p je fais mon relou mais je trouve tjrs étrange cette manie de placer de l’anglais pour donner un style à son propos, je dois être un vieux con 😁

avatar r e m y | 

Non non, vous avez parfaitement raison. Moi même je n'aime pas l'usage de termes anglais quand le terme français existe (et encore plus l'utilisation erronée de termes anglais faux-amis car signifiant tout autre chose en français , comme digital ou versatile...)

Là ça m'a échappé car c.est un sujet sur lequel mon équipe travaille actuellement avec des équipementiers automobiles (on apporte nos compétences en ergonomie des postes de travail ou de pilotage), dont plusieurs équipementiers non francophones, et on utilise couramment l'abréviation HUD dans nos échanges.

avatar radeon | 

@r e m y

Pas de souci j’essaye de donner de bonnes habitudes à mes enfants qui partent dans l’anglicisme à tout va et quand ma grande me parle de « morning-routine » par exemple j’essaye de lui faire voir le ridicule de la chose, qu’on a une langue riche et qu’il est dommage de faire comme si il en manquait des mots.
Bon elle se fou de moi quand je dis « un courriel ».

avatar en chanson | 

@radeon

La langue est riche de ses apports extérieurs.

avatar radeon | 

@en chanson

Ouais enfin y’a apport quand on prend un mot ou une expression ailleurs qui n’existe pas mais quand c’est une semi traduction à la place des mots français …
par exemple :
« j’ai un call » : je ne vois pas l’apport linguistique par rapport à « j’ai un appel »

avatar DahuLArthropode | 

@radeon

Fuck les anglicismes!

avatar yasuo87 | 

@DahuLArthropode

Time to stop de parler English quoi 😡😡😡🤣

avatar Ourson | 

« Google Assistant a été remplacé par Alexa … »
Je me suis arrêté là, merci au revoir

avatar shaba | 

@Ourson

Dégager ces deux parasites aurait été préférable mais si de toute façon ça tourne sous Android…

avatar pagaupa | 

Je sens le grand bordel arriver dans l’automobile et plus d’un écran qui ne sera pas utilisé par certains conducteurs pour autre chose que la climatisation...

avatar BananaYatta | 

On remarque le support d’Airplay sur la capture, côté passager tout à droite.

avatar draco1544 | 

J’ai une voiture avec android automotive, ça marche super bien. L’interface d’IndiGO a l’air d’être mieux pensée et plus joli, hâte de voir qu’elles vont être les constructeurs qui vont adopter cette solution

avatar draco1544 | 

« Android Automotive qui est fourni gratuitement » fourni gratuitement au constructeurs automobiles ?!?! Mais pourquoi ? Les données collectées doivent être énormes alors pour rentabiliser

avatar Nicolas Furno | 

@draco1544

Même modèle qu’Android.

avatar GaelW-Mac | 

"C'est gratuit, c'est toi le produit" ;)

avatar yasuo87 | 

Good morning à 12:10 hmm hmm 🤪

avatar marc_os | 

Moi j'espère que CarPlay permettra cela.
Cela pourrait être hyper intéressant aussi dans le cadre d'un "rétrofit" (que j'envisage pour ma vieille thermique à l'arrêt et attendant des jours meilleurs).

avatar fredsoo | 

Android automotive est un système natif dans les véhicules où comme CarPlay c’est une interface adaptée déportée?

CONNEXION UTILISATEUR