Les pertes de mémoire d'Apple face à la concurrence

Pierre Dandumont |

Sur le secteur des systèmes sur puce, la concurrence se réveille et l’avance prise par Apple au lancement des puces M1 en 2020 se réduit comme peau de chagrin. C’est ce que nous avons expliqué dans une analyse publiée récemment. Mais il y a un second domaine dans lequel Apple est en train de perdre un avantage également : la mémoire vive. Rassurez-vous, ce n'est pas un nouvel article sur le fait que les Mac arrivent avec seulement 8 Go de RAM depuis 2016.

La RAM est en haut de l'image. Image Apple.

La mémoire RAM, quelques bases rapides

La mémoire vive (RAM, pour Random Access Memory1) est la mémoire de travail d'un ordinateur au sens large. Elle contient toutes les données manipulées par le processeur (CPU) et elle se définit par plusieurs caractéristiques. Habituellement, vous trouverez le type de technologie, la fréquence, éventuellement la bande passante, le bus et plus rarement la latence.

Commençons par les deux premières propriétés, qui sont liées : actuellement, vous pouvez acheter de la mémoire DDR4 (4e génération de mémoire DDR) ou bien de la DDR5, qui est deux fois plus rapide, ou plus exactement qui transmet deux fois plus de données à fréquence identique.

La fréquence est souvent communiquée en MHz, mais c'est un abus de langage : il s'agit de l'équivalent SDRAM. Cette mémoire des années 1990 transmettait 1 bit par cycle et elle a été remplacée par la DDR qui en envoyait 2, la DDR2 qui en transmettait 4, etc. La mémoire DDR4 monte à 16 bits, la DDR5 à 32 bits. Par convention, les fabricants annoncent habituellement en équivalent SDRAM ou éventuellement en méga transferts par seconde (MT/s) : de la DDR4-3200 (parfois notée 3 200 MHz ou 3 200 MT/s, donc) fonctionne à 200 MHz en interne mais transmet autant de données qu'une mémoire SDRAM à 3 200 MHz. À la même fréquence (200 MHz), vous avez aussi la DDR3-1600 ou la DDR5-6400. Petite subtilité, il y a bien deux fréquences : une interne (200 MHz dans l'exemple) et une externe, celle du composant qui est interfacé avec la carte mère. Ce dernier est cadencé à 1 600 MHz avec de la mémoire DDR4-3200, par exemple, ou 800 MHz avec de la DDR3-1600 et 3 200 MHz avec de la DDR5-6400.

Certaines marques mettent en avant le RGB plus que les performances. Image Corsair.

Passons à la bande passante et au bus, qui sont deux valeurs liées. Depuis la fin des années 1990, les barrettes travaillent sur un bus 64 bits et transmettent 64 bits par cycle. De la DDR4-3200, encore, peut donc être notée PC4-25600. Pour obtenir cette valeur, il faut multiplier la largeur du bus par la fréquence en équivalent SDRAM (donc 3 200 x 64) puis diviser le résultat par 8 pour atteindre le résultat en Mo/s, soit 25 600 Mo/s (ou multiplier la fréquence par 8 directement, c'est plus simple). À la même fréquence, la mémoire DDR5-6400 est de la PC5-51200, etc. Dans la majorité des ordinateurs modernes, la RAM est soit sur un bus plus large, comme chez Apple, soit le système travaille sur deux canaux ou plus. Dans ce cas, de façon schématique, il accède à deux barrettes de 64 bits simultanément pour proposer l'équivalent d'un bus 128 bits (et de 256 bits sur quatre canaux, etc., vous avez compris).

La latence, enfin, indique le temps nécessaire pour accéder à une cellule, en nanosecondes. Plus elle est faible, plus les performances sont élevées. Elle dépend de la fréquence mais aussi de la technologie de la mémoire. Ce n'est pas intuitif, mais elle peut être moins bonne sur une variante moderne que sur une ancienne pour des questions de fréquence. Nous l'avons vu plus haut, la DDR4-3200 fonctionne à 200 MHz en réalité et la DDR5 est deux fois plus rapide. Mais les premières barrettes de DDR5 étaient de la DDR5-4800, soit de la mémoire à 150 MHz avec une latence moins bonne que la DDR4 mais une bande passante plus élevée. La latence est rarement communiquée par les fabricants de PC, mais se trouve parfois sur les barrettes de RAM avec la valeur CAS, qui est une partie de celle-ci : plus elle est faible, plus les performances sont élevées, avec un impact qui reste malgré tout assez modeste.

La mémoire vidéo, employée par les GPU, suit les mêmes règles mais avec des technologies différentes (GDDR, par exemple, le G voulant dire Graphic) et des bus plus ou moins larges. En entrée de gamme, vous pouvez avoir de la simple DDR4 sur un bus 64 bits, quand une carte graphique de joueurs peut intégrer de la GDDR6 sur un bus 384 bits ou de la HBM sur un bus 512 ou 1 024 bits. Certains GPU partagent aussi tout simplement la mémoire vive classique, pour des raisons économiques ou pratiques.

Sur cette carte graphique Nvidia, les puces de mémoire entourent le GPU qui est au centre. Image Nvidia.

Enfin, un point sur les performances : en théorie, un processeur doit pouvoir accéder le plus rapidement possible à la mémoire. En pratique, les puces modernes disposent de ce qu'on appelle de la mémoire cache : de petites zones de mémoire très rapides placées au plus près du processeur, dans lesquelles les données sont transférées et gardées pour être accessibles plus rapidement. Il y a plusieurs échelons (du premier niveau, L1, au troisième ou quatrième, L3 ou L4), de la plus rapide (et la plus petite) à la plus lente (et la plus imposante).

À l'usage, même les CPU les plus rapides ne profitent pas réellement de plus de 200 Go/s de bande passante, sauf dans des cas très précis. Au-delà, les gains sont anecdotiques quand ils existent. Pour la partie graphique, c'est différent : certaines tâches ont d'énormes besoins en bande passante, comme les jeux ou les calculs liés à des tâches d’intelligence artificielle.

La gestion de la mémoire chez Apple

avatar ech1965 | 

hardware.fr !!! Sort de ce site ;-) Merci pour l'article !
reste plus à Apple qu'à ajouter des barettes de ram (certes moins rapides que la mémoire unifiée) mais en la gérant comme du swap ou du cache HDD, on n'y verrait "que du feu" ...

avatar koko256 | 

@ech1965

Surtout pas. Le swap nécessite de passer son temps à recopier les données vers et depuis la RAM (car le CPU n'y a pas d'accès direct).

avatar ech1965 | 

OK mais partons avec avec 16GB de ram unifiée et un SSD.
Je suis certain qu'ajouter 64G ram en barette comme "cache/swap" entre la ram et le SSD, ça ferait une belle différence même si la ram en barette est moins rapide que l'unifiée, elle est beaucoup plus rapide que le SSD

avatar koko256 | 

@ech1965

Oui, en "cache", c'est-à-dire en transformant la ram unifiée en cache de niveau 4 et la ram sodimm en ram. Mais pas en "swap".

avatar ech1965 | 

cache/swap, ça dépend quelle partie de l'OS s'en occupe.
On a des exemples sur linux ( android) ou une partie de la mémoire est "formatée" et gérée comme "swap" et un filtre de compression est inséré dans le chemin ( compressed swap).
https://en.wikipedia.org/wiki/Zswap

avatar koko256 | 

@ech1965

Le cache est hard, le swap est soft. Mieux vaut du cache sinon le cpu passe son temps à faire du swap.

avatar melaure | 

Tu as raison sur hardware.fr on parle de constructeurs qui vendent du matériel, des composants, des configs, etc ... Cook lui nous vend de la marge ! :P

avatar cecile_aelita | 

@melaure

Ils vendent tous de la marge !
Une entreprise ça n’a qu’un seul but : faire de l’argent 😉.
Sinon ça s’appelle une association loi 1901 lol 😋

avatar calotype | 

@cecile_aelita

Alors beaucoup d’associations devraient passer en société 😂

avatar cecile_aelita | 

@calotype

Pourquoi?
Elles font toutes faillites? Lol

avatar calotype | 

@cecile_aelita

Par ce qu’il y en a beaucoup qui n’ont pas leur compte à zéro à la fin de l’année comme elles le devraient. Et parfois de beaucoup de k€ avec le cumul des années.

avatar cecile_aelita | 

@calotype

N’ayant jamais tenue d’association, je ne peux pas dire.

avatar raoolito | 

@cecile_aelita

on fait souvent un gueuleton géant avec le comité des fetes en fin d'année pour vider les bénéfices non reinvestis.
en resume les associations qui gagnent des sous ne veulent pas etre en négatif donc font autant de marge que possible durant l'année qui a bruler l'argent à lafin

avatar Patrick_C | 

@calotype

Si elle ne le redistribue pas, c’est possible et même utile pour pouvoir investir dans du matériel.

avatar mat16963 | 

@cecile_aelita

Il y a faire de l’argent et faire de l’argent…
C’est en effet la finalité de toute entreprise, mais certaines (comme Apple à l’époque ou Samsung/Google avec leurs smartphones) misent sur de réelles innovations pour faire envie et pousser directement à l’achat (sans aucun forçage direct)… les marges sont clairement plus faibles, mais ça rend le produit accessible et ils s’y retrouvent avec le volume, tout en renforçant leur image de marque…
Apple, elle capitalise justement sur l’image de marque qu’elle a acquise grâce à cette approche en réduisant les innovations au minimum syndical, en segmentant comme pas possible sa gamme (et là encore, la différence avec les autres constructeurs est que ces derniers proposent des téléphones conçus spécifiquement pour le niveau de prix en faisant certains compromis pour au final quand même un bon rapport/qualité prix, alors qu’Apple « innove » sur le ultra haut de gamme… et retire artificiellement certaines fonctions phares de ce haut de gamme pour ses autres produits, qui ne sont donc au final que du haut de gamme amputé pour pousser justement le consommateur vers le haut de gamme) et en bridant de plus en plus le logiciel pour réserver arbitrairement des fonctions software aux derniers hardware (là où Google rend ses nouvelles fonctions rétroactivement disponibles même sur les anciens Android), tout en bridant également ledit hardware (coucou le multi-session qu’on attend toujours sur le iPadOS grand public alors que la fonction existe bien pour l’éducation et l’entreprise…)

avatar cecile_aelita | 

@mat16963

Certes j’entends vos arguments mais la finalité d’une entreprise c’est de faire le plus d’argent possible.
L’étape d’après ça sera de reprocher à un joueur de foot de mettre trop de but parce que l’équipe mène déjà 6-0…. Bah non.. s’ils ont l’occasion d’en mettre un 7ème ils le feront 😋.

avatar raoolito | 

@mat16963

"comme Apple à l’époque"

apple toujours, le fait que vous ne oyez que les prix qui augmentent ne veut pas dire que la pomme n'est pas en pointe sur énormément de sujets

avatar melaure | 

Je conteste un peu le prix du Mac, puisque que moins cher à produire que ceux en Intel, mais je peux presque l'accepter si c'est pour payer macOS. C'est surtout qu' il y a en a marre du prix des options. Les options RAM et SSD, qui sont moins performants que les composants du commerce pour 4 fois le prix ... Il est temps que Cook passe la main !

avatar cecile_aelita | 

@melaure

Effectivement j’entends vos arguments. Mais du coup, si on ne joue pas sur le carte du porte monnaie, quelle sera la solution pour éviter que les gens achètent en masse un iPhone un iPad un Mac etc …?
Parce que l’avantage d’un iPhone à 1200-1400€… c’est que ça évite la surconsommation… madame Michu … elle ne va pas acheter un iPhone à 1500€ pour faire ce qu’elle a a faire avec un smartphone, et du coup elle conserve le sien.
Si le prix s’écroule … évidement que les gens vont beaucoup plus acheter et renouveler leur matériel plus souvent par envie et non par besoin.

avatar melaure | 

Même en mettant des options à des prix corrects comme chez tous les grands constructeurs de PC, le Mac restera un produit cher. Donc on va pas renouveler si souvent que ça ...

Exemple un MacBook Pro M3Max 36/4To : 5400 euros. Si au lieu du tarif de Cook l'escroc, on compte le vrai prix du SSD (et encore c'est un prix grand public, pas celui qu'ils ont en usine qui est bien bien en dessous), c'est 300 euros au lieu de 1400. Le MBP coûterait quand même encore 4100 euros. Je ne sais pas vous, mais je ne vais pas changer tous les ans. Je vais le garder entre 6 et 10 ans !!!

avatar cecile_aelita | 

@melaure

Ah non c’est sûr que 4100€ je ne le change pas tous les ans😅. Mais quand on voit que 1600€ un iPhone … certains le changent tous les ans … et pourtant vous non plus je ne pense pas que 1600€ vous le changeriez tous les ans … donc si ça se trouve 4100€ pour un mac … ça ne les arrêterait pas 🫤.

Mais au delà de ça. Dans l’absolu baisser le prix des options serait un choix en effet à condition que le prix de départ monte alors.
Le vrai soucis pour moi c’est que si Apple ne vendait que des Mac à 16-32Go de base (et augmente cette valeur chaque année)… plus aucun intérêt pour eux d’optimiser les apps ni le système … et donc ceux qui ont une machine avec 8Go vont avoir une machine inutilisable 🫤. Puis l’année d’après ça sera les machines à 16Go qui seront inutilisables puis l’année d’après 32 etc etc …
En tout cas le choix d’Apple ne plaît pas à certains ici. Moi ça me convient très bien.

avatar koko256 | 

"Rassurez-vous, ce n'est pas un nouvel article sur le fait que les Mac arrivent avec seulement 8 Go de RAM depuis 2016."
Dommage je viens de faire des 🍿

avatar cecile_aelita | 

@koko256

Oula vous pouvez même en refaire un bol lol.

avatar cecile_aelita | 

« Rassurez-vous, ce n'est pas un nouvel article sur le fait que les Mac arrivent avec seulement 8 Go de RAM »
J’adore l’aveu du « rassurez vous » 😂😂!!
Même vous vous avez compris que ça commence à se voir que c’est des articles putaclics 😂😋!!
Mais on laisse le petit lien juste après au cas où 😅

avatar raoolito | 

@cecile_aelita

vu le nombre d'allusions le long de l'article on sent quand même que ça travaille le rédacteur au minimum 😅

avatar cecile_aelita | 

@raoolito

Mais clairement ^^.
J’ai lu l’article après, et au final le « rassurez vous » est clairement de l’hypocrisie lol.
Ça parle totalement du fait que Apple vendent des machines avec trop peu de mémoire pour l’auteur ^^.

avatar Faabb | 

@cecile_aelita

Non, c’est réduire l’article à un clin d’œil et un rappel sur le sujet en passant. Si on ne connecte pas d’écran 4k/5k/6k et que l’on n’a pas un usage intensif et/ou 10 webapps ouvertes, on ne sera pas limité par la dotation en ram de l’entrée de gamme ces dernières années.
L’important c’était d’expliquer les choix d’ingénierie d’Apple, ce que font les autres acteurs de l’industrie et ce que pourrait faire Apple pour les futures évolutions.
L’article explique que la BP de la Ram n’est plus limitante pour le CPU au delà de 200go/s (pipeline longs, traitement complexes), alors que du côté GPU et NPU, les pipeline de calculs sont extrêmement courts donc rapides. Là, une BP supérieure amènera un gain. C’est sympa de le savoir.

J’appuie tout à fait le besoin d’un ordi qui consommerait extrêmement peu (moins encore que le mini m2).

Au passage, le Mac Pro 2019 consomme 300w au repos et jusqu’à 1500w en pointe avec la double CGU, le max de ram et le plus gros xeon… Les studio max ultra ne sont pas tout à fait comparables, mais la consommation max est réduite par 5 ou 6.

avatar cecile_aelita | 

@Faabb

C’est bien plus qu’un clin d’œil 😋! C’est une fixette à un moment 😉.

« J’appuie tout à fait le besoin d’un ordi qui consommerait extrêmement peu (moins encore que le mini m2). »

Idem 🙂. J’adorerai (comme je le disais plus bas) un « MacBook light ».
Genre avec un écran 1-60hz, du wifi basse conso, un processeur avec la finesse de gravure des M3 mais les performance moindre qu’un M1 etc etc … bref une machine qui ne servirait que pour de la bureautique mais qui consommerait en totalité 1-2Wh max !
Une autonomie de 50-60h… un cycle de charge par semaine donc une batterie qui pourrait encaisser 500-1000 cycles et donc tenir 10–12 ans …
Ça je signe direct moi 🙂.

avatar bozzo | 

@cecile_aelita

Assez d’accord avec cette vision d’un portable : consommation réduite et batterie durant longtemps.
Ceci dit, c’est un peu ce que tente Apple avec des processeurs qui intègrent des cœurs basse consommation et d’autres plus puissants.
Mais au-delà d’un certain niveau (de réduction de la consommation, et donc de puissance), il pourrait y avoir quand même un problème : même aller sur internet pourrait devenir difficile !
PS : après autant de lol, Cécile, on risque de te surnommer lol-aelita… 😊
PS2 : je ne sais pas si c’est mieux que magic-Cécile…

avatar cecile_aelita | 

@bozzo

Ça pourrait même être LOLita 😅😂

avatar raoolito | 

@Faabb

"Non, c’est réduire l’article à un clin d’œil et un rappel sur le sujet en passant. "

oui oui c pas le sujet de l'article, et oui cnest un sujet annexe qui ne pouvait pas au moins être mentionné...
... mais Pierre l'a en travers de la gorge (à juste titre sur le fond!) et l il n'arrive pas à le cacher complètement 🙂

avatar yod75 | 

Les M1 auront eu un grand mérite : secouer un marché sérieusement sclérosé. Le fait que l'avance d'Apple diminue est logique dans une économie de marché : quand un acteur prend une nette avance, les autres ont 2 possibilités : s'adapter à marche forcée ou mourrir. Ils ont choisir de s'adapter et c'est tant mieux tout le monde en profite.

J'ai peut-être lu trop vite, mais l'aspect consommation d'énergie n'est pas traité : les choix en matière de solution de mémoire ont-ils un impact sur la conso ? Il semble que, à tord ou à raison, la conso soit un driver essentiel dans les choix d'Apple, et de ce point de vue l'écart semble se stabiliser (corrigez moi si je me trompe).

Enfin, je vous partage mon étonnement concernant le volet commercial et les configs de base : pour accompagner la colle et les soudures, Jobs expliquait que la partie de mécano accompagnant l'achat d'un ordi était terminée et qu'ont devrait pouvoir acheter un ordi comme un réfrigérateur. A la clé des ordis pouvant être perçus comme étant scellés lors de l'achat.
Il semble qu'auprès du plus grand nombre le message ait été accueillit favorablement (succès commercial), même s'il fait toujours plus que débat dans les forums ; nous ne sommes pas représentatifs des acheteurs.
Ce qui me perturbe, c'est qu'alors même que les options à l'achat semblent dégager des marges impressionnantes, rien n'est fait pour faciliter leur achat : même en apple store, vouloir rajouter de la ram ou ssd nécessite de passer commande, rien en stock. Comme si Apple faisait le forcing pour pousser les acheteurs vers les configs poussives.
Si je comprends bien l'article, la RAM est importante pour les fonctions faisant appel à de l'IA. Soit. Le M4 est présenté comme orienté IA, soit. Si les premiers ordis sous M4 continuaient à être massivement proposés avec 8Mo, on arriverait au comble de l'incohérence ; patience nous saurons bientôt

avatar cecile_aelita | 

@yod75

« Il semble que, à tord ou à raison, la conso soit un driver essentiel dans les choix d'Apple »

Et en ce qui concerne mes usages, je les en remercie! Quand je vois que mes usages sont satisfaits avec la puissance de mon Mac mini 2009 qui a un core2duo… autant dire que la puissance de mon MacBook M1 est 1000 fois supérieur à ce dont j’ai besoin lol.
Donc si sa consommation est ultra réduite c’est top pour moi.
J’irais même plus loin… j’adorerais qu’ils sortent une machine avec une puissance divisée par 2 par rapport à la puce M1 mais avec une consommation négligeable … et qu’ils fassent la même chose pour tous les composants (écran (1-60hz, wifi basse conso etc …) : un MacBook Light lol : une machine qui n’aurait qu’un usage « basique bureautique » mais consommerait 1Wh en tout et pour tout ! Là ça serait une vraie révolution. La machine avec une batterie qui tiendrait 1 semaine en usage bureautique et du coup… si on recharge qu’une fois par semaine … avoir une batterie qui tiendrait 10 ans en durée de vie ! Je signe direct moi lol. Et le pire c’est que des usages de bureautique … ça couvre un public bien plus large (incroyablement plus large) que des machines avec des puissances de dingue.
Suffit de voir le MacBook Air 13 pouces … les gens voulaient une machine avec un grand écran mais n’en avaient rien à faire de la puissance des puces Mpro 🙂.

avatar Florent Morin | 

Performance brute VS usage en conditions réelles.

Exemple avec l’intelligence artificielle :
- l’activation logicielle de MLX a permis à d’augmenter les performances brutes des puces Apple Silicon
- en usage réelle, les données sont transférées en mémoire : ici, Apple économise drastiquement grâce à la mémoire unifiée.

À mon avis, Apple a encore une marge confortable. Tout n’a pas été activé.

avatar Labsyb | 

@FloMo

Je suis d’accord.

De façon plus large, j’intuite que Apple a encore du temps devant elle pour jouer avec des speed bump tranquillou quoi qu’on en dise.

Ils ont fait leur « révolution » Mx moins pour les gains en perfs brutes que pour se dégager d’Intel et ajouter un pan à leur singularité et leur indépendance (meilleure maîtrise de leur destinée). Ils peuvent encore vivre un moment avec quelques pour-cents de gains à chaque génération, juste pour justifier le renouvellement et faire parler d’eux.

On n’entend plus grand monde se plaindre des performances : au contraire la tendance est à considérer pour beaucoup que l’on en a bien assez comme ça avec sa génération n-2. Avec notamment de bonnes performances en matière d’autonomie sur les laptops.

Les problèmes de clavier et autres sont derrière elle.

Et les annonces autour de l’IA, ça mettra du temps avant de justifier un changement de paradigme brutal sur l’architecture.

avatar valcapri | 

@FloMo

Exact, Apple en a encore sous le coude et on l’a bien vu avec la rétro-ingénierie effectuée par Asahi Linux avec la façon dont fonctionne le GPU qui est complètement différent d’un GPU Nvidia ou AMD.

Et on l’a vu aussi avec les instructions AMX aussi pour l’IA. Sans compter, comme tu l’as dit toute l’accélération qu’Apple peut apporter via son logiciel.

Et il n’est pas étonnant qu’Apple se voit rattraper par ses concurrents et encore heureux. Ne pas oublier qu’un changement d’architecture ne se fait pas en 2 secondes. Apple peut très bien augmenter la vitesse de la RAM (ils l’ont fait avec le M4 déjà) et/ou la dotation de RAM. J’espère que le M5/M6 apporteront un vrai bon en avant.

avatar cecile_aelita | 

Le gros point fort que je vois à ce qu’Apple continue à maintenir des machines avec peu de mémoire c’est que ça les oblige à optimiser macOS pour de faible quantité de mémoire. Ça ferait tâche si les derniers MacBook Air M3 ramait à sa sortie lol. Sinon les machines qui ont 4-5 ans avec 8Go seraient déjà obsolètes vu que Apple (et les autres devs évidement) ne se serait pas casser la tête à optimiser macOS pour 8Go de mémoire s’ils ne vendent que des machines avec 16Go et plus!
Donc oui 8Go c’est moins que 16 (merci Jamy pour cette analyse lol), mais au moins ça évite de se tourner vers la solution de fainéantise :
J’ai une camionnette pour faire mes courses … pourquoi me casser la tête à ranger …. J’ai de la place …
C’est comme ça qu’on en arrive à avoir un logiciel (navigateur web) qui « à la base » ne sert qu’à aller sur internet normalement mais engouffre + de ram que des systèmes d’exploitation entier d’il y a 4-5 ans 😐… tout ça parce que « on a de la ram… alors pourquoi optimiser … codons avec les pieds on s’en fou » ou affichons des vidéos en 4K sur des iPhone qui ont tout juste une résolution full HD sur un écran de 14cm c’est clair que c’est indispensable ^^.
Bref oui oui je sais j’ai tort bla bla bla, c’est juste Apple qui a tort, 16Go c’est le minimum syndical même pour madame Michu etc etc 😉.

avatar reborn | 

@cecile_aelita

Le gros point fort que je vois à ce qu’Apple continue à maintenir des machines avec peu de mémoire c’est que ça les oblige à optimiser macOS pour de faible quantité de mémoire.

Ça a toujours été le cas, même avec 4 go de RAM. macOS s’adapte à la quantité de RAM dont il dispose.

Comme tu le rappelles un peu plus loin le soucis c’est les usages qui font que le web bouffe une quantité de RAM toujours plus importante chaque année.

Du coup, ce que je conseille à mes proches, c’est d’utiliser autant que possible des applications natives à la place d’onglet Web. Un onglet gmail ça bouffe facilement 500-600 mo de mémoire. Alors imaginons qu’il y en ai 3 d’ouvert..

Donc utiliser un client mail, un client de visioconf natif etc.. 👍

avatar cecile_aelita | 

@reborn

C’est pas faux. Alors que j’avais plutôt tendance jusqu’à maintenant à plutôt privilégier le contraire.
Typiquement sur mon iPhone je n’ai pas d’appli YouTube. Je préfère utiliser la version web. Après ce qu’on gagne en mémoire on le perd en stockage lol.
Parce que 300Mo juste pour lire des vidéos YouTube … c’est même plus ridicule à ce stade là … c’est bien au delà.

avatar yod75 | 

@ reborn

C'est à la fois un bon conseil et en même temps argument contre Apple : ta démonstration va dans le sens d'un produit qui contraint l'utilisateur à se plier à des pratiques que les autres n'imposeraient pas.

avatar reborn | 

@yod75

C’est du bon sens.
Sinon à ce rythme dans 5 ans il faut 24-32 go de base pour des usages qui fondamentalement n’ont pas changé depuis 2015... par contre le web.. 🤢

C’est une chose que personnellement je ne veux pas encourager.

avatar cecile_aelita | 

@reborn

+1000
Je suis totalement d’accord avec ça.
A cautionner le fait qu’il faille 2-3Go pour un simple navigateur web avec des usage qui sont les mêmes qu’il y a 10 ans … ça encourage le fait de ne rien optimiser.

avatar pocketalex | 

"De même, un Mac mini 2018 peut recevoir 64 Go de RAM quand son successeur de 2020 à base de M1 est bloqué à 16 Go."

Le Mac mini M1 était le successeur du Mac mini core i5, le modèle "bureautique " du Mac mini, et ce dernier ne pouvait absolument pas recevoir l'option 64Go de RAM
C'est le Mac mini M1Pro qui aurait du être le successeur mini core i9, le modèle "pro" du Mac mini, mais Apple a pris son temps pour le sortir. Un temps de 1 an et demi, tout de même. Pour finalement le sortir en M2Pro d'ailleurs.

Bref, on en peut pas comparer le bas de gamme et le haute de gamme, et ne pas oublier qu'il n'y a jamais eu UN Macmini, mais plusieurs :)
C'est pareil pour le Macbook Pro d'ailleurs, il y a toujours eu un modèle orienté "bureautique" et un modèle orienté "pro / usages lourds". Pas du tous les mêmes machines, et pourtant un nom commun

Et comme c'est pas les mêmes machines, on ne peut donc pas les comparer
Qui comparerait un Macbook Air et un Mac Pro ? Personne ? Pourtant il y a autant de différences entre ces deux modèles qu'entre un Mini de base et un Mini toutes options :)

avatar Pierre Dandumont | 
"peut" pas "pouvais". Le Mac mini 2018 en Core i5 n'a pas été livré avec 64 Go par Apple, mais ça n'empêche pas de le faire. Et pour le coup, je peux le confirmer : celui à côté de moi à 64 Go (ça a couté ~130 € il y a quelques mois) et c'est un 2018 en Core i5. je dois encore le passer à 512 Go de stockage au lieu de 256 Go, mais c'est moins simple.
avatar raoolito | 

@Pierre Dandumont

sur les machines de bureau, j'ai trouve pratique des ssd externes + liens symboliques aux bons endroits (et deplacer quand c'est possible les fichiers temporaires et surtout la librairie photo)
moins bidouillé que l'augmentation manuelle de la mémoire mais efficace

avatar ADK | 

Je crois qu’on ne souligne pas assez l’importance de la conso. Au delà de l’autonomie, cela permet de conserver la pleine puissance de l’ordi sur batterie. Tous les PC du boulot que j’ai eu (et encore auj) avaient des performances qui s’effondraient non branché sur secteur => inutilisables !

avatar cecile_aelita | 

@ADK

« Je crois qu’on ne souligne pas assez l’importance de la conso »

Tout à fait et ça permet aussi de moins consommer d’électricité tout simplement.
Ça va dans le sens de l’histoire.

avatar Mac1978 | 

Merci pour cet article intéressant.

Il manque me semble-t-il l’intégration des consommations dans les comparaisons, même pour la bureautique.

Pour les portables, il est évident que la consommation, et donc la durée de vie de la batterie (journalière et sur la vie de l’ordi), est un élément très important. Donc la course aux GHz est devenue un peu vaine sur ce segment, et c’est ce qu’Apple a démontré.

Pour la bureautique en entreprise, c’est enfin un facteur pris en compte. 1’000 ordi qui consomment 100W/h de plus qu’un autre modèle pour Microsoft 365 utilisé 10h/j, ça fait une sacrée différence sur la facture d’électricité en fin d’année, différence qui ne se justifie pas en terme de gain de performance. Surtout que, malheureusement, la plupart des entreprises, en tout cas de services, ne récupèrent que très rarement la chaleur excédentaire dégagée.

avatar cecile_aelita | 

@Mac1978

Je voulais aussi en parler de la consommation des parcs de machines. Mais bon … je ne pense pas que ce soit un arguments auquel les gens ICI soit sensibles.
Mais en effet je rejoins votre commentaire à 100%! Excellente analyse.

avatar Mac1978 | 

@cecile_aelita

Au moins une personne ici y est sensible : moi 😉

Merci de votre commentaire. Quand je vois ce que consomment les data center ou les centres de minage de crypto-monnaie, je ne peux être que préoccupée par la consommation des CPU et autres GPU dont seule la performance brute est recherchée.

À ce titre, et si cela se confirme, je salue la création de data center par Apple basée sur des M2 Ultra. Data Center qui pourraient bien être bien plus performants en terme de TFlops par watt que ceux basés sur Intel, AMD ou NVidia.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR