La fondation Raspberry Pi lance son clavier-ordinateur à 70 €

Florian Innocente |

À l'évocation du nom « Raspberry Pi », on pense immédiatement à une petite carte-mère pour toutes sortes de bricolages informatiques et électroniques, amateurs comme professionnels. Le Raspberry Pi 400 Personal Computer Kit entend bousculer cette image en proposant un petit ordinateur composé uniquement d'un clavier et vendu moins de 100 €.

La fondation Raspberry Pi a marié la dernière génération de sa carte-mère « Pi 4 », sortie en juin 2019 avec un petit clavier qu'elle vendait séparément pour l'accompagner. La carte-mère a été installée à l'intérieur de ce clavier et, avec ses ports intégrés, il ne lui manque qu'une souris et un écran pour fonctionner. C'est le retour de ces « claviers-ordinateurs » comment il en existait tant aux débuts de l'informatique personnelle : les Oric, Spectrum, C64, Amiga, Atari ST, etc.

Deux configurations sont en vente et disponibles en version française et Azerty : soit le Raspberry Pi 400 PC Kit complet à 100 € avec une souris, un câble HDMI, une carte microSD, une alimentation externe et un manuel de démarrage (traduit), soit le clavier seul à un peu plus de 70 € et sans rien d'autre (on l'alimentera via son port USB-C).

Dans les deux cas, le clavier comprend le Raspberry Pi 4 avec une fréquence un peu supérieure à celle de la version de 2019 (un quatre cœurs à 1,8 GHz au lieu de 1,5 GHz), 4 Go de RAM, deux sorties HDMI (4K en 60 i/s), 2xUSB 3.0 et 1xUSB 2.0, un port USB-C d'alimentation et le port à 40 broches GPIO.

La double sortie vidéo est conçue pour répondre aux besoins des configurations à deux écrans. La fondation Raspberry Pi aimerait bien voir cette solution arriver par exemple dans les centres d'appels ou à des endroits qui ne requièrent pas un PC classique. Et où on pourra se satisfaire de Linux.

Une variante dans les tons de gris, plutôt que le blanc et rose proposé aujourd'hui, est également prévue (le clavier existe déjà dans ce coloris plus classique).

Cette solution arrive aujourd'hui en France, au Royaume-uni, et aux États-Unis. D'autres pays comme l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne l'auront dans les prochains jours.


Tags
avatar marciton | 

Personne n'aime 2020 ... mais le Pi4 est sortie en Juin 2019 ... :->

avatar zspy59 | 

@marciton

2020 n’est pas une mauvaise année pour tous, pour ma part c’est juste une année atypique !

avatar oomu | 

@zspy59

"pour vous le COVID est l'évènement le plus important de votre banale vie, pour moi c'est un... jeudi." :)

avatar celebration | 

Imaginez un Magic Keyboard avec un iPad à l’intérieur. Connecté à un écran façon iMac Tournesol. ❤️

avatar jean_claude_duss | 

@celebration

Je crois que tu viens d’inventer le MacBook !

avatar loupsolitaire97 | 

@celebration

Un iPad ? Un écran tactile donc ?

Sinon c’est plutôt un Mac Mini Apple Silicon.

avatar redchou | 

@celebration

Ça coûterait aussi cher qu’un MacBook... 🤣

avatar redchou | 

Pas de date pour la version « grise » ?

avatar alohabobo | 

Héhé j’ai eu un Spectrum au début des années 80, c’est vrai que le principe est le même (bon, y’avait 16ko de RAM avec une extension royale de 32ko qui coutait un bras, pas de souris, branchement sur la télé avec le câble antenne, des magnéto cassettes pour charger les programmes en plusieurs minutes, mdr ...)

avatar guyotlo | 

@alohabobo

J’ai le même !
Souvenirs

avatar Sanid35 | 

@alohabobo

Moi je me souviens de l’amstrad cpc464 puis le 6128 ou l’atari 520 ste ;)

avatar Cric | 

A quand une version avec Windows ARM (pour ceux que Linux rebute) ?

avatar nicolaspatate | 

@Cric

Tu peux déjà installer Windows 10 sur un raspberry

avatar Steve Molle | 

@nicolaspatate

Avec quasiment 0 logiciel donc bon...

avatar Cric | 

@nicolaspatate

Bon à savoir, merci

avatar nicolaspatate | 

@Cric

Tu peux même installer Android 11 depuis quelques jours

avatar morpheusz63 | 

@Cric

Tu as tord linux c'est la vie surtout chez les dev qui mettent les mains dans le combouis, et tu peux avoir trés bien un interface qui ressemble à win 10, avec des apps.qui font le CAF et mieux optimiser et win 10 c'est pas géniales même sur un pi 4 gonflé avec 8 go de RAM , le prix ce rapproche des premiers prix nuc Intel. Et même canard PC le dis dans leurs test.

avatar Cric | 

@morpheusz63

Je n’ai pas tort puisque j’ai utilisé Linux au quotidien pendant des années sans souci.

Ce matériel ne s’adresse pas à moi mais à une personne sans connaissance informatique et qui sera équipée avec le pack Office.

avatar oomu | 

@Cric

Linux rebute ? étrange.

ici on parle de Raspberry Pi, où il s'agit essentiellement de proposer une plateforme pour s'initier, bâtir et apprendre la programmation, le prototypage et j'en passe dans une optique héritée du mouvement "Maker".

Installer Windows serait à la fois absurde et pas très intéressant (on aurait winwin, sur un tout pitit ordinateur, pour faire quoi ? lancer Office et Doom Forever ? Visual Studio ? WSL2 avec python ?!)

bah non, ça ne de sens que dans un esprit d'apprentissage et expérimentation avec justement linux.

avatar Cric | 

@oomu

Merci par la réponse argumentée. La personne à qui s’adresserait ce RPi n’est donc pas la bonne cible.

Et comme précisé précédemment, je n’ai rien contre Linux, au contraire (j’ai utilisé une Debian custom pendant quelques années avec bonheur avant de basculer sur Mac).

avatar Un Type Vrai | 

Peut-être est-il compatible Androïd ? (et donc toute une série d'app que les réfractaires à linux ont sur leur téléphone)

avatar oomu | 

"Peut-être est-il compatible Androïd ? (et donc toute une série d'app que les réfractaires à linux ont sur leur téléphone)"

ça ne l'est pas non plus.

C'est plus proche d'un ordi dans l'esprit de ce que pouvait être l'Oric 1 quand j'avais 8 ans que comme une machine pas chère pour jouer à Angry Bird ou voir son compte bancaire.

Et c'est une bonne chose : vous êtes censé la relier à des circuits électroniques, développer vos logiciels de contrôle, expérimenter avec, apprendre et prendre le contrôle du monde (l'étape finale de tout bon geek :) )

avatar oomu | 

"Merci par la réponse argumentée. La personne à qui s’adresserait ce RPi n’est donc pas la bonne cible. "

?
je ne comprends pas cette phrase.

La personne ciblée par Raspberry sont les enfants, les bricoleurs , les gens souhaitant s'initier à la programmation et le mouvement Maker

en un paquetage simple et rapide, vous avez une machine fonctionnelle, clavier déjà là, et le port GPIO.

c'est très très très pratique.

Si je gérais un club d'informatique, j'en aurais déjà acheté quelques unes.

avatar lactel | 

Je suppose que pour se remémorer le passé on peut y mettre un émulateur d’Amstrad je sais plus quoi, d’Atari XL/XE, Amiga 5-6-1200 ou autres Atari STx 🤩

avatar Sanid35 | 

@lactel

Amstrad cpc464 ou 6128 !

avatar iftwst | 

CanardPc (que j’avais acheté pour lire le test du MacARM DTK !) descendait les Pi quelque soit la version ....,cela m’a étonné.

avatar IceWizard | 

Bref c’est un portable, mais sans batterie, ni écran..
blague à part, je trouve que c’est une mauvaise solution. Il vaut mieux un petit boîtier pouvant être connecté à un clavier générique que l’on trouve partout pour pas cher, ne serait-ce que pour éviter le gag de l’ordinateur au SAV pendant des semaines (ou plus) pour un problème de touches.

avatar zspy59 | 

Je vais ressortir mon Amstrad CPC 6128 !

avatar pim | 

Ça résoud le problème du boîtier du Pi qui ressemble à une pieuvre pleine de fils, que l’on veut cacher et que l’on ne sait jamais où mettre.

Donc je trouve ça génial.

Méfiance toutefois, ont-ils régler les problèmes de throlling ? Et est-ce qu’un bouton on/off est prévu sur le clavier ? Cela choque un utilisateur de Mac de ne pas avoir ce bouton sur le clavier.

Mais à l’heure des souris et claviers sans fils, il manque à mon avis un « vrai » boîtier officiel façon Mac mini, avec alimentation intégrée, refroidissement passif, bouton on/off, et surtout emplacement pour un disque SSD pour faire un boot dessus. Les cartes SD ne durent jamais très longtemps à ce qu’il parait, le système les flingue, donc il faut envisager un boot sur un « vrai » disque (ou en réseau...) pour la pérennité de l’installation.

avatar Al_Copett | 

A la lecture de certains posts, je pense qu'il est intéressant de redéfinir l'usage pour lequel le Rasberry Pi a été créé.
Il s'agit d'une plateforme d'apprentissage pour la programmation et l'électronique, et non d'un ordinateur à usage généraliste comme se balader sur internet et les réseaux sociaux débilitants.
Une partie de logithèque de Linux est disponible sur Rasberry Pi, largement pour qu'un étudiant puisse faire son apprentissage et de même de documenter ses travaux en aller chercher l'information technique sur la partie utile d'internet, le tout pour un prix modique.

avatar oomu | 

RAH me le faut

je sais pas pourquoi il me le faut (je n'ai plus besoin de m'initier à Linux et python, électronique, etc), mais il me le faut !

#FautEteindreLeFeuDesDésirsIntérieurs #MaisIlEstSiMignon

avatar pim | 

@oomu

Même réaction pour moi. Je me dis qu’en noir il serait plus discret, qu’il faut que j’attende le noir, mais en blanc et rouge il est si kawaï !

avatar oomu | 

j'ai toujours eu un faible pour les ordis avec du rouge: Alice, Oric, etc :)

avatar BitNic | 

Grosse concurrence au nouveau Mac Pro 😉→→→→→→

avatar fredsoo | 

Petite machine géniale qui remplace avantageusement l’imac de la maison.

avatar iPop | 

Retour du CPC 6128 Amstrad ?
La forme du clavier est bizarre.

avatar Un Type Vrai | 

Et c'est où qu'on y met la cartouche du MO5 ? C'est compatible avec le stylo tactile ?

A quand la version intégrée dans une souris ?

avatar euclide | 

Pour un lecteur vidéo upnp c’est sympa. Zou, sous la téloche !

avatar vincentn | 

Et là tous nos souvenirs des années 80 remontent… VG5000, ZX Spectrum, Amstrad CPC, TO7, MO5, Atari ST, Commodore 64…

CONNEXION UTILISATEUR