Wacom One : un « écran interactif » à 399 €

Anthony Nelzin-Santos |

Wacom n’en finit plus de repositionner sa gamme d’« écrans interactifs ». Après le Cintiq 16 à 599 €, voici le Wacom One à 399 €. Alors que la gamme Cintiq Pro est conçue pour les professionnels aguerris de la création, et que la gamme Cintiq s’adresse aux étudiants et aux jeunes professionnels, le One est pensée pour « les jeunes artistes » et « les créateurs de contenus sur les médias sociaux ».

Wacom One. Image Wacom.

Ces distinctions vous semblent subtiles ? C’est normal : le Wacom One aurait très bien pu s’appeler Cintiq 13. Contrairement aux Cintiq Pro, qui possèdent des écrans 4K couvrant 94 % de l’espace Adobe RGB, et comme les Cintiq, le One possède un écran HD 1080p couvrant 72 % de l’espace NTSC. Il reprend l’apparence générale des écrans de la gamme Cintiq, le même traitement antireflet, les mêmes pieds pliables, et le même passant pour le stylet.

Wacom One. Image Wacom.

Le stylet, justement, constitue la principale différence entre ces différentes gammes. Les écrans Cintiq et Cintiq Pro sont fournis avec le stylet Wacom Pro Pen 2, un modèle d’ergonomie et de fonctionnalité avec ses boutons bien placés et ses pointes remplaçables. Le Wacom One est fourni avec un stylet spécifique, moins galbé, qui rappelle celui fourni avec les anciennes tablettes Bamboo.

Ces derniers mois toutefois, Wacom a travaillé avec le monde des fournitures de bureau pour multiplier les stylets compatibles avec sa technologie EMR. Les Lamy AL-Star black EMR, Staedler Noris digital, et Mitsubishi 9800 sont ainsi compatibles avec le Wacom One et les autres écrans et tablettes du fabricant japonais. Comme d’ailleurs les stylets de Samsung, dont certains appareils utilisent la technologie de Wacom.

Le stylet Lamy AL-Star black EMR, qui ressemble comme deux gouttes d’eau au stylo-plume du même nom. Image Lamy.

Avec son écran de 13", le Wacom One offrira une surface de travail similaire à une feuille A4, et pourra être facilement glissé dans un sac. Outre le stylet, il est fourni avec un « câble en X » qui permet la connexion à l’ordinateur avec un port HDMI et un port USB-A, et un bloc d’alimentation 10 W. Le Wacom One sera disponible dans les prochaines semaines au prix de 399 €.


Tags
avatar Dark Phantom | 

Je ne comprends plus wacom.
Même si on ne peut pas faire autrement quand on est professionnel que d’acheter une cintiq pro 24, ces déclinaisons « bas de gamme » veulent se positionner là où Huion a piqué des parts de marché, mais les prix et les specs ne s’alignent pas sur huion, donc c’est très bizarre.
Autre problème : la mobilestudio pro est plus chère que l’ancien modèle pour un écran moins bien et un processeur de 8eme gen quand on aurait pu espérer un processeur de 9 eme voire de 10 eme, une batterie remplaçable et un corps un peu moins lourd.
Bref beaucoup de boulot encore !
Heureusement pour eux que ipad OS est pas encore mûr et qu’on ne trouve pas de vrai iPad Pro au format 16 pouces

avatar raoolito | 

@Dark Phantom

"Même si on ne peut pas faire autrement quand on est professionnel que d’acheter une cintiq pro 24"
sisi, on peut fort heureusement, faut quand meme pas pousser. Toujours pareil: ou commence le confort ou termine le minimum vital. Perso je griffone seulement un tiers de mon taff (grosso modo) au stylet et c'est de la retouche, du coup, un ipad avec Duet à la maison, une "vieille" wacom intuos pro medium au bureau et on est bon.
Je me demandais en quoi ce modèle one fonctionnait mieux que les autres, franchement le intuos pro est à 210€ sur amazon, pour moi ce serait suffisant. (il a pas d'ecran c'est vrai et c'est pas négligeable ceci dit. Maintenant, c'est toujours le meme schéma: ipad 12 ou cintiq? le premier fait plus, mais coute plus cher que le second alors? ben retour à la question de base: ou finit le vital ou commence le confort?)

avatar Dark Phantom | 

@raoolito

Non non mais si tu dessines ( illustration) ou si tu fais vraiment de la retouche photo, ou du zbrush, tu t’apercevras vite qu’il te faut la cintiq pro 24; je parle d’un métier, genre tu es 10h par jour dessus, voire plus.
Bien sûr, certains prendront l’intuos pro parce qu’ils ne supportent pas les écrans. Mais là, on parle de cintiq.
L’iPad pro devient de plus en plus un outil essentiel mais ne couvre pas toutes les utilisations nécessaires, malheureusement. Je suis le premier à le déplorer : je rêve d’une mobilestudio pro made by Apple, ou d’une mobilestudio pro faite par wacom mais mieux pensée : plus fine, plus de ports, plus de modulable, moins lourde, moins d’espace entre pour les bords de l’écran : là on est à 4 cm bien souvent.
Pour parler du sujet de l’article : cette one s’adresse aux débutants et étudiants voire lycéens collégiens ou hobbistes du dessin : et je vois mal pourquoi ils ne choisiraient plus la huion kamvas pro 13 qu’on trouve à 270€ sur Amazon vu que cette tablette est faite pour reprendre des parts de marché à huion

avatar ArnaudB | 

Essaye d'être moins binaire. Je suis pro depuis bien longtemps (20ans) je suis passé par Wacom et les intuos, puis par les cintiqs (la première fut la 21"), j'ai eu un mobile studio dès la première heure et j'ai même eu un modbook pro 15". Toujours avec une installation multi-écrans. Aujourd'hui, en tans qu'illustrateur, ma tablette principal est un iPad Pro. Et pour les logiciels sans concurrence tel zbrush, Sidecar marche très bien. ça fait trois ans que je suis passé sur le 13". Il est vrai qu'un 16" dès qu'il verra le jour arrivera aussi chez moi. Mais une chose que je peux dire : la Cintiq 24" n'est pas restée longtemps chez moi. Trop grande, trop lourde et un écran pas si bon que ça pour le prix. Je ne pense pas être une exception, je connais bien des collègues du coté de Barcelone ou de San Francisco qui ont laissé tombé les grosses Wacom depuis un moment soit par choix personnel soit parce que les studios sont passé sur des systèmes de prod plus versatiles.
Ensuite pour dire un mot sur le placement des nouvelles Wacom sur le marché je dirais qu'ils n'y arrivent pas et n'y arriveront plus. la concurrence chinoise est au niveau pour la moitié du tarif wacom. Avec Apple en embuscade...

avatar Dark Phantom | 

@ArnaudB

Je suis en partie d’accord avec ce que tu dis.
Un point que je ne comprends pas : comment peux tu gérer sérieusement zbrush sur un iPad Pro avec Sidecar ? Faut quand même avoir une fenêtre assez grande.
On sera d’accord qu’un iPad Pro 16 pouces dual boot iPad os / Mac OS serait parfait pour ça - avec les Mac ARM ? Là ok tous les illustrateurs abandonnent wacom.
La cintiq pro 24 n’est pas obsolète justement parce que pour du vrai travail de bureau, on ne va pas bosser sur un iPad , et la gestion du Pro Pen 2 reste encore obligatoire sur des logiciels qu’on a pas ailleurs.
J’adore la mobilestudio pro mais elle est lourde, et a une autonomie de 4h max.

avatar ArnaudB | 

Zbrush sur l'iPad 13" c'est simple, il suffit d'un clavier à coté et de l'écran du mac en plus. Mais pour les bricoles j'utilise Forger, qui au fil des années est devenu un très bon Zbrush lite.

avatar Dark Phantom | 

@ArnaudB

Mmmm non quand même ce n’est pas comparable, même l’ergonomie avec l’Apple pencil : très différent du Pro pen 3D
Je les ai bien testé les apps de sculpture sur iPad, mais il faudrait soit un partenariat entre pixologic et Apple, soit que Apple accepte finalement de faire un iPad sur Mac OS

avatar ArnaudB | 

très bien que puis-je dire d'autre ? tu as testé, je les utilise au jour le jour. Chacun voit midi à la porte de son workflow.

avatar Dark Phantom | 

@ArnaudB

Oui mais c’est d’ailleurs le problème. On peut aussi dire qu’on n’a pas besoin de Photoshop, et que Pixelmator suffit.

avatar nilbleu (non vérifié) | 

Difficile de comparer l'pad et la Wacom, la grande différence, première, entre les deux est le "toucher"
J'ai mis sur l'pad une Paper like pour ne pas avoir l'impression d'être sur une patinoire mais le glissement du stylet sur la Wacom, plus doux est à mon sens plus proche du crayon ou pinceau.
C'est mon humble avis..

avatar ArnaudB | 

tu as tout à fais raison. Ceci dit c'est une affaire de goût. J'ai plein d'étudiants que ça ne gène pas dut tout.

avatar ForzaDesmo | 

Très intéressants tous ses avis car en fait chacun explique pourquoi il préfère tel ou tel produit pour tel ou tel travail.
J'ai envie de dire que tout le monde à raison d'avoir le matériel qu'il a puisqu'il scie à son environnement et sa façon de travailler.
Maintenant j'imagine que Wacom a sa raison de sortir un tel produit comme Apples avec toutes ses iDevices et ordinateurs de tous formats/puissances/prix.
Mais effectivement, j'ai l'impression que Wacom va chercher là un créneau très resserré. On verra bien le chiffre de la première année de vente.
Mais honnêtement si c'est comme le dit MacG pour « les jeunes artistes » et « les créateurs de contenus sur les médias sociaux » je pense qu'ils iront plus vers un appareils "hybride/multi-fonction" comme une tablette adaptée ou comme certain l'on déjà dit vers le pendant Chinois si histoire de prix.

Quant à une petite tablette graphique peu chère et pratique pour accéder à de la création sommaire, retouche, ergonomie d'accès graphique (versus souris, trackpad), mon Intuos Pro S me suffit largement avec tous ses paramétrages par applications graphiques, qualités du touché/ressenti stylo et liberté d'une petit tablette graphique à batterie intégrée et sans fil.

Je serais donc curieux de trouver quelqu'un qui pourrait me dire qu'il a l'intention d'en acheter une et surtout ses réelles motivations par rapport à ce qui existe déjà sur le marché.

avatar bdlapierre | 

Je ne suis pas d’accord avec la comparaison avec la concurrence chinoise : Wacom ne se positionnera jamais sur ce marché, celui de la tablette à bas prix.
Tout comme Apple ne cassera pas ses prix à cause des copies sud coréennes de ses smartphones.

La réponse de Wacom avec un « écran interactif » pour environ 300€ est clairement une réponse (tardive) à l’iPad + pencil d’Apple.
Il y a pas mal d’illustrateurs numérique ou graphiste qui ont abandonné leur cintiq pour l’iPad avec Procreate, sketchbook pro ou le portage de clip studio paint.
L’iPad et la fonction Sidecar va faire beaucoup de tort aux ventes de Wacom.

Je pense que la sauce « Wacom one » ne prendra pas parce qu’une des libertés de l’iPad c’est la légèreté de son système de recharge et de raccordement avec l’unique câble lightning - usb.

Avec Wacom one , on doit encore se trimbaler un transformateur et trouver deux ports de libre pour brancher leur câble Y, et ça m’étonnerait que ça fasse un carton international.

CONNEXION UTILISATEUR