Wacom présente une tablette Cintiq 16 à 599 €

Anthony Nelzin-Santos |

D’un extrême à l’autre. Quelques mois après avoir présenté le Cintiq Pro 32, vaisseau amiral de sa gamme d’« écrans interactifs », Wacom présente le Cintiq 16, « un écran de création à stylet doté de fonctionnalités optimisées pour les étudiants en art et en design. » Et un prix adapté : 599,90 €.

Wacom Cintiq 16. Image Wacom.

Si vous êtes un adepte des produits de la société japonaise, alors vous savez sans doute qu’elle commercialise déjà un « écran interactif » de 16 pouces. C’est le Cintiq Pro 16, qui coûte trois fois plus cher, et n’est pas remplacé par ce nouveau Cintiq 16. Sur le modèle de la gamme Intuos/Intuos Pro de tablettes graphiques, Wacom retravaille sa gamme d’écrans interactifs, pour attirer de nouveaux publics.

Wacom cible explicitement « les jeunes professionnels et les passionnés de la création, les étudiants en art ainsi que les amateurs chevronnés en quête d’un produit sûr et fiable de la marque Wacom, et n’ayant peut-être pas besoin de toutes les fonctionnalités avancées de la gamme Cintiq Pro. » Ou, dit plus franchement, qui n’ont pas le millier d’euros nécessaire à l’acquisition d’un écran Cintiq Pro, sans parler du coût de l’ordinateur associé.

Le Cintiq 16 en action, ici connecté à un ordinateur Windows. Image Wacom.

Les compromis sont clairs : alors que l’écran 15,6 pouces du Cintiq Pro 16 affiche 3 840 x 2 160 px et 94 % de l’espace Adobe RGB, celui du Cintiq 16 affiche 1 920 x 1 080 px et 72 % de l’espace NTSC1. Si les angles de vision (176°) et le contraste (1 000:1) de leurs dalles IPS sont identiques, le rétroéclairage de la Pro est plus puissant (250 contre 210 cd/m2). Enfin, la Cintiq 16 se connecte à l’ordinateur par le biais d’un câble 3-en-1 avec ports HDMI et USB, alors que la gamme Pro est passée à l’USB-C.

Là où Wacom n’a pas lésiné, c’est sur le stylet. Comme le Cintiq Pro 16, le Cintiq 16 est livré avec un stylet Pro Pen 2, qui emploie toujours la technologie à résonance électromagnétique sans appariement ni batterie. Sa pointe et sa gomme reconnaissent jusqu’à 8 192 niveaux de pression et 60 niveaux d’inclinaison sur une amplitude de 60 degrés, et ses deux boutons latéraux permettent de convoquer rapidement des fonctions.

Une fois les pieds intégrés déployés. Image Wacom.

Pour être tout à fait complet, il faut enfin dire que les pieds intégrés permettent d’incliner la surface de travail à 19° (Wacom vend aussi un socle ajustable), et que trois pointes de remplacement sont fournies (et d’autres disponibles en option). Les écrans Cintiq ne possèdent plus de boutons physiques, maintenant déportés sur la télécommande ExpressKeys optionnelle. Le Cintiq 16 sera présenté en avant-première en France lors du Festival international de la BD, à Angoulême, du 24 au 27 janvier 2019.

  1. Soit 100 % de l’espace sRGB. ↩︎
avatar bonnepoire | 

Autant prendre un iPad pro même si on perd 3 pouces...

avatar mattClo | 

@bonnepoire

Oui mais on a iOS

avatar bonnepoire | 

That's the point!

avatar vrts | 

@bonnepoire : toi tu dois pas etre graphiste ou illustrateur...
et l'ipad en cintiq grace a astropad, deja essaye, ca lag. j'ai rendu l'ipad.

Pour les etudiants : vous avez des alternatives a wacom maintenant, beaucoup moins cheres.

avatar bonnepoire | 

@ vrts
L'iPad pro qui lag. Mais bien sûr... bien essayé le troll.

avatar vrts | 

bonnepoire : faut apprendre a lire avant de traiter les autres de troll... et ne pas commenter sur un sujet dont tu n'as pas l'air de comprendre grand chose

avatar bonnepoire | 

Ben oui si on n’est pas d’accord avec toi on n’a rien compris. C’est logique!

avatar vrts | 

*facepalm*

decidement tu ne sais pas lire.
ce n'est pas l'ipad qui lag, mais la solution ipad + astropad pour faire de l'ipad une cintiq.

avatar bonnepoire | 

Libre à toi de faire des choix plus judicieux monsieur je sais tout.

avatar vrts | 

*double facepalm*

avatar bonnepoire | 

Tu dois être autiste, je m’incline. Tu tiens ton vocabulaire de la bibliothèque rose et de jv.con...

avatar @web | 

Je suis illustrateur, Infographiste, professeur d'Infographie. J'utilise la cintix 27 pouces, l'intuos pro et le dernier iPad pro 12 pouces couplés à un MacBook pro 15 pouces de septembre 2018. J'utilise aussi le d'ongle astropad de novembre 2018 en usb c. Chaque configuration à ses avantages. Mais franchement, il n'est plus question de dénigrer l'iPad pro. Quel plaisir de l'utiliser en déplacement, dans mon fauteuil. Je me surprends de plus en plus souvent à ne plus utiliser les solutions Wacom que pour les logiciels de la suite Adobe. Sur l'iPad pro, nous verrons ce que donnera Photoshop. En attendant, procreate, sketchbook et affinity designer ont eut le temps d'affuter leurs armes... Ce qui a poussé, sans doute, Adobe à enfin faire le pas vers l'iPad pro. Je pourrais en parler des heures, mais l'essentiel est bien que l'iPad pro, dans cette dernière mouture, est tout simplement un outils extraordinaire pour les artistes. Et je l'utilise même sous Photoshop grâce à astropad. En usb c, plus de lag ou de latence. C'est enfin mature!

avatar pat3 | 

@@web

"Sur l'iPad pro, nous verrons ce que donnera Photoshop. En attendant, procreate, sketchbook et affinity designer ont eut le temps d'affuter leurs armes... Ce qui a poussé, sans doute, Adobe à enfin faire le pas vers l'iPad pro"

Ce que je disais dans un autre post, vous confirmez avec votre retour d’expérience.

avatar Dark Phantom | 

@@web

Ben moins aussi mais quand même difficile de trouver l’égal du mobilestudio pro avec zbrush et la suite Adobe
Sur iPad, les logiciels ne sont pas encore gérés avec un vrai Finder ou bureau

avatar Boboss29 | 

@bonnepoire

Bah ça dépend de ton utilisation... Si tu as besoin de painter ou photoshop, ou de logiciel de graphisme spécifiques. De plus La cintiq est un périphérique que tu peux brancher sur n'importe quel os, Windows ou mac.

avatar bonnepoire | 

Photoshop arrive sur iPad cette année. Les Wacom sont très très cher et l'iPad est autonome. Il y a des arguments des deux côtés.

avatar Boboss29 | 

@bonnepoire

Oui une version de photoshop, maintenant je demande à voir l'ergonomie et les fonctionnalités par rapport aux version ordi (mac et pc).

avatar YARK | 

Oui mais pour l'instant t'as pas Photoshop, Painter, etc... sur iPad
...et tant qu'il n'y aura pas un semblant de finder, en tout cas pour mon cas, c'est rédhibitoire.

avatar bonnepoire | 

@ YARK
Photoshop arrive cette année.

avatar YARK | 

C'est bien pour ça que j'ai écrit "pour l'instant".
Maintenant, pareil que mes confrères ici présents : je doute sérieusement de l'ergonomie de l'iPad soit disant "Pro " :
Bien pour "gribouiller" avec Sketch, voire travailler avec les logiciels d'Affinity, maintenant quand on a l'habitude des glisser-déposer du Mac, les variations incessantes de logiciels autour d'un document, c'est très difficile de se passer du couple Adobe/MacOs (productivité, temps restreint, etc).
Rien que pour dire, le couple Adobe/Windows me semble + productif que iOs/Mac Os.

avatar Dark Phantom | 

@YARK

Oui totalement mon avis aussi

avatar Finouche | 

@YARK

L’iPad Pro est un outil SUPPLÉMENTAIRE, et un très bon outil.
J’utilise principalement Affinity Designer et Affinity Photo. Après export via Dropbox, je poursuis avec la suite Adobe ou les softs d’Affinity sur Mac. Pas de problèmes de fichiers.

avatar Almux | 

Plus besoin d'Adobe. Affinity a, pour ma part, totalement remplacé tous les logiciels Adobe.

avatar Dark Phantom | 

@Almux

Non mais non quand même pas
J’attends affinity publisher avant de me prononcer
Bien que pour le dessin, Photoshop meme éléments bat par simplicité affinity

avatar oomu | 

"Bien que pour le dessin, Photoshop meme éléments bat par simplicité affinity"

non.

-
et lâchez vos préjugés en étant un Vrai Internaute Comme Au temps de Cromagnon, et dessinez avec Procreate.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR