Prise en main du dock Thunderbolt 3 Pro d'Elgato

Stéphane Moussie |

Elgato a complété sa gamme de dock Thunderbolt 3 au début de l’année avec un modèle « Pro » plus complet, mais aussi plus cher. Il est facturé 350 €, quand le modèle standard toujours en vente coûte 300 €.

Elgato Thunderbolt 3 Pro Dock

Le dock Thunderbolt 3 Pro dispose de quatre ports en plus, pour un total de 12. À l’arrière, on trouve :

  • Gigabit Ethernet
  • sortie audio jack 3,5 mm
  • 2x USB-C 3.1 Gen2 (jusqu’à 10 Gbit/s et jusqu’à 15 W)
  • 2x Thunderbolt 3
  • DisplayPort 1.2 (compatible HDMI 1.4b)

Et à l’avant :

  • lecteur de carte SD (UHS-II)
  • lecteur de carte microSD (UHS-II)
  • entrée/sortie audio jack
  • 2x USB-A 3.1 Gen1 (jusqu’à 5 Gbit/s et 15 W)

À noter qu’un port Thunderbolt 3 délivre jusqu’à 85 W, soit suffisamment pour alimenter un MacBook Pro 15" tournant à plein régime. Il faut veiller à brancher le Mac sur le « bon » port Thunderbolt 3 (un pictogramme permet de le repérer), le second ne délivrant que 15 W.

Dock Thunderbolt 3 Pro Elgato

Le modèle Pro est un peu plus long que le modèle standard (220 contre 200 mm) pour une profondeur et une épaisseur identiques (89 x 29 mm). Cela fait pas mal d’espace occupé sur un bureau, mais cette station d’accueil est censée éliminer tous les adaptateurs. Elle prend également de la place sous le bureau, puisque son alimentation est externe et que le bloc est massif — il est moins long mais plus épais que le dock.

Sa robe en aluminium est couleur gris sidéral, au lieu d’argent sur le dock standard. C’est bien connu que le gris sidéral est la couleur des pros… Rien à redire sur la finition, c’est soigné et solide. Le dock chauffe modérément.

Un câble Thunderbolt 3 de 70 cm est livré avec le dock Pro, ce qui est un peu mieux que le câble de 50 cm fourni avec le dock standard, trop court pour éloigner un minimum le Mac de la station d’accueil.

J’ai utilisé quotidiennement le dock Pro avec cet équipement :

  • MacBook Pro 13" Thunderbolt 3
  • écran 4K USB-C LG 27UD88-W (connecté en USB-C)
  • casque jack Sennheiser HD 25-II
  • divers accessoires (iPhone, iPad, disques durs externes, carte SD…)

La station m’a donné entière satisfaction. Par rapport au dock Elgato standard que j’utilisais précédemment, j’apprécie tout particulièrement le lecteur de carte SD supplémentaire. Cela fait un dongle en moins à sortir ou acheter, d’autant que ce lecteur est rapide, puisqu’il prend en charge jusqu’aux cartes UHS-II (je n’avais sous la main qu’une carte UHS-I, qui était gérée à plein régime).

Dock Elgato standard au-dessus et dock Pro en dessous

J’ai eu quelques petites contrariétés au niveau de l’allumage de l’écran externe, qui ne s’effectue pas systématiquement du premier coup, mais il est important de préciser qu’elles ne sont pas spécifiques à ce dock et qu’elles se résolvent en rebranchant une ou deux fois le câble. Nous avons éprouvé ce dysfonctionnement sur d’autres docks USB-C/Thunderbolt 3 et avec d’autres écrans USB-C. Ce sont peut-être plus les câbles Thunderbolt 3 qui sont en cause que les périphériques, même si nous en avons essayé des différents (le câble Belkin Thunderbolt 3 semble plus fiable que ceux fournis avec les docks et que celui de Cable Matters).

Une répartition plus « équilibrée » des ports USB sur le dock aurait été préférable, même si ça ne m’a pas posé véritablement de problème pratique. Tous les ports USB-C/Thunderbolt 3 sont en effet à l’arrière et tous les ports USB-A à l’avant. Mettre au moins un port USB-A à l’arrière et un USB-C à l’avant, comme le fait OWC avec son dock, aurait permis de répondre de manière optimale à plus de cas de figure.

Le dock Pro d’Elgato est capable de gérer jusqu’à un écran 5K à 60 Hz ou bien deux écrans 4K à 60 Hz. Il y a plusieurs subtilités à connaître à ce sujet (elles sont détaillées sur cette page), la principale étant que les ports USB-C du dock ne prennent pas en charge la vidéo. Cela signifie que si vous avez un moniteur USB-C, il faudra le brancher sur le second port Thunderbolt 3 du dock ou bien en DisplayPort. Si vous avez deux moniteurs USB-C, il faudra donc en brancher un en DisplayPort et un autre en Thunderbolt 3, l’autre port Thunderbolt 3 étant pris par le Mac.

La brique d’alimentation qu’on cachera (tant bien que mal) sous le bureau.

Le port Thunderbolt 3 libre du dock risque donc d’être accaparé par un écran. Ce n’est pas forcément un mal si vous comptiez y brancher un périphérique de stockage, dans la mesure où il vaut mieux connecter celui-ci directement à votre Mac pour profiter de performances maximales.

En fonction du matériel connecté au dock, les débits peuvent en effet être dégradés — c’est un phénomène commun à toutes les stations d’accueil. Exemple concret avec le LaCie Mobile SSD :

  • branché directement au Mac, la vitesse d’écriture est d’environ 480 Mo/s ;
  • branché au dock Pro sans rien d’autre, la vitesse d’écriture est toujours de 480 Mo/s ;
  • en ajoutant sur le dock un écran 4K USB-C, le débit du SSD externe tombe à 305 Mo/s.

Ce ralentissement sera apprécié différemment selon que l’on est un professionnel travaillant sur un gros projet ou un particulier faisant simplement une sauvegarde Time Machine.

Au bout du compte, le dock Thunderbolt 3 Pro d’Elgato est l’un des plus chers du marché, mais aussi l’un des plus complets. Il est seulement surpassé par le TS3 Plus de CalDigit et la station d’OWC en nombre de ports. Si sa panoplie de ports vous convient, vous pourrez compter sur lui. Son prix est conséquent, mais il en est ainsi de tous les docks si richement dotés.

avatar Yves SG | 

Ça fait quand même très cher ?
De mon côté j’ai acheté un ShookOne pour 40€ qui fonctionne parfaitement...

avatar pocketalex | 

A ce prix la, qui n’est pas injustifié je le précise, mais tout de même, la présence d’un port Ethernet 1 GbE au lieu de 10 GbE...

Bref, c’est pas moi qui vait prendre une part d’elgato

avatar chevalbert | 

@pocketalex

Bien vu pour le jeu de mot ^^ ?
J’ai faillit ne pas relever, c’était pas de la tarte.

avatar areayoko | 

"La station m’a donné entière satisfaction"
Encore heureux à ce prix.

Les solutions de chez OWC (que je possède), bien que chères mais un peu moins me semblent une alternative plus sérieuse.

avatar thg | 

Rien que le fait qu'il n'y ait aucun port USB-C en façade est pour moi un "show stopper". Quel que soit le dock sur le marché, il y a toujours un détail de conception qui agace.

avatar roms.nc | 

@thg

Le mien en à un et c'est bien pratique en effet : https://www.bhphotovideo.com/c/product/1434943-REG/caldigit_500561_ts3_t...

avatar thg | 

@ roms.nc

Le port USB-C en façade est limité à 5 Gbps, contre 10 pour celui situé derrière, donc aucun intérêt non plus...

avatar roms.nc | 

Moi perso j'avais la première version de ce dock pour mon MacBook pro 13 de 2015, je suis passer sur le CalDigit TS3 Plus 15-Port Thunderbolt 3 Dock (Space Gray) pour mon MacBook pro 15 de 2018. Un vrai régal, je recommande vivement.

Vu qu'il charge le Mac, cela l'as éviter de racheter un second chargeur apple 87watts.
Je conserve celui fourni avec le mac agrémenté d'un plug duo dans la sacoche prêt à partir (un un petit usb-c hub satechi.

avatar pat3 | 

Effectivement c’est très cher.
Le dock d’OWC me parait de meilleure facture et est mieux pensé ergonomiquement. Mais ça reste vraiment cher, surtout quand on se dit qu’on doit aussi acheter un hub pour la mobilité.
J’ai acheté plusieurs adaptateurs pour mon MacBook 2011, mais le passage à l’USB-C fait sérieusement grimper la note.

CONNEXION UTILISATEUR