Drobo fusionne avec Nexsan pour former StorCentric

Anthony Nelzin-Santos |

Drobo annonce son acquisition par StorCentric. Ne cherchez pas : cette société vient tout juste d’être formée, et ne possède même pas de site web. De fait, cette opération s’apparente à un tour de passe-passe capitalistique, destiné à fusionner Drobo et Nexsan pour former un nouveau spécialiste des solutions de stockage.

Drobo 5N2.
Drobo 5N2.

Fondée en 2007 sous le nom de Connected Data, Drobo a fusionné avec Data Robotics en 2013, pour proposer une gamme complète de DAS et NAS « intelligents ». Un fonds d’investissement a repris l’ensemble en 2015, pour le revendre immédiatement à Imation. Deux ans plus tôt, Imation avait acheté Nexsan pour renforcer sa gamme de solutions de stockage professionnelles.

Issu de la branche de 3M spécialisée dans les bandes magnétiques, Imation a multiplié les acquisitions au fil des années, reprenant les produits professionnels de ProStor et IronKey comme les marques populaires Memorex et TDK. Éparpillée et désorganisée, Imation a implosé au début de l’année dernière.

La société opère désormais sous le nom de Glassbridge — ou, du moins, écoule ses actifs et valorise sa propriété intellectuelle sous ce nom. La marque Imation a été récupérée par PNY, qui la colle sur des clefs USB et des CD vierges. Drobo et Nexsan, quant à eux, ont été achetés par Spear Point Capital Management.

Avec d’autres fonds d’investissement, Spear Point a financé la constitution de StorCentric, qui reprend donc Drobo et Nexsan. Vous suivez toujours ? Voilà le meilleur : le directeur technique de StorCentric n’est autre que le directeur technique de Nexsan, Gary Watson, et le CEO de StorCentric n’est autre que le CEO de Drobo, Mihir Shah.

Bref, la jeune pousse est composée de vieux roublards. Drobo et Nexsan continueront à opérer indépendamment, sous l’ombrelle de StorCentric. Les deux sociétés sont complémentaires : alors que Drobo s’adresse aux prosumers, aux indépendants et aux PME, Nexsan s’adresse aux grandes entreprises et aux institutions.

Mihir Shah annonce déjà de nouvelles acquisitions, notamment dans le domaine des disques SSD et de la mémoire flash, indispensables à l’accélération des solutions de stockage professionnelles. Reste à savoir si deux dindes peuvent faire un aigle.

avatar occam | 

« Reste à savoir si deux dindes peuvent faire un aigle. »

😁😅😂 👍👍👍

Merci, Anthony.
Mes sentiments exactement.
Première nouvelle de la journée après une nuit de travail, you made my day.

avatar Nesus | 

@occam

C’est tellement bien résumé.
Mon frère arrêtait pas de me dire qu’il était très content de son Drobo. Et puis un jour il est venu à la maison et il a vu mon Synology. Depuis, il l’a revendu :D

avatar xDave | 

Ça fait Drobo à la tête cette news

avatar ingmar92110 | 

@xDave

Entre les autres dindes là et la tienne, j’ai mes objectifs abdos de la journée merci 😅

avatar xDave | 

@ingmar92110

😂

avatar YSO | 

Le concept de Drobo comme support externe était bien (possibilité d’y installer à chaud des disques de différentes capacités => un seul volume sur le bureau, interface conviviale), le résultat des performances et la récupération (format propriétaire) l’étaient un peu moins.

avatar Powerdom | 

J’ai pas tout suivi qui avait revendu quoi 😶😁

avatar pagaupa | 

Drobo était conseillé il fût un temps par Sonos pour leur serveurs très silencieux.

CONNEXION UTILISATEUR