RAM : Samsung présente un premier prototype de LPDDR5

Nicolas Furno |

Alors que la LPDDR4 n’est toujours pas prise en charge par Intel, on se prépare déjà à son successeur, la LPDDR5 bien sûr. Samsung a présenté le premier prototype de cette nouvelle norme de mémoire vive, une puce de 8 Go de RAM taillée pour un usage portable qui apportera des débits 50 % supérieurs et surtout une réduction de l’ordre de 30 % de la consommation électrique. Il va falloir être patient pour en bénéficier toutefois, Samsung n’est pas encore prêt à lancer la production et la norme n’est même pas encore définie.

La norme actuelle en matière de mémoire vive est la DDR4, un standard lancé en 2014 et qui apporte des vitesses d’exécution supérieures avec une consommation électrique réduite (lire : DDR4 : qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que cela apporte à l'iMac ?). Comme pour la DDR3, un format adapté aux appareils mobiles a été lancé, la LPDDR4 (LP pour « Low Power »), mais contrairement à la LPDDR3, ce format n’est toujours pas pris en charge par Intel. La toute dernière génération de processeurs Intel, nommée Coffee Lake, ne gère pas encore cette norme et il faudra attendre la prochaine, Cannon Lake, pour que ce soit enfin le cas.

Ce n’est qu’en 2019 que le LPDDR4 sera enfin vraiment pris en charge par Intel et que l’on verra des ordinateurs portables équipés de cette norme. Combien d’années faudra-t-il encore attendre pour que la LPDDR5 arrive dans nos ordinateurs ? Les travaux sur la DDR5 ont commencé l’an dernier, mais les spécifications finalisées sont attendues d’ici la fin de cette année. Il faudra ensuite attendre pour qu’elle soit adoptée par Intel, ce qui prendra sans doute plusieurs années.

Néanmoins, la LPDDR ne sert pas qu’aux ordinateurs portables, on la retrouve surtout dans nos smartphones et autres tablettes. Les iPhone et iPad exploitent déjà de la LPDDR4 depuis plusieurs années et on imagine qu’Apple attend la LPDDR5 avec impatience, ne serait-ce que pour la baisse de la consommation électrique. C’est précisément pour cette raison que Samsung n’a pas attendu la finalisation de la norme pour présenter ce prototype, l’entreprise avance ses pions le plus tôt possible.

Pour en revenir aux ordinateurs, le retard d’Intel pour prendre en charge la LPDDR4 explique pourquoi Apple a longtemps été limitée à 16 Go de mémoire vive sur ses Mac portables (lire : MacBook Pro : Intel limite Apple (sur la quantité de RAM)). Avec la nouvelle génération, les 15 pouces peuvent monter à 32 Go, mais le constructeur a été contraint d’opter pour de la DDR4 classique, plus gourmande en énergie. Pour maintenir la même autonomie, la capacité de la batterie a été augmentée. Sur les 13 pouces, on reste bloqué à 16 Go et c’est toujours de la LPDDR3 qui est utilisée.

Tags
avatar alexis83 | 

Il y a une raison du retard d’intel à gérer cette norme ?

avatar sachouba | 

"Pour maintenir la même autonomie, la capacité de la batterie a été augmentée. Sur les 13 pouces, on reste bloqué à 16 Go et c’est toujours de la LPDDR3 qui est utilisée."

On déduit de cette phrase que les nouveaux MacBook Pro ont la même autonomie que les précédents. On comprend donc pourquoi Apple aurait décidé d'augmenter la capacité de la batterie des 15" : pour compenser la consommation de la DDR4.
Mais sachant que les 13" utilisent toujours de la LPDDR3, pourquoi Apple aurait-elle eu besoin d'augmenter la capacité de leur batterie ?

CONNEXION UTILISATEUR