Intel repousse ses processeurs 10 nm (et peut-être les 32 Go de RAM du MacBook Pro)

Stéphane Moussie |

Promise de longue date par Intel, la gravure en 10 nm de ses processeurs, synonyme de meilleure efficacité énergétique, n’arrivera pas cette année finalement. Lors de ses résultats financiers, le fondeur a déclaré que la production en masse avait été repoussée à 2019 en raison d’un taux de rebut encore trop élevé.

Il faudra donc toujours se contenter de processeurs 14 nm pendant au moins sept mois… et de 16 de Go de RAM dans les MacBook Pro. Les 32 Go de RAM réclamés par certains utilisateurs professionnels sont en effet liés à la LPDDR4, un type de RAM qui ne sera complètement pris en charge que par Cannon Lake, la première génération de puces Intel en 10 nm, qui vient donc d’être retardée.

À moins qu’Apple trouve une solution — un changement au profit de la DDR4 est peu probable, ce type de RAM étant plus encombrante —, on ne devrait pas voir de MacBook Pro avec 32 Go de RAM avant l’année prochaine.

Pendant ce temps-là, TSMC a confirmé que sa production en 7 nm avait bien débuté. Une production qui serait en partie destinée aux prochains iPhone. Le processeur A11 Bionic des iPhone 8 et X est gravé en 10 nm.

avatar arnaudducouret | 

Dommage...

avatar NEWIPHONE76 | 

Doit-on comprendre qu’Intel ne sait pas faire ?

avatar malcolmZ07 | 

@NEWIPHONE76

C'est mieux d'attendre que ce précipiter

avatar NEWIPHONE76 | 

@malcolmZ07

Pourquoi la concurrence fait mieux dans ce cas ? Je ne trolle pas, je m’interroge.

avatar C1rc3@0rc | 

@NEWIPHONE76
«Doit-on comprendre qu’Intel ne sait pas faire ?»

Intel sait faire, mais la situation est complexe et nécessite surtout un tres gros travail sur l'architecture:
- urgence de corriger l'architecture en profondeur pour supprimer les failles Meltdown et Spectre (et la suite qui releve du meme probleme)
- lutter contre AMD et ses tarifs
- restructurer l'entreprise (les echecs et abandons de diversifications se sont accumulés ces dernières années: ATOM, smartwatch et IoT en general, VR,...)

Ensuite la descente de finesse de gravure n'a que tres peu d'interet pour Intel. Le seul avantage de graver plus fin c'est pour faire des economies d'echelle sur la production: plus on grave fin et moins il faut de matériaux...

Et le souci c'est que plus on grave fin:
- plus il faut des materiaux a haut niveau qualitatif, donc cher,
- plus il faut que les process soit hyper-optimisés et ultra precis, donc ça prend de temps et ça coute cher,
- plus il faut des lignes de productions qui coute de plus en plus cheres,
- plus le taux potentiel de dechet augmente, plus il faut produire et surtout vendre...

Cela face a une architecture x86 archaïque, hyper compliquée - disons le une usine a gaz.

Et justement Intel fait face a une stagnation des ventes des x86... pendant qu'ARM lui connait toujours une croissance indefectible dans le mobile, mais arrive aussi sur le PC et que sur le serveur IBM se porte toujours mieux...

Alors Intel a plus interet a optimiser ses process a 14nm et a les fiabiliser (baisser le taux de déchets toujours important) et ainsi rentabiliser ses usines onéreuses que de se lancer dans des financement colossaux qui ne seront pas rentabiliser de a court terme.

Intel pourrait bien sur decider d'investir tres massivement dans les lignes a 10nm et vouloir les rentabiliser en gravant des processeurs ARM. Seulement a ce niveau Intel rentrerait en concurrence avec Samsung, GF et surtout TSMC. Or Intel ne sait pas agir sur un secteur concurrentiel, son modele c'est le monopole.

Et puis n'oublions pas que ce qui fait vivre aujourd'hui Intel c'est l'equipement des datacenter, donc Intel a vraiment interet a investir dans ce domaine qui reste sont seul secteur de croissance.

Et puis Intel a perdu la puissance marketing de la course a la finesse. Plus personne n'est dupe - plus fin ne veut pas dire plus puissant et moins consommateur - et donc Intel n'a plus de raison de forcer la marche.

On peut aussi esperer qu'Intel travaille sur une nouvelle architecture pour remplacer le x86.
Tout ça fait qu'Intel n'a vraiment pas de raison de se presser pour descendre sour 14nm... c’était prévisible et annoncé, c'est maintenant la réalité.

A noter aussi qu'Intel vient d'engager Jim Keller ex AMD, ex PA semi, ex Tesla... reste a savoir s'ils l'ont embauche pour produire du nouveau ou pour l'empecher de retourner chez AMD ou chez Apple...

avatar Benitochoco | 

"Cela face a une architecture x86 archaïque, hyper compliquée - disons le une usine a gaz."

Il faut savoir que les processeurs ARM pour une station de travail, ou un serveur, ne sont pas si différents que des processeurs X86 (pour quelques parties). Donc dire que l'architecture Intel est archaïque et une usine à gaz, il faut pas pousser.

avatar macfredx | 

Comment Intel peut avoir autant de mal à passer à 10nm alors que TSMC va passer à 7 ? C'est quand même pas des perdreaux de l'année Intel !
Nota : Cr1truc, pas la peine de te lancer dans ta diatribe anti-Intel habituelle, je connais.

avatar malcolmZ07 | 

@macfredx

Ca depend du process employé j'imagine et les processeurs sont aussi très différent.

avatar Stardustxxx | 

@macfredx
Parce qu'ils ne mesurent pas pareil, et que le 14 nm n'est qu'une mesure parmi d'autres pour évaluer les dimensions dans un processeur.
Le 14 nm d'Intel correspond au 10 nm de TSMC.
Le 10 nm d'Intel correspond au 7 nm de TSMC.

avatar C1rc3@0rc | 

@Stardustxxx

«Parce qu'ils ne mesurent pas pareil, et que le 14 nm n'est qu'une mesure parmi d'autres pour évaluer les dimensions dans un processeur.
Le 14 nm d'Intel correspond au 10 nm de TSMC.
Le 10 nm d'Intel correspond au 7 nm de TSMC.»

Ce que tu dis releve bien d'une certaine realite mais la façon dont tu le présente est fausse.

Le mètre étalon est le même pour Intel et TSMC. Quand TSMC ou Samsung disent graver a 10nm, ils gravent bien a 10nm avec des machines qui sont capables d'atteindre ce niveau.

La ou la mesure diffère c'est la partie du processeur qu'ils gravent a un niveau donné... et que la ou les parties gravées a un niveau dépend de l'architecture du processeur et qu'a ce niveau Intel est handicapé par l'architecture alambiquée du x86.
Apres tout, Hynix gravait de la NAND a 15 nm 3 ans avant qu'Intel arrive a graver un processeur a 14nm.

Si Intel pouvait jouer sur la mesure, il ne s'en priverait pas... il n'y a qu'a voir comment il truandent leur monde depuis des années avec les valeur surréaliste de TDP - dont la définition chez Intel change a chaque génération de processeur - ou encore le jeu entre les différents mode pour communiquer sur la fréquence...

avatar Seedlers | 

C'est logique.

avatar Stardustxxx | 

@C1rc3@0rc
Qu'est ce qui est faux ?

J'aurais du dire que le process qu'Intel appelle 14 nm a la meme densite de transistor que le process que TSMC appelle 10 nm ?

x86 n'a rien a voir avec le process, on parle de transistor.

avatar fte | 

@Stardustxxx

"x86 n'a rien a voir avec le process, on parle de transistor."

Intel doit utiliser des transistors spéciaux pour les x86, parce que x86 est si mauvais et si compliqué et si peu efficace qu’il est nécessaire d’utiliser des transistors équipés de pastilles radioactives, et il y a une centrale à charbon tous les 18 transistors, des usines de désalinisation d’eau de mer aux 4 coins de la puce pour injecter de l’eau distillée dans les canaux de refroidissement du processeur (les centrales à charbon, ça chauffe)...

Tout ça à cause du x86.

p.s. ce message est une parodie.

avatar C1rc3@0rc | 

@Stardustxxx

«x86 n'a rien a voir avec le process, on parle de transistor»

Mais bien sur que si ça a tout a voir avec l'usage: si on grave de la NAND a des niveaux qui mettent 3 a 5 ans a devenir utilisables pour les processeurs c'est bien que l'architecture a une impact considérable...

@fte
Pourquoi Intel a utilisé la finesse de gravure comme argument marketing jusqu'au 22nm, a fait l'impasse sur le 18 et 16 nm, a fait le fanfaron avec le 14nm ou il s'est finalement pris une raclée magistrale face aux fondeurs produisant de l'ARM en volume et avec des taux de dechets qu'Intel arrive a peine a atteindre aujourd'hui?

Tu crois que c'est parce que les chercheurs et ingénieurs d'Intel sont des buses incapables de maîtriser la lithographie EUV et X-Ray?

Ben non mon gars, les inge et chercheurs d'Intel sont parmi les tous meilleurs au monde, avec juste ceux d'IBM devant (et quelques petits genies en France surtout du coté de Grenoble).

Alors si Intel s'est pris la honte de se faire doubler par la droite, la gauche et passer par dessus par des societes comme Samsung et TSMC, c'est que le probleme il vient du x86 et pas de la compétence de ceux qui travaillent sur la gravure!

avatar Stardustxxx | 

@C1rc3@0rc
La finesse de gravure n'a rien a voir avec ton architecture sous-jacente.

AMD est en train de sampler son Zen 2 a 7 nm cette annee. C'est bien du x86 non ?

avatar Mrleblanc101 | 

@Stardustxxx

C’est pas comme ça que la physique marche lol

avatar Stardustxxx | 

@Mrleblanc101
Avant de rigoler renseigne toi ;)
https://www.semiwiki.com/forum/content/6713-14nm-16nm-10nm-7nm-what-we-k...

la conclusion :
Conclusion
Intel's 14nm process is significantly denser than the competing processes from GF/SS and TSMC, >1.5x. It has taken roughly 3 years for SS and TSMC to introduce 10nm processes that are only slightly denser than Intel's 14nm process.

Later this year when Intel introduces their 10nm process they will again take the process density lead, ~1.7x denser until TSMC's releases their 7nm process with slightly better density.

When TSMC introduces their 7nm process they will have a 1.13x density advantage over Intel's 10nm process. In late 2018 Samsung is later expected to introduce their 7nm process with 1.23x the density of Intel's 10nm process, also later in 2018 TSMC will introduce 7+ with a further density improvement.

Intel's 10nm is more similar to TSMC and GF/SS 7nm processes than to the competing 10nm processes. Even though Intel has a significant density advantage at each node the forthcoming 7nm foundry process will likely pass Intel for process density and maintain that yield for at least a few years.

avatar Alberto8 | 

@Stardustxxx

Haha la blague de l’année ? donc chez moi quand je mesure le mur de ma maison il fait 1 mètre , et quand mon voisin viens prendre les mesures du même mur il fait plus que 70 CM .....? ?

avatar Stardustxxx | 

@Alberto8
Sauf que t'oublies quelque chose de d'important, quand on parle de 14nm, 10nm, 7nm, on parle d'une nomenclature commerciale, pas de mesure physique.
Il y a du 14, 14+, 14++, bref en aucun cas cela correspond a un mesure physique exacte.

Ce sont les fondeurs qui décident de nommer leur process, donc chacun fait ca tambouille de son cote. Et comme les gens ne creusent pas plus loin, ils pensent que comme cette compagnie annonce un finesse de gravure plus faible, c'est vraiment le cas. Ca marche bien le marketing...

Et donc, en terme de densité de transistor, car c'est la mesure importante : combien de transistor tu peux mettre sur une surface donnee. Et bien le process "14nm" d'Intel est equivalent au process "10nm" de TSMC.

avatar C1rc3@0rc | 

@Alberto8

Le sujet est vraiment complexe et si on ne va pas dans des choses tres techniques on peut beaucoup jouer sur l'imprecision.

@Stardustxxx confond finesse de gravure et densite de transistors ce qui n'est pas la meme chose. Cette formulation donne un avantage a Intel qui arrive a faire plus dense avec une gravure plus grosse.

Car depuis quelques années on parle de gravure 3D et la technologie qu'on connaît sous le nom de Finfet qui permettent d'augmenter la densité et d’améliorer la consommation tout en déjouant en partie les effets quantiques.

Plus que la finesse de gravure ce sont ces éléments qui ont offert 99% des gains de performance depuis plus de 5ans. Et Intel a un avantage certain sur le FInfet, bien que Samsung ait fait de grosses avancées aussi.

Mais encore une fois, la finesses gravure n'apporte quasi aucun bénéfice sur la performance du processeur ou sa consommation, cela depuis que le 22nm a été atteint. Le seul avantage concret est qu'en abaissant la gravure de 30% ça diminue le prix de revient en matériaux du chip. Donc plus on a des volumes important, plus le fondeur gagne en marge.

Un autre avantage accessoire c'est que ça peut permettre de contribuer a diminuer la taille du composant (c'est pas automatique non plus, c'est une question de choix), ce qui dans un smartphone peut être un avantage surtout avec des designer tarés qui sont obsédés par la finesse...

avatar Stardustxxx | 

@C1rc3@0rc
Je ne confond rien.
14 nm, 10 nm, 7 nm sont des termes marketing.

avatar Mamdadou | 

@macfredx

Je pense que c'est dû au fait que les volumes de ventes ne sont sûrement pas les même...

avatar JimmyDrn | 

32 go de Ram ? avec un écran bord à bord j’achète! 2019 2020??

avatar rolmeyer | 

Vous n’avez rien compris, ils attendent la sortie du MacPro ....????

avatar Pas-un-philosophe | 

Heureusement que Intel ne fait pas d'annonces sur les dates des annonces, ils seraient capables d'être en retard dans les annonces de retard !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR