HP, Lenovo : des PC pour concurrencer l’iMac Pro… et préfigurer le Mac Pro

Anthony Nelzin-Santos |

« Disponible en décembre » : depuis six mois, cette petite phrase nargue ceux qui attendent l’iMac Pro avec impatience. Une attente d’autant plus « insupportable » que les premiers PC du même calibre commencent à pointer le bout de leur souris.

C’est notamment le cas de la nouvelle ligne de stations de travail ThinkStation P520 de Lenovo. Comme l’iMac Pro, elles utilisent des processeurs Intel Xeon W, du modèle quadricœur W-2123 à 3,6 GHz au modèle octadécacœur W-2195 à 2,3 GHz. Contrairement à l’iMac Pro qui possède une carte AMD Vega, elles utilisent des cartes Nvidia Quadro.

Lenovo ThinkStation P520. Image Lenovo.
Lenovo ThinkStation P520. Image Lenovo.

Avec une carte graphique Nvidia Quadro P5000 et jusqu’à 128 Go de RAM DDR4-2666, le ThinkStation P520c possède une fiche technique très similaire à celle de l’iMac Pro. Le ThinkStation P520 boxe dans la catégorie supérieure, avec deux cartes graphiques P6000 et jusqu’à 256 Go de RAM DDR4-2566. Ces deux configurations prennent place dans une tour noire et rouge assez conventionnelle.

Leur manque d’élégance est compensé par leur grande flexibilité : le P520 peut accueillir jusqu’à huit disques et jusqu’à six cartes PCIe, et possède un lecteur optique ainsi qu’un lecteur de cartes 9-en-1. Reste que Lenovo a fait dans l’efficace plutôt que dans le raffinement : le P520 ne possède qu’un seul port Thunderbolt 3 au format USB-C, et pas de port Ethernet 10GbE, mais dix ports USB 2.0 et 3.0 au format USB-A.

Le prix ? Lenovo ne le précise pas. Tout au plus sait-on que ces machines seront commercialisées en janvier 2018. HP propose une station de travail équivalente, la Z6, à partir de 1 919 $ (hors taxes). À ce prix là toutefois, il faut se contenter de processeurs quadricœur et d’un petit disque dur, alors que l’iMac Pro à 4 999 $ embarquera un processeur octocœur et 1 To de SSD.

L’iMac Pro prendra ainsi le créneau actuellement occupé par le Mac Pro, celui de la station de travail puissante sans capacité d’évolution interne, et le Mac Pro devra se trouver une nouvelle raison d’être. Encore plus puissant, sans doute plus évolutif, le Mac Pro pourrait renouer avec la recette qui a fait le succès de la ligne PowerMac. La fiche technique de la la station de travail Z8 de HP donne peut-être une idée de celle du futur Mac Pro.

HP Z8. Image HP.
HP Z8. Image HP.

Les modèles les plus performants utilisent des processeurs Xeon Platinum à 28 cœurs et possèdent 24 emplacements mémoire pour une dotation maximale de 1,5 To (oui, To, ce n’est pas une faute de frappe). Avec trois cartes graphiques Nvidia Quadro P6000, 4 To de SSD et 48 To de disque dur, un adaptateur Ethernet 10GbE et une carte Thunderbolt, et une alimentation 1 700 W, la facture frôle les 50 000 $.

Sans atteindre de tels sommets (quoique), le prix d’un futur Mac Pro ne devrait avoir aucun mal à atteindre une somme à cinq chiffres, la plus grosse configuration actuelle coûtant déjà 8 199 €. C’est le prix des composants qui permettront à Apple de cibler le marché de la création de contenus AR/VR, de la manipulation de grands jeux de données dans les universités et les entreprises, ou du développement de modèles pour l’intelligence artificielle.


avatar fousfous | 

Encore et toujours des grosses tours carré... Quand on pense que l'ancien Mac Pro avec sont petit format était aussi puissant, et l'iMac Pro qui va être aussi puissant qu'un grand nombre de station...
Y a pas beaucoup de puissance au cm³ dedans, beaucoup de vide.

avatar rikki finefleur | 

Non de la place pour des disques durs, cartes graphiques, mémoires, et autres cartes PCI.

Ce que ne propose pas Apple dans son ordi monobloc et non modulable.
C’est la toute la différence, et pas qu'une question de puissance mais de modularité.
Car tout le monde peut mettre des xeons haut de gamme.

avatar NestorK | 

@fousfous

De la place, il en faut ne serait-ce que pour concevoir une machine capable de se refroidir de manière efficace et silencieuse, surtout sur les grosses specs que visent l’iMac Pro.

avatar fousfous | 

@NestorK

De l'air bien dirigé est plus efficace qu'une grosse boîte vide.

avatar NestorK | 

@fousfous
Tu sais comment fonctionne un iMac ? Dès que tu travailles sur des tâches exigeantes - sur un montage vidéo par exemple : c’est une machine qui chauffe - beaucoup - et qui fait du bruit - beaucoup. Remarque, pas besoin de te lancer sur Final Cut : ouvre Handbrake, lance un encodage. C’est la même.

Je t’explique en quoi c’est un choix de design très discutable ou tu vas avoir réponse à tout ?

avatar fousfous | 

@NestorK

Jamais trouvé l'iMac bruyant, par contre l'ancien Mac Pro et ses 11 ventilateurs...

avatar JohnDevil | 

Bon ca suffit là quand on raconte n'importe quoi on se tait, le mac pro format G5 était parfait et son design n'aurait jamais du être changé, il était silencieux et efficace, tes commentaires montrent que tu n'es pas propriétaire d'un mac pro 2013 dont les erreurs de conception se retrouvent dans cet iMac Pro 2017 aux futures performances anémiques car modulées pour éviter de fondre comme neige au soleil.

avatar JoKer | 

L’iMac peut faire beaucoup de bruit, plus que le Mac Pro tour pour les mêmes types de calculs.

avatar areayoko | 

Comme-ci c'était le premier souci d'un professionnel que d'avoir le plus de puissance au cm3 ...

Sérieusement.

On croise les doigts, pour qu'ils nous pondent un truc durable maintenant, j'ai l'impression que ce prochain Mac Pro, c'est la der des der, que si le signal envoyé n'est pas assez fort, que les irréductibles partirons eux aussi.

avatar fousfous | 

@areayoko

Bah disons que ça permet de ne pas se sentir dans les années 2000

avatar areayoko | 

Et alors ? j'étais pas né.

avatar melaure | 

@fousfous

Effectivement, la façon dont ça redevient ultra-proprio chez Apple nous ramène aux grosses machines IBM et cie des années 80/90 ...

avatar pocketalex | 

@melaure

SSD compatibles M2, RAM DDR4 sur slot, CPU sur slot, USB-C que l'on retrouve sur Mac comme sur PC, pour les autres ports on retrouve USB-A, Ethernet 10G, SDXC, prise jack

Effectivement, que du propriétaire...

avatar melaure | 

On connait bien la notion de "compatibilité" pour les SSD. Quand à trouver de l'USB-C sur les PC Pro, c'est un peu comme le Thunderbolt, ultra-rare ...

Mais c'est surtout la façon dont Apple rend tout ça peu facilement changeable/modulable qui est un retour aux machines proprio des années 80/90, sans compter la facturation ... Au moins chez DELL et HP, les options sont proches des prix du marché des composants, pas du 2x ou 3x ...

Apple ne percera pas sérieusement dans le monde Pro avec "ça", en face d'une DSI ce n'est pas sérieux. D'ailleurs on n'a jamais vu un stand Apple dans un salon Pro. Les seuls que j'ai vu au Comdex et cie, étaient les cloneurs comme Motorola, qui n'ont pas fait semblant (garantie standard de 5 ans par exemple). Enfin coté service sur site, c'est le néant absolu, et ce n'est pas ce que cherchent les entreprises. Une machine doit être dépannée en 4h sur site, et pas immobilisé une semaine dans un Apple Store ! Quand à leur services en ligne (iCloud et cie), c'est une blague face aux offres Pro de Microsoft et cie ... On est très très loin d'un Office 365 ...

Enfin dans le monde Pro c'est la réponse au besoin et la richesses des fonctionnalités qui sont importantes, pas que le design soit prioritaire sur le reste ...

Ce marché ne les intéresse pas vraiment (sinon ils n'auraient pas arrêté les XServe et marginalisé autant OS X Server), pour eux un pro en 2010, c'est un juste un bobo avec plus de fric ... mais comme il y en a plein, ils en vendront, je n'en doute pas ;)

avatar pocketalex | 

nan mais on est d'accord que les machines apple, si l'on prend le monde "pro" dans sa globalité, elles répondent très mal à la demande, et une station type Dell est bien plus taillée à s'adapter à différents métiers et besoins, plus l'aspect évolutif / maintenance

Les "pros", chez Apple, c'est une niche de vidéastes / boites de prod / vfx / musique / post-production / dev / VR / etc

Les "pros" dans le monde PC (Linux, Windows), c'est ultra large.

Il faut donc considérer les machines Pro chez Apple pour la niche de métiers intéressés, et non pour l'ensemble de tous les métiers. Pour certains métiers, il y a même pas d'applis sur Mac. Pour d'autres métiers, il y a des solutions applicatives, mais moins riches que sur PC.
Et pour d'autres, bosser sur Mac est un vrai plaisir et la solution est plus compétitive

avatar Jeckill13 | 

Moué bof ! C’est juste du pc, on peut assembler soit même en choisissant les composant qui nous intéressent vraiment plutôt que de subir des composant dont on ne sais rien.

avatar pocketalex | 

@Jeckill13

Les stations de travail Xeon de chez Dell et Lenovo, c'est pas "juste du PC", et surtout pas comparable avec un PC du commerce monté par bibi

avatar reborn | 

Concurrencer une machine (imac pro) qui devrait faire un flop d'après les devins de macg ??

avatar BleuRooster | 

Pour concurrencer l’iMac Pro? C’est même pas des tout-en-un! Il a pas un problème ?

avatar vince29 | 

Accoler un "pro" à un tout un ?

avatar Xap | 

“Leur manque d’élégance est compensé par leur grande flexibilité”

C’est justement en croyant que les pros voulaient de l’élégant et pas du flexible qu’Apple s’est complètement raté avec le dernier Mac pro.

avatar Doctomac | 

Le dernier MacPro est un cas particulier (Apple a pensé que tous les Pro n’avaient pa besoin de flexibilité) mais Apple a toujours marié élégance et flexibilité avec ses machines Pro, du PowerMac au MacPro de génération précédente.

avatar Ghaleon111 | 

Flexibilité faut le dire vite, essaie de trouver et de changer carte mère, cpu et gpu sur un mac pro avec en plus la compatibilité avec mac os, c'est pas facile et ça coute une fortune alors que sur un pc c'est un jeu d'enfant pour beaucoup moins chère.

avatar Doctomac | 

Sans oublier que l’iMac embarque un écran 5K, 500 nits, P3 et un milliard de couleurs prises en charge.

avatar NestorK | 

... sur une dalle glossy. CQFD.

avatar Doctomac | 

L’effet brillant des derniers iMac a été largement atténué. C’est un faux problème.

avatar hmmmr | 

@Doctomac

Un léger problème, du coup.
Mais problème quand meme.

avatar Doctomac | 

Bien c’est un faux léger problème.

avatar rikki finefleur | 

je crois que l'écran unique est dépassé, et plus encore le choix dans sa taille.

avatar areayoko | 

Cet appareil peut répondre à une demande, mais une demande de niche, et qui n'a certainement pas besoin de cette puissance, et dont on nous assure qu'elle est maitrisée et/ou bridée ... (ce qui n'est pas inhabituel chez Apple dans ce type de produit).

avatar pocketalex | 

"Cet appareil peut répondre à une demande, mais une demande de niche"

L'iMac Pro n'a pas vocation à se présenter comme station de travail universelle pour tout type de métiers, donc oui, il concerne une niche. Et alors, quel est le problème ?

"... et qui n'a certainement pas besoin de cette puissance"

Qui t'es pour savoir ce que les professionnels du design, de la photo, de la vidéo, des Vfx, du développement, etc, etc, ont besoin comme puissance ?
Pas très sérieux comme arguments, faudra travailler un peu ça mon ami

"et dont on nous assure qu'elle est maitrisée et/ou bridée"

Hola, tu vas nous expliquer que soit l'iMac Pro est un four qui va chauffer, throttler et se trainer à la vitesse d'un netbook, soit qu'il est bridé et fonctionne à 30% de ses capacités
Le tout, sans avoir vu ni essayé la machine
Ni sérieux, ni crédible.
Mais merci d'être passé.

avatar areayoko | 

Dois-je publier un CV ? Comment cela ce passe ?
Merci de me donner rapidement la démarche à suivre ...

avatar en ballade | 

@Doctomac

Avec une carte graphique AMD????

avatar Doctomac | 

Et ???

avatar pocketalex | 

@Doctomac

Et on va surement t'expliquer que AMD c'est de la grosse merde et nVidia c'est le bonheur absolu, même si les deux marques se retrouvent au catalogue de tous les vendeurs informatique, du grand public aux gamers et bien sur les stations de travail (Dell, Lenovo, HP, ...)

Ensuite on va 'expliquer que CUDA c'est la magnificence et bla bla bla

avatar Ghaleon111 | 

Bah les nouvelles vega sont décevantes pour l'ensemble de la communauté high tech, elles sont moins performantes que les nvidia déja sorties depuis longtemps, beaucoup plus de chauffes et de consommation et en plus la nouvelle architecture volta de nvidia arrive pour le grand public en 2018 et va envoyer du steak.
C'est mal barré pour l'imac pro.
Le gros avantage du pc, on peut choisir le meilleur hardware.

avatar NestorK | 

@Ghaleon111

Décevantes, oui et non. On aurait tous aimé que Vega - qui arrive tard - fasse mieux que Nvidia avec moins, surtout avec le temps qu'ils ont eu en rab. Résultat : les vega 56 et 64 font quasi aussi bien voire un poil mieux / un poil moins selon modèle / tache que les GPU Nvidia qu'elles concurrencent, mais en consommant bien plus (ce qui n'arrange pas nos Mac ultra fin) - et à un tarif tout sauf compétitif (ça, on est est habitué). Sur PC, le choix est donc vite fait, mais sur Mac, voyons le verre à moitié plein : ca reste du GPU sérieux et ça faisait longtemps qu'on en avait pas eu dans nos machines...

... Même si pour avoir du GPU grand public (on va pas se mentir, Vega c'est du moyen/haut de gamme section "gamer"), va falloir mettre les euros pour une machine à tarif Pro qui démarre à 5xxx.

M'enfin, chaque chose en son temps.

avatar Ghaleon111 | 

Il y a des moniteurs pc 4k qui arrivent en 144hz, gsync, hdr, couleurs au top, luminosité 1000nits, réglables en hauteur, sortie hdmi 2 et quantum dots en dalle mat
Sur pc, c'est l’accès a toute les dernières technologies et en plus l'imac pro tourne a des fréquences inférieurs sur le cpu et le gpu pour la chauffe, zéro évolutivité donc quant il faut changer, c'est de nouveau 5000 euros mini au lieu de 1000 ou 1500.

avatar Doctomac | 

Sûrement, mais ce n’est pas ce qui est proposé avec les PC mentionnés dans l’article.

Avec l’iMac, c’est inclus.

Oui l’iMac tourne à des fréquences inférieures mais il permet quand même de fournir de très bonnes performances largement suffisantes pour certains Pro. Les mêmes Pro qui n’ont rien à foutre de l’évolutivité car il vont garder leur machines plusieurs années et ils la changeront car ils ont toujours fait comme ça.

avatar pocketalex | 

@Doctomac

J'ajoute qu'un utilisateur d'ordinateur n'est pas forcément quelqu'un qui ouvre sa bécane pour changer des trucs. Que ce soit un lambda avec un laptop bureautique, ou un ultra-pro avec une super station de travail

Il y a des gens, ils investissent dans du matos, le font tourner xxx années, et changent la bécane complète au lieu de se faire ch... à ouvrir, changer un truc. Surtout que ce genre d'opération, sur un PC monté chez Grosbill ou une tour Dell, c'est facile, sur une station de travail certifiée avec des contrôleurs de disque un peu plus complexes que 2 ports sata et un port m2, etc, etc on va pas faire le tour de toute la machine, c'est une autre paire de manches.

Bref, on va le répéter, l'iMac Pro c'est pas une station de travail universelle et elle vise une clientèle qui sera très contente avec du tout intégré qui marche bien et qui dépote (car elle dépote, surtout pour son prix)
Pour le modulaire, Apple proposera le futur Mac Pro, et on verra à ce moment là si la bécane tient la route face aux HP Z8 et autres bêtes de course chez Lenovo et Dell

Enfin, je tiens à rappeler que pour 5000€, on a une bécane tout à fait équivalente en composants et en performances à une station de travail PC. juste pour ceux qui relèvent que 5000, c'est "cher"

avatar Ghaleon111 | 

Les gens emmenent leurs tour chez un assembleur, ils leurs conseillent ceci et cela et le gars s'occupe de tout et appel son client quant la machine est préte

Sur une tour pro, hp et dell ont un service d'évolutivité, ils viennent chez toi mettre les nouveaux composants que tu souhaite ;)

avatar NestorK | 

@Doctomac @pocketalex

Je suis un pro (de la vidéo) qui se contrebalance de l'évolutivité de ses machines (je bidouille zéro, j'ouvre rien). Par contre, je veux 1/ du silence et une machine à température tempérée capable de 2/ tenir la charge et d'avoir 3/ une bonne durée de vie.

Mon dernier iMac (un 5K tout à fond) a mal terminé sa vie en SAV et c'est sans compter les heures de boulot avec le bruit d'un réacteur d'Airbus sur mon bureau. Désolé mais ce type de chassis pour ce genre de développé couché à base de Xeon et de GPU qui consomme, Apple ne peut pas faire de miracle...

Je suis certain que la machine passera les premiers tests sans encombre, mais je suis moins convaincu sur la durée. De plus, mettre 5000 euros (oui, c'est cher et c'est certainement de l'entrée de gamme) dans une machine comme un iMac Pro alors qu'Apple a annoncé bosser sur un Mac Pro revu et corrigé, il faut soit être très pressé de changer sa machine de prod (c'est possible) soit juste avoir envie de se faire plaisir. Ca va faire une drôle de clientèle.

avatar Doctomac | 

Tu peux juste écrire travailler dans la vidéo, Pro est un terme qui ne te va pas trop. Sans revenir sur ton cas qui n’est toujours qu’une exception, Apple a très bien expliqué le pourquoi de l’iMac Pro.

La clientèle Pro d’Apple se divise en utilisateurs de Mac Pro, MacBook Pro et iMac. Pour les premiers, une nouvelle machine est en développement (et ce serait bien qu’Apple nous sorte quelque chose l’année prochaine) ; les seconds sont servis ; et justement pour les troisièmes, c’est à dire des personnes qui VEULENT un tout en un, Apple veut proposer un produit plus puissant et c’est l’iMac Pro.

Donc l’iMac Pro ne s’adresse pas aux utilisateurs de MacPro mais aux actuels utilisateurs Pro d’iMac qui pourront avoir la possibilité de continuer à avoir une machine tout en un de la trempe de l’iMac mais avec des composants plus musclés.

Quand à la dissipation thermique liée aux Xeons et GPU, les Proc sont évidemment sous-cadencés et Apple a revu le système de refroidissement. On jugera sur pièce.

avatar JoKer | 

On vient d’acheter 4 iMac haut de gamme pour du montage vidéo.
Et tu sais quoi ? Ça a été un choix par défaut, une obligation.
C’est le seul ordinateur chez Apple qui tient encore la route (le Mac Pro actuel est une honte et les portables sont des portables).
Je pense qu’Apple se trompent si ils pensent qu’il y a des pro (catégorie qui veulent de la puissance, pouvoir lancer des calculs 24h/24 et sans problèmes de surchauffe) qui veulent d’un iMac.
Et pourtant c’est un ordinateur beaucoup acheté dans le domain de la vidéo. Surtout parce qu’Apple ne propose rien d’autre.

Ils ont intérêt à se dépêcher avec le prochain Mac Pro, ne pas se planter et offrir un service qui ira avec, sinon il vont perdre tout un marché qui est en grande partie fidèle au Mac depuis le milieu des années 90.

avatar Doctomac | 

Non Apple n’a pas à se tromper, Apple sait quelle est la nature de sa clientèle.

La clientèle Pro est très diverse et elle n’est pas uniquement constituée de mecs qui ont besoin de faire tourner du calcul h24.

En l’occurence, Apple sait qu’il y a des Pro qui utilisent et veulent de l’iMac et l’iMac Pro est pour eux.

avatar JoKer | 

Depuis 2013 et le Mac Pro on sait très bien qu’Apple ne connaît pas sa clientèle.

avatar Doctomac | 

On est tout à fait d’accord que le dernier Mac Pro est un échec (sur le long terme) plus encore car Apple ne l’a pas évolué.

Mais arrêtes donc la mauvaise foi et de répondre à côté, Apple sait exactement le public Pro qui utilise ses machines et il est évident (d’ailleurs, on le savait avant qu’Apple ne le dise), il y a une clientèle Pro pour l’iMac.

avatar JoKer | 

D’accord.
Je suis donc un client pro qui achète des iMac (et en assez grand nombre).
D’apres toi, Apple me compte dans les gens qui achètent un iMac pour une utilisation pro.
Sauf que je le fais par dépit. Mais Apple ne le sait pas.
Et je ne suis pas le seul dans ce cas. Loin de là.

avatar Doctomac | 

Arrête la mauvaise foi. Je ne parle aucunement de personnes qui achètent des iMacs par « dépit », je parle de Pro qui achètent des iMac car ils veulent des iMac.

avatar JoKer | 

Du coup pour faire quoi ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR