Brian Krzanich : Apple aurait tort de ne pas tester ses processeurs pour le Mac

Florian Innocente |

Interviewé, lors de la conférence Code Conference, sur l'hypothèse de voir un jour Apple se reposer sur ses propres processeurs pour le Mac, plutôt que ceux d'Intel, le patron du fondeur n'y a vu aucune incongruité. « En tant qu'ingénieur, je pense qu'ils seraient stupides de ne pas au moins essayer », a déclaré Brian Krzanich.

Cette éventualité, qui ne repose sur rien de tangible officiellement, le directeur exécutif d'Intel la considère même comme un stimulant pour mieux faire et garder l'un de ses clients emblématiques : « Nous l'envisageons toujours sous la forme d'une concurrence, une bataille que nous devons gagner. Notre boulot c'est de convaincre par l'attrait de nos produits - comme les performances en autonomie ». Pour autant, Brian Krzanich dit tout ignorer des intentions d'Apple en la matière, et pour cause : « S'ils ont un tel projet, ils ne vont pas me le révéler ».

Officiellement c'est plutôt le contraire qui se passe. Au printemps, lors de la réunion Mac Pro, des responsables d'Apple avaient réitéré leur intérêt pour les puces d'Intel, mais en suggérant qu'elles soient accompagnées de plus de processeurs ARM, comme le T1 qui fait fonctionner la Touch Bar et Touch ID, pour décharger le processeur principal de certaines tâches et améliorer l'autonomie des portables.


avatar MarcMame | 

"lors de la réunion Mac Pro, des responsables d'Apple avaient réitéré leur intérêt pour les puces d'Intel, mais en suggérant qu'elles soient accompagnées de processeurs ARM, comme le T1 qui fait fonctionner la Touch Bar et Touch ID. Pour décharger le processeur principal de certaines tâches et améliorer l'autonomie des portables."
--------------
Sauf que si on parle Desktop, l'autonomie est le cadet de nos soucis !

avatar C1rc3@0rc | 

L'autonomie oui, la consommation non... et l'efficacité energetique devient de plus en plus un argument d'avantages certains pour le marketing.

Autre élément a considérer, si Intel s'est enfere dans le x86 everywhere dans une strategie marketing reposant sur le monopole absolu, la premiere qualité de l'entreprise c'est son expertise comme fondeur et ingenierie d'optimisation des architectures physiques. De la a penser qu'Intel pourrait devenir un fondeur de premier choix pour Apple... on voit bien l'interret d'Intel, qui se trouve alors en concurrence avec les autres fondeurs, qui eux ont un autoroute de croissance ouvert avec la production ARM, le ou Intel commence a decouvrir l'impasse du x86...

Il est aussi interressant pour Intel qu'Apple considere surtout ses processeurs ARM et pas les x86 d'AMD, qui commencent a sacrement inquieter le bord d'Intel... C'est que le top 5 des producteurs PC a basculé comme un seul homme avec enthousiasme sur Ryzen!

avatar Moonwalker | 

Si je puis me permettre, monsieur Innocente, votre article n'est pas très clair. Tout le monde ne sait pas qui est ce monsieur Krzanich et vous ne faites mention d'ARM qu'à l'avant-dernière phrase.

avatar Grahamcoxon | 

@Moonwalker

Je plussoie. Je ne savais pas qui était ce monsieur

avatar bonnepoire | 

Pas super évident mais si on lit bien on comprend.

avatar ijimax | 

@Moonwalker

Je ne savais pas non plus, mais j'ai trouvé l'article compréhensible...

avatar ingmar92110 | 

Moi non plus mais voir dans la même phrase son nom, Intel et le patron du fondeur... on peut se douter.. non? ;-)

avatar jackhal | 

"Pour autant, Brian Krzanich dit tout ignorer des intentions d'Apple en la matière, et pour cause : « S'ils ont un tel projet, ils ne vont pas me le révéler »."

Et puis s'ils le lui révèlent (pour faire pression sur les prix, ou pour qu'Intel se charge de la production), il fera semblant de ne rien savoir car il aura pour consigne de ne rien répéter.
Du coup...

avatar pariscanal | 

Oui améliorons l autonomie des mac pros SVP

avatar Mike Mac | 

QU'est-ce qu'Apple pourrait bien faire des processeurs Krzanich dont on ne connaît absolument rien ???

Tant qu'à nous parler de processeur de l'Est, on aurait plutôt vu les Elbrus.

C'est peut-être pour cela que Poutine ne s'est pas énervé avec Macron lundi quand il a parlé de médias menteurs avec Sputnik et Russia Today.

Emmanuel a probablement du accepter l'achat de quelques caisses d'Elbrus pour protéger les ordinateurs de la défense française des grandes oreilles de Mickey, pardon de Donald.

Le moi et le toi de l'Europe...

avatar macfredx | 

@Mike Mac

Tu t'es vu quand t'as bu ? ?????

??

CONNEXION UTILISATEUR