Illum : Lytro met sa technologie dans un appareil photo « classique »

Anthony Nelzin-Santos |

Le Lytro est un appareil photo d’un genre un peu spécial : son capteur saisit tous les champs lumineux d’une scène et permet de changer la mise au point après la prise de vue. Une technologie qui n’était jusqu’ici disponible que dans un objet tenant plus du kaléidoscope que de l’appareil photo, aux perspectives très amusantes mais aussi très limitées. Jusqu’ici, puisque Lytro a levé le voile sur un nouvel appareil plus conventionnel, baptisé Illum.

Ses lignes sont plus racées que celles d’un reflex Canon ou Nikon et la plupart des contrôles sont déportées sur un grand écran tactile et orientable, mais sa forme générale est plus familière. Le grip profond tombe naturellement dans la main, on zoome avec une bague plutôt qu’un pavé tactile, et le déclencheur est placé là où on s’attend à le trouver. C’est que l’Illum est destiné à attirer des utilisateurs plus professionnels, dont certains avaient été attirés par les possibilités offertes par les technologies de Lytro : « il est difficile de se démarquer aujourd’hui, parce que tout le monde a un bon appareil photo dans sa poche », explique le fondateur de Lytro, Ren Ng, à Co.Design.

Pour séduire ce public, Lytro a fait progresser sa technologie : l’Illum intègre un capteur « 40 megarays » captant quatre fois plus de lumière que le capteur du premier appareil Lytro, et une optique 30-250 mm à ouverture constante f/2.0. L’effet de changement de mise au point (et de léger glissement de la perspective) est d’autant plus impressionnant que l’on peut désormais faire le point sur un objet collé à l’optique. La qualité des images semble avoir été grandement améliorée, mais il semble que l’on perde toujours en piqué général ce que l’on gagne en « contrôle créatif ».

Un contrôle que l’on peut désormais plus facilement exercer, grâce à un « bouton Lytro » qui affiche en temps réel les différents plans de mise au point qui pourront être exploités — un testeur de profondeur de champ appliqué au Lytro, en somme. Selon The Verge, Lytro espère que Flickr et Facebook intègrent nativement un lecteur de « lytrographies », ce qui participera peut-être à les démocratiser. Reste que l’Illum est tout aussi inclassable que son petit frère et demande toujours de repenser l’exercice même de la photographie.

L’Illum est disponible en précommande contre 250 $ d’arrhes (env. 180 €) qu’il faudra compléter de 1 249 $ (env. 900 €) à la livraison en juillet. Les premiers exemplaires arboreront une finition spéciale en édition limitée, et les propriétaires du premier appareil Lytro sont éligibles à une réduction de 20 %.


avatar The3DCie | 

Technologie toujours aussi impressionnante !

Et le fait que ça tienne dans si peu de place est plus que prometteur.
Bon, c'est encore un peu cher pour celui qui voudrait juste "s'amuser" avec, mais ça se démocratise.

En plus je suis fan de leur design taillé à la serpe, ça me rappelle un peu mon K30 ! ^_^

avatar Tofie | 

Impressionnant, mais ça sert à quoi, concrètement ,

avatar rudeboyfred | 

@Tofie

A faire la mise au point après coup, donc en théorie on devrait loupé moins de photo. Perso il m arrive souvent de louper le point en auto focus sur des portraits à cause de quelques cheuveux devant les yeux !
Ça serait sympa que ce principe existe aussi en vidéo mais j imagine que cela doit plus compliqué et la quantité de données devrait être un peu énorme !

avatar FloP1 | 

@rudeboyfred

Sur le premier on était a 11megarays pour 1,2 megapixels, on va arrondit a un rapport 10. Donc pour avoir les perfs actuelles (24Mpx) il faudrait un capteur de 240Mpix. Sans compter qu'il faudrait que l'AF aie les mêmes perfs que les systèmes reflex actuels (en suivi) il y a une bonne grosse marge (sans penser a faire une petite rafale de 6i/s :-D)

avatar Komm | 

@FloP1

En tout cas, pour ce qui est de l'AF, aucun problème, il n'y en a pas ! Donc au contraire pour la photo d'action c'est excellent !

avatar FloP1 | 

@Komm: en effet, j'ai pas été assez vite dans mon raisonnement. Pas d'AF à la PDV. Par contre en post-traitement sur chaque photo il faut choisir le/les plan(s) nets, ça fait un sacré boulot. Si on veut du tout net, pas besoin d'autant de technologie...

Par contre, pour la rafale, le problème est toujours là, si on prend un appareil taillé pour l'action (au hasard, 16Mpix pour 11i/S) on est à 176Mpx/s d'enregistrement, pour avoir l'équivalent final, il faudrait un sacré processeur, et un sacré débit (en multipliant pas 10 à peu près).

Après, bien sûr ça offre des possibilités géniales, qui peuvent amener à des choses très intéressantes, mais dans l'ensemble, ce sera peu pratique à l'usage (il faut régler soit-même le point après), ça va aussi remettre en cause une grosse partie de l'acte photographique (on fait des choix à la prise de vue, ce qui impose un point de vue, et donc le "sens" de la photo. De plus la photo (d'expo j'entends) reste majoritairement sur papier, donc l'intérêt de cette technologie sera très limité

avatar nexman5 | 

A ce prix on peut se payer un reflex ou un hybride qui ne loupera pas beaucoup de photo et avec une qualité d'image et de piqué certainement meilleur. Sans parler de ça qui fait le charme de la photo, la mise au point volontaire sur une sujet.

avatar ovea | 

@nexman5 : il faudrait quand même arrêté de ressasser la photo avec un ou deux plan dans le flou artistique.

Ici il est question d'utiliser une propriété encore peu exploité de la lumière elle-même !

La lumière se propage dans une direction. On va exploiter cette propriété. Pour révéler une dimension supplémentaire attribuant à un pixel sa distance à l'appareil et l'enregistrer avec la photo "traditionnel".

Application évidente : le détourage qui se passe des outils de détourage à la Photoposh puisque le sujet peu être sélectionné grâce à sa présence en profondeur détachée des autres objets !!!

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

24 MPX ça ne sert a rien dans la majorité des cas... Les 21 de mon 5d2 sont déjà beaucoup trop (même pour faire des couv'...).

avatar FloP1 | 

Je n'ai jamais dit que c'était utile, mais c'est la norme (bon 20 si on veut), à partir de là, si on veut exister d'un point de vue marketing, du de faire avec moins.

Après si on raisonne jusqu'au bout, à 100ppp ça ne fait que 60*40cm, ce qui n'est finalement pas si énorme que ça. Sans compter que s'il on veut recadrer, un p'tit surplus de pixels n'est pas de refus (bon, je me contente de mes 12 millions depuis pas mal de temps quand même... ;-) )

avatar lolo-69 | 

Truc de geek...
Plus racé qu'un réflex Nikon ou Canon... Ceux-ci ne sont-ils pas étudiés d'abord pour leur prise en mains!?

Nexman5, +1, le plaisir de faire une image, de choisir son focus dans un vrai viseur, d'avoir le vrai bokeh d'un objo qui ouvre, c'est à la prise de vue... (Ou peut-être me fais-je vieux?..)

avatar ovea | 

@lolo-69 : l'âge n'a rien à voir là-dedans à par si la vieillesse nous cantonne entre deux zones de flou au max ;)

Moi aussi la photo avec tout en manuel je connais … mais tout n'est pas question de sensibilité (trouver le bon cadre, la bonne lumière … le bon sujet)

La preuve étant, que certaines personnes n'arrive pas à "voir" en relief (malgré nos deux yeux). Je ne parle même pas de voir l'espace temps … ou de la photo "traditionnelle" qui avec ces flous n'est que l'expression un peu complexe d'un écrasement du relief à travers le rapport de l'objectif à la pellicule (ou la matrice de pixels de nos jours)

avatar tigre2010 | 

@ovea :
Mais combien de temps vous avez mis pour avoir el coup de main pour le focus ?
Car mon reflexe est tout en manuel sauf l'autofocus, j'ai bien essayer et je me suis même forcer à utiliser le manual focus mais je n'y arrive pas :/

avatar ovea | 

@tigre2010 : faire de la vidéo ! C'est ce qui m'a le plus aidé … on zoom sur le sujet pour faire la mise au point manuelle et on élargi : le sujet reste net lorsqu'on zoom dessus (ce qui n'est pas garantie même avec l'auto-focus)

avatar lolo-69 | 

Bonjour.

Il faudrait préciser quel est le matériel utilisé, boîtier, objo (avec focale, ouverture, distance de mise au point), type de sujets photographiés, et la méthodologie utilisée à la prise de vue. Car en l'état des choses, il est impossible de savoir si l'erreur provient du matos ou de celui qui l'utilise...

avatar FloP1 | 

attention, faire la mise au point avec un reflex moderne est assez peu aisé, la faute aux verres de visée lisses adaptés à l'AF là où ceux des appareils manuels, granuleurx (et avec stigmomètre) permettaient une mise au point facile. Avec un viseur APS-C c'est presque impossible à utiliser régulièrement (en tout cas pas très agréable), avec un 24*36 déjà un peu plus

avatar Ast2001 | 

Les nouveaux smartphones (HTC One M8, Galaxy S5...) et même la nouvelle appli Photo de Google intègrent tous des mécanismes (deux capteurs pour le HTC, un scan 3D de la scène pour l'appli Google) permettant de changer la mise au point après coup. Du coup, même si le résultat n'est peut-être pas aussi bon qu'ici, on arrive quand même à de bons résultats sans débourser un centime de plus. Je suis persuadé que le prochain iPhone aura aussi une techno de ce type.

avatar ovea | 

@Ast2001 : le parallaxe entre les deux objectifs du M8 (voir Premiers avis sur le nouvel HTC One "M8"
https://www.igen.fr/node/110730) n'est pas tenable à terme pour faire de la qualité comme avec ce nouveau Lytro qui semble décidé à corriger le manque de définition du modèle précédent.

Quand l'iPhone 6 intégrera cette technologie, les capteurs "œil de moche" devront avoir une meilleur définition et être dans le même axe que le capteur photo traditionnel j'imagine.

On aura la réponse bientôt ou pas.

avatar nexman5 | 

@ovea
Ok je demande à voir, mais en attendant on nous vend surtout la possibilité de faire le focus où l'on veut après coup. On verra ce que cela donne.
Sinon le flou/net reste une des grandes techniques de la photo, notamment en portrait et en macro, pour attirer l'œil où l'on souhaite.

avatar romainB84 | 

en dehors du coté impressionant de la technologie, je trouve cet appareil sublime.
a la fois moderne et epuré au niveau du design

avatar wmangon | 

Superbe génial Lytro

avatar kac | 

Canon les rachète quand ?

avatar romainhc | 

Les gars, regardez un peu plus loin que le domaine de la photo ... Merci. Cette technologie aura de multiples applications. Quand à la résolution de l'appareil, ce n'est qu'une question de temps, à la vitesse à laquelle les débits évoluent aujourd'hui. Ceux qui ne jurent auparavant leur focus Manuel, sont les mêmes qui ne juraient que par l'argentique, qui ne juraient que par la daguerréotype ... comme toujours.

avatar mediapress | 

possédant un Nikon D800, je trouve cette technologie intéressante, maintenant, pour un usage professionnel, il faut que les photos au final aient un bon piqué, sinon, ça reste un appareil marginal pour l'amateur fortuné qui veut s'amuser...

CONNEXION UTILISATEUR