Windows ARM sur les Mac M1 ? La balle est dans le camp de Microsoft

Mickaël Bazoge |

Dans une interview au long cours pour ArsTechnica, Craig Federighi est revenu sur un des points noirs1 de la plateforme Apple Silicon : l'absence de prise en charge de Windows. C'est un des atouts des Mac Intel qui disparait ici avec les Mac dotés d'une puce M1.

Le vice-président à l'ingénierie logicielle explique que le framework de virtualisation de Big Sur M1 permet de faire fonctionner des machines virtuelles contenant des systèmes d'exploitation ARM dans Parallels ou VMWare (lire : Boot Camp ne sera pas disponible sur Mac ARM !).

Faire fonctionner Linux sur les Mac M1, c'est une bonne chose, mais évidemment l'éléphant dans le magasin de porcelaines, c'est Windows. Federighi indique que CrossOver peut être une solution pour certains logiciels Windows, et qu'on peut aussi se tourner vers des solutions pour accéder à Windows dans le nuage (avec Shadow, par exemple).

Ces alternatives ne sont cependant pas aussi fiables ou pratiques qu'avec une VM de Windows sur son Mac. Une pièce capitale du puzzle manque : la version ARM de Windows n'est toujours pas proposée sous forme de licence grand public par Microsoft, qui ne la délivre qu'aux constructeurs.

Nous avons les technologies de base pour faire fonctionner Windows ARM [sur Mac M1], qui prend bien sûr en charge les applications x86. Mais c'est une décision que Microsoft doit prendre, il leur revient de mettre sous licence cette technologie pour que les utilisateurs puissent s'en servir sur ces Mac. Les Mac en sont très certainement capables.

La balle est dans le camp de l'éditeur de Windows. Peut-être que la situation va évoluer une fois que Microsoft aura développé le support de l'émulation des apps x86 64 bits au sein de Windows ARM, qui ne prend actuellement en charge que les apps x86 32 bits et ARM 32 et 64 bits.

En attendant, il faudra faire avec les logiciels universels, avec Rosetta 2, et aussi avec la bibliothèque d'apps iOS (lire : Tout ce qu’il faut savoir à propos des apps iOS sur les Mac Apple Silicon). Ce qui ouvre déjà pas mal de perspectives.

Mais pour ceux qui ont besoin de faire rouler des apps Windows sur Mac, il y a toujours les machines sous Intel qui sont disponibles et qui vont bénéficier de plusieurs longues années de support. « D'un point de vue logiciel, nous n'avons pas créé une nouvelle branche de macOS. Il n'y a pas une version M1 de macOS et une version différente pour Intel. Ce sont littéralement les mêmes installeurs. C'est la même branche. C'est le même système d'exploitation que nous construisons toutes les nuits. C'est un projet unique, et ça va continuer à être ainsi ».

macOS est un OS universel qui fonctionne sur les deux architectures. « Si vous avez un Mac Intel aujourd'hui, ou si vous en avez déjà un, vous continuerez à recevoir des mises à jour gratuites pendant les prochaines années », rassure Federighi.


  1. Certains diront « le bon côté » 😙.  ↩︎

avatar pocketalex | 

@Le Gognol

C'est ce que fait crossover, et pour les applications qui tournent ... aucun souci

Mais les limitations sont telles que tu ne vas pas aller bien loin.

avatar raoolito | 

@pocketalex

ben attendons pour voir.
pour beaucoup de monde on a quand meme surtout les soucis de l’utilitaire spécifique "de compta truc pour encoder une fois par jour un truc à 17h. »
pour ce genre de cas, c’est pas idiot crossover. (perso j’avais ca avec un logiciel d’education, crossover m’avait sauvé. il chopait le réseau, se synchronisait, aucun soucis)

Pour ceux ayant de gros systèmes sous windows/intel, je doute fortement qu’ils aient specialement envie de passer sur mac (deja) et arm (ensuite) :D

avatar YetOneOtherGit | 

“des points noirs”

Il faut peut-être raison garder.

En 2020 cela n’a plus qu’un impact très marginal de se couper de la logithéque de Windows 😎

avatar free00 | 

Je ne suis pas de comprendre pourquoi on ne peut pas utiliser un logiciel de virtualisation pour tourner Windows Intel x64 sur un Mac Silicon. Vous pouvez m'éclairer ?

avatar YetOneOtherGit | 

@free00

"pourquoi on ne peut pas utiliser un logiciel de virtualisation pour tourner Windows Intel x64 sur un Mac Silicon"

On ne peut même pas le faire sur une tablette Microsoft Arm faisant tourner Windows actuellement 😎

Au niveau des solutions de transpilation équivalente à Rosetta2 MS est étrangement très en retard: Windows ARM ne sait faire tourner que les executables x86 et avec des performances médiocres actuellement.

avatar pocketalex | 

"médiocre"

T'es sympa toi.
En vrai, c'est pire que médiocre

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"T'es sympa toi. "

J’essaye de rester courtois 😃😉

avatar Scooby-Doo | 

@free00,

« Je ne suis pas de comprendre pourquoi on ne peut pas utiliser un logiciel de virtualisation pour tourner Windows Intel x64 sur un Mac Silicon. Vous pouvez m'éclairer ? »

Déjà il n'existe pas actuellement une version de Windows ARM qui supporte le X64 !

Seuls les logiciels compilés en 32 bits, soit le X86, sont (mal) supportés par Windows ARM avec des performances misérables !

Ensuite, il faut que Apple donne les clés de ses processeurs Apple Silicon si Microsoft veut accéder aux fonctions câblées supplémentaires présentes sur M1 !

Et Apple n'a aucune raison valable de le faire il me semble.

😁

avatar YetOneOtherGit | 

Personnellement j’ai le sentiment qu’aussi bien Apple que MS n’en ont strictement rien à faire du petit segment des utilisateurs de Mac ayant besoin de Windows: dans l’économie des deux géants c’est une goutte d’eau.

Ils laissent les acteurs tiers tel parallel adresser le besoin et en fait s’en lavent les mains 😎

avatar Scooby-Doo | 

@YetOneOtherGit,

« Personnellement j’ai le sentiment qu’aussi bien Apple que MS n’en ont strictement rien à faire du petit segment des utilisateurs de Mac ayant besoin de Windows: dans l’économie des deux géants c’est une goutte d’eau. Ils laissent les acteurs tiers tel parallel adresser le besoin et en fait s’en lavent les mains. »

👍👌

Parfaitement résumé ! C'est un marché de niche... pour un Scooby-Doo !

avatar YetOneOtherGit | 

@Scooby-Doo

"Parfaitement résumé ! C'est un marché de niche... pour un Scooby-Doo !"

Toujours le même biais ici : surévalué l’importance de besoins marginaux. 😉

avatar raoolito | 

@YetOneOtherGit

et puis crotte les mac ARM viennent de sortir ya pas 2 semaines !
meme pour windows lors de la transition intel il a fallu attendre hein?
on reparlera de windows dans une année
* utilité
* depannages possibles
* politique de licences de microsoft
* developpement des logiciels arm
* developpement de la plateforme ARM en general sur pc
etc...

avatar YetOneOtherGit | 

@raoolito

"puis crotte les mac ARM viennent de sortir ya pas 2 semaines"

L’issue arrivera de parallels, si elle doit exister, ils n’ont pas le choix une très grande part de leur business dépend du Mac.

avatar raoolito | 

@YetOneOtherGit

un peu HS mais.. on ne s’ennuie pas aujourd’hui hein ^^ ?

avatar Scooby-Doo | 

@raoolito,

« un peu HS mais.. on ne s’ennuie pas aujourd’hui hein »

Ben comme d'habitude sur ce forum pro Mac !

Dès que l'on a l'un de ces vocables magiques : Microsoft, Bug, BSOD, support, Boot camp, ARM dans l'article, on peut s'attendre à du sport dans les commentaires...

😁

avatar raoolito | 

@Scooby-Doo

Pour rire.. on ajoute « actionnaire »
🥺

avatar Scooby-Doo | 

@raoolito,

Pour rire.. on ajoute « actionnaire »

👍👌😘❤

Mais avec ce vocable, c'est carrément la déclaration de guerre de la mort qui tue !!!

avatar en chanson | 

L'influence de Intel et AMD est trop importante encore dans le marché des PC et des assembleurs. On voit bien que Qualcomm a du mal à se faire entendre.
Apple va certainement accélérer les choses vers d'avantage de windows arm.

avatar Rom 1 | 

Voilà un point noir qui ne me concerne pas du tout. Si je suis sur Mac c’est justement pour quitter Windows pas pour y revenir par une petite window, euh fenêtre. 🙃

avatar altifab | 

Non mais sérieusement, quel est l'interêt de Microsoft à permettre à Apple de passer confortablement le cap de cette rupture technologique si ce n'est qu'à torpiller Windows alors qu'ils promettent d'y remettre toute leur attention.
Les personnes (comme moi) qui ont besoin de Windows via // desktop (ou Boot Camp) vont forcément se tourner vers une machine Windows.

avatar KimoMac | 

@altifab

Perso, la seule chose qui me retient de passer tout mon hardware chez Apple, c’est surtout le côté tout soudé/hors de prix/non évolutif.

avatar pocketalex | 

Si on parle des Macs x86, je te donne raison avec des bémols

Si on parle des Macs M1 ....
tout soudé ... oui (mais est-ce encore un défaut ?)
non évolutif ... faut voir
hors de prix ... la par contre la donne change.

Payer un laptop type Macbook Air avec un core i, à 1500 boules alors qu'on peut trouver un PC équivalent à 1300 boules, ou un PC "à peu près équivalent mais au fond pas vraiment" à 800-1000 boules, je peux comprendre qu'on trouve Apple "cher"

Payer un laptop type Macbook Air avec Apple Silicon M1 à 1500 boules, et qui offre les performances d'un laptop PC en core i7 ou i9 à 2000 si ce n'est 3000 boules, moi j'appelle ça "une affaire"

avatar KimoMac | 

@pocketalex

Tu sais très bien de quoi je parle. Sauf à l’achat et moyennant une option payée à prix d’or, Impossible d’augmenter l’espace de stockage interne (et je me fous du stockage externe), idem pour la RAM etc...

avatar YetOneOtherGit | 

@KimoMac

"Impossible d’augmenter l’espace de stockage interne (et je me fous du stockage externe), idem pour la RAM etc..."

Je comprends parfaitement que cela te frustre, mais la réalité des pratiques fait que prés de 80% des ordinateurs individuels vendus finissent leur vie dans l’exacte configuration de leur sortie d’usine (même quand les évolutions sont possibles)

Cette situation frustrante pour des profils comme les nôtres, ne l’est pas pour la grande majorité des cibles 😉

avatar KimoMac | 

@YetOneOtherGit

Manquait plus que ta statistique au doigt mouillé sortie de ton chapeau 🙄

J’ai été bien content de pouvoir doubler la RAM de mon MBP 2011 a l’époque, en payant le juste prix et en la remplaçant très simplement par moi-même, tout comme de troquer le disque dur de 256GB pour un SSD de 1To, ainsi que de remplacer la batterie qui montrait des signes de fatigue au bout de 3 ans, et qui m’a permis de donner une nouvelle vie à mon MBP plutôt que de contribuer à la pollution environnementale en devant racheter une nouvelle machine, comme bon nombre de mes collègues et connaissances.

Garder cette possibilité et cette liberté est loin d’être anodin pour la majorité des gens, ne t’en déplaise.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR