Gros volumes d'écritures sur les SSD de Mac M1 : faut-il s'inquiéter ?

Nicolas Furno |

Le SSD des Mac avec Apple M1 est-il trop utilisé chez certains, au point de menacer la longévité de ces Mac ? C’est au début du mois que nous avons repéré un tweet de @never_released, où il mentionnait une quantité de données écrites anormalement élevée sur le SSD de son MacBook Air M1 (13,4 To en deux mois). Depuis, il y a eu de multiples témoignages, avec des valeurs anormalement hautes, à l’image de cet utilisateur, équipé d’un Mac mini M1 de base avec 165 To de données écrites sur son SSD de 256 Go.

Après avoir réalisé des tests au cours de plusieurs jours, nous avons observé que les Mac Apple Silicon de la rédaction n'étaient pas touchés par ce phénomène. Un MacBook Air M1 en activité depuis fin décembre n’a même pas atteint les 5 To d’écriture, ce qui est bien loin des valeurs les plus élevées remontées par d’autres utilisateurs et ce qui semble dans la norme. Et sur un Mac mini M1 utilisé depuis début décembre, le chiffre est encore plus bas : 2,2 To de données écrites, alors même que le SSD a été fortement sollicité pour des tests.


avatar minitoine | 

Mon Macbook pro 2017 15" est à 67 To lus depuis 4 ans.
Je crois que vous avez un problème avec 5To en quelques jours..

Edit: Je n'ai pas check le man, mais s'il y a un reset des stats à chaque réinstallation du système (donc stockage pas hardware) dans ce cas, c'est 67 To depuis Octobre, mon installation de Big Sur. Oupsi.

avatar raoolito | 

@minitoine

ahahah
pas si mal en fait :D !

avatar dandu | 
5 To, c'est normal, y a pas mal de MAJ, c'est pas ouf, et ça dépend de l'usage. Perso mon 2017 (comme toi) est à environ 100 To par exemple, c'est quand même assez dépendant de l'usage. Et c'est pas remis à zéro, c'est dans le contrôleur du SSD.
avatar karl59 | 

@dandu

Tu peux me dire le résultat que tu as avec App DriveDx je suis septique sur la fiabilité des données.
Tu dois avoir un résultat en % perso mes deux Mac Intel et M1 sont à 100% d’après le logiciel

avatar dandu | 
98 % de santé sur un Mini M1 (et 30 To écrit, mais je sais pourquoi). 91 % sur un 15 pouces de juin 2017, utilisée en quotidien jusque ~décembre 2020) : 98 To écrit pour 4500 heures Pourquoi t'es septique ?
avatar karl59 | 

@dandu

J’ai pas voulu installer le logiciel via terminal donc j’ai trouvé celui-là. Donc d’après toi les résultats de semble cohérent. Perso sur un Mac min 128gO de 2018 et MacBook Pro M1 je suis à 100%. Maintenant je suis pas spécialiste en ssd mais si l’information est vrai une MAJ devrait résoudre le souci. Merci en tout cas

avatar bbibas | 

Quels types de mémoire sur les iPad ?

avatar Florent Morin | 

Ha oui, en effet: 19,1 TB sur mon Mac mini M1!

avatar karl59 | 

@FloMo

Tu peux me dire le résultat que tu as avec App DriveDx je suis septique sur la fiabilité des données.
Tu dois avoir un résultat en % perso mes deux Mac Intel et M1 sont à 100% d’après le logiciel

avatar Hugualliaz | 

C’est très intéressant comme sujet au delà des Mac M1.

Il y a quelques années, il était admis que la durée de vie d’un SSD était plus courte que un disque dur classique.

Or, il s’avère que ce ne serait pas totalement vrai, les SSD dans beaucoup de cas pourraient avoir une durée de vie plus élevée. Enfin dans le cas d’un disque dur, les performances se dégradent fortement avec le temps (le fameux Tic que l’on peut entendre) est-ce le cas pour un SSD ?

avatar Nesus | 

@Hugualliaz

Il n’y a pas de réponse franche à cette question. Les deux supports ont des avantages et des faiblesses.
La durée de vie moyenne d’un HDD est estimée à 5 ans. Celle d’un SSD à 10. L’avantage du HDD, c’est que vous pouvez le maintenir éteint très longtemps sans avoir aucune crainte sur la perte de données. Pas avec le SSD qui a besoin de rester alimenté électriquement pour conserver les données dans les cellules.
C’est en gros, on pourra pinailler longtemps parce que x études de tel cas montre que les cellules du SSD tiennent longtemps sans électricité et que un HDD vie plus de 5 ans.

L’essentiel à retenir est que les professionnels de la hi-tech utilisent le SSD pour les données du quotidien et le HDD pour la sauvegarde. C’est le plus sécurisé, en faisant ça la machine est souvent changée avec que le « disque » ne pose problème. Il faut toutefois garder à l’esprit que tout ça ne sont que des moyennes et qu’une panne ça arrivera. Donc sans une vraie politique de sauvegarde de données, il y aura de la perte de données. La politique de sauvegarde, c’est le seul garant à la préservation de données.

avatar Derw | 

@Nesus

« Pas avec le SSD qui a besoin de rester alimenté électriquement pour conserver les données dans les cellules. »

😱

Je fais mes sauvegardes sur SSD ! Est-ce à dire que je risque des pertes de données ?

avatar Hugualliaz | 

@Derw

Si vous suivez bien l’auteur du message, le risque zéro n’existe pas, il s’agit de sauvegarder régulièrement ses données sur différents supports afin de limiter ce risque 😉

avatar Derw | 

@Hugualliaz

Le problème est sur ce « régulièrement »… en ce qui me concerne, c’est mensuel (j’ai les sauvegardes TimeMachine) pour le reste…

avatar Nesus | 

@Derw

Il y a peu de chance, mais c’est une possibilité. Tout dépend si votre ssd est souvent utilisé ou non, à quel cycle vous réécrivez les données ou la gestion de trim l’effectue.
J’ai un Windows sur un ssd acheté vraiment pas cher que je lance tous les 3/6 mois et il ne bouge pas. J’ai aucune inquiétude vis à vis de ce dernier, surtout qu’en cas de pépin, je me moque de repartir à zéro ;-).

avatar Hugualliaz | 

@Nesus

Merci pour ces explications très complètes !

avatar dandu | 
Faut pas confondre avec la RAM. Les SSD n'ont pas besoin de rester alimenté pour garder les données. Le problème de la rétention est tout à fait différent. En gros, de la mémoire flash standard est prévue pour garder les données environ 10 ans (au moins). Ça peut tenir plus - j'ai récupéré des cartes mémoire de plus de 20 ans sans erreurs visibles -, ça peut tenir moins. Un SSD très usé (nombre d'écriture) et dans un environnement chaud, c'est vraiment moins. Mais c'est pas lié à l'alimentation , plus à la migration naturelle des électrons. En théorie, suffit de réécrire les données (genre une copie) et c'est reparti pour 10 ans (au moins).
avatar karl59 | 

@dandu

D’après le logiciel sur Mac mini 2,8 TB pour 123 cycles contre 1,5TB sur MacBook Pro M1 sauf que la c’est 379 cycles. Pourtant les deux sont à 100%. J’imagine que la différence viens aussi de la batterie du MacBook Pro ....

avatar Nesus | 

@dandu

Tout à fait, j’ai simplifié. D’ailleurs, je l’ai fait tout du long.
Mais oui, si j’avais voulu être plus précis, j’aurais parlé du trim et de la réécriture qui y est associé pour la conservation des données. J’ai voulu faire simple.
Sinon effectivement, j’aurais parlé de ton teste des clés usb qui relativise grandement un grand nombre de théories. Même si j’ai eu plusieurs personnes qui contestent ta méthode car pour eux, chaque fois que tu connectes, tu repars à zéro. Bref, je voulais faire simple ;-).

avatar QuentinRth | 

L'outil me dit 8.5 To écrits, vous savez si c'est depuis le début (MBP 16'' acheté en aout) ou depuis l'installation de Big Sur ?

avatar huexley | 

66To depuis novembre dernier, ouch.

avatar YetOneOtherGit | 

Yet One Other storm in a glass of water ? 🥳

avatar weagt | 

Est-ce que la donnée transmise par Smartmontools remonte à la première utilisation du SSD ?
Parce que si c'est le cas de mon côté pour mon macBook Pro mis en service début août 2018 j'ai 16to en écriture... Du coup les chiffres donnés dans l'article sont vraiment anormaux...

avatar Chris_77 | 

"Et puis, il faut rester optimiste : peut-être aussi que tout va bien, qu’Apple a prévu le coup avec des SSD bien plus résistants que la moyenne et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter…"

Je répondrais en citant Mark Wahlberg dans "Deepwater Horizon" :

"Espérer c’est pas une tactique.

Quand j’y vais [à la pêche au poisson chat à main nue] avec mon pote on emmène une bouteille de bourbon, on descend la rivière, on cherche le trou le plus gros ou le plus sombre où on peu fourrer notre bras et on espère qu’un de ces gros salopard [de poisson-chat] va nous mordre et ne plus nous lâcher pour qu’on puisse le sortir du trou.

On veut se faire mordre.
C’est le plan.
La différence c’est qu’on s’attend à être mordu.
On est prêt.
On mets des chaussures, des gants, une casquette, des lunette de soleil et on se tient prêt.
J’offre pas mon bras à ce charognard en espérant que tout va bien ce passer…

Espérer c’est pas une tactique…"

avatar melaure | 

@Chris_77

Oui cette remarque est tellement naïve quand on sait que tout est bon pour faire du pognon avec Cook ... mais je comprend, c’est quasi religieux le monde de la pomme (avec ses inquisiteurs qui sévissent 24/24 dans les réactions ...) 😀

Enfin le reste de l’article est vraiment bien et intéressant. Merci

Pages

CONNEXION UTILISATEUR