Les MacBook, premiers candidats logiques au passage à ARM

Stéphane Moussie |

La grosse surprise de la WWDC 2020 — qui n'en sera pas vraiment une si vous lisez MacGeneration — devrait être le passage à l'architecture ARM pour les Mac. Tim Cook pourrait annoncer l'abandon des processeurs Intel au profit de processeurs maison, comme en ont déjà tous les terminaux mobiles d'Apple.

En 2005, quand Steve Jobs a annoncé la transition du PowerPC aux puces d'Intel, c'est un Mac Pro qui a servi à faire la première démonstration. Dans quelques jours, quand Craig Federighi présentera — peut-être — le premier Mac tournant avec un processeur Ax, il ne serait pas étonnant que cet ordinateur soit un MacBook.

« Le » MacBook ou « un » MacBook ? Certains espèrent la renaissance du MacBook 12", le poids plume sans ventilateur qui s'est envolé l'année dernière. Si ce n'est pas lui, ce sera sans doute un MacBook Air ou un MacBook Pro. Pourquoi ?

D'une part, parce que Mark Gurman, le journaliste le mieux renseigné sur cette transition, avance que c'est un ordinateur portable qui passera en premier sur un processeur maison. D'autre part, parce que c'est le plus logique. Les portables sont les ordinateurs les plus proches techniquement des iPad.

La puce A12X de l'iPad Pro devance déjà le processeur du MacBook Air sur le test de performances Geekbench. On ne perdrait donc pas en puissance, on y gagnerait même sans doute, puisque ce n'est pas un A12X qu'Apple intégrerait dans son premier portable ARM, mais une déclinaison à 12 cœurs de la future puce A14.

Non seulement les puces d'Apple sont autant voire plus puissantes que celles d'Intel pour les ultrabooks, mais en plus elles consomment moins. Or, on ne vous apprendra rien en vous disant que l'autonomie est un élément déterminant dans un ordinateur portable. Pour l'heure, il est difficile de s'avancer sur le possible gain en la matière. Tout juste peut-on observer que les portables Windows sous ARM ont une autonomie largement supérieure à la moyenne (une vingtaine d'heures en lecture vidéo pour le Galaxy Book S), mais ils sont peu puissants.

D'autant que le processeur n'est pas le seul poste de dépense énergétique, l'écran en occupe une bonne part lui aussi. Dans ce domaine, justement, les rumeurs se multiplient à propos d'une possible adoption de la technologie Mini-LED, moins gourmande. Processeurs Ax maison et dalles Mini-LED seront-ils liés ? C'est encore très flou pour le moment.

MacBook et iPad partageront peut-être bientôt des processeurs de même nature.

Quitte à révolutionner les MacBook, on peut se prendre à espérer une compatibilité avec la 5G — la connectivité cellulaire est d'ailleurs un des arguments des PC équipés de Snapdragon. Peu après la transition vers Intel au milieu des années 2000, Apple avait d'ailleurs envisagé un MacBook Pro équipé d'une connexion 3G, avec une antenne rétractable pour bien faire.

Cette transition avait démarré avec le MacBook Pro et l'iMac à l'époque, les puces d'Intel offrant dès le départ un surplus de puissance sensible par rapport aux PowerPC. La capacité d'Apple à décupler la puissance de ses processeurs mobiles pour les mettre au niveau des processeurs de bureau reste à démontrer, mais nul doute que cela fait partie de son plan. Ce n'est pas le genre d'Apple de faire les choses à moitié…


avatar Pepoto | 

Cette histoire de presenter une bascule vers ARM en étant uniquement concentré sur la portabilité, j’y crois pas complètement.
Si on passe sur une nouvelle techno, il faut forcément prouver que c’est l’avenir dans tous les domaines, non ?
Les procs ARM n’ont rien à prouver en portabilité. Donc si Apple veut véritablement marquer les esprits, je dirais qu’il faudra aussi s’attendre à une demo de puissance brute, non ? Sur un prototype de bureau par exemple.

avatar raoolito | 

@Pepoto

Oui, un imac :)

avatar Pepoto | 

@raoolito

J’y ai pensé mais un prototype alors (d’iMac Pro ?). Parce que pour celui au nouveau design, les rumeurs n’ont pas l’air d’aller dans ce sens...

avatar GioomS | 

D'accord Ok, j'imagine bien le trou noir (d'air). Alors on abandonne Intel. Ok, donc plus de vente de MAC pendant combien de mois ? ils peuvent carrément les supprimer de la vitrine ? J'imagine vachement quelqu'un acheter un truc périmé avec des logiciels d'éditeurs Tiers tournés vers "l'avenir":) qui d'ici deux ans ne mettront plus a jour leur logiciel ou de façon anémique.

Je vois la bien la tête des gens qui ont acheté un Mac il y a moins de deux ans et j'imagine le procès qui se prépare aux état unis avec une horde de gens qui vont demander réparation ... Je ne parle même pas de la revente. Perte sèche. Donc non je n'y crois pas. Deux gammes surement et un passage qui se fera peut être dans le temps et pas à marche forcée et j'imagine le nombre de retour qui vont avoir, les gens qui on acheté leur Mac il y a moins de 15 jours ...

puis la gueule des patrons de boites et des DSI qui vont se dire ... super ... bon on (re)passe sous Windows. Afin bon, faut rester réaliste on est plus 10 ans en arrière. A mon avis il ne sont pas du tout encore prêt à abandonner Intel.

avatar iPop | 

@GioomS

Vu la crise qui se propage actuellement, je pense que personne n’aura rien à en redire ...et même à en dire.

avatar Rez2a | 

@GioomS

Non mais le gros du parc Mac existant va être sous Intel pendant encore des années et des années, aucun éditeur ne va abandonner la compatibilité x86 à moyen terme, et on peut s’attendre à ce que les Mac Intel d’aujourd’hui soient supportés pendant encore plus longtemps que d’habitude (autour de 8 ans actuellement il me semble) par les prochaines versions de macOS.

Oui ça va peut-être un peu freiner les ventes de Mac pour les initiés, mais ça ne va pas être si catastrophique que ça, et dans le pire des cas, Apple a les reins assez solides pour tenir 10 ans sans vendre un seul Mac s’il le faut.

Quant aux procès de possesseurs de Mac Intel récents, je crois que vous rêvez. Leurs ordis ne vont pas s’arrêter de fonctionner du jour au lendemain, je vois pas sur quelle base ils intenteraient un procès.

Une perte de valeur à la revente ? Oui peut-être, ça arrive. Faudrait demander leur avis aux gens qui ont acheté l’iPad 3ème gen 6 mois avant qu’Apple sorte la 4ème gen, voir s’ils sont tous devenus millionnaires en poursuivant Apple. 😁

En fait, on n’est même pas à l’abri qu’Apple fasse un beau geste et étende les retours gratuits à, genre, tous les Mac achetés cette année après l’annonce pour les insatisfaits. Ça leur coûterait même pas grand chose, une image fair play, et la très grande majorité des gens ne voudront jamais en profiter.

avatar Achylle_ | 

@Pepoto
Sur des portables, un A14 sous stéroïdes est certainement comparable à un MB ou MBA en terme de puissance brute, je n’en doute pas.

Mais sur un iMac, cela m’étonnerai beaucoup.
Comme certain l’ont déjà expliqué ici, un i7 ou pire un i9 va complètement démolir une solution à base de ARM, surtout pour des calculs longs.

Par contre effectivement, cela serait une sacrée démonstration de force de la part d’Apple !

avatar cbrr | 

Quand on voit le tout nouveau (et c’est le cas de le dire) Lenovo Flex 5G, ça donne envie de voir ce qu’Apple est capable de nous sortir.
Et franchement, peut-être que le 14’’ que les fuites annonçaient pour cette année est peut-être bien le MacBook ARM ?!

avatar BeePotato | 

« Quitte à révolutionner les MacBook, on peut se prendre à espérer une compatibilité avec la 5G »

Le retour du PowerBop ! Youhou !!! :-)

avatar harisson | 

Ça sent le flop commercial pour la v1 si effectivement il le propose...

avatar totoguile | 

je vois bien un iMac Arm pour le début :)
Sinon, pourquoi pas une carte "afterburner like" dans le macpro avec des ARM dedans ?

avatar gardiolan | 

C'est quel modèle d'iPad sur l'illustration, posé sur le clavier du MacBook, un 10.5" ?

avatar Mike Mac | 

Les processeurs ARM bien moins chers que les processeurs Intel dont s'affranchirait Apple laisse augurer d'un Mac ARM grand public à 999 €, voire nettement moins, sinon il n'y a pas de raison majeure de changer ou de se lancer (pour l'acheteur).

L'autonomie certes à la hausse, mais on est pas forcément éloigné d'une prise de courant plus de 5 heures, et il y existe des blocs secteurs compacts qui savent se faire oublier au fond d'une sacoche. Investissement light comparativement à un changement de type de processeurs et la kyrielles de soucis logiciels qui vont en découler pendant un grand laps de temps.

Et GioomS a raison de croire à une entrée en matière prudente pour ne pas disqualifier les ventes récentes de Mac, bloquer des ventes des Mac du catalogue pour les mois qui suivront l'annonce, et ne pas précipiter la fin des mises à jour des logiciels phares par les éditeurs de renom contraints au changement.

Curieux de voir aussi ce que va donner un marché Mac ARM face à plein de solutions à venir sous Intel Lakerfield pour maintenir la compatibilité x86, mais avec un processeur capable de fonctionner en mode cfaible consommation ou d'être véloce via une gestion fine des 5 cœurs. Cette gamme de CPU hybride à technologie Foveros permet d'agréger tous les composants autour sur des cartes mères plus compactes comme sur les iPad.

https://www.minimachines.net/actu/intel-lakefield-90181

avatar marc_os | 

« Les portables sont les ordinateurs les plus proches techniquement des iPad »

Ah bon. Si vous le dites...
Si vous ne considérez que la taille, peut-être.
@Stéphane, sinon pourriez-vous étayer un peu cette affirmation qui me semble quelque peu hâtive ?

avatar marc_os | 

« on peut se prendre à espérer une compatibilité avec la 5G »

Pas moi.
La 5G me semble être plutôt un truc réservé aux citadins.
De plus assurer sa stabilité n'est pas possible sans une multiplication indécente d'antennes relais.
Pour moi, c'est un truc qui ne sert que l'industrie mais pas vraiment les usagers :
— Mais que va-t-on pouvoir offrir après la 4G ? se sont-ils demandés.
(J'ai déjà participé à ce genre de brain storming dans un grand groupe).
— Ok, après 4 vient 5. Ça pose des difficultés techniques et ne satisfera pas tout le monde, mais on s'en fout, il faut vendre plus encore et encore, donc mettre à la poubelle la techno 4G ou la faire apparaître comme obsolète aux yeux des "geek" qui doivent absolument renouveler leur matériel.
Une variante de l'obsolescence programmée.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR