Le Nucintosh, un hackintosh totalement silencieux créé à partir d’un NUC

Nicolas Furno |

Le site spécialisé FanlessTech évoque un hackintosh original, conçu sur une base de NUC Intel, ces petits ordinateurs à pas cher qui existent depuis quelques années. Le « Nucintosh » a été créé comme un système totalement « fanless », c’est-à-dire sans aucun ventilateur ou pièce mobile. Le ventilateur normalement présent pour refroidir le processeur a été remplacé par un gros radiateur passif et tant qu’à faire, son créateur a imaginé un boîtier maison, inspiré par celui du Mac Pro.

Le Nucintosh finalisé et en fonctionnement.
De dos, avec une clé USB pour le Wi-Fi.

Ce boîtier fait maison a été imprimé en 3D et vous pouvez le reproduire chez vous si vous avez la bonne imprimante, puisque le modèle est disponible à cette adresse. Sur le dessus, une large ouverture inspirée par la grille du Mac Pro a été positionnée. Elle est essentielle, puisqu’il faut que la chaleur du processeur, extraite par le radiateur juste en-dessous, puisse sortir. Le plastique utilisé ici donne un rendu pas très net, mais on pourrait imaginer une version en aluminium.

À l’intérieur, il ne reste du NUC de base complet que la carte-mère avec tous les composants. Son concepteur a supprimé le petit ventilateur fourni par Intel et a positionné à la place l’Alpine AM4 Passive, un radiateur CPU pensé à la base pour les processeurs AMD qui utilisent le socket AM4. Il peut servir jusqu’à un TDP de 47 W, ce qui est bien assez pour le Core i3 du NUC8i3BEK utilisé ici, puisque son TDP est de 28 W. En revanche, ce radiateur n’est pas du tout adapté et il a fallu faire quelques ajustements, détaillés ici pour les plus bricoleurs.

Sous le boîtier, il y a surtout le gros radiateur passif qui surmonte la fine carte-mère du NUC. Sous le bloc noir, on trouve le processeur qui intègre aussi un circuit graphique.
De l’autre côté, on retrouve la mémoire vive et le stockage, une barrette de SSD NVMe.

Ce NUC n’est pas très puissant mais son Core i3 avec ses deux cœurs à 3 Ghz de base (mais avec multithread et Turbo Boost à 3,6 GHz) assure des performances correctes, sans plus. Il se situe légèrement en-dessous du Mac mini de 20181 de base, qui a également un Core i3, mais quadricœur. Rien d’exceptionnel, mais pour la majorité des usages bureautiques, c’est bien suffisant. Et grâce à l’absence de tout ventilateur, il reste toujours parfaitement silencieux, même s’il chauffe un petit peu et son processeur peut être bridé pendant les tâches les plus lourdes.

La partie hackintosh est sans surprise. Les NUC sont des candidats très tentants, mais comme je l’expliquais lorsque j’avais créé mon propre NUCkintosh, ce ne sont pas les meilleurs ordinateurs si l’on veut bénéficier de toutes les fonctions de macOS. En particulier, la carte Wi-Fi et Bluetooth est un modèle Intel qui n’a pas de pilote ouvert et qui n’est donc pas reconnu par macOS. La seule solution est d’utiliser une clé USB externe, comme l’a fait le créateur de cet ordinateur d’ailleurs.

En contrepartie, les prix sont très mesurés. Si vous avez de quoi réaliser l’impression 3D et sans parler des coûts de la matière première, le NUC est normalement vendu autour de 330 €, il faudra ajouter de la mémoire vive (moins de 80 € pour 16 Go) et un SSD (85 € environ pour 512 Go). Le radiateur est vendu moins de 15 € et il faut encore prévoir une clé USB pour le Wi-Fi (moins de 20 €). Sans compter le boîtier toujours, le projet tourne autour de 530 € ainsi configuré, loin derrière le premier Mac mini vendu 929 €.


  1. Ou celui de 2020, puisque c’est le même.  ↩

Pour aller plus loin :

avatar ingmar92110 | 

Après le fun ici c’est le diy, le défi perso pas degueu quand même!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR