Le marché du PC est reparti à la hausse en 2019, le Mac en baisse

Stéphane Moussie |

Les fabricants de PC peuvent retrouver le sourire : pour la première fois depuis 2011, le marché n'a pas piqué du nez. IDC et Gartner s'accordent à dire que les livraisons d'ordinateurs ont augmenté en 2019 par rapport à l'année précédente.

Pour le premier cabinet d'analystes, les livraisons ont augmenté de 2,7 % pour atteindre 266,7 millions d'unités. Pour le second, la croissance est plus contenue, + 0,6 % (261,2 millions d'unités).

Image LunchboxLarry (CC BY- 2.0)

Gartner explique cette reprise par « une grosse demande de la part des entreprises pour les mises à niveau vers Windows 10, en particulier aux États-Unis, au Japon et dans la zone EMEA. » Microsoft vient en effet d'arrêter le support de Windows 7 aujourd'hui même.

L'éditeur ne publiera jamais plus de mise à jour pour ce système. Enfin, il ne faut jamais dire jamais, Microsoft a publié exceptionnellement un correctif pour Windows XP l'année dernière, mais les utilisateurs de Windows 7 sont poussés à utiliser Windows 10, ce qui est une bonne occasion pour remplacer son vieux PC.

Dans cette situation, Gartner s'attend à ce que les ventes continuent d'augmenter en 2020, des marchés aussi importants que la Chine devant encore renouveler une large partie de leurs parcs.

IDC

Le top 5 des plus gros fabricants d'ordinateurs en 2019 est le même chez les deux cabinets — il s'agit pour l'heure d'estimations préliminaires susceptibles de changer. Lenovo, HP et Dell constituent le trio de tête et captent pas loin des deux tiers du marché. Ils progressent tous d'une année sur l'autre. Lenovo est le plus en forme avec une croissance d'environ 8 % (environ 63 à 65 millions de PC écoulés).

À la quatrième place, loin derrière, se trouve Apple. IDC crédite la Pomme de 17,7 millions de Mac écoulés, soit une baisse de 2,2 %. Gartner table pour sa part sur 18,35 millions d'unités, soit une baisse de 0,9 %.

Gartner

Apple a pourtant actualisé la quasi-totalité des Mac l'année dernière : rafraichissement des iMac au début de l'année puis des MacBook durant l'été, et sortie du MacBook Pro 16 et du Mac Pro en fin d'année. Mais les mises à jour des Mac grand public ont été moins significatives que celles des machines dédiées aux niches et la fin de Windows 7 n'a pas le même impact sur Mac.


avatar pehache | 

@Orphanis : "Peut-être que pour les applications très spécifiques (type scientifiques, je n’en sais rien) Apple demeure en tête mais pour le reste, les PC restent devant."

Dans le domaine scientifique la "norme" c'est le PC sous Linux. A ma connaissance il n'y a pas un seul supercalculateur à base de Mac dans le Top 500.

avatar fte | 

@pehache

"Dans le domaine scientifique la "norme" c'est le PC sous Linux."

En électronique, domotique, fabrication 3D, le Mac est inexistant. Nada. Nib.

avatar pocketalex | 

@fte

D'ou mon incompréhension sur le Mac Pro ... Pourquoi une station de travail Xeon 28C, quad GPU pro, + de 1To de RAM Ecc, alors que la logithèque Apple est inexistante en

- 3D
- CAD
- CAO
- recherche
- architecture
- etc

La question se pose...

avatar Orphanis | 

@ Pehache & @Fte,

Merci, je ne savais pas. Du coup, j’ai encore plus de mal à envisager la clientèle à laquelle la machine est vraiment destinée, à moins que ce ne soit plus une machine « show-room » destinée à servir de vitrine technologique / design qu’une machine destinée à rencontrer une fortune commerciale.

J’imagine que la machine peut être intéressante pour des vidéastes (à eux de confirmer ou d’infirmer) mais j’imagine que le prix de départ laisse beaucoup d’indépendants et de petites structures sur le carreau.

La 3D (?) : je ne connais pas mais Apple semble communiquer là-dessus.

Pour ma part, c’est une déception : j’ai eu l’ancien Mac Pro (avant 2013) et j’ai l’actuel Mac Pro (2013) et j’attendais la nouvelle version avec intérêt mais le ratio prix / performance (voir juste prix) me laisse perplexe. J’espère qu’Apple aura la présence d’esprit de proposer un ordinateur au format tour (même avec des i9 en entrée de gamme) à un prix plus raisonnable. Une sorte de IMac Pro sans écran et évolutif serait un bon début.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR