Le Mac Pro au format rack dévoile tous ses avantages en vidéo

Nicolas Furno |

Le Mac Pro est commercialisé en deux versions : outre la tour « de base » disponible dès le premier jour, Apple a aussi conçu un modèle au format rack, adapté aux environnements dédiés aux serveurs. Cette variante n’était pas disponible à la sortie, mais on peut le commander depuis deux semaines et les premiers exemplaires sont arrivés chez des clients. On avait déjà vu une photo de loin chez MacStadium, c’est un aperçu vidéo complet que propose Neil Parfitt (et son chat).

Ce compositeur et mixeur travaille pour le cinéma et la télévision et il a contribué à de nombreux longs-métrages et séries, dont quelques blockbusters hollywoodiens dont vous avez sans doute entendu parler. Neil Parfitt correspond précisément à l’un des usages mis en avant par Apple pendant la présentation du Mac Pro, puisqu’il travaille régulièrement sur des bandes-originales orchestrales composées de milliers de pistes. Il a besoin d’une grande puissance de calcul et c’est pourquoi il a acheté un Mac Pro avec un processeur 28 cœurs, l’option la plus puissante proposée par le constructeur.

Ce Mac Pro vient remplacer une ancienne installation composée de deux Mac Pro de 2013, un seul n’étant pas assez puissant pour tout faire. Ces deux ordinateurs étaient montés dans un rack serveur avec un système spécifique et puisqu’il n’y avait pas de place à l’intérieur pour des extensions, le musicien a été contraint de multiplier les boîtiers Thunderbolt externes. Toutes les extensions sont désormais dans le nouveau Mac Pro, avec une installation nettement plus propre et compacte qu’avant :

Avant / après

Il a choisi un Mac Pro rack plutôt que la tour standard pour deux raisons. D’une part, il avait déjà l’équipement nécessaire pour ce format de stockage, qui est par ailleurs très utilisé dans l’industrie du cinéma et de la télévision. La plupart des studios ont des racks avec des serveurs, et c’est précisément pour cette raison qu’Apple propose cette option. D’autre part, cette variante a un avantage sur le modèle de base : on peut l’ouvrir sans retirer tous les câbles branchés au dos.

En effet, contrairement à la tour où tout le boîtier se lève en un seul bloc et oblige à retirer tous les câbles au dos (lire : Test du Mac Pro 2019 : c’est dans la boite), l’ouverture du boîtier rack se fait côté par côté. Vous pouvez retirer la façade à l’avant, indépendamment du dessus avec la pomme, et du dessous où se trouve la mémoire vive.

La coque ne se retire pas en un seul bloc sur le Mac Pro rack, il est possible d’enlever uniquement la partie du dessus pour accéder à l’intégralité des composants sans débrancher les câbles au dos.

Ce dispositif permet d’ouvrir le Mac Pro sans toucher au moindre câble, un objectif essentiel pour Neil Parfitt, qui détaille qu’il a besoin de tous les emplacements PCIe de l’ordinateur, et qu’il y a souvent quatre ou cinq câbles connectés sur chaque emplacement. S’il devait tout enlever à chaque fois qu’il doit ouvrir le Mac Pro, ce serait un enfer, d’autant que certains câbles sont vissés aux cartes (comme les prises DVI des écrans à une époque) et ne doivent pas trop être retirées.

L’intérieur du Mac Pro, bien occupé par les cartes additionnelles qui sont indispensables pour ce professionnel.

Pourquoi ouvrir le Mac Pro régulièrement ? Il explique avoir besoin de temps en temps de changer une carte d’extension ou de retirer temporairement un élément. Autre avantage, il exploite le port USB placé par Apple à l’intérieur du boîtier pour les clés d’authentification utilisées par les logiciels professionnels. Il a même deux clés sur un petit hub qui trouve sa place sur ce connecteur, mais il a parfois besoin de les prendre avec lui pour les utiliser sur son ordinateur portable. Grâce à ce modèle rack, il pourra le faire sans tout débrancher et même en laissant le Mac en fonctionnement.

Dans une deuxième vidéo, il montre concrètement comment cela fonctionne, avec le même dispositif que dans le Mac Pro tour. Quand on ouvre le capot, les ventilateurs fonctionnent à une vitesse élevée, pour refroidir les composants sans bénéficier du refroidissement optimisé grâce au boîtier (lire : Test du Mac Pro 2019 : un système de refroidissement à toute épreuve). Une fois fermé, même en exploitant les 28 cœurs en permanence, l’ordinateur serait complètement silencieux si les cartes d’expansion ajoutées par Neil Parfitt n’ajoutaient pas leurs propres ventilateurs.

Cet aperçu en vidéo confirme que la carte-mère à l’intérieur du Mac Pro rack est strictement identique à celle du Mac Pro tour. Apple avait indiqué que les composants et options étaient similaires, mais le format différent de la variante pouvait impliquer une carte-mère agencée différemment. Ce n’est visiblement pas le cas, et on retrouve tous les mêmes composants aux mêmes endroits. La ventilation n’a pas changé également, ce sont toujours trois ventilateurs sur l’avant et un plus petit à l’arrière qui se chargent de tout le refroidissement pour les composants de base.

Le Mac Pro rack est toutefois plus cher que le modèle tour, mais les 700 € de différence sont parfaitement justifiés pour les besoins de ce professionnel. Si vous avez besoin d’ouvrir régulièrement l’ordinateur, la conception de ce boîtier alternatif est plus pratique, même si elle est peut-être moins impressionnante et même si on ne peut pas tout à fait accéder à tous les composants. La plaque au dos qui laisse un accès à la mémoire vive, en particulier, est plus petite et ne laisse voir qu’une partie des composants :

La trappe du bas sur le Mac Pro rack permet d’accéder à la RAM.

Néanmoins, tous les composants essentiels sont accessibles et Apple a bien soigné les détails, comme souvent. Les accès se font par des leviers faciles à actionner et la fermeture des trappes se fait avec un « clic » très plaisant. À ce prix-la, c’est la moindre des choses évidemment, mais c’est toujours mieux en le confirmant.

Neil Parfitt promet d’autres vidéos sur ce Mac Pro rack, notamment pour montrer son installation dans le rack. Pour le moment, il n’a fait que des essais avec l’ordinateur posé sur une table, mais ce n’est évidemment pas l’objectif.

avatar raoolito | 

un peu HS mais je n'arrive pas à jouer les videos directement dans le post alors que celles youtube fonctionnent nickel. Valable dans tous les articles du club

sinon on note qu'un musicos est aussi un geek bidouilleur de matos (ce qui est le cas depuis que l'electricité est entré dans la musique par ailleurs)

avatar Nicolas Furno | 

@raoolito

Bien vu, on va tâcher de corriger ça. En attendant, les vidéos fonctionnent correctement sur les sites « historiques », ou alors ça marche aussi avec Chrome.

avatar huexley | 

Un rack ou il n'y a pas d'alimentation redondante, ou il n'est pas possible d'avoir des pièces d'avances en cas de panne (trop lol a emmener au Genius Bar)… Cela reste une "vaste" blague.

avatar iftwst | 

@huexley

Oui mais il a un chat.

avatar Pierre H | 

Et le chat, c'est ça qui importe.

avatar iftwst | 

@Pierre H

Exactement.

Un chat remplace une alim redondante. Un raid5. Un AppleCare pro Max plus.

avatar marc_os | 

« Oui mais il a un chat »

Très intelligent comme réponse. 🙄

avatar Sindanárië | 

@marc_os

🙄🥱🧱🧱🧱

avatar marc_os | 

@ Sindanárië
Moi pas parler langue de mini dessins.

avatar Nico | 

Dans le domaine de la post-prod (audio ou vidéo), c'est courant de racker des Mac ou PC pour éviter de les avoir dans les bureaux et ces machines n'ont pas d'alim redondantes.
Rien de bien nouveau.
Pour le fait de devoir aller au Genius Bar... On est d'accord...

avatar grrrzzzt | 

apparement la garantie pro inclut le fait de faire venir quelqu'un en cas de problème. par contre ça a l'air impossible de leur renvoyer juste une pièce qui serait tombé en panne.

avatar marc_os | 

« il n'y a pas d'alimentation redondante. ... Cela reste une "vaste" blague »

J'aimerais bien connaître les statistiques de pannes touchant l'alimentation des Mac, tout modèle confondu, et en particulier des mac PRO.

Pas si sûr que les coûts d'une alimentation redondante soient justifiés.

avatar byte_order | 

@marc_os

> J'aimerais bien connaître les statistiques de pannes touchant l'alimentation des Mac,
> tout modèle confondu, et en particulier des mac PRO.

Comme les Macs sont rarement en rack, où les conditions peuvent être radicalement différentes par rapport à un bureau, elles ne seraient pas forcément pertinentes.

MacStadium, de par son expérience avec les XServe puis les MacPro2013, doit en avoir des plus pertinentes. J'ignore s'ils ont jamais communiqué sur ce sujet, toutefois.

avatar marc_os | 

@byte_order
« Comme les Macs sont rarement en rack »

Tu n'as jamais entendu parler de mac Mini ou mac PRO cylindre en rack dans des data center ?
Quand on ne sait pas... ce n'est pas une raison pour ne pas donner son avis, n'est-ce pas ?

avatar NestorK | 

@marc_os

Il a écrit « rarement ».

Je pense qu’on peut dire qu’il y a peu, voire très très peu, de racks en activité basés sur des Mac Pro 2013 et des Mac Mini.

avatar marc_os | 

@ NestorK
« Je pense qu’on peut dire ... »

Donc tu n'en sais rien.
Et comme d'hab, ce n'est certainement pas une raison pur ne pas donner son avis !

avatar macinoe | 

Quelque chose que l'on ne voit jamais, on peut le considérer comme très rare.
C'est pas une preuve, mais un faisceau d'indices.

En revanche ça c'est une preuve :

https://www.zdnet.fr/actualites/chiffres-cles-le-marche-des-serveurs-393...

Les macs ne figurent même pas dans les stats du marché des serveurs.

Mais bon les autres ne savent pas, mais toi tu sais.

Tu vas compter les étudiants qui se montent un serveur hackintosh dans leur club info aussi ?

avatar byte_order | 

@marc_os
> Tu n'as jamais entendu parler de mac Mini ou mac PRO cylindre en rack ?

Si.
Je fais même *explicitement* référence à MacStadium dans ce même commentaire qui me vaut toutefois cette réaction de votre part !!!

Mais cela représente une part très infinitésimal des ordinateurs qu'on trouve dans des armoires/rack à travers le monde, et c'est une part très infinitésimal des macs vendus à travers le monde.

D'où mon "rarement". J'ai déjà plusieurs fois évoqué MacStadium, je n'ignore donc pas qu'il existe des usages de macs en rack, mais j'ose affirmer que cela constitue un usage très très minoritaire des macs.

> Quand on ne sait pas... ce n'est pas une raison pour ne pas donner son avis,
> n'est-ce pas ?

Dans ce cas, merci de produire une source indiquant que les macs sont des machines souvent en rack, ce qui vous permettrait de réfuter mon affirmation comme quoi elles le sont rarement.

A défaut, un "okay, ouais, c'est vrai, l'usage des macs en rack est rare" ira très bien.
Mais je doute que vous aurez l'intégrité moral pour le reconnaitre.
Détrompez-moi.

avatar marc_os | 

C'est bien.
Vous avez tous trouvé de beaux prétextes pour ne pas répondre au fond de mon commentaire qui était de dire que sans statistiques sur les pannes d'alimentation des Mac, on ne peut pas conclure qu'une alimentation redondante soit indispensable ou même économiquement rentable.
Et bien sûr, personne n'a donné de statistiques à ce sujet, même pour ces PC qui constituent 99% des data centers... Bref.

avatar raoolito | 

@huexley

ce monsieur ressemble à beaucoup de choses mais pas à un IT qui travaillerait dans son salon, il veut juste que son mac soit en format Rack car ca l'arrange.. remarque HS donc

avatar Pipes Chapman | 

@huexley

je sais que le hater a besoin de postilloner sa bile acerbe mais tu ne pourrais pas essayer de dire quelque chose, qui dans le cas de cette station de travail, ne soit pas complétement débile ?

c'est un MacPro exactement comme les autres en terme d'usage, avec une ergonomie différente. Les imbécilités que tu profère sous-entendraient donc que TOUS les ordinateurs devraient être vendus avec alim redondante, pièce de rechange... :)

avatar byte_order | 

@Pipes Chapman
> dans le cas de cette station de travail

C'est un ordinateur rackable. Cela implique qu'à priori l'ordinateur est accédé à distance, personne ne travaillant face à une armoire 8h/j 5j/7.
Autrement dit, c'est un ordinateur de type "serveur".

Ce gentil Neil explique pourquoi il s'est rabattu sur le choix d'un MacPro format rack plutôt que tour : il a besoin de pouvoir changer des trucs dedans sans avoir à tout débrancher à chaque fois, ce que le châssis du modèle "tour" du MacPro lui imposerait de devoir faire.

Cela ne signifie aucunement que les besoins d'un autre client, MacStadium par exemple, s'arrêteraient là.
Eux, qui vendent des accès distants à des serveurs Mac , peuvent souhaiter qu'un problème électrique n'entraine pas automatiquement l'arrêt de disponibilité d'un MacPro.

Et il est avéré qu'en salle serveurs, en usage industriel donc (qui n'a rien de spécifique au monde de l'audio visuel d'ailleurs, pour rappel), disposer d'une alimentation redondante sur chaque serveur n'est pas une demande anecdotique. L'absence de cette option peut même être parfois rédhibitoire.

Bon, ceci dit, quelqu'un qui achète un Mac Pro rackable de toute façon sait déjà qu'il n'est pas en position d'imposer ses conditions, il est déjà captif d'Apple et de son ecosystème.

> c'est un MacPro exactement comme les autres en terme d'usage

Euh, non, l'aspect rackable implique que l'utilisateur ne sera pas à portée de bras de la machine la plus part du temps, que plus probablement la machine sera installée dans une armoire avec d'autres équipements eux aussi au format rack, qui sont rarement silencieux (équipements réseaux inclus), l'armoire étant souvent dans une salle dédiée à cela.

C'est une différence assez notable quand même dans les conditions d'usage, ce n'est pas qu'une différence "ergonomique".

> Les imbécilités que tu profère sous-entendraient donc que TOUS les ordinateurs
> devraient être vendus avec alim redondante, pièce de rechange... :)

Il n'a pas dit TOUS les ordinateurs, il parle explicitement de *ce* modèle d'ordinateur. Vu le marché de niche de ce modèle, on est très très loin de parler de tous les ordinateurs...

Il a dit que les utilisateurs d'ordinateurs de type rackable, ce que l'on appelle couramment des "serveurs" au passage, souhaitent souvent que ces serveurs disposent d'une alimentation redondante et qu'ils puissent disposer assez facilement de pièce de rechanges, l'option de devoir démonter le serveur et de l'amener dans un magasin pour pouvoir le réparer fera tiquer en effet beaucoup de responsables de salles serveurs.

Enfin, ironiquement, traiter quelqu'un de "hater", de "postillonneur de bille acerbe", de "débile", "d'imbécile", vous place clairement dans la case des haters, vous aussi.

avatar Pipes Chapman | 

@byteorder
si vous ne savez pas lire... ne répondez pas

oui, c'est un MacPro exactement comme les autres à l'usage. C'est à dire, (je vais essayer d'être pédagogique) : quand on travaille avec ! Vous comprenez ? Quand on fait son travail avec la souris et le clavier et les logiciels c'est un MacPro exactement comme les autres à l'usage ça y est vous avez compris ou il faut que je ré-explique ? :) et je maintiens que la différence est purement ergonomique (à moins de ne pas connaître la signification de ce mot). Ce n'est pas parce que cette station de travail est plus pratique ergonomiquement à déporter qu'une autre qu'il n'y a pas quelqu'un qui bosse dans une salle au bout du couloir ou à l'étage en dessous.

toute votre agumentation sur "serveur" est hors propos (pour être gentil) puisque ce n'est en aucun cas un serveur, c'est une station de travail en rack, destiné au nodal. Rien à voir avec l'univers serveur ... donc tous les blablabla il est avéré , blablabla salle serveur n'ont rien à faire ici, donc 95% de votre réponse part direct à la poubelle.

J'ai échangé lors d'une petite présentation en marge de l'IBC avec plusieurs responsables d'Apple en ProApps et hardware , ils ont été clairs. "Cette machine n'a aucune vocation a être en serveur" ... point final.

après... je comprends que vous soyez totalement incompétent sur le sujet, mais dans le cas de cluster de rendu par exemple ... (puisque contrairement à l'activité serveur cette machine peut être concernée par cette activité) cela ne se passe pas du tout de la même façon en cas en cas de problème d'alimentation sur un des clusters, la question de la relance de la tâche ne se pose même pas. C'est mort ! mais là je pense que l'on a quitté votre domaine de compétence depuis longtemps... De toute façon on parle de petites unités ponctuelles pas de render farm qui n'existent pas sur Mac.

après c'est drôle comme les autre haters s'énervent dès que l'on présente le mirroir à leurs collègues... ils le prennent pour eux. Arrêtez d'être toxiques et pervers et on ne vous remettra plus à votre place. je ne fais que répondre à cette sale agressivité bilieuse, acerbe et toxique. surtout pour dire autant de conneries

sinon je ne demande rien à personne

avatar byte_order | 

@Pipes Chapman

J'adore quand une personne parle de haine et d'incompétence sans savoir le moins du monde ce que je fais dans la vie et que je n'ai proférée aucune insulte personnelle à son encontre.

avatar Pipes Chapman | 

@byte order

pour la haine , c'est clair et net: je parle du post de celui "au secours duquel " tu as volé . (premier point réglé.)

pour la compétence, c'est tout aussi clair. tu ne connais rien au domaine premier d'utilisation de ces machines: stations de travail déportées en nodal . sinon tu ne dirais pas autant d'idioties sur le sujet en ramenant le critère serveur qui n'a rien à faire ici.
(deuxième point réglé)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR