Fermer le menu
 

Pourquoi la transition vers des Mac ARM est inévitable

Christophe Laporte | | 19:05 |  422

Plus de dix ans sans transition. Quand on connait l’histoire du Mac, on sait qu’Apple fait de temps en temps des choix radicaux pour ses ordinateurs : des Mac 68k au PowerPC, du PowerPC aux puces Intel…

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle transition ? La documentation d’Apple mise à disposition des développeurs peut le laisser penser. La firme de Cupertino a pour habitude de lister toutes les différences en ce qui concerne ses API d’une version à l’autre (un procédé courant). Dans celle relative au Kernel de Sierra, Apple a ainsi retiré plusieurs références à d’anciens processeurs Intel qui ne sont plus gérés par macOS comme les puces Merom. Jusque-là, rien de bien surprenant. La vraie surprise est de constater que tout en dessous, on voit qu’elle a ajouté la prise en charge de la famille de processeurs ARM Hurricane. Ce n’est pas une puce connue, sans doute un nom de code. Hurricane signifie en anglais, rappelons-le, ouragan. Voilà qui a le mérite d’être clair.

En tout cas, comme le note iDownloadblog, ce nom de code colle bien avec les noms de code des anciennes puces d'Apple. Le petit nom de l'A7 était Cyclone, A8 Typhoon et A9 Tornade. Hurricane serait le nom de code de l'A10, d'après Hardware.fr, qui s'appuie sur les découvertes de Chipworks qui a l'habitude d'autopsier les composants des nouvelles puces d'Apple.

Qu’Apple étudie la possibilité de produire des Mac ARM, cela n’a rien d’étonnant. Cela fait maintenant quelques années qu’elle explore cette possibilité comme elle l’a fait en d’autres temps pour d’autres architectures. Mais va-t-elle passer à l’acte ?

Le très réputé Ming-Chi Kuo tablait sur de tels ordinateurs pour 2016 ou 2017 (lire : Mac ARM : dans les deux ans avec un processeur A10X ?). A l’époque, il estimait que l’A10X pourrait être le futur moteur d'un Mac ARM. Avec le recul, ses propos sont très intéressants. Les tests effectués il y a quelques jours avec Geekbench montraient que le processeur A10 Fusion de l’iPhone 7 n’avait plus grand-chose à envier en termes de puissance brute à un MacBook Air. Alors certes, Geekbench ne reflète pas forcément la réalité, mais la dynamique et la montée en puissance penchent clairement pour le camp ARM.

Pour Apple, la difficulté est avant tout matérielle contrairement aux autres transitions. D’un point de vue logiciel, elle pourrait être plus indolore pour les développeurs. La compatibilité ne devrait pas être un problème. Apple maitrise les outils de développement (du langage de programmation aux API en passant par les compilateurs), elle contrôle la distribution avec le Mac App Store et a plus qu’un pied dans le monde ARM depuis maintenant une décennie ou presque.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


422 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar bonnepoire 02/10/2016 - 10:11

Qu'est-ce que ça peut te faire s'il n'a pas de vie? 😜

avatar ovea 01/10/2016 - 17:13 via iGeneration pour iOS

@awk :
Vos voisin même, ne sont plus la priorité d'Apple … ils … habitent ailleurs …

avatar awk 01/10/2016 - 12:51

@Pieromanu

Je ne vais pas re-poster les éléments factuels montrant que le Mac Mini est un pet de lapin au niveau commercial aujourd'hui, tu as des éléments objectifs sur l'état du marché dans beaucoup de mes contributions.

D'autant que je sais d'expérience qu'il n'y a pas pire aveugle que qui ne veut pas voir.

Tu peux croire ce que tu veux cela ne me pose aucun pb, je ne suis pas là pour chercher à te convaincre.

Restes dans tes fantasmes sur le poids du Mac Mini entre autre, aucun soucis



avatar awk 01/10/2016 - 13:22

@Pieromanu

Comme je suis un brave garçon, toujours un peu naïf, je vais quand même te redonner les éléments de réflexion.

Sur ce qui est public tu verras que tout acteur confondu les Laptop accapare les deux tiers du marché en terme de volume.

Tu pourras aussi constater que sur le part Desktop une écrasante par du marché est le fruit des grands comptes s’équipant en poste de travail fixe et des gammers.

Sur ces deux segments il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu’Apple n’est pas un acteur majeur.

Ce qui te permettra peut-être d’accepter la validité des études, qui sont en accès payant, estiment que pour Apple la part du Desktop se situe dans une fourchette de 20-25% du volumes des ventes.

De la même manière le fait qu’on estime que la plus grande part de ce petit quart de ventes provenant des Desktop est accaparée par les iMac, ne devrait raisonnablement pas te choquer outre mesure.

Au final, il est assez clair que le Mac Mini occupe une petite part du petit quart des volumes de ventes des Mac ce qui est somme toute assez marginal.

D’autres indices devraient te convaincre : le peu d’allant d’Apple à renouveler l’offre, le peu d’effort effectué pour rendre l’offre attractive et compétitive, l’absence de marketing et de publicité …

Le faisceau d’éléments factuel permettant d’estimer la très relative importance du Mac-Mini est loin d’être fantasmatique.

Pour finir mon enjeu est simplement de proposer des connaissances étayés, si tu n’en veux pas ce n’est vraiment pas grave, je ne suis pas là pour avoir raison mais pour porter des informations qui peuvent éclairer la réflexion de ceux qui le veulent bien.

Si tu n'en veux pas ce n'est vraiment pas un drame, reste dans tes certitudes reposant sur pas grand chose de sérieux en dehors de tes désirs.

avatar Pieromanu 03/10/2016 - 10:58

"je vais quand même te redonner les éléments de réflexion."
le contraire m'eût étonné. *soupir*

avatar pifpaf 01/10/2016 - 13:52

Constatant le succès des équivalents PC au MacMini, Apple aurait peut-être tord d'en abandonner le concept ; mais comme je dis "peut-être".
Pour mon usage le MacMini est un excellent choix mon dernier lien avec MacOS s'il disparaît ce sera adieu Apple, sauf si au miracle des puces ARM apparaît un portable aussi efficace que certains concurrents PC (perf/prix)
Avoir un portable Apple avec autonomie de 12h, mais reporter les 3/4 du boulot parce qu'il rame ne m'avance pas beaucoup d'autant plus qu'à moins de vouloir traverser la Manche en radeau 12h loin d'une prise électrique ......... d'ailleurs l'argument de l'autonomie est plus destiné à des no life mais manque de bol le Mac n'est pas fait pour jouer ..... et dans la même veine un SSD max de 256 go car le Cloud donc plus de chance d'avoir un réseau wifi qu'une prise électrique ....... Apple tu me désoles.

avatar awk 01/10/2016 - 15:58

@pifpaf

"Constatant le succès des équivalents PC au MacMini"

Un succès tout relatif et un succès de niche, qui plus est sur des cibles qui n'ont pas particulièrement d'appétence pour le Mac ;-)

Essais de convaincre de passer aux Mac la très grande majorité des acheteurs de NUC où autre solutions de ce type, je te souhaite bien du plaisir ;-)

avatar ovea 01/10/2016 - 17:00 via iGeneration pour iOS

@pifpaf :
Ouiii c'est un peu ça l'idée du saut conceptuel :
- le prototypage de processeur sans MSI, dans la mesure du possible pour,
- pouvoir à minima reconfigurer les flux du traitement sans perte de puissance perceptible (limite de la dissipation des enjeux de calculs ),

dans l'enjeu d'une nouvelle génération de proc, sans lubie de puissance infini, une juste combinaison à reconfigurer de mémoire arborescente de parallélisme, plus ou moins profond, pour jongler sur l'aspect du résultat « temps réel »

Bref, une reconfiguration de la dissipation thermique sur des profils d'utilisation configuré à priori … puis optimiser, encore et encore à la « compilation » qui use laborieusement de la réécriture encodée pour répondre au mieux à la demande d'utilisation

avatar C1rc3@0rc 30/09/2016 - 22:17 (edité)

Ben y a 3 options.
- Soit Apple passe toute sa gamme d'un coup a ARM, ce qui economiquement pour la societe serait tres rentable: Apple passerait a pres de 350 millions d'ARM par an et n'aurait plus a payer la surtarification d'Intel pour ses processeurs obsoletes, et n'aurait plus a maintenir 2 codes differents (iOS et MacOS). Ça fait des economies d'echelle et Apple ne prend pas beaucoup de risques puisque le marché du Mac c'est 15 millions de machines par an la ou les iDevice c'est 300 millions!

- Soit Apple commence par les machines les moins vendues: les machines de bureau. Le Mac Mini, souffrance ridicule depuis sa degradation post 2012 ne pourrait qu'etre beneficiaire. L'iMac, a part le modele en tout haut de gamme (27" 5k avec son x86 a 4Ghz) ne pourrait que faire un grand pas en avant (surtout face au modeles a disque dur...). Le MacPro, par contre et a moins d'une vraie surprise ne prendrait acte de son enterrement!

-Soit Apple fonce sur son premier marché et la ou l'ARM est le plus prometteur: les portables.
La premiere machine a laquelle on pense c'est evidement la plus vendue par Apple: le Macbook Air. Avec un ARM a la place du Core i5, on peut esperer une autonomie doublée pour des performances superieures, et largement superieures au niveau graphique.
Le Macbook Pro, lui aussi aurait un enorme benefice en autonomie, mais aussi en puissance, hormis peut etre le modele 15" en haut de gamme.
Par contre le Macbook lui va avoir un probleme de plus: il va se trouver en plein en travers de la route de l'iPad Pro, et la Apple va devoir choisir qui eliminer

Faut se rappeler que la premiere machine commerciale x86 a ete l'iMac, alors que le probleme des G5 c'etait pas la puissance, mais la consommation et qu'il ne pouvaient pas rentrer dans un portable...
Le choix d'Apple a ete surprenant a l'epoque surtout que l'iMac a ete mis a jour en PowerPC seulement 3 mois avant!

avatar awk 30/09/2016 - 22:49

@C1rc3@0rc

Je ne crois qu'à la 3° hypothèse et sur la machine que tu adores détester : le MacBook.

Pour des raisons de puissance et de petite tailles de la logithéque mise en ouvre par ses utilisateurs

La première option me semble trop radicale pour rien, la seconde économiquement inepte

avatar bonnepoire 30/09/2016 - 23:23

Tu as bien exprimé mon point de vue. Le Mac mini pour tester le marché, le MacBook éventuellement vu leur faible puissance. Le reste ensuite.

avatar awk 30/09/2016 - 23:30

@bonnepoire

Tu es sérieux avec le mac-mini ?

Pour tester quel marché ?

Une niche à l'intérieur d'une niche à l'intérieur d'une niche ?

Le Mac-Mini est sans aucun doute la machine la moins représentative des marchés d'Apple et de ses cibles. Juste un héritage du passé.

avatar bonnepoire 01/10/2016 - 00:04

Justement l'impact serait limité.

avatar awk 01/10/2016 - 00:11 (edité)

@bonnepoire

Je comprend le ressort de ton point de vue ;-)

Mais ce serait assez inutile, ne serait-ce que pour convaincre les éditeurs de franchir le pas et prouve qu'il y a un marché ;-)

avatar bonnepoire 01/10/2016 - 01:02

Regarde sur ce site le nombre de personnes qui sont frileuses rien qu'à l'idée. Ici il ne s'agit pas d'un port jack à faire disparaître.
Je ne suis pas certain qu'Apple le fasse sur les Macbook pro aussi vite mais l'expérience d'un Mac Mini réellement entrée de gamme pourrait être valable.

avatar awk 01/10/2016 - 01:09

@bonnepoire

"Regarde sur ce site le nombre de personnes qui sont frileuses rien qu'à l'idée. Ici il ne s'agit pas d'un port jack à faire disparaître."

Les commentateur et le microcosme ne représente que lui même absolument pas les réalités du marché ;-)

"Je ne suis pas certain qu'Apple le fasse sur les Macbook pro"

Je serais plutôt le MacBook comme première instanciation de la transition.

Si transition il y a elle ne peut avoir lieu que sur un segment porteur pour être crédible enter autre chez les éditeurs.

"Mac Mini réellement entrée de gamme pourrait être valable."

Le Mac Mini n'est pas une entrée de gamme c'est un héritage d'enjeux du passé qui survit tant bien que mal.

Les clients du Mac Mini ne sont absolument pas représentatif de la grande masse des cibles d'Apple.

avatar bonnepoire 01/10/2016 - 02:02 (edité)

En même temps personne ne connait le Mac Mini. Chaque fois que quelqu'un passe dans mon bureau il me demande à quoi est branché mon disque dur.

Apple n'en fait aucune promotion et ce produit n'existe pas aux yeux du grand public.

avatar awk 01/10/2016 - 02:21 (edité)

@bonnepoire

C'est assez facile à comprendre depuis longtemps maintenant longtemps le segment porteur est celui des Laptop.

Tout constructeurs confondue la part des desktop fond inexorablement en terme d'unité et encore plus en terme de marge.

Les Laptop représente les deux tiers des ventes globale d''ordinateur et beaucoup considèrent que cette proportion atteindrait les 75-80% chez Apple.

Au sein de ce, au mieux, petit quart de ventes portant sur le Desktop les iMac se taille la part du lion.

Le Mac Mini est une machine qui a été porté sur le marché en des temps où les enjeux de marché n'étaient pas ce d'aujourd'hui.

Globalement le marché du Desktop, hors station de travail, c'est avant tous les grands compte pour les postes de travail fixe et les gammers.

Sur ces deux marchés Apple n'a pas grand chose à faire valoir.

Bref le MacMini est un produit en déshérence peu porteur de volants de croissance sérieux.

avatar bonnepoire 01/10/2016 - 03:06 (edité)

Je ne suis pas convaincu. Les laptops prennent peu de place dans le salon c'est pourquoi ils sont préférés même pour un usage non nomade.
Un Mac Mini non seulement c'est beau mais ça reste discret. Il y a une méconnaissance du produit assez importante.

avatar awk 01/10/2016 - 03:29

@avatarbonnepoire

"Je ne suis pas convaincu"

Je ne cherche pas à te convaincre de la supériorité du Laptop ou de quoi que ce soit d'autre de ce genre, mais à te parler de l'état du marché ;-)

Si le marché devait, par exemple, ressembler à ce que j'ai chez moi, il aurait une drôle de gueule.

Toujours surpris qu'on est tant de mal à regarder plus loin que son nombril :-)

avatar bonnepoire 01/10/2016 - 13:46

Awk
Tu m'as mal compris. Je pense simplement que les gens achètent des portables pour des raisons liées à la place et l'esthétique. Que le grand public est mal informé aussi et que ça favorise ce marché.
Les gens pensent qu'un NUC n'est pas puissant Parce que c'est petit. Certains sont bien plus puissants que la moyenne des portables vendus.

Je ne parle ni de toi ni de moi.

avatar awk 01/10/2016 - 13:53

@bonnepoire

Alors là, je ne m'aventurerai pas à juger si l'état du marché est le fruit de bonnes ou de mauvaises raisons. ;-)

Par contre j'ai le sentiment que tu mets bien trop l'emphase sur des questions de puissances qui sont très anecdotique pour la plus part des cibles.

avatar fte 01/10/2016 - 09:38 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc : le premier Mac Intel n'a pas été l'iMac mais le Mac mini.

avatar C1rc3@0rc 01/10/2016 - 20:00 (edité)

@fte
Faux, le premier Mac Intel commercial est l'iMac lancé en janvier 2006.
Le MacMini suivra en mars 2006.
Vérifies sur Mactracker!

Tu remarqueras aussi que l'iMac lancé en octobre 2005, introduisait l'iSight... donc c'etait pas anecdotique et tres fourbe!

avatar awk 02/10/2016 - 00:39

@C1rc3@0rc

En cherchant un peu voici la timeline public de la transition :
- WDC 2015, le 6 Juin annonce officielle.
- Disponibilité d'un kit de développement dans la foulée de la WDC : Un "PC dans un G5"
- 10 Janvier 2006 à Mac World, Jobs annonce les deux première machine sous x86 :
- Un MacBoo Pro 15" à l'esthétique proche du PowerBook G4 (Livré en Fev 06 et arrêté en Mai 06)
- Un iMac Core Duo
- Fin Février c'est me Mac Mini qui est annoncé avec un x86
- En Août 2006 l'ensemble de la gamme est passée sur x86 avec la sortie du Mac Pro et des Xserve.
- En 2009 Snow Leopard abandonne le support du PowerPC
- En 2011 Lion passe Rostta à la trape
- En 2013 tous les Mac powerPC passe en fin de support

Pages