Mon hackintosh a reçu sa première mise à jour de macOS

Nicolas Furno |

Note : si vous avez raté les épisodes précédents, vous pouvez suivre mon aventure hackintosh depuis le début à cette adresse.

Pour ceux qui ont suivi, un article sur l’installation est bien sûr prévu, mais il a pris du retard à cause du livre sur iOS 10 que je dois terminer au plus vite.

J’ai mis à jour pour la première fois mon hackintosh ! Non, pas à Sierra, même pas vraiment une mise à jour mineure de macOS, mais une correction de sécurité apparue hier soir. Rien de grave en apparence, mais quand on n’utilise pas un vrai Mac vendu par Apple, n’importe quelle modification du système pose problème. Et même s’il s’agit d’une mise à jour de sécurité à faire le plus rapidement possible — surtout que les failles comblées étaient assez graves —, il est préférable de prendre son temps.

Une mise à jour importante, à faire rapidement… sauf si on utilise un hackintosh.
Une mise à jour importante, à faire rapidement… sauf si on utilise un hackintosh.

En l’occurrence, si j’avais appliqué cette mise à jour directement, je me serais retrouvé sans pilote pour ma carte graphique, une GTX960 de MSI. C’est Nvidia et non Apple qui fournit les drivers et chaque version est adaptée spécifiquement à une version d’OS X. Nvidia ne se contente pas de viser le numéro de version (10.11.6 en l’occurrence), mais le numéro de build. Et ce dernier a changé en appliquant la mise à jour de sécurité, ce qui veut dire que le driver aurait été bloqué après redémarrage.

Pour éviter tout problème, j’avais deux solutions : soit attendre que Nvidia mette à jour ses pilotes, les installer et enfin installer la mise à jour de sécurité d’El Capitan. Le problème, c’est que l’ordinateur reste à la merci de tous les malwares qui exploiteront les failles comblées par Apple. Autre option, modifier un paramètre du driver Nvidia pour le rendre plus tolérant et accepter davantage de builds.

Cette solution m’a été suggérée sur nos forums et elle est assez simple à mettre en place, même si, comme souvent avec les hackintosh, il faut en passer par le terminal. La solution est décrite précisément et en français à cette adresse, je vous laisse suivre attentivement le tutoriel en faisant attention à chaque étape. À la fin, pour réparer les permissions et reconstruire le cache, j’ai utilisé DPCIManager, puisqu’il intègre ces deux fonctions.

Pour installer une mise à jour de sécurité sur mon hackintosh, un passage par le terminal a été nécessaire.
Pour installer une mise à jour de sécurité sur mon hackintosh, un passage par le terminal a été nécessaire.

Après avoir modifié ce fichier, j’ai ouvert le Mac App Store, installé la mise à jour de sécurité, redémarré et… tout fonctionne ! Aucun souci cette fois-ci, ce sera une autre affaire pour les versions majeures de macOS et notamment Sierra.

J’utilise mon hackintosh depuis bientôt deux semaines pour travailler et je dois dire que je suis très satisfait de sa fiabilité au quotidien. Néanmoins, cette petite mise à jour de sécurité est une bonne piqûre de rappel : se passer d’un Mac nécessite d’accepter de remettre les mains dans le cambouis à tout moment. Si l’idée même de lancer un terminal et de reconstruire le cache des extensions du kernel vous horrifie, mieux vaut probablement s’en tenir à une machine vendue par Apple.

Pour ma part, j’ai toujours au moins une fenêtre de terminal ouverte quelque part, donc ça ne m’effraie pas plus que cela. J’ai aussi coupé les mises à jour automatiques du Mac App Store, pour éviter les mauvaises surprises. Et en guise de garantie supplémentaire, je clone le SSD toutes les nuits sur un disque dur en interne avec Carbon Copy Cloner. Si la mise à jour de ce matin n’avait pas fonctionné, je pouvais ainsi revenir en arrière très rapidement.

avatar macbookintel | 

C'est pas lié au hackintosh : Le problème aurait été le même avec un ancien mac pro et cette carte graphique ?

avatar Nicolas Furno | 
@ macbookintel : euh, bonne question, et aucune idée…
avatar heret | 

Si le Macintosh se satisfait du driver NVidia intégré à OS X pour faire fonctionner cette carte, à mon avis, pas de problème. S'il a fallu bricoler, alors probablement même problème que sur un hackintosh.

avatar polyzargone | 

@Tous

Quelques petites précisions concernant cette histoire de mise à jour :

• Le problème des webdrivers n'est pas spécifique aux Hackintosh. C'est pareil sur un Mac dès lors qu'on utilise une GTX basée sur l'architecture Maxwell d'NVIDIA (et ce sera probablement le cas sur Pascal lorsque les webdrivers seront compatibles).

Par conséquent, il faut rappeler que cela ne concerne que les possesseurs de cartes NVIDIA de dernière génération. Ceux qui utilisent des AMD ou des GPU Intel intégrés n'ont pas à se soucier de ça !

• En cas d'oubli, d'installation automatique ou d'erreur dans l'édition du kext NVDAStartup/NVDAStartupWeb, il est toujours possible de démarrer avec l'argument de boot nv_disable=1

Donc pas besoin de passer par un clone ou une sauvegarde Time Machine. Il suffit alors soit de refaire correctement la manip, soit d'attendre sagement les nouveaux webdrivers.

• Pour les allergiques au Terminal, on peut éditer le fichier /System/Library/Extensions/NVDAStartupWeb.kext/Contents/info.plist* avec un logiciel comme PlistEdit Pro. C'est plus visuel, moins rébarbatif et ça peut servir à autre chose. Le seul "problème", c'est qu'il faudra travailler sur une copie du kext car on ne peut pas directement l'éditer depuis le dossier /System/Library/Extensions à cause des permissions (il faut être en root). Ensuite, il suffit d'installer cette copie modifiée du kext avec Kext Wizard.

* Pour rappel, un kext est en fait un dossier composé de plusieurs fichiers. Il faut donc sélectionner le kext et avec le clic-droit, choisir "Afficher le contenu du paquet" pour accéder à l'ensemble de ces fichiers (dont le info.plist qui nous intéresse ici).

avatar Fennec72 | 

"je clone le SSD toutes les nuits sur un disque dur en interne avec Carbon Copy Cloner."
J'imagine que le clone créé chaque nuit écrase le clone précédent.
Si c'est bien le cas, comment éviter qu'un clone fonctionnel soit écrasé par un clone plantogène.

avatar Nicolas Furno | 

@ Fennec72 : en cas de problème, le clone suivant ne se fera pas, par définition. C'est une sauvegarde "jetable" en ce sens, à utiliser si le système ne démarre plus du tout.

J'ai aussi Time Machine en interne pour garder des copies au fur et à mesure.

avatar heret | 

avec rsync en version 3, pas besoin de payer un logiciel pour cloner un disque et pour le rendre bootable une copie des fichiers boot.efi suffit.

avatar thefolken | 

Tu évites de lancer la MAJ Sierra 13 minutes avant la sauvegarde :o

J'imagine que ce sera abordé sur l'article "installation", mais les MAJ automatique sont à proscrire sur un hackintosh, pour cette raison.

avatar akimov | 

Très honnêtement tu n'étais pas obligé de prendre une gtx 960 comme carte vidéo.
J'ai une configuration sandy bridge de 2011 et j'ai exécuté toute les mises à jour d'El capitain depuis l'app store sans aucun souci au redémarrage.

La simplicité à l'usage du hackintosh est en rapport avec la simplicité des pièces choisie au montage.
D'ailleurs je vend un i7 4970K neuf et une gigabyte Z87X-UD5TH pour ceux que cela intéresse.

avatar Nicolas Furno | 

@ akimov : tu utilises la puce graphique intégrée au CPU ?

C'est une bonne idée en soit, mais déjà je voulais, un jour, avoir du Retina, donc du 27 pouces 5K et pour cela, il faut une vraie carte graphique. Ensuite, la puce graphique intégrée à Skylake pose encore problème, notamment avec la veille.

avatar ErGo_404 | 

Aucun macbook retina n'utilise la carte graphique intégrée au CPU ?

Avec les rumeurs insistantes sur la sortie d'un écran avec CG intégrée, finalement ça règlerait ton problème.

avatar heret | 

La simplicité à l'usage du hackintosh est en rapport avec la simplicité des pièces choisie au montage.
Un peu faux à l'époque Chimera. Avec Clover, c'est beaucoup de confort en plus, il est vrai.

avatar MaksOuw | 

+1 pour Chimera, j'ai essayé de faire un hackintosh à cette époque, c'était pas un cadeau... J'ai pas réessayé depuis, si jamais je me remonte une tour ça sera du hackintosh pour sur. J'essaierai Clover à ce moment là, mais apparemment oui c'est quand même beaucoup plus pratique !

avatar NestorK | 

Curieux ton raisonnement. Si j'ai envie d'un hackintosh, c'est bien pour pouvoir lui coller un vrai GPU de bureau puissant, ce que ne propose justement pas Apple.

Si c'est pour me taper un chipset intégré, je me contente des solutions Apple...

avatar bonnepoire | 

Tout le monde n'a pas besoin d'une carte graphique pour se sentir fort. J'utilise le GPU Intel intégré et j'ai même du 4K. Aucun soucis de performance. Evidemment, je ne joue pas mais j'utilise bien la suite Adobe et Final Cut Pro..

avatar NestorK | 

@bonnepoire : "Tout le monde n'a pas besoin d'une carte graphique pour se sentir fort"

Je gagne ma vie avec FCP X. Un vrai GPU avec un logiciel GPU dépendant, dans une tour bien ventilée, c'est non seulement du silence, mais également un énorme confort sur la timeline lorsqu'on manipule des rushs et qu'on y applique des effets.

Mon iMac full spec (qui remplace un Mac Pro D500 qui n'a été que déception) fait le boulot, mais vraiment sans panache. Sur des projets multicam avec de gros étalonnages, la machine peut être frustrante.

Professionnellement, un hack m'apparaît irresponsable, même si je ne peux m'empêcher d'y voir des avantages.

Que tu sois donc content de ton chipset intégré quand tu utilises la suite Adobe me fait une belle jambe. Tu pourras monter un club avec Fousfous. Et je continuerai de rêver à un Mac avec un gros GPU pour mon gros égo.

avatar bonnepoire | 

Tout le monde n'a pas tes besoins. Et vu tes besoins c'est un Mac Pro qu'il te faut... pas un iMac.

avatar Alim | 

"un hack m'apparaît irresponsable"

C'est parce que t'as pas testé le truc, mais vu la stabilité et la fluidité du truc, y a vraiment rien de d'irresponsable. Je l'utilise quotidiennement depuis presque un an. Zéro soucis.

avatar heret | 

Sympa d'indiquer que la MàJ de sécurité ne casse pas le hackintosh. Ce matin quand j'ai vu l'avertissement sur cette MàJ, je suis allé chez tonymacx86 en encore rien à ce sujet. Je la ferai ce soir.

avatar ErGo_404 | 

Je suppose que c'est en cours de rédaction / en attente de publication, mais avant l'étape de la mise à jour il serait intéressant d'avoir les étapes d'installation.

J'ai déjà installer des hackintosh il y a bien longtemps mais les outils ont nettement évolué il me semble, et ça a l'air plus simple que jamais, sous réserve que l'on utilise du matériel compatible.

avatar Nicolas Furno | 
@ ErGo_404 : Le calendrier s'est mal goupillé entre les vacances et l'actualité qui a la priorité. Mais promis, ça viendra !
avatar roms.nc | 

@nicolasf :
Oui on as hâte ;-)

avatar Marko.24 | 

hello,

pour faire un dual boot MacOS + Windows : il faut mieux prévoir 1 gros SSD de démarrage (genre 512Go), ou 2 SSD distincts 1 pour chaque l'OS ?
(sans compter un HD de sauvegarde, données, photos...)

tu précises ce genre de questions dans l'article sur l'installation ?

avatar jb18v | 

@Marko.24 :
Tu peux tout à fait n'utiliser qu'un seul disque pour les deux et le partitionner, mais Windows étant un peu envahissant, c'est plus simple d'avoir chaque OS sur son SSD. Et surtout débrancher l'un quand tu bidouilles l'autre.

Vivement l'article d'installation, ayant flingué le mbr ou l'efi du mien, je n'ai plus que Windows, et encore je dois passer par le menu boot du bios xD
Comme ça je repartirai d'une 10.10.5 direct.

avatar MaksOuw | 

C'est clair que Windows est un peu trop envahissant à mon goût, pour en avoir fait les frais avec mon MacBook Unibody il y a quelques années (alors que j'étais passé par BootCamp). Ce con a crash pendant une maj mineure de Windows, et il a planté tout mon boot. Résultat plus de Mac OS X, plus de Windows. Dernière TM datant de 2 semaines, j'ai eu de la chance et les boules en même temps, depuis, plus jamais de Windows sur le même disque, bien trop peur que ça arrive de nouveau.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR