Ecrans, connecteurs, ces lentes transitions du Mac

Christophe Laporte |

La migration vers le tout Retina se poursuit mais ce n'est pas la seule qui occupe actuellement le Mac. Entre les écrans et les connecteurs, plusieurs évolutions ne sont pas achevées sur les machines d'Apple. Dans certains cas même, la logique des choix opérés récemment a de quoi surprendre.

Retina : une transition qui dure

Apres les MacBook Pro 15”, l’intégralité de la gamme iMac 27” est passée au Retina. La famille d’écrans haute définition a accueilli deux nouveaux membres en son sein cette année : le MacBook en début d’année et l’iMac 21,5” Retina 4K la semaine dernière.

Nul doute que tous les 21” passeront au 4K lorsque les coûts de production auront baissé. Mais cela pourrait prendre du temps, à l’image du MacBook Pro 13” Super Drive, qui fait de la résistance.

Le seul ordinateur de la gamme Apple à être totalement passé à côté du Retina, c’est le MacBook Air. On peut d’ailleurs se demander s’il y aura droit un jour. Ce serait faire beaucoup d’ombre au MacBook (lire : Quel avenir pour le MacBook Air ?).

Il y a un autre produit Apple qui n’est toujours pas passé au Retina, c’est l’écran Thunderbolt Display 27". L’arrivée du Thunderbolt 3 (déjà disponible sur certains PC) pourrait régler le problème (lire : Le Thunderbolt 3 intègrera l’USB C).

À l’échelle du Mac, la migration vers le Retina sera sans doute l’une des plus longues de sa riche histoire. Le premier MacBook Pro ainsi équipé est sorti il y a trois ans, cette évolution n'est toujours pas achevée. À titre de comparaison, Apple a réglé cette affaire sur les iPhone en l’espace de seulement deux ans.

Pour en revenir à la gamme Mac, elle donne l’impression d’être un chantier permanent et de manquer de cohérence. La question du Retina en est le parfait symbole, mais ce n’est pas la seule.

L’iMac snobe l’USB-C et le Thunderbolt 3

En ce qui concerne la connectique, c’est également un joyeux bazar. Cette année, Apple a adopté le connecteur USB-C pour son MacBook. On pensait que ce connecteur allait faire progressivement son apparition sur d’autres ordinateurs de la gamme, au fil de leurs renouvellements.

Alors que les iMac 21” ont été amplement revus, son absence se fait d’autant plus remarquer. On aurait également pu penser le croiser dans les nouveaux claviers, souris et trackpad d’Apple, mais le Lightning (pour des raisons de finesse ?) lui a été préféré.

Quels sont les ports sur lesquels Apple va s’appuyer ces prochaines années pour sa gamme d’ordinateurs ? Bien malin celui qui est capable de répondre à cette question.

Si on pose la question de l’USB-C, on n’ose même pas avancer celle du Thunderbolt 3, qui a été déjà adopté sur certains PC (lire : De nouveaux portables avec Thunderbolt 3). Toutefois, si un ordinateur devait débuter sa prise en charge, cela devrait être au Mac Pro d’en bénéficier le premier. Mais on est sans nouvelle de lui. Il n’a pas évolué depuis sa première sortie il y a deux ans.

Tout cela est bien confus, mais cela illustre parfaitement la situation du moment : le couple Mac / OS X vit plus que jamais dans l’ombre des terminaux iOS. Résultat, les Mac connaissent moins de mises à jour et évoluent de manière dispersée. Quand on se souvient que la transition vers Intel avait été menée en quelques mois… Et puisque dans cette affaire, on n’est plus à un paradoxe près, le Mac, malgré tout, ne s’est jamais aussi bien vendu !


avatar patrick86 | 

"Tellement bien qu'Apple n'a jamais divulgué les chiffres de ventes de ce produit."

Ça fait bien longtemps qu'Apple ne donne plus le détail des ventes de chaque modèles de Mac.

"Ouais les périphériques qui sont sensés être interne mais qu'ils sont désormais externes "

Le Mac Pro 2013 redonne à la station de travail sa fonction première : CALCULER.

"Avoir des câbles partout"

Organisez-vous.

"formats propriétaires dans tout les sens"

Les quels ? L'USB, l'HDMI ou le Thunderbolt ? Ou le socket Intel ?

"256go SSD"

Disponible avec 1 To. Bien suffisant pour les logiciels et éventuellement quelques fichiers ressources très utilisés.

Pour le reste, bien des pros ont depuis longtemps externalisé leurs stockages de masse, par sécurité et facilité de passer à une autre machine rapidement en cas de panne, entre autres.

Thunderbolt permet de connecter des stockages externes volumineux et très rapides pour bien moins cher qu'en Fibre Channel.

"impossibilité de l'upgrader mis à part la RAM"

Anticipez.

"c'est clair que c'est très riche en potentiel ça..."

Disons que cette machine développera un meilleur potentiel aux mains de gens ayants une riche imagination.

---

Bien entendu, ce que je dis n'est pas universel et vous avez peut-être une façon de travailler pour laquelle le Mac Pro ne convient pas. Ça n'en fait pour autant un mauvais outil.

avatar byte_order | 

"Le Mac Pro 2013 redonne à la station de travail sa fonction première : CALCULER. "

La fonction première d'une station de travail c'est de TRAVAILLER avec.
Vous ne pouvez pas savoir à l'avance si pour cela la ressource la plus important sera la puissance de calcul, la bande passante, les perfs d'i/o, la quantité de ram, la connectivité ou autre type de ressource.
C'est souvent un combo de plusieurs besoins.
La perf de calcul n'est pas forcément la première.

On peut faire faire des calculs super puissant via CUDA ou OpenCL à des bêtes PC, si derrière la RAM n'est pas assez grande pour mapper les 64Go de données issu d'un scanner IRM ou d'une modélisation numérique de propagation d'onde UMTS dans un quartier, cela va quand même ramer grave, capacité de calcul énorme ou pas.

""impossibilité de l'upgrader mis à part la RAM"
Anticipez. "

Excellent. Anticiper dès l'achat le remplacement d'un composant matériel par un meilleur qui n'est pas encore disponible ou proposé à la date d'achat. Tout un concept !

En imaginant que le (futur) Mac Pro 2016/7/8 soit avec avec RAM soudée et que Apple ne propose pas à l'achat d'aller plus haut que 4x32Gb, on fait comment pour anticiper de devoir un jour avoir besoin de 256 GB de ram ??? 512 ???
Pourtant la DDR4 permet d'atteindre ce type de capacité...

Par "anticipez", vous voulez dire 'anticipez de devoir racheter tout dans quelques années", en fait ?

avatar Lopokova Lydia | 

@Mémoire Cache

"Tellement bien qu'Apple n'a jamais divulgué les chiffres de ventes de ce produit.
Bien sûr."

Un remarquable exemple de ta malhonnêteté intellectuel, Apple ne communique plus depuis longtemps sur la ventilation de ses ventes par modèle, mais toi tu t'empresse d'y voir un aveux d'échec.

Sur la cinquantaine de major de l'industrie de l'entertainement que j'ai pu visiter cette année, l'adoption du Mac pro 2013 est absolument remarquables.

Nous même en avons acquis une grosse vingtaine qui nous donnes entière satisfaction et nous en voyons de nombreux chez nos partenaires, des UK à l'Inde, des US au Canada ...

Quand à ta vision de la mise en oeuvre de ces machines tu connais fort mal les usages des secteurs auquel il est destiné.

Et pour le potentiel, désolé de heurter ta vision à court terme mais cette architecture, une fois qu'Intel aura fait sauter les goulot d'étranglement est réellement une des rares révolution et je pèse mes mot, qui soit advenu depuis très longtemps dans le domaine des stations de travail.

C'est conceptuellement un remarquable travail d'ingénierie remettant à plat un modèle éculé depuis des décennie.

Le type de travail que seul Apple peut se permettre permis les majors.

avatar byte_order | 

Ouais enfin derrière c'est quand même Intel (et AMD pour le GPU) qui conçoit les technos en question.
C'est un remarquable travail d'ingénierie de savoir les intégrer dans le Mac Pro, y'a pas de doute, mais c'est pas Apple qui fait sauter les goulots d'étranglements, la preuve étant c'est qu'ils ne sautent que quand Intel décide de faire un saut techno...

avatar Lopokova Lydia | 

@byte_order

Tes capacité d'analyse et de création de chaine de causalité ne cesse de me surprendre.

C'est bien la vision architecturale d'Apple et l'usage intensif des ligne PCIe qu'elle implique qui a atteint les limites des propositions d'Intel.

On ne recent en rien ces limites dans la vison architectural d'une grosse station Dell, Hp ou Lenovo par exemple.

Désolé de te contredire mais il y a là une remise à plat d'un concept ayant des répercussion profonde et ouvrant un large champ des possibles.

avatar byte_order | 

C'est Apple ou Intel qui a conçu DMI 3.0 ? La série 100 ?
Ce sont des technos made by Apple ou Intel qui sont au coeur de l'architecture hardware d'un MacPro ?

Qu'est qui empêche Apple d'aller plus loin dès aujourd'hui si ce sont eux et non Intel qui conçoivent les technologies qui "remettent à plat un modèle éculé depuis des décennies" ?

Merci de répondre. Enfin.

Give credit where credit is due.

avatar byte_order | 

"On ne recent en rien ces limites dans la vison architectural d'une grosse station Dell, Hp ou Lenovo par exemple."

Mais on les ressent très bien quand on utilise les mêmes technos dans un rack server comme support d'un encodeur Mpeg HD multivoies. Genre Thomson ViBE EM4000, pour prendre un exemple que je connais vraiment bien (c'était dans une vie antérieure...).

La "grosse station" qui atteint les limites d'une architecture hardware n'a pas toujours la forme d'une station de travail. Elle peut etre rackable, aussi. Souvent, en fait.

Et jusqu'à preuve du contraire, Apple ne va pas plus loin que ce que les technos conçues par d'autres, principalement Intel, leur permet de faire. Le MacPro est une prouesse d'intégration de ces technos, mais elle n'aurait pas pu être possible sans la tout autant prouesse de conception de ces technos.

Et ce type d’intégration poussée se retrouve aussi au coeur de produits moins grand public que le MacPro mais depuis longtemps très exigeant, où l'architecture abusivement résumée au terme "PC" d'Intel vient remplacer tout un tas de hardware conçu jusque là maison : traitement du signal, en/trancodage multimedia, imagerie médicale, modélisation numérique pour ceux que je connais.

Give credit where credit is due.

avatar byte_order | 

@Lopokova Lydia

Pas de réponse ?

avatar byte_order | 

Comme part hasard, on en aura pas, je le crains.

avatar zorg2000 | 

J'ajouterais même que quand l'Ibook est sorti il valait le même prix que les PC a configuration égale, mais ça c'est un passé lointain maintenant.

avatar foxot | 

Pour le MacBook Pro avec SuperDrive, je trouve que c'est un très bon choix de la part d'Apple de le garder au catalogue, car même si il n'a ni écran Retina, ni thunderbolt 2, ni trackpad forcetouch, et qu'il reste un peu encombrant, il garde comme avantage d'être encore assez abordable par rapport aux autres macs (même si je trouve qu'Apple le vend trop chère encore pour un produit sans mise à jour depuis plus de 3 ans), d'être polyvalent et surtout évolutif.
J'utilise ce MBP depuis 2012, et j'ai changé ma RAM (passé de 4Go à 16Go), et mon disque dur (j'ai viré le Superdrive et je me retrouve avec un disque dur 1To et un SSD de 250Go dans ma machine).
Je redoute le moment où ce mac va disparaître du catalogue au profit de MBPr.

avatar Elmediterraneo | 

1 le MacBook Retina remplace le MacBook Air
2 le MacBook Pro DVD ne survivra pas a 2016
3 l'iMac 21 HD sera la encore 2 ans minimum
4 l'écran TB deviendra 5K et attend le Mac Pro 2016 équipé du Thunderbolt 3 pour l'accompagner.

avatar Elmediterraneo | 

5 le Mac mini, je vois aucun avenir pour cette machine la

avatar Sostène Cambrut | 

@Elmediterraneo

Je serai bien triste d'apprendre qu'Apple abandonne le Mac Mini. C'est une excellente machine de switch qu'il est très facile de recycler en serveur domestique.

Qui plus est la durée de vie d'un écran excède largement celle d'un ordinateur. Mon écran Dell UltraSharp qui a bientôt 9 ans ne montre pas le moindre signe de faiblesse, mais je n'aurais jamais gardé un iMac aussi longtemps. De même, mes claviers et souris sont en parfait état de marche et je ne vois aucune utilité à les remplacer.

J'aurai toujours un portable Mac, mais si Apple abandonnait le Mini j'envisagerais très sérieusement un retour au hackintosh (pourvu que ce soit possible avec le switch imminent vers l'ARM)

avatar Lopokova Lydia | 

@Sostène Cambrât

Bien d'accord avec toi, le pire des actes que l'on puisse rapprocher à Apple c'est d'avoir populariser le concept de all-in-one.

Lier un produit à obsolescence très lente tel un moniteur et un PC c'est ce qu'on peut vraiment rapprocher de pire à Apple même si cela répond visiblement aux attentes d'un large public :-)

avatar patrick86 | 

@Lopokova Lydia :

"Lier un produit à obsolescence très lente tel un moniteur et un PC c'est ce qu'on peut vraiment rapprocher de pire à Apple même si cela répond visiblement aux attentes d'un large public :-)"

Ça a un côté pratique indéniable : moins d'encombrement, un seul appareil à installer et brancher au lieux de 2.

Si je prenait un Mac de bureau actuellement, ce serait certainement un iMac 27" Retina pour sa polyvalence, son grand écran Retina (je m'y suis habitué, plus possible de revenir en arrière ^^) et son faible encombrement.

J'ai pas vraiment l'utilité d'un Mac Pro (qui me reviendrait plus cher avec un bon écran) parce que je fais rarement de traitement très lourds.

Le Mac mini ne remplace pas vraiment un iMac 27" haut de gamme.

avatar Lopokova Lydia | 

@patrick86

C'était du second degré, je m'amusais à donner une portée universelle à ma vision personnelle ;-)

avatar patrick86 | 

@Lopokova Lydia :

arf… ^^
Je me disais aussi…

Ceci-dit, au pire, les iMac 27" se recyclent en écrans externes !

avatar Lopokova Lydia | 

@patrick86

Il m'a semblait que la fonctionnalité était perdue sur les dernières générations.

Ce qui est compréhensible on se demande bien au travers de quel bus disponible on pourrait nourrir les 5k :-)

avatar patrick86 | 

"Il m'a semblait que la fonctionnalité était perdue sur les dernières générations."

Il me semble aussi, à moins qu'il ne puisse fonctionner en résolution réduite. J'ai un doute là dessus.

avatar Mémoire Cache | 

"avec le switch imminent vers l'ARM"

C'est tata Irma qui te l'a dit ? Ou alors les spéculations des sites spécialisés qui se reposent sur aucune preuve tangible ?

avatar Lopokova Lydia | 

@Mémoire Cache

Notre amie s'emballe un peu vite effectivement.

Après à titre personnel sur le passage à l'architecture ARM, je crois que la seul question n'est plus de savoir si elle aura lieu, mais quand.

Le faisceau d'argument en faveur de cette transition devenant de plus en plus épais.

avatar zorg2000 | 

comme dit précédemment, l'ARM ne permet pas le TB, l'USB ou de puissantes cartes graphiques, il lui faudrait des contrôleurs complémentaires qui ne lui donnerait pas forcément l'avantage attendu.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR