Microsoft veut un Windows dans le nuage pour tous

Mickaël Bazoge |

Microsoft est à fond de train dans le cloud, ça n'est pas nouveau et ce mouvement vers l'infonuagique pourrait encore s'accélérer. Dans le cadre du procès qui oppose actuellement le régulateur de la concurrence américain à l'éditeur concernant l'acquisition d'Activision Blizzard, des documents internes interceptés par The Verge font état d'une version de Windows à streamer et à utiliser sur n'importe quel appareil.

Un tel Windows existe déjà, il s'agit de Windows 365 disponible depuis l'été 2021. Cette version permet d'utiliser l'ensemble de l'OS depuis le navigateur web d'un PC, d'un Mac, d'un smartphone, d'une tablette… Il s'agit néanmoins d'un service pour les clients des entreprises.

D'après ces documents qui remontent à juin 2022, Microsoft a l'intention de pousser davantage Windows 11 vers le cloud en s'appuyant sur l'expérience de Windows 365. In fine, il s'agit de bâtir « un système d'exploitation Windows complet streamé depuis le cloud vers n'importe quel appareil ». Il n'y a pas de mention du modèle économique, mais un abonnement pourrait certainement accompagner ce Windows dans le nuage.

Depuis des années maintenant, Microsoft se casse les dents sur les Chromebook, des petits PC très abordables dont le système d'exploitation Chrome OS repose largement sur des composants en ligne. Une version de Windows dans le cloud permettrait à des ordinateurs moins chers d'avoir accès à toutes les fonctions de l'OS sans compromis, et avec des capacités graphiques autrement plus musclées. Reste maintenant à voir si ce projet va devenir réalité.

avatar cnewton | 

Je vais ressortir mon NC du garage…

avatar 3RIC | 

Et s’il ya une crise énergétique ou un conflit ou n’imp avec le net qui coupe, c’est direct le moyen-âge 😁
Ok mais avec une soluce « de repli »..

avatar raoolito | 

@3RIC

même avec tout le monde sur pc local, coupez internet et ca devient le moyenage

avatar Mrleblanc101 | 

@3RIC

Et que fait tu avec un PC sans internet ? Plus grand chose de nos jours...

avatar jonan73 | 

@Mrleblanc101

Je sors de 20 heures d'avion en une journée, donc sans internet: à peu près tout et c'est un plaisir de travailler sans interruption par des e-mails, des messages, des appels:
Des offres, présentations PowerPoint, de la facturation, une planification financière, 3 heures de Civilization 😍, un petit montage vidéo et de l'ordre dans les fichiers de mon NAS

avatar Sillage | 

@jonan73

Petite question, comment as-tu fait de l’ordre dans tes fichiers du NAS sans internet ? On précise, en voyage, donc pas à la maison. Juste par curiosité.

Mais sinon, bien d’accord.

avatar fhanachi | 

@Sillage

Hahahahaha bien vu😉

avatar Bicus | 

De manière asynchrone, via le client Synology Drive (ou équivalent selon la marque du NAS) qui retient les modifications locales et les synchronisera avec le NAS lors de la prochaine connexion à Internet ?
Comme l'application DropBox ou Google Drive.

De la même manière que, même sans connexion à Internet, on peut :
- lire ses e-mails (s'ils ont été au préalable téléchargés par le client POP / IMAP)
- y répondre
- soit enregistrer le brouillon localement (il sera alors synchronisé par IMAP lors de la prochaine connexion à Internet) ; soit l'envoyer (il reste alors sagement dans la boîte d'envoi, en attendant d'être effectivement envoyés automatiquement dès que le client mail aura accès à Internet et au serveur SMTP).

avatar Sillage | 

@Bicus

Pour le NAS, je cherchais à savoir si c’était les fichiers synchronisés ou pas. Dans votre exemple, est faire du tri dans vos dossier synchronisés, ce n’est qu’une infime partie des fichiers du NAS.

Quand on dit faire du tri dans les fichiers du NAS, ça veut plutôt dire en premier lieu sur le NAS lui-même, mais la façon de s’exprimer peu être confuse.

Cela dit, je doute fort que vous puissiez synchroniser le contenu complet de votre NAS sur votre ordinateur portable. Moi, je ne pourrais pas avec mes 48To. 😉🤭

avatar koko256 | 

@jonan73

Et quand les hauts-parleurs ont dit "vous pouvez désactiver le mode avion", vous l'avez laissé ?

avatar armandgz123 | 

@koko256

Bien sûr vu qu’il n’a pas besoin d’Internet. Il n’a pas de carte wifi non plus ^^

avatar 3RIC | 

@jonan73

Eh bien justement, mon propos est que si tu étais user windows et qu’on en serait là (cf article), pshiiit tout ça, impossible. 🤷🏻‍♂️

avatar Insomnia | 

@Mrleblanc101

Faudrait pas exagérer

avatar Gwynpl@ine | 

@Mrleblanc101

C’est sûr le porno va te manquer ! ^_^

Sans internet, je peux toujours modéliser, imprimer en 3D, tout va bien.

avatar 3RIC | 

@Mrleblanc101

Ben justement, plus de « locale » puisque plus d’internet (pour les users windows).
Sinon ça va la lecture ? 😁😉

avatar Ginger bread | 

@3RIC

😱

avatar Biking Dutch Man | 

Personnellement je ne veux ni de Windows ni de tout dans le nuage. Mon MBA et mon NAS derrière un UPS , et Dropbox et iCloud pour ce qui ne peut pas être ailleurs.

avatar Sillage | 

@Biking Dutch Man

« Personnellement je ne veux ni de Windows ni de tout dans le nuage. Mon MBA et mon NAS derrière un UPS , et Dropbox et iCloud pour ce qui ne peut pas être ailleurs. »

Dropbox et iCloud. C’est inutile quand on a un NAS (digne de ce nom, pas des trucs à deux balles). Certes iCloud est nécessaire pour beaucoup de fonctions de l’iPhone et du Mac, mais pas pour les fichiers.

Quand je lis ça, je relis le début du commentaire, et on comprend tout de suite mieux l’artiste sur le pourquoi il précise ici qu’il ne veut pas Windows.
🤦‍♂️

avatar pocketalex | 

J'ai expérimenté les deux cas il y a quelques années

Les deux, c'est à dire deux machines : un desktop, rivé à son bureau et aux specs poussées à fond de ballon, et un laptop pour taffer en déplacement

Et j'ai aussi expérimenté la meilleure manière de gérer DEUX machines, car il y a deux voies possibles : le laptop pilote le desktop, ou les deux sont autonomes

Dans le 1er car l'affaire est simple, en vrai tu as UNE machine (le desktop) et l'autre ne sert qu'a s'y connecter, tu fais rien dessus, c'est de la commande à distance. Avantages : une seule machine à gérer, et le laptop peut être fin et léger, donc facile à transporter.
Inconvénient : il faut une bonne connexion Internet sinon t'es cuit. Donc on oublie de bosser dans le TGV, dans pas mal d'endroits en France, à l'étranger c'est pas tout le temps simple, etc

Dans le 2nd cas l'affaire est plus complexe : il faut des apps à jour sur les deux machines, il faut les mêmes typos installées, il faut les mêmes plug-ins dans les apps, à jour aussi, il faut les mêmes assets boulot, à jour aussi (footages, templates, mockups, ...) et surtout, il faut une synchro TEMPS REEL du dossier de travail. Bref c'est pas simple du tout, et il y a un boulot de maintenance conséquent.
Et il faut un laptop qui tienne la route pour reprendre le taf, donc un truc cher.
... tout ça, c'est les inconvénients et ils sont nombreux, mais les avantages, c'est d'avoir le meilleur du meilleur à son bureau, et de pouvoir poursuivre le taf en déplacement. Que l'on parle d'un déplacement à son canapé ou à l'autre bout du monde

Je réfléchis à revenir à ce genre de setup, pour le moment je suis juste sur un laptop, ce qui me permet de taffer à mon bureau, mon canapé, ou en déplacement, tout en ayant une seule machine à maintenir, mais je suis limité par les specs de ma machine, si formidable soit-elle. Parfois un bon desktop me fait de l'oeil

avatar jackWhite92 | 

Pour être utilisateur de shadow, et bien que la dépendance à la connexion est un problème, je ne peux conclure que c’est extrêmement pratique et efficace !

avatar pocketalex | 

et la limitation en Ram ? 12Go c'est un peu la blague pour taffer, et les options plus chère (80€/mois) ne montent qu'à 40Go de Ram

Quand on a besoin de 64 à 128Go on fait comment ?

avatar Sillage | 

Il ne semblerait pas que Microsoft abandonne les copies actuelles de Windows, mais voudrait rendre accessible à tous windows 365, et pas seulement aux comptes d’entreprises. Ceci afin de rendre Windows disponible partout.

Office 365 est sorti depuis bien longtemps, on trouve toujours les copies standalone.

L’article ne semble en effet pas très clair. Mais c’est pourtant évident.

avatar Glop0606 | 

Vous vous rendez compte qu’on est en train de recréer le Minitel ? Les français on avait 40 ans d’avance 😎

avatar rikki finefleur | 

C'est pas faux.

avatar mauy | 

@Glop0606

Sans vouloir diminuer la réussite du Minitel à l’époque, le principe serveur-terminal est le fondement de l’informatique et le Minitel est un dérivé de cela.

Les mainframes de l’époque fonctionnait sur le principe de la puissance de calcul centralisée et du terminal léger qui n’était pas grand chose d’autre qu’un écran et un clavier.

Sun a également réalisé quelques projets intéressant fin ‘90, début 2000 pour le marché de l’entreprise où vous aviez un petit terminal (façon box Shadow) équipée d’une sortie écran et port clavier-souris et d’un lecteur de carte à puce qui permettait d’avoir votre profil utilisateur. Ensuite vous pouviez aller dans n’importe quel poste de travail et vous retrouviez votre session et vos applications comme vous les aviez laissés. Ce que le VDI (bureau virtuel) fait de nos jours via des déploiements Citrix Worspace ou VMWare Horizon ou ce que Microsoft fait donc avec Windows 365.

On modernise le principe mais on n’a rien inventé de nouveau à ce regard. Ceci dit, c’est très pratique et permet aux entreprises de fournir des environnements de travail sécurisés, disponibles en tout temps tout en laissant les employés utiliser les propres « terminaux » (mac, pc Windows, linux ou chrome os voire mobiles).
Pour le particulier, je suis moins convaincu d’autant que cela ajoute un abonnement de plus aux déjà nombreuses dépenses pour le numérique.

avatar Glop0606 | 

Tout à fait, le minitel avait démocratisé le concept. Cependant dans les années 90/début 2000, on avait laissé tombé en partie ce modèle pour le "personal computer" ou le Hub de nos vies numériques comme l'avait expliqué Steve Jobs. Outre la technologie dépassée du minitel, c'est aussi le concept serveur-terminal qui n'était pas en phase de l'époque où l'on voyait d'un mauvais oeil cette centralisation et ses problèmes adjacents: Vie privée, dépendant d'un opérateur extérieur, abos...
Aujourd'hui la société semble tolérée et acceptée cet état de fait. Bien sûr les technos ne sont pas les mêmes mais je souris du fait qu'avec nos connections super rapides, on aurait aujourd'hui la possibilité optimale de s'autoherberger et d'avoir un vrai Hub numérique personnel et privé mais que non on préfère le concept Serveur-terminal. C'est presque ironique.

avatar spootymilk | 

@Glop0606

Les technologies sont aujourd’hui pleinement utilisables pour d’auto héberger.
Et oui tu as raisons avec la Fibre, ça fonctionne du tonnerre avec un NAS pour créer son propre cloud. Je pense qu’on est relativement nombreux à faire le nécessaire à titre personnel et à titre professionnel.
Je pense aussi au TPE/PME qui peuvent le faire pour des montants d’investissement relativement faible !

avatar Mac13 | 

Euh ça ne marche pas de voir une fenêtre dans le nuage... mais si inversement : on peut voir le nuage dans la fenêtre...

avatar hawker | 

Vous n’aurez rien et vous serez heureux.

avatar deltiox | 

Faudrait déjà commencer par discuter du prix
40€++ par mois ça fait sur 3 ans un sacré budget Vs un PC

avatar pocketalex | 

1440€

de quoi monter un PC honorable, effectivement

avatar pocketalex | 

Il y a une question qui me turlupine : c'est quoi les specs de la machine derrière ?

Quel équivalent CPU, quelle quantité de Ram, quel équivalent GPU, quelle quantité de stockage ? Et si on branche un stockage externe, on y accède depuis la machine distante ? A quelle vitesse ?

CONNEXION UTILISATEUR