Apple va arrêter la fonction de partage de présentation Keynote Live

Mickaël Bazoge |

La dernière version de Keynote fraîchement livrée cette semaine contient un changement qui va obliger des utilisateurs à modifier leurs habitudes. Les présentations Keynote Live sont désormais prises en charge uniquement dans les navigateurs web. Et à terme, cette fonctionnalité va disparaitre « dans une future version de Keynote », prévient Apple dans une fiche d'assistance.

Keynote Live permet de partager une présentation, à consulter soit dans un navigateur, soit directement depuis l'application pour les correspondants disposant d'un Mac ou d'un appareil iOS. La version 13.0 du logiciel de présentation limite Keynote Live aux navigateurs web. Et prochainement, il faudra en passer par FaceTime, que ce soit sur Mac, iPhone ou iPad ou encore Windows et Android via un lien FaceTime web, ce qui est possible depuis iOS 15.

Pour le partage dans les apps de vidéoconférence comme Zoom ou WebEx, Apple recommande d'utiliser le partage d'écran disponible sur macOS et iOS. C'est une nouvelle gymnastique qu'il faudra prendre en compte lorsque cette nouvelle version de Keynote déboulera.

Le partage de documents est désormais plus simple dans Pages, Numbers et Keynote

Le partage de documents est désormais plus simple dans Pages, Numbers et Keynote


avatar Jymini | 

Je ne vois pas de scénario d’usage à cette fonction avec les outils d’aujourd’hui. Effectivement, autant retirer les trucs qui ne servent à rien et ne pas s’entêter à maintenir du code inutile.

avatar MGA | 

@Jymini

Sans compter que l’immense majorité des utilisateurs de Keynote n’avait probablement aucune idée de l’existence de cette fonction.

avatar Achlib | 

@Jymini

Je m’en sers régulièrement lorsque je dois faire une présentation dans une salle équipée d’un système non Mac et sur lequel on ne peut pas brancher d’ordinateur en HDMI/USB C :
Il me suffit de brancher une clé USB et d’ouvrir le lien que j’y ai enregistré. Zéro prise de tête, ça fonctionne à tous les coups. ! Ça faisait partie des fonctionnalités qui donnent un plus à Keynote face à la concurrence...
Ça m’a aussi dépanné à l’époque Covid-Zoom, lorsque la connexion était mauvaise, Keynote Live est beaucoup moins exigeant qu’un partage d’écran.

avatar Sindanarie | 

@Achlib

👍🏻

avatar mferre | 

@Achlib

Tout à fait. Exactement le même usage de mon côté. Je ne vois plus que l’export vers PowerPoint où vidéo bien moins pratique…

avatar BeePotato | 

@ mferre : « Je ne vois plus que l’export vers PowerPoint où vidéo bien moins pratique… »

L’export en HTML peut donner de bons résultats, et il a l’avantage d’être lisible plus facilement qu’un PowerPoint, tout en étant plus souple qu’une version vidéo (dont le minutage est figé).

avatar iPop | 

@BeePotato

Ou l’export en image tout simplement.

avatar BeePotato | 

@ iPop : « Ou l’export en image tout simplement. »

Oui, c’est la forme la plus simple. Mais je préfère la version HTML, qui a l’avantage de préserver une partie des effets de transition ainsi que les vidéos incluses dans les diapos.

avatar RonDex | 

@mferre

On peut exporter en PDF 🤷‍♂️

avatar mferre | 

@RonDex

Merci, mais on perd les animations, les vidéos… C’est vrai que la solution HTML est peut-être la meilleure.

avatar RonDex | 

@mferre

En effet j’ai oublié de le mentionner 😅

avatar stefhan | 

@Achlib

Si j’avais su…

avatar BeePotato | 

Rendez-nous iChat Theater ! 🙂

avatar JePiCol | 

@BeePotato

+1 !!!

avatar BeePotato | 

@ JePiCol :
Blague à part, ce serait facile pour Apple de mettre en place un équivalent allégé d’iChat Theater, sous le forme d’un bouton dans Keynote permettant de partager en un clic une présentation via Facetime. Ça contribuerait à différencier un peu FaceTime des autres logiciels de visio.

avatar occam | 

Merci, Apple. Merci et bravo.
Merci de confirmer l’analyse heuristique des algorithmes de sélection anti-évolutionnaires que vous utilisez :
IF feature_class((useful) AND (unique))
WHILE usage_niche_created = TRUE
THEN deprecate(feature_class; effective(immediately))
ELSE maximize(fluff ; to(capacity))
ENDIF

En boucle.

avatar abalem | 

@occam

Bien vu 😟😭

avatar iPop | 

@occam

👍

avatar Aquilane | 

J’ai découvert cette possibilité récemment quand le lycée où je donne des cours une fois par semaine a totalement verrouillé l’accès au vidéo projecteur. Ne pouvant plus y connecter mon mac, j’ai créé un diaporama keynote avec lien keynote live. C’est toujours le même diaporama que je modifie chaque semaine, ce qui fait que le lien ne change pas et que j’ai pu l’enregistrer sur mon espace sur le réseau du lycée. J’y accède alors par le navigateur du PC de la salle de cours et je le pilote avec mon téléphone. Très pratique et plus simple qu’avant finalement. Je n’ai pas regardé l’option de remplacement proposée…

avatar KevinMalone | 

Dommage, c'était une fonction bien pratique et facile à initier pour les quelques utilisateurs qui s'en servaient.

avatar abalem | 

Poisson d’avril ? 🥺

avatar mat16963 | 

Oui, il serait temps qu’Apple arrête de vouloir pousser à tout prix les outils de collaboration (avec pour but d’enfermer les utilisateurs dans l’écosystème, mais pour effet réel - du moins en Europe - que juste personne n’utilise ces fonctions de collaboration…).
Comme je le disais dans un précédent article, la suite iWork est vraiment génial, mais gagnerait à être améliorée en ce qui concerne quelques fonctions de base (meilleure gestion des styles dans Pages, support du pointeur laser sur Keynote macOS/support du mode présentateur avancé de macOS sur iPadOS,…)

avatar ⚜Dan | 

@mat16963

What

avatar iPop | 

@mat16963

Meilleure gestion des styles dans Pages ??!
Que faudrait il améliorer ? Là vous m’étonnez.

avatar mat16963 | 

@iPop

Dans Word j’utilise des styles titres 1,2,3,… avec une numérotation hiérarchique. Par exemple
1. Titre 1
1.1 Titre 2
1.2 Titre 2
1.2.3 Titre 3

Ce modèle est impossible à reproduire dans Pages où les styles de texte sont indépendants des styles de numérotation… Je devrais donc créer un style de texte avec la bonne taille de police, indentation,… _et_ un style de numérotation, et à chaque fois que je veux un Titre 1, sélectionner et le style de texte Titre 1 et le style de numérotation Titre 1, ce qui est à la longue une grande perte de temps et de productivité…

C’est dommage car les styles de numérotation de Pages sont bien pensés et plus agréables à utiliser que ceux de Word, mais il devrait juste y avoir une option pour associer un style de numérotation à un style de titre…

avatar iPop | 

@mat16963

Ah, connaissait pas, moi je travail désormais en Markdown c’est plus simple.

avatar mat16963 | 

@iPop

C’est possible de faire ce que je propose simplement en Markdown ? Je ne connais pas du tout…

avatar iPop | 

@mat16963

Disons qu’en Markdown on a juste à taper, le logiciel fait le reste, contrairement à Pages où il faut sélectionner, formater le contenu.
Un titre se font précéder de « # » ou a l’ancienne mettre des tirets en dessous. Et au contraire on peut bénéficier de la numérotation automatiquement.
Mais surtout c’est plus développé en terme d’édition de texte et surtout des documents vraiment propre.
J’ai découvert tardivement le Markdown et ne pourrait plus m’en passer. Mais j’aime toujours Pages.

avatar Deuxbase | 

@mat16963

Markdown est excellent pour écrire un wiki, un readme à la racine d’un logiciel / dossier de livraison.
Mais ne pas compter remplacer un traitement de texte par ce langage : page de garde, en-tête/pied-de-page, indexation, image incluse (MD n’a que des liens sur internet), etc. Tout cela est manquant, et n’a pas vocation à être compensé de toute façon.
Markdown est un peu comme les traitements de texte des années 80, avant l’arrivée des modes wysiwyg. 😁

avatar pat3 | 

@Deuxbase

Le Markdown est pensé pour une publication web (c’est en fait un sous-ensemble du HTML qui est utilisé). Plus vous publiez pour le Web, plus le Markdown est utile.
Si vous voulez produire un long document pour le print, il faut repasser par un traitement de texte pour les finitions.
Si vous voulez envoyer un PDF, la plupart des éditeurs Markdown ont une fonction d’export vers le PDF, souvent géré par pandoc, l’excellent convertisseur de texte multiformats.

Sinon il y a le format epub, où vous retrouvez toutes les subtilités du print et toutes les adaptabilités du web.

Je ne connais pas de logiciels qui permette d’écrire en ePub directement (je n’ai pas cherché, à creuser), et là encore je trouve le Markdown mieux disant pour l’écriture et la première mise en forme avant de passer à un logiciel de gestion de l’EPUB pour la mise en forme finale.

avatar nicolier | 

@mat16963

Je suis d’accord avec toi. J’adore Pages mais cette gestion des styles m’a toujours semblé peu claire. Au point que je me suis souvent demandé si ce n’était pas moi qui était passé à côté de quelque chose.

avatar andmag | 

@mat16963

Merci pour l’info. Je me suis détourné de Pages à cause de cela, nécessaire pour des cr à la pelle que je dois produire.

avatar oomu | 

épuisant...

avatar iPop | 

@oomu

Grosse fatigue, hein ? 🙂

CONNEXION UTILISATEUR