Readdle porte Calendars sur Mac

Stéphane Moussie |

macOS ne manque pas de bonne application de calendrier, mais en voici quand même une autre et pas n'importe laquelle, puisqu'il s'agit de Calendars. Après l'avoir lancé sur iPhone dès 2010 puis adapté à l'iPad et à l'Apple Watch, Readdle porte enfin son calendrier sur Mac.

Il ne s'agit pas d'un portage fait à la va-vite, Calendars pour Mac tire parti de l'écran plus grand pour afficher une nouvelle barre latérale regroupant les tâches. Ces tâches peuvent être synchronisées avec l'application Rappels d'Apple ou même avec Google Tasks. La barre latérale comprend également une section dédiée aux « raccourcis », le nom un peu étrange donné aux tâches récurrentes.

Calendars n'est donc pas qu'un calendrier ; à l'instar de Fantastical il peut aussi servir de gestionnaire de tâches. En glissant dans son calendrier ses tâches et ses raccourcis, on obtient un planning quotidien précis grâce à une vue consolidée de tout ce qui nous attend.

L'application prend en charge les calendriers locaux, iCloud, Google, Exchange et Outlook. Elle inclut les fonctionnalités déjà disponibles sur mobile : intégration de la météo, saisie en langage naturel, ajout de divers calendriers (vacances scolaires, calendrier sportif, programme TV…), etc. Mais étonnamment, la vue Année est absente pour le moment.

Ceux qui utilisaient déjà Calendars sur mobile devraient être heureux de retrouver l'application sur Mac. Quant aux autres, ils ont une alternative supplémentaire au Calendrier d'Apple à leur disposition.

Calendars est freemium : les fonctions de base sont gratuites. Pour débloquer ce qui fait sa particularité (gestion des tâches, météo, saisie en langage naturel…), il faut souscrire un abonnement à 21,99 €/an (essai gratuit de 7 jours). L'abonnement donne droit à l'intégralité des fonctionnalités sur toutes les plateformes. C'est moins cher que l'abonnement à Fantastical (39,99 €/an), mais l'offre premium de Flexibits comprend aussi le gestionnaire de contacts Cardhop.


avatar Amaczing | 

👍

avatar Bruno de Malaisie | 

J'étais utilisateur de Calendar 5 et de Fantastical (à tour de rôle) avant que je ne revienne aux applications natives bien aidé en cela par les abonnements demandés... Chat échaudé craint l'eau froide...
J'utilise l'application native Reminder et tout ce qui me passe par la tête est stocké dans un dossier Inbox.
Dès que j'ai un peu de temps, je bloque des plages horaires dans l'application native Calendar et le tour est joué.
J'ai trois dossiers dans Reminder pour les choses que je ne peux pas faire dans la journée:
À faire avant la fin de semaine
À faire pendant le weekend
Plus tard...
Ce système me convient mieux car il est plus systématique et je ne perds plus de temps à réfléchir à quelle heure je vais mettre tel ou tel reminder...

avatar edbattistini123 | 

@Bruno de Malaisie

On a la même vie 😄

avatar Bruno de Malaisie | 

@edbattistini123

😀🥳😇

avatar Tibimac | 

@Bruno de Malaisie

Ça me semble un bon fonctionnement 🙂

avatar Bruno de Malaisie | 

@Tibimac

Cela fonctionne pour moi déjà:)
Et cela me protège des abonnements!!!

avatar Canon5D | 

Et vlan ! Revoilà l’abonnement. La vache-à-lait quoi !

avatar Malouin | 

@Canon5D

Un développeur vit rarement d’amour et d’eau fraîche !

avatar Kenny31i | 

@Malouin

Un boulanger non plus. Pourtant on a pas un abonnement premium sur la baguette.

avatar Khrys | 

@Kenny31i

Ah bon? Tu achètes ta baguette une fois et les fois suivantes elle est gratuite?

avatar Kenny31i | 

@Khrys

Je paie lorsque je lui achète une nouvelle baguette.
Les app qui sous couvert de R&D/évolution passent à l’abonnement et ne bougent pas d’un iotas sont légion.
Personnellement j’ai banni tout système d’abonnement et n’achète plus que les applications à licence perpétuelle (au prix fort, ça ne me gêne pas). Mais l’abonnement c’est non, même pour 1€. Il y a pas si longtemps les abonnements n’existaient pas, les app étaient payantes et ça marchait très bien depuis les débuts de l’informatique à la maison. Mais c’est plus facile d’avoir un revenu récurrent sans trop se casser la tête que de convaincre un utilisateur à repasser à la caisse d’une année à l’autre.
Avant Photoshop coûtait 800 balles par ans et tous les ans j’en avais pour mon argent. Aujourd’hui ça coûte 20€ par mois et depuis 10 ans il n’ont rien fichu qui justifie 240€ par ans. Pourtant c’est moins coûteux, mais finalement j’en ai pas pour mon argent.
Avant Sketch c’était du perpétuel et ça marchait bien. Maintenant c’est complètement buggé et jamais corrigé que ça en devient un enfer.
Dernière aberration que j’ai vu, SIP. Une pipette hexadécimale sur abonnement (que j’avais acheté avant le passage à l’abonnement). Ça devient ridicule !

avatar k4tonyk | 

@Kenny31i

Parfaitement d’accord avec ça. J’ai l’impression que c’est le beau matelas confortable mais aucune amélioration d’une année sur l’autre pour beaucoup d’app sur abonnement.
Je vous laisse regarder (l’arnaque) BigMail. Abonnement exorbitant 74,99€ /an ou 9,99€/mois pour un gestionnaire d’email qui n’évolue pas.
pas de mâj depuis 7 mois.
Le dev annonce une future V2 après des mois sans nouvelles. quelques choses me dit qu’elle sortira quelques semaines/jours avant la première date de sortie pour pousser les abonnés à renouveler l’abonnement et on remet une pièce dans le jukebox 😉🤓
Ils sont tous devenus experts en marketing & communication, mais éprouvent des difficultés pour maintenir une app dans le temps.

avatar fleeBubl | 

@Kenny31i

On arrive à la fin du passage à l’abonnement sous la canopée , à l’occasion d’une mise à jour qui désactive des fonctionnalités déjà achetées,

Ou, la possibilité de continuer à bénéficier des fonctionnalités de l’application permettant d’éditer un document – par exemple, dans l’autre application (((du même développeur))) qui s’occupe de la gestion de fichiers.

On regarde avec attention, la forêt que nous cache L’arbre d’où va tomber, sous peu, ce fameux «primeur» fruité !

avatar Canon5D | 

@Malouin
Et j’ajoute que j’avais un abonnement annuel à 14,99€ chez Moleskine. Lorsque après 15 mois j’eus le besoin de retrouver une note sur événement, je ne l’ai plus trouvé. Disparu. Contacté, le « développeur » me dit qu’en effet après un an il n’est plus possible de les retrouver. Je suis donc retourné sur Apple Calendrier et là je retrouve (gratuitement) toutes mes notes et rendez-vous depuis le premier emploi de cette application. Soit plus de quatre ans. J’ai supprimé mon abonnement chez Moleskine.

avatar Deckard | 

Un nième abonnement, pourquoi pas :D

avatar Dimemas | 

arf l'abonnement a tout gâché...
je préfère acheter mes app ... dsl

avatar bengir | 

C’est aussi que le bénéfice vs les solutions gratuites/combinées type office n’est pas du tout évident en regard au prix.

avatar Jeckill13 | 

J’utilise la version complète achetée sans abonnement il y a un paquet d’années sur mon iPhone et iPad, et toujours disponible depuis mon compte Apple, pour rien au monde je passerai a une version iPad bec abonnement. Dommage qu’ils ne proposent pas une licence perpétuelle.

avatar BlueVelvet | 

Payer un abo pour un calendrier me paraît complètement absurde.

avatar Khrys | 

@BlueVelvet

Ça tombe bien, la partie calendrier est gratuite!
Ce sont les fonctions avancées qui sont liées à l'abonnement.

avatar hervemac | 

L’app calendrier native fait parfaitement l’affaire, j’utilisais spark et documents 5 à un moment et au final je suis revenu sur mail et fichier qui font parfaitement le travail. Et sans abonnement.

avatar bobytron | 

@hervemac

Documents 5 est un indispensable pour moi. Nettement plus complet que fichier (qu’il intègre), j’ai un accès centralisé à tous mes services cloud ce qui est quand même extrêmement pratique. En plus il y’a un VPN et un navigateur incorporé. Readdle propose toujours des applications super bien pensées et a un service après vente très efficace également. Ceci dit, j’essaye d’éviter les abonnements au maximum et le prix de celui-ci est rédhibitoire pour moi.

avatar k4tonyk | 

« C'est moins cher que l'abonnement à Fantastical (39,99 €/an) »
L’abonnement de Fantastical n’est pas à 43,99€ !?

avatar JeevesGre | 

@ k4tonyk
C'est aussi ce qu'il me coûte.

avatar 7X | 

Je n'ai jamais compris le besoin de faire la différence entre événements et taches. Si je rentre un événement "tondre la pelouse", je comprend que c'est un moment où je ne serai pas au bureau.
Et on peut se faire un calendrier "Events" et un calendrier "To do".

avatar DahuLArthropode | 

@7X

La différence:
- une tâche reste à faire tant qu’elle n’est pas faite, et on peut la faire n’importe quand (tondre la pelouse), même s’il peut y avoir une échéance au plus tard
- un événement à forcément lieu au moment prévu (j’irais voir Madeleine à 13h au pont de l’Alma) et sinon (si on lui pose un lapin), c’est foutu.

Sorted propose une assez jolie intégration des deux, originale: les tâches s’insèrent dans le calendrier là où il y a de la place, mais se décalent si elles restent à faire.

avatar 7X | 

@DahuLArthropode
Enfin une explication. Merci !

avatar lepoulpebaleine | 

C’est marrant de constater que les utilisateurs de produits Apple n’ont pas les mêmes usages.
Mon exemple :
- le calendrier Apple me convient parfaitement ;
- je n’aime pas l’application Mail d’Apple et utilise Airmail.

avatar BlueVelvet | 

Totalement d'accord. Je déteste l'app Mail d'Apple. Le calendrier me convient, mais si je m'énerve parfois.

avatar noupot | 

Moi aussi, retour aux applis natives, on fait pas mal d'économies ce faisant.

avatar Gigaflop | 

Perso, je suis pleinement satisfait de BusyCal sur Mac. À l’inverse, la version iOS n’est à mon sens pas optimale. Là, j’utilise WeekCal, pour lequel je ne trouve pas d’équivalent question fonctionnalités.

avatar Hicksday | 

J’avais eu la chance d’avoir la version mobile en promo à un prix unique il y a des années. Et ce n’est que récemment que j’avais voulu offrir l’application à quelqu’un que je me suis rendu compte que c’était désormais un abonnement avec un prix à l’année assez coûteux. Dommage.

CONNEXION UTILISATEUR