Le futur Microsoft Store se positionne à l'opposé de l'App Store

Mickaël Bazoge |

Alors qu'Apple cherche à verrouiller toujours plus l'App Store, Microsoft prend le contre-pied total pour sa propre boutique d'applications en s'affichant très nettement du côté des éditeurs et des développeurs en lutte contre les pratiques d'Apple. Et après les paroles, les actes : le Microsoft Store va subir une refonte aussi bien sur la forme que sur le fond.

Il est vrai que le Microsoft Store, qui végète dans un coin de Windows (il a été lancé avec Windows 8), a besoin d'une vigoureuse injection de sang neuf. Windows Central rapporte que l'interface du magasin va bénéficier d'un sérieux coup de pinceau, avec de nouveaux boutons, un design rafraîchi et des animations supplémentaires. Un gros travail va également être apporté au niveau de la fluidité de la navigation — c'est bien simple, on se croirait sur le Mac App Store d'avant macOS Mojave.

Ce coup de frais devrait être officiel avec la mise à jour « Sun Valley » de cet automne (lire : Microsoft : un moment « Big Sur » pour Windows 10). Mais si le contenant est important, le contenu l'est tout autant sinon plus. L'éditeur devrait ainsi permettre aux développeurs de soumettre des logiciels Win32 packagés au format EXE ou MSI, plus commun que le MSIX imposé par Microsoft jusqu'à présent.

Autre changement profond, les mises à jour des logiciels pourront être fournies aux utilisateurs depuis les propres serveurs des éditeurs (jusqu'à présent, ce sont les serveurs de Microsoft qui les distribuent). On peut ainsi imaginer que la Creative Suite ou Chrome pourront être proposés dans le Microsoft Store et mis à jour depuis les CDN (content delivery network) d'Adobe et de Google. Enfin, les développeurs pourront utiliser leurs propres mécanismes de facturation — exit donc la commission à reverser à Microsoft. De la science-fiction quand on voit cela du côté de la rive d'Apple…

Tout cela devrait revigorer la boutique de Microsoft, qui cherche désormais à la positionner comme une plateforme ouverte tout autant que comme une vitrine pour les meilleurs logiciels Windows. À commencer par les propres logiciels de Microsoft : Teams, Office, Edge et Visual Studio pourraient finalement y faire leur apparition !


avatar BeePotato | 

@ YetOneOtherGit : « Un héritage de CP/M qui n’avait rien d’imbecile à l’époque. »

C’était déjà stupide à l’époque. Ça n’a pas changé depuis — la seule différence est que maintenant, en plus, ça fait arriéré.

avatar YetOneOtherGit | 

@BeePotato

"C’était déjà stupide à l’époque"

Amusant cette haine pour une convention qui n’a strictement rien de « stupide » et qui en vaut d’autres.

avatar BeePotato | 

@ YetOneOtherGit : « Amusant cette haine pour une convention qui n’a strictement rien de « stupide » et qui en vaut d’autres. »

Elle est stupide, et bien que la raison en soit évidente j’ai tout de même pris la peine de la rappeler un peu plus tôt.

Et elle en vaut sûrement d’autres, oui, car la liste des conventions mal fichues est bien longue. Celle-ci est même sans nul doute bien meilleure que d’autres conventions.
Ça ne la rend pas moins stupide, et elle ne vaut bien sûr pas certaines autres approches qui sont bien meilleures.

Cela dit, il n’y a point de haine dans tout ça : juste une observation objective.
La haine n’est dirigée que vers les gens qui continuent à imposer à la majeure partie des utilisateurs d’outils informatiques l’usage d’approches aussi mal fichues, parce simple crainte de risquer de perdre ne serait-ce qu’un sou en faisant l’effort de changer ça.

avatar YetOneOtherGit | 

@BeePotato

"juste une observation objective"

Tu places l’objectivité sur des enjeux bien subjectifs, je trouve.

Aujourd’hui tous les OS se valent dans les grandes lignes sur des critères objectifs de performance, de stabilité, d’architecture, de GUI, d’UX, de productivité, de sécurité...

Avec une balance variable entre ces indicateurs selon les OS évidemment, chacun ayant ses forces et ses faiblesses.

Vouloir à tous prix mettre l’OS de son cœur rationnellement au dessus des autres n’a strictement rien d’objectif c’est le fruit d’une accumulation de biais de jugement 😉

Œcuménisme informatique 😝😉

Non MacOS n’est pas le parangon des OS, loin s’en faut 😎

Il a ses forces et ses faiblesses, c’est un bon produit comme toutes les offres qui ont survécu à des décennies de darwinisme.

avatar YetOneOtherGit | 

@dvd

"Appeler un disque dur "C, D, E" en 2021 c'est vraiment has been."

Tu peux parfaitement monter tes disques dans l’arborescence depuis bien longtemps 😎

Et n’avoir qu’un disque identifié par une lettre.

avatar sebasto72 | 

@YetOneOtherGit

Rhooo, tu sais parfaitement que le problème n’est pas dans la capacité technique (oui, on peut monter des partitions depuis... Win2003 je crois ?) mais dans la manière de le présenter aux utilisateurs...

Je trouve le choix d’OSX élégant : un point de montage par défaut (/Volumes), avec une icône bien identifiée pour chaque partition montée dessus, portant le nom de ladite partition, bien plus parlante qu’un E:.

Oui, je sais, Win affiche le nom du volume entre parenthèses. Un prof de français m’appris que ce qui est entre parenthèses n’est pas important, la phrase doit rester compréhensible sans. Ça prend tout son sens sur l’Explorateur Windows : le nom « user friendly » disparaît dès qu’on sélectionne le chemin, c’est perturbant pour l’utilisateur moyen, et participe à l’aspect vaudou de l’informatique.

Ce n’est que mon avis :)

avatar YetOneOtherGit | 

@sebasto72

"Ce n’est que mon avis :)"

Et il est fort respectable, mais je trouve que c’est là faire une montagne de pas grand chose.

avatar YetOneOtherGit | 

@sebasto72

"depuis"

NTFS v3 et Win 2k il me semble (à vérifier)

avatar Crunch Crunch | 

Ha ha, les ".dll" et la "Base de registre"…
Je les avaient oubliés ceux-là !

Toutes mes condoléances à celui qui a le malheur d'effacer un truc inconnu dans la base de registre… Ton PC et mort !

avatar dorninem | 

@dvd

Totalement en phase !
La recherche spotlight est infiniment plus rapide et précise que le pauvre ersatz de Windows 10.
J'ai un iMac vieux... 27" de 2011 (booster avec 20 go ram, ssd Evo samsung 1to) et je me suis amusé à installer Windows 10 64 bits EFI en dual boot, tout est OK même le son après un certain travail j'avoue... Et je suis super surpris de la vélocité de win 10 même au niveau graphique vidéo alors que Macos est OK jusqu'à high Sierra, après comme il manque de l'accélération gpu hardware c'est quasi inutilisable et c'est bien dommage 😬🙄

avatar Ginger bread | 

@dorninem

Avez vous testé la recherche façon Spotlight via Power Toys ?

avatar dorninem | 

@Ginger bread

Oui c'est juste un moyen simple de lancer la recherche mais le résultat visuel est assez pauvre, pas de classement par types de données, pas de recherche internet...
Autant je trouve que les possibilités de recherche dans Outlook (version pro avec Exchange) sont magnifiques autant niveau os windows c'est pauvre...

avatar LoossSS | 

Tu ne comprends rien à program files ? Mais un utilisateur normal ne va pas dedans en fait. Et si tu y vas et que tu comprends rien c'est que tu n'as rien à y faire. Moi je comprends rien à /Var/lib alors je vais pas dedans c'est pareil...
Pour modifier/ effacer des fichiers tu dois passer par la base de registre ?? Mais qu'est-ce que tu racontes ?

avatar BeePotato | 

@ fte : « Regarde mieux. »

On regarde et on constate.

avatar Crunch Crunch | 

Oui, c'est agréable, ~ 1 à 10 jours.
Jusqu'à ce que tu aie un virus
Jusqu'à ce que tu aie un crash total de la machine (où est la sauvegarde TimeMachine ?)
Jusqu'à ce que tu mette à jour le BIOS et que ta machine ne démarre plus.
Jusqu'à ce que tu mette à jour le driver de ta carte graphique…

Etc etc…
Bref, du Windows, avec tout ces avantages et inconvénient !

avatar TheDeepShadow | 

Ces arguments relèvent plus de la mauvaise foi que "du Windows, avec tout ces avantages et inconvénient !"

C'est bien connu, on met a jour l'UEFI/BIOS tout les 4 matins ! et on choppe des virus informatiques comme on choppe une grippe !

Serieux quoi… Certains de vos arguments étaient valables à l'époque de Windows XP grand maximum 👀👀👀

Etant utilisateur Windows et Mac, la seule chose que je regrette est l'absence d'un équivalent à Spotlight, qui est sacrément bien foutu et rapide

avatar Fredouille14 | 

@dvd

ergonomie/design toujours bien pourris,
suffit de voir les fenêtres de l’explorateur et les multiples panneaux de paramètrage
mais bon j’arrive à bosser avec (pas le choix) et Teams s’améliore régulièrement
lors du 1er confinement, je pouvais travailler sur mon mac (depuis l’accès est coupé) et j’etais bien plus productif avec les mêmes soft car mac os est juste plus beau et le mac reactif

avatar Florent Morin | 

C’est un peu le dernier pet de la belette pour la survie du Microsoft Store.

À une époque, ils payaient des développeurs pour porter leurs apps iOS sur Windows Phone.

On est à peu près au même niveau de désespoir. Autant tenter n’importe quoi : sur un malentendu, ça peut marcher.

Même si j’ai du mal à comprendre le modèle économique d’une telle plateforme : qui paye au final ? Les ventes de Windows ? La publicité ? Ce n’est pas clair.

avatar Hugualliaz | 

@FloMo

Il me semble même que les opérateurs mobiles touchaient une part de la transaction !

avatar YetOneOtherGit | 

@FloMo

"qui paye au final ?"

Les coûts de fonctionnement du store sont ridicules pour MS ils peuvent sans souci les porter à eux seuls.

avatar Florent Morin | 

@YetOneOtherGit

On est aux alentours de 100 millions de dollars par an si c’est comme pour l’App Store.

C’est pas énorme, mais il faut que ça se rentabilise quand même.

Le moteur de recherche est gratuit car financé par la pub. Office web est gratuit car il amène des clients vers Office desktop. Tout ça est assez clair.

Mais pourquoi un App Store dans lequel on absorbe les coûts ? Pour vendre des licences Visual Studio ? Pour avoir un revenu dérivé comme la pub par exemple ?

C’est assez flou. Ce qui est sûr, c’est que quelqu’un va payer et ce ne sera pas Microsoft.

avatar YetOneOtherGit | 

@FloMo

"On est aux alentours de 100 millions de dollars par an si c’est comme pour l’App Store. "

Ce n’est pas comparable à l’App Store (D’où tu tiens tes chiffres, je n’ai jamais rien trouvé de sérieux) :
- Pas les mêmes volumes d’activité
- Pas les même volumes d’offres
- Pas les mêmes processus de validation
...

C’est un repository qui ne doit pas être très onéreux à faire tourner et peser fort peu dans les comptes de MS, à mon avis 😎

avatar YetOneOtherGit | 

@YetOneOtherGit

Et pour qu’il n’y est pas de mépris.

Jusqu’à NT je n’avais qu’un profond mépris pour les ersatz d’OS que proposait MS.

Mais sur ces dernières décennies la donne à profondément changée.

Le noyau sur lequel repose aujourd’hui les OS de MS est parfaitement représentatif de l’état de l’art 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@FloMo

"mais il faut que ça se rentabilise quand même"

MS a tant de sources de profit direct, qu’un îlot de pertes avec des retombées indirectes ne pose aucun pb.

Le store doit coûter une infime fraction du budget marketing de MS.

avatar YetOneOtherGit | 

@FloMo

"Ce qui est sûr, c’est que quelqu’un va payer et ce ne sera pas Microsoft."

Pourquoi cette péremptoire « certitude » ?

Je ne vois pas sur quoi elle s’étaye 🤔

Pages

CONNEXION UTILISATEUR