Photoshop : une mise à jour optimisée Apple Silicon, avec des bugs et des lacunes

Florian Innocente |

Adobe distribue aujourd'hui à tous ses utilisateurs une mise à jour de Photoshop qui l'adapte aux processeurs Apple Silicon. Avec cette version 22.3 optimisée, l'éditeur tient sa promesse faite en novembre dernier lorsqu'une bêta avait commencé à être proposée pour la nouvelle génération de Mac. Reste maintenant à Apple à fournir des machines encore plus adaptées à la clientèle de Photoshop…

Adobe précise à propos de cette adaptation qu'elle peut faire fonctionner Photoshop jusqu'à 1,5 fois plus vite comparé à une exécution sur des Mac Intel grosso modo similaires.

Cependant tout n'est pas encore parfaitement huilé avec cette première mouture, prévient aussi l'éditeur. Il subsiste des différences « mineures » selon qu'on utilise Photoshop avec Rosetta 2 ou en natif. Les deux scénarios ont leurs inconvénients.

En exécution native il manque par exemple la synchronisation des pré-réglages, l'import, export et la lecture de vidéo intégrées à un calque, disparu aussi le bouton de partage d'une image, etc. Adobe liste ensuite des bugs avec les processeurs M1 et des problèmes de compatibilité avec Rosetta (avec l'export de formats Gif ou SVG), des artefacts de couleurs, etc.

Les détails sont sur cette page et les mises à jour à venir s'attaqueront à ces multiples dysfonctionnements.


Source
Merci David & Adobe
Tags
avatar 406 | 

les chargements des mises à jour ont l'air plus rapide avec des pointes à plus de 300 Mo/s. Cool.

avatar Avenger | 

Tu as de la chance. Il y a peu, j'ai du créer un package d'installation pour des postes sous Windows. Cela a pris plus de 5 heures pour récupérer les 5 Go! Et je peux garantir que cette lenteur n'était pas liée à la qualité de la connexion internet de l'établissement dans lequel je travaille.

avatar Avenger | 

-

avatar Bounty23 | 

Des news pour Lightroom ?

avatar adrien1987 | 

On attend depuis novembre, ça sert à quoi de sortir un truc bugué et annoncer une mise à jour prochainement ?

avatar oomu | 

A fournir aux clients quelque chose. migrer un tel monstre prend son temps.

avatar ErGo_404 | 

Il y a peut être une bonne proportion de gens qui n'ont pas besoin des fonctions manquantes et pour qui une accélération de 1,5x est appréciable.

avatar Bounty23 | 

@ErGo_404

Je valide

Surtout que si j’ai bien compris il est toujours possible de télécharger l’autre version Intel

En revanche c’est lent à venir sachant que les dev kit ont été distribués en juin dernier...

avatar Frodon | 

Pas besoin de télécharger la version Intel, la version 22.3 est universelle, si on veut basculer sur la version Intel, il suffit de cocher la cache "Ouvrir avec Rosetta" dans la fenêtre d'information de l'app dans le Finder (Cmd-I) et de lancer Photoshop.

avatar Kenny31i | 

@adrien1987

A rien d’autant plus que l’export SVG n’a jamais fonctionné correctement et ce depuis qu’il existe.

avatar fred5150 | 

ne comprend pas le retard Adobe pour les nouvelles machines d’Apple ... cela freine l’envie des Pro créatifs de se lancer

avatar YetOneOtherGit | 

@fred5150

"ne comprend pas le retard Adobe pour les nouvelles machines d’Apple ... cela freine l’envie des Pro créatifs de se lancer"

Effectivement ça a eu un terrible impact aussi bien sur les vente de Mac M1 (Qui restent plus demandés que la capacité de production) que sur le CA d’Adobe 🙄

Un rien de pragmatisme ne fait jamais de mal 😉

avatar huexley | 

Qui te dit que cela n'en a pas eu ? Est-ce que le ventes n'auraient pas encore été supérieure si les softs avaient été disponible ?

De mon côté je peux t'assurer que ca grogne vilain envers Adobe, déjà que le nouveau système de gestion de licences en volume est une merde sans nom, le système de packaging marche très très mal (pour ne pas dire catastrophique pour les M1), ils n'arrivent pas à fournir un installeur sous la forme d'un PKG pour les M1, ont doit passer par l'installeur Web et cela ne fonctionne pas totalement, l'utilisateur doit par exemple demander un accès admin pour installer les apps en libre service… Anecdote, après avoir passé de nombreuses heures avec le support qui n'arrivaient pas à régler un problème sur les M1, c'est en cherchant que j'ai trouvé la solution dans une KBase CHEZ Adobe ^^ Au final les lignes bougent gentiment de Première vers DaVinci et Affinity pour les autres softs classiques. Il me manque une solide alternative a Acrobat et je serai pas le seul a leur rendre leurs licences (pour ma part passé 500).

avatar Le Gognol | 

@huexley

Les installeurs foireux, les vieux bugs, les retards et inadaptations face aux nouvelles machines et technologies, c’est un sketch permanent chez Adobe, à croire que cette médiocrité fait partie de leur ADN. Mais au fait, qui était l’éditeur de Flash (fin de la blague) ?

avatar Boboss29 | 

@Le Gognol

Flash ? Macromédia, qui a été racheté par Adobe en 2005...

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"Qui te dit que cela n'en a pas eu ? Est-ce que le ventes n'auraient pas encore été supérieure si les softs avaient été disponible ?"

Des ventes éventuellement un peu meilleures pour des produits se vendant plus que l’on n’arrive à les produire cela n’a strictement aucune importance.

De plus tout est toujours affaire de ratio coût bénéfices et les coûts d’un portage accéléré ne produiraient aucun bénéfices les justifiant.

Toujours se biais d’imaginer que ses frustrations personnelles ont un impact économique réel pour essayer de les rationalisées.

La transition M1 se passe remarquablement bien et ce n’est pas les délais de portage de quelques applications qui change quoi que ce soit à ce fait.

Le pragmatisme business est vraiment un concept qui semble tenir de la rocket science pour certain 😳

avatar huexley | 

"Des ventes éventuellement un peu meilleures"

Tu as sorti ca de ta boule de cristal ?

"Toujours se biais d’imaginer que ses frustrations personnelles ont un impact économique réel"

Tu veux des exemples ou c'est arrivé ? Petite pensée à Quark et son QLA. Mais je vais pas t'apprendre cela.

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"Tu as sorti ca de ta boule de cristal ?"

Nope d’une implacable logique business à la portée d’un étudiant d’école de commerce de seconde zone 🤑

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"Tu veux des exemples ou c'est arrivé ? Petite pensée à Quark et son QLA. Mais je vais pas t'apprendre cela."

Comparaison n’est pas raison et les exemple que tu mets en avant n’ont strictement rien à voir avec les contextes de marché et de taille des acteurs ici en jeu.

Ça en fait chier beaucoup tant l’entreprise est détestable sur bien des points mais Adobe est remarquablement géré et quasiment indéboulonnable dans sa domination presque monopolistique.

avatar huexley | 

Ah c'est vrai fut un temps où en PAO Quark n'avait pas quasiment 100% du marché et était "indéboulonnable".

Bref tu as toujours raison sur tout.

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"Ah c'est vrai fut un temps où en PAO Quark n'avait pas quasiment 100% du marché et était "indéboulonnable"."

Tu veux une mise en perspective des bilans d’Adobe et de Quark ?

Comparer une entreprise œuvrant sur le marché de niche de la PAO et une géant aussi diversifié qu’Adobe pour tirer des conclusions c’est osé.

Quark n’a jamais été plus qu’une PME prospère à sa grande époque du bref Eldorado de la PAO.

Rien de plus.

L’enjeu n’est pas d’avoir raison mais de ne pas prendre ses rêves pour des réalités comme en imaginants qu’un nain de jardin réalisant 20M de CA tel Serif soit une menace pour Adobe.

Je suis très loin d’être un thuriféraire d’Adobe mais raconter n’importe quoi simplement par dégoûts est intellectuellement assez indéfendable.

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"De mon côté"

Strictement aucun intérêt ou aucune importance.

Cela grogné terriblement quand Adobe a annoncé la transition aux abonnements, je me suis fait conspué quand j’expliquais analyse économique à l’appui que c’était un choix intelligent et gagnant et l’on voit aujourd’hui le très impressionnant redressement de l’activité d’Adobe 🤑

La grogne d’une part des cibles est souvent une preuve qu’une entreprise est bien gérée et ses où sont ses propriétés 😉

avatar Boboss29 | 

@YetOneOtherGit

Je trouve que c'est en effet une façon simple d'avoir accès à photoshop par exemple de manière propre et légale. Je me souviens de l'époque où il fallait débourser 1200€ pour une version de photoshop, et 500€ (je sais plus exactement) pour les mises à jour majeures, ce qui fait qu'on restait bien souvent sur une version ancienne très longtemps. Aujourd'hui, tu as accès à la dernière version dès sa sortie. Idem pour les packs. J'avais acheté la CS1 2500 euros je crois, et avec maj payantes. L'abonnement est une solution intéressante pour ces logiciels très chers.

avatar YetOneOtherGit | 

@Boboss29

Il reste très frustrant dans l’absolu de constat que la messe est dite sur ce marché.

Les logiciels d’Adobe reposent sur un héritage ancien et sont loin d’exploiter au mieux les capacités de nos machines et pire, pour moi, les standards de fait que sont devenus bien des produits d’Adobe ou de MS ont figé les paradigmes.

Au delà même des enjeux de prix et de concurrence: ces logiciels ont déterminé une façon d’interagir est devenue une norme figée.

avatar Kenny31i | 

@YetOneOtherGit

Je nuancerai. Si on prend le temps de s’intéresser à ce qui se fait ailleurs on peut trouver d’autres façons de travailler mais ça implique un effort d’apprentissage en plus du coût.
Je citerai Sketch qui permet de faire des choses très carrées, structurées, impossibles sous Photoshop (et même sous XD).
Pixelmator voit les choses différemment aussi.
Luminar ne s’utilisent pas comme Lightroom.
Etc.

avatar YetOneOtherGit | 

@Kenny31i

"Si on prend le temps de s’intéresser à ce qui se fait ailleurs on peut trouver d’autres façons de travailler mais ça implique un effort d’apprentissage en plus du coût."

Je connais ces offres mais les differences de vision ne sont pas vraiment radicale.

Beaucoup de choses y reste inspiré du cadre posé par Adobe.

avatar Kenny31i | 

@YetOneOtherGit

Peut-être mais, bien que je n’aime pas Adobe, est-il si mauvais ?
Inutile de réinventer quelque chose d’efficace. C’est rigide c’est certain mais je pense que le problème vient plus d’un manque d’évolution que d’une mauvaise base.
Blender proposait quelque chose de différent et c’était purement indigeste il y a encore peu de temps.

avatar YetOneOtherGit | 

@Kenny31i

"Peut-être mais, bien que je n’aime pas Adobe, est-il si mauvais ?"

Ce n’est pas mon propos 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@Kenny31i

"Blender proposait quelque chose de différent et c’était purement indigeste il y a encore peu de temps."

😳😳😳

avatar YetOneOtherGit | 

@huexley

"Au final les lignes bougent gentiment de Première vers DaVinci et Affinity pour les autres softs classiques"

En terme de business c’est absolument anecdotique 😎

avatar pocketalex | 

@huexley

"De mon côté je peux t'assurer que ca grogne vilain envers Adobe"

ça fait quoi ... au moins un bon 20 ans que "ça grogne vilain envers Adobe", tu sais ...

Et pourtant, il ne me viendrait pas à l'idée de remplacer Photohop, Illustrator ou After Effect, à moi, comme à tous les créatifs que je côtoie...

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"au moins un bon 20 ans que "ça grogne vilain envers Adobe", tu sais"

C’est horripilant de voir les “méchant” ne pas payer leurs “fautes” 😃😉

avatar huexley | 

@pocketalex On est pas dans le même marché, je suis dans l'edu pas dans la création.

avatar pocketalex | 

@ huexley

"On est pas dans le même marché, je suis dans l'edu pas dans la création"

En quoi cela change t'il les choses ? Pour nous, les "créatifs", on est chaque matin devant nos logiciels Adobe à louer ces formidables outils de création (que l'on suit et que l'on utilise pour certains depuis plus de 20 ans) et on peste sur les nombreux bugs pas corrigés depuis 5 ou 10 versions, sur les bugs qui débarquent et qui bloquent le travail (fenêtre de réglage coloriméttrique qui ne se ferme plus et qui immobilise l'application, enregistrement du travail qui mouline et ne se fait pas, gestion douteuse du double écran, etc) ou sur les avancées technologiques qui sont promises depuis des années, pas des mois ... des années, et qui n'arrivent pas alors que la concurrence les propose depuis belle lurette, comme par exemple la gestion du multi-threading dans After Effect

ça donne des situations ubuesques où, si tu fais de la post prod vidéo, des vfx, du motion deisgn ... tu iras plus vite sur une machine avec peu de coeurs, mais des coeurs rapides, plutot que sur une machine avec plein de coeurs, mais lents

Pour le dire autrement ... un iMac vendu à la Fnac est plus rapide pour faire de l'After Effect qu'une grosse tour professionnelle à 10x le prix. C'est juste inconcevable, mais c'est comme ça, merci Adobe

avatar Boboss29 | 

@pocketalex

J'ai jamais réussi à trouver un équivalent aux logiciels Adobe. Photoshop est indétronable malgré les gimp ou affinity, indesign idem, je me souviens de Xpress et ses limitations et son interface austère, After Effects, je cherche un équivalent chez la concurrence qui peut l'égaler.

avatar Avenger | 

Ah, je suis enchanté d'avoir un autre avis concernant leur nouvelle gestion des licences en volume. Un véritable enfer! J'ai repris la gestion informatique d'une école. CC 2018 installé sur les Mac. Depuis ce changement de gestion des licences, cette ancienne suite Adobe est refusée de façon aléatoire et impossible d'utiliser l'ancienne méthode d'installation. Maintenant, je ne peux qu'installer les toutes derniers versions qui nécessitent Mojave au minimum. Hors, la moitié du parc Mac est un poil trop vieux et ne peuvent avoir que High Sierra. Version de MacOs qui nous permet cependant de profiter des dernières versions de tous les autres logiciels nécessaires. Et pour les postes sous Windows 10, je ne suis pas arrivé à faire une seule installation! Erreur dès le début de l'insallation du package spécifique.
Bref, la merde total. En plus de 25 ans d'expérience en installation de Mac, essentiellement dans le monde du prépresse, je n'ai jamais rencontré autant de misères. Vais finir par installer des versions craquées :-(

avatar Shralldam | 

@huexley

Je ne dirais pas mieux. Le contrat que nous avons avec Adobe s’achève à la fin de cette année, et le comptable nous a prévenus que la facture risquait d’augmenter. Entre ça, les problèmes d’installation et les dysfonctionnements intempestifs (une des dernières versions de Photoshop posait des problèmes de lecture/écriture), on a vraiment envie d’aller voir ailleurs. J’ai montré les logiciels Affinity a des collègues, ils sont impressionnés.

Mon seul souci, c’est de trouver une alternative à After Effects. Certes, il y a Resolve qui est très bien (pour remplacer Première aussi), mais le compositing nodal, bien que plus puissant, risque de ne pas trouver sa place chez nous à cause de sa relative complexité. J’ai jeté un coup d’œil à Cavalry, qui a l’air super pour faire des animations à la MoGraph mais en 2D, mais j’ai des doutes sur ses capacités en compositing.

Mais ça progresse… Les solutions pour se passer d’Adobe se multiplient, et c’est tant mieux !

avatar raoolito | 

@fred5150

ben attendez ? C’est ce que je fais. Acheté le dernier mac intel, parti pour attendre 2022/3 pour migrer...

avatar YetOneOtherGit | 

La base de code des éléments de la CC reste ancienne même si pas mal de refactoring a été effectué. Elle est massive et cible plusieurs plateformes. Une part conséquente des équipes est aujourd’hui en Inde et ce n’est pas une tâche aussi triviale de finaliser le portage dans ces conditions.

Les application reposant sur des bases et des architectures logicielles relativement récente et ne ciblant qu’une plateforme peuvent être portées quasiment automatiquement.

Les bases de codes hérités ancienne ciblant de nombreuses plateformes c’est une autre histoire.

On constate de même qu’Adobe s’adapte très lentement à l’évolution multi-coeur et GPGU de nos machines : ils se focalisent sur la transition de certaines fonctionnalités faute d’avoir un intérêt économique à une reprise massive de l’existant.

Une CC réécrite ex-nihilo serait fort différentes en terme de performance, d’usages des ressources, de portabilités, de maintenabilité ... mais ce serait une hérésie économique de faire table rase du passé.

avatar pocketalex | 

"En exécution native il manque par exemple la synchronisation des pré-réglages, l'import, export et la lecture de vidéo intégrées à un calque, disparu aussi le bouton de partage d'une image [...]"

ça tombe bien, aucune de ces fonctions ne m'est utile

Les vidéos sous Photoshop, j'ai croisé une fois un type qui utilisait ça ... il avait cliqué par erreur

avatar thg | 

Je suis sidéré de voir le négativisme ambiant qui règne ici, à commencer par l'article lui-même et son titre.

Fort heureusement, il y a des publications nettement plus positives ailleurs sur le web, notamment des benchs qui mettent en lumière un bond en avant des perfs de Photoshop sur les Mac M1.

Les "lacunes" évoquées ici n'en sont pas, il s'agit de fonctions récentes qu'Adobe n'a pas encore eu le temps de porter.

On notera également le nouveau mode Super Resolution de Camera Raw (et bientôt de Lightroom aussi, dont les technologies sous-jacentes vont continuer à s'étendre, notamment côté accentuation de netteté et débruitage.

avatar YetOneOtherGit | 

@thg

"Je suis sidéré de voir le négativisme ambiant qui règne ici"

La détestation d’Adobe est une antienne des plus classique et largement partagée 😉

Tu la connais fort bien sur le forum du Chasseur d’Images par exemple 😉

avatar Dark Phantom | 

@thg

Bah y’a à redire sur Adobe comme sur Corel et c’est normal de râler; et il y a à redire aussi sur serif. J’ai moins vu à redire sur pixologic, une trop grande partie des mises à jour étant gratuites. En fait tout dépend à qui ça s’adresse et le mode de paiement, encore une fois, ou du moins à ce que j’ai remarqué. Même chose avec Celsys et Clip Studio Paint ou Escape Motions et Rebelle.
Houdini, Houdini apprentice.
Le monopole Adobe dans le graphisme vient qu’ils ont imposé leurs standards (et Adobe rgb pour les moniteurs) à toute la chaîne d’impression si bien que c’est difficile de faire totalement « sans ».
C’est donc normal de râler contre. Dans le monde des OS, mine de rien, on peut se réfugier chez Mac OS si Windows vous rend malade.
Serif , quoiqu’on en pense a une position intéressante avec Publisher. C’est à mon avis leur app la plus intéressante; autant je vois pas Affinity Photo détrôner photoshop ou Photoshop elements et pour le dessin les alternatives sont nombreuses. Autant face à indesign, il y a quasi rien: un logiciel libre et Affinity publisher. ( il existe aussi de vieilles stations de travail qui sont encore sur quark, si si )

avatar pocketalex | 

@thg

"Je suis sidéré de voir le négativisme ambiant qui règne ici"

J'ai connu la presse Mac (années 80-90) et les 1er site Mac (années 2000-2010 et après), c'était d'un enthousiasme débordant.

Il y avait les "enthousiastes" du Mac et les "anti-Mac" qui étaient principalement des utilisateurs de PC, fans de PC, qui venaient tout simplement, et c'est gentillet mais c'est de bonne guerre, prêcher les avantages de leur plateforme

Hormis ces guéguerres stériles, les principales discussions tournaient autour de conseils d'utilisation et, plus globalement, de quelles "formidables choses" je vais pouvoir faire avec ma machine

Depuis 2010 et jusqu'a aujourd'hui, je constate sur MacG, Mac4, MacB, surtout sur MacB, que ces forums de discussions ne sont plus que des repères d'aigris qui passent leurs journées à faire de l'Apple bashing, que ça, juste ça, rien que ça

Plus besoin de boutonneux pro-PC qui vient nous expliquer à quel points nos Macs sont nuls, chers et qu'on est vraiment des crétins pour acheter et utiliser ça, ce travail de casse, de frustration, d'aigreur et de haine est maintenant le fait de la communauté elle même, du moins d'une partie minoritaire mais active de la communauté

Je participe à différents forums de discussions dans différents domaines, je ne constate cela nulle part ailleurs : des passionnés ou des utilisateurs qui viennent pour cracher sur leur outil et sur la marque. Avouez que c'est un peu schizophrénique, en tout cas il y a une pathologie

Ajoutez à ça la morose ambiante ou les gens sont saoulés, en "bad", en "seum", bref c'est pas la joie alors les tours montent vite à la moindre frustration, et comme notre société est une usine a créer des frustrés ... bref ça aide pas

Comme le souligne (et merci) YetAntoherGit, régulièrement, les commentateurs se permettent des jugements à l'aune de leur condition.
Une personne modeste par exemple, pour pas dire un pauvre ou un crève la faim, va pester sur l'abonnement Adobe alors que ce dernier, à 60€/mois (c'est en tout cas ce que je paie) est RIDICULE au vu du CA moyen de tout travailleur utilisant cette suite

Le problème n'est pas le cout de la suite Adobe, mais plutot que si son cout est un souci, alors le souci vient ... de la personne qui se plaint. Mon conseil : change de taf !

Je n'entrevoie pas de solution pour lutter contre cette morosité, si ce n'est encore et encore contre-carrer le "seum" par des messages enthousiastes, mais c'est une lutte parfois fatigante, il faut l'avouer

Merci pour ton commentaire en cas, au plaisir d'échanger par la suite

avatar pocketalex | 

J'ajoute à ça que j'ai fait des choses supers sympa avec mes Macs de 1995 (Performa LC040), de 1998 (G3 du boulot) de 2002 (mon premier laptop, un PowerBook G4), et à la suite (Macbook Pro 2012, hacktinosh, iMac Pro, etc)

Aujourd'hui je suis à mon compte depuis un an, j'ai du investir fin 2019 pour préparer ce changement de vie et ô bonheur est sorti le MBP 16" pile a ce moment.
C'est ma machine principale, je l'ai prévue pour 3 à 4 ans mais mes plans risquent d'être chamboulés dès cette année, on sait tous pourquoi, mais quoi qu'il en soit ce Mac me permet de faire des choses encore plus incroyables que toutes les machines citées ci dessus.

La seule chose que je ne peux pas faire, par rapport à avant, c'est le désosser et faire mumuse avec le composants. En même temps ... il y a plus besoin, nous vivons une époque d'abondance (de RAM, de Go, de MHz, de Flops, etc) qui n'impose plus de jouer les bidouilleurs.

Jamais je n'ai eu machine avec autant de softs, autant de possibilités, autant d'espace de travail, autant de réactivité ... mince quoi, pourquoi se plaindre ?

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

"Le problème n'est pas le cout de la suite Adobe, mais plutot que si son cout est un souci, alors le souci vient ... de la personne qui se plaint. Mon conseil : change de taf !
"

Je te rejoins pleinement sur ce fait et particulièrement parmi certains anciens utilisateurs de Mac qui on vécu une période d’Eldorado avec la PAO et les début du Digital Media Creation.

On pouvait très bien vivre avec des savoir-faire alors rare ... ce n’est absolument plus le cas aujourd’hui.

Beaucoup de professionnels se fixant sur les “méchantes” entreprises se trompent de guerre: c’est l’économie de leur activité qu’ils devraient en premier lieu questionner.

La tendance actuelle est sur les dev independents commercialisants leurs créations: c’est le business qui est en grande souffrance avant toutes choses.

J’ai toujours beaucoup de mal avec les entrepreneurs se trouvant des points de fixation et des bouc-émissaire à leurs pb.

avatar pocketalex | 

@ YetOneOtherGit

Oui, il y a eu des secteurs sinistrés, dont la PAO, mais dans mon discours j'englobe, en parlant de "ceux qui se plaignent", des utilisateurs qui ont toujours existés, à toutes les époques, époques bénies ou époques difficiles : les galériens

Ceux qui rament, ceux pour qui le téléphone ne sonne pas, et qui, au lieu de se remettre en cause, viennent pleurer sur les 60€ de cout de la suite Adobe

avatar YetOneOtherGit | 

@pocketalex

Évidemment il y a des personnalités plus ou moins stoïque face à l’adversité.

Mais je remarque que souvent ici les plus virulent ici sont ceux dont l’activité a été “déclassée” économiquement.

Et entre autres, pour Apple, ceux qui prospéraient alors même que le mac était au bord du gouffre et on perdu aujourd’hui leur momentum économique alors même que le Mac prospère.

L’âge d’or du Mac pour eux c’est l’époque où ils eta les rois du pétrole 😃

avatar Dark Phantom | 

@pocketalex

60€ la suite Adobe évidemment c’est pas cher, surtout si on compare aux autres logiciels spécialisés dans l’animation, la 3D, etc
Mais je pense que ceux qui,pestent contre le prix sont ceux qui ont eu l’habitude de pirater la suite Adobe ou ceux qui n’en ont pas besoin quotidiennement mais juste épisodiquement et/ou qui ont besoin épisodiquement d’un des logiciels.
Quoi qu’il en soit il existe encore de très nombreux professionnels qui travaillent sur une version ancienne en licence perpétuelle d’illustrator par exemple et à qui ça va faire drôle au renouvellement de leur machine.
Évidemment si on taffe dans le graphisme et qu’on se fait régulièrement des mises en pages sur indesign avec minimum 15k par trimestre, les 180€ de « cotisation » Adobe ne sont pas chers.
Là on parle d’indépendant, parce que si on est rattaché à un studio ou à une agence, même pour un boulot de quelques mois, on a une machine avec la suite dessus.
Cela dit, le coût des logiciels en indépendant n’est vraiment pas le plus gros poste : le plus gros poste c’est : wacom ( compter environ 2700€ pour un écran sur lequel on dessine), mais on peut aussi prendre une intuos pro et un écran eizo, et c’est le Mac, et puis les logiciels mais tout dépend de ceux dont on se sert.
Et pour les photographes évidemment , c’est bien l’appareil photo et les objectifs qui coûtent le plus cher, le pack photo ( photoshop + Lightroom ) étant à 12€ par mois, c’est vraiment peanuts

avatar Alex Giannelli | 

Affinity Photo ♥️

CONNEXION UTILISATEUR