Virtualisation : UTM est aussi disponible sur macOS, y compris pour les Mac Apple Silicon

Nicolas Furno |

UTM est une app de virtualisation basée sur QEMU, une solution open-source qui existe depuis plusieurs années, dont la principale particularité est de fonctionner sur iOS. Les règles de validation de l’App Store l’empêchent d’être une app proposée sur la boutique d’Apple, mais son code source est disponible pour qui veut la compiler. Et grâce à cette app, on peut en effet virtualiser Android, Windows et même macOS sur un appareil iOS :

Ses concepteurs ont décidé de ne pas s’arrêter là et ils proposent désormais une version macOS d’UTM. Celle-ci est proposée gratuitement sur le dépôt GitHub du projet, mais aussi sur le Mac App Store, puisque les apps de virtualisations sont autorisées par Apple sur le Mac. Sa naissance côté iOS lui apporte un avantage décisif dans ce domaine : elle fonctionne tout aussi bien sur les Mac Intel que les Mac Apple Silicon.

L’interface de contrôle d’UTM sur macOS, avec la liste des machines virtuelles ici en pause.

UTM est ainsi capable de faire tourner une distribution GNU/Linux arm64 sur un Mac Apple M1, mais aussi Windows 10 ARM sans encombre. Point important à noter toutefois, il n’y a pas de prise en charge de l’accélération graphique et cette solution de virtualisation ne conviendra pas pour jouer. Mais pour de la bureautique, elle peut très bien suffire sur n’importe quel Mac, même s’il y a quelques limitations par rapport aux apps de virtualisation historiques, comme l’absence de glisser/déposer entre macOS et le système virtuel, ou encore l’absence de prise en charge des périphériques de stockage USB.

UTM reste une solution jeune qui est toujours en développement actif. Si vous voulez participer à ce travail en cours, vous pouvez le faire directement sur GitHub si vous avez les connaissances nécessaires, ou bien en achetant la version Mac App Store. Techniquement identique à celle proposée sur le site officiel, elle est vendue 10,99 € pour financer le travail des développeurs.

Reposant sur la couche de virtualisation de macOS, UTM nécessite Big Sur pour fonctionner. Son interface n’est pas traduite en français.


avatar radeon | 

Un beau pied de nez aux concurrents commerciaux ^^

avatar ingmar92110 | 

Qemu c’est moins rapide que Kvm non?
Mais sûrement plus « compatible » ou facile à implémenter? L’avis des spécialistes?

avatar fendtc | 

Si c‘est basé sur QEMU, il y a sans doute une chance de proposer (dans une version ultérieure) l’émulation x86/amd64 sur les Mac M1, non?
(Perso, je me sers de QEMU dans l’autre sens pour emuler du arm64 sur de l‘amd64 et ainsi automatiser des tests pour un produit ARMv8...)
En tout cas: beau boulot!!!

avatar Frodon | 

@fendtc

Oui oui, ça marche. Par contre mieux vaut l’utiliser pour de vieux OS (ex WinXP ou 2000)

avatar fendtc | 

@Frodon

L’émulation de CPU n‘est pas ce qui est de plus « transparent »... c‘est clair qu‘il y a de la perte!
De plus les „astuces“ de Rosetta sont difficilement applicables à un OS!!!
(Tu imagines un transcodage au démarrage de multiples binaires imbriqués dans un filesystem tiers le tout d’une taille de plusieurs gigas... tout ça pour avoir une image de virtualisation qui exécute du code natif????? J’imagine à peine la complexité du monstre!!!!)
Mais pour un « besoin impérieux »: il existe une solution... et rien que ça c’est énorme !
Chapeau !!

avatar EricBM1 | 

S’il n’y a pas de glisser déposer et que la prise en charge USB est parfois impossible ça limite l’intérêt.

avatar parkam | 

Je ne connaissais pas l’outil pour iPhone, je vais tester merci 👍

avatar PhilippeZ | 

J’utilisais Virtualbox depuis plus de 10 ans pour utiliser mon MacBook avec Linux et Windows.
J’ai testé cette application sur M1.
Application conviviale. Il existe un ensemble de « package » de distribution utilisable directement avec.
Un bon début.
Debian arm. Ultra rapide !!
Par contre, Ubuntu version x86, pas vraiment utilisable car trop lent.
Je vais tester Windows 10 version Arm.
A suivre …

avatar PhilippeZ | 

Nouvelles VM :
- ubuntu server arm et installation du desktop. Top. Ultra rapide !!
- Windows 10 ARM. Assez rapide mais encore une fois, assez galère.
Normal, c'est du Microsoft....
Difficile de gérer ....le pointeur de la souris.
J'essaie de comprendre pourquoi.
A+

CONNEXION UTILISATEUR