L'expérimentation Swift pour TensorFlow est abandonnée

Stéphane Moussie |

Trois ans après sa création, le projet Swift for TensorFlow est abandonné. Ce projet devait aboutir à une nouvelle façon de développer des modèles de machine learning en « intégrant directement la puissance de TensorFlow au sein du langage Swift. » L'expérimentation s'arrête maintenant, mais des réalisations de l'équipe vont perdurer au sein même de Swift et en périphérie grâce à des modules indépendants comme PythonKit.

Swift for TensorFlow avait été lancé par Chris Lattner, le créateur de Swift, du temps où il était responsable de l’ingénierie de TensorFlow, la technologie d’apprentissage automatique de Google. L'ingénieur a quitté Google il y a un an pour SiFive, un spécialiste des processeurs RISC-V et de systèmes-sur-puce personnalisés.


avatar BeePotato | 

Snif…

On pouvait deviner l’arrivée de cette décision depuis quelque temps, vu le peu d’effort de communication sur le site du projet. Mais snif quand même.

avatar occam | 

Ce fil posait il y a deux ans exactement la question : à quoi bon, et quels atouts à part l’engagement personnel de Chris Lattner ?

https://news.ycombinator.com/item?id=19129641

Surtout : quel avenir pour Swift for TF dans le cadre d’une évolution ouverte multi-plateformes ?

La plupart des caveats et réserves énoncés dans le cadre de ce fil se trouvent confirmés.

Connaissant l’adoption granulaire de Julia, langage pourtant parfaitement adapté et intégré à l’environnement TF, j’avais à l’époque parié contre l’adoption de Swift pour TensorFlow.
Mais il n’y a aucune satisfaction à assister à l’actuation d’une panne sèche quand on savait le niveau du réservoir au départ. Plutôt un sentiment de gâchis.

avatar fte | 

@occam

"Plutôt un sentiment de gâchis."

On peut se demander si l’idée de départ n’était pas... imparfaite. Je n’ai jamais cru à l’avenir de Swift hors écosystème Apple hormis quelques utilisations de niche. Ce n’est qu’un langage dans une mer de languages, et certainement pas le meilleur.

Après, lire l’avenir toussa... ça aurait pu marcher. Gâchis ? Je ne pense pas. Toutes les expériences ne sont pas des réussites, mais toutes sont des leçons permettant d’apprendre quelque chose.

avatar BeePotato | 

@ occam : « Plutôt un sentiment de gâchis. »

Ce n’est pas complètement du gâchis, car il y a eu des ajouts intéressants à Swift créés dans le cadre de ce projet (ou boostés pour les besoins de ce projet).
PythonKit (et sa base, qui permet de faire la même chose avec d’autres langages) trouve facilement des usages.
La dérivation automatique servira bien à quelqu’un.
Et j’espère que le boulot sur l’interfaçage avec C++ continuera.

avatar Dodo01 | 

Test

avatar mapiolca | 

J’ai l’impression que les « génies » comme Lattner, Fadell, etc... on beaucoup de mal à mener des projets tout seul. Ils brillent quand ils sont dans des grandes boites comme Apple ou Google, mais dès qu’ils sont à leur compte, ça marche pas... non ?

avatar marenostrum | 

En technologie tu peux rien faire tout seul. La vie ne te suffit pas. Pour ça d’ailleurs qu’on va connaître personne de tout ce beau monde. Ils ne réalisent que des bouts de quelque chose, mais pas un tout.
Très peu de métiers permettent de réaliser une œuvre de A à Z. Donc de le finir entièrement. L’Art par ex le permet pour ça que les peintres restent pour toujours dans la mémoire collective.

avatar mapiolca | 

@marenostrum

Alors oui, quand j’ai dit tout seul, je voulais dire en tant que patron.

CONNEXION UTILISATEUR