Chris Lattner porte Swift pour TensorFlow

Stéphane Moussie |

Swift s’est trouvé un nouveau terrain de jeu. Le langage de programmation d’Apple pourra très bientôt servir pour des projets TensorFlow, la technologie d’apprentissage automatique de Google. L’annonce a été faite par nul autre que Chris Lattner, l’ancien employé d’Apple qui a créé Swift et qui dirige maintenant l’ingénierie de TensorFlow.

« Alors que les solutions antérieures ont été conçues dans les limites de ce qui peut être réalisé par une bibliothèque (typiquement en Python ou Lua), Swift pour TensorFlow repose sur la conviction que le machine learning est suffisamment important pour mériter un langage et un compilateur de première classe », expose l’ingénieur sur le groupe de discussion dédié.

Le projet sera lancé ce mois-ci en open source sur GitHub. Il inclura le compilateur Swift ainsi que des changements apportés au langage. Chris Lattner et ses cinq collègues qui l’accompagnent dans ce projet estiment que certains changements pourraient bénéficier à la communauté Swift dans son ensemble, comme une meilleure interopérabilité avec Python et d’autres langages dynamiques. Pas encore de date fixée pour une version 1.0.

Dernièrement, Apple et Google ont collaboré pour rendre compatible TensorFlow Lite, la version mobile de TensorFlow, avec CoreML, la brique logicielle d’Apple permettant d’intégrer de l’apprentissage automatique dans les apps Mac et iOS.


avatar Amaczing | 

Youpi !

Swift servira à quelque chose !

avatar C1rc3@0rc | 

@Julien Lavergne

Swift sert deja a programmer des applications pour l'un des os les plus repandu au monde, iOS, c'est deja une realité. Et puis il y a le demarage - certes lent - de Swift hors ecosysteme Apple qui a du potentiel.

Le probleme de swift c'est son manque de maturité et de stabilite. Et si dans le monde Apple on est habitué a l'obsolescence rapide et a la reinvention de la roue tous les 4 matins, dans ce sont des defauts dissuasifs dans la majorité des domaines ou pourrait etre enmployé Swift.
La version 4.1 de Swift semble avoir resolu une bonne partie de ces problemes et on peut penser que la version 5 va signer le decolage de Swift comme langage multiplateformes et multi-domaines.

Pour en revenir a l'annonce de Lattner, c'est globalement une bonne chose, et pour Swift et pour le bigdata et le machine learning, sous domaines participant a l'IA.

Dans le communiqué il est tres important de noter que Swift va etre modifié pour repondre au besoins de Tensorflow.

J'ai pas encore vu la liste de ces changements, mais le premier qui semble inevitable concerne la programmation parallèle et asynchrone, tres gros manque de Swift et qui est incontournable pour ces domaines.
J'imagine aussi que des types vectoriels natifs vont etre inclus - ce qui constitue aujourdhui aussi un manque majeur de Swift...
Peut etre que Swift va combler ses grosses lacunes et s'inspirer de Swift et R.

Le communiqué marque aussi un point essentiel: l'importance de disposer de langages compilés.
Cela fait un element de plus qui montre que la voie imposée par Intel est une impasse. Aujourd'hui - en grande partie a cause des x86 - le concepteur et le développeur font reposer l'efficacité et la vitesse du programme sur le processeur et on a assisté a des empilement de machines virtuelles de plus en plus énergivores et inefficace.
De toutes evidences, on commence a changer de paradigme et a revenir a un principe ou l’optimisation se fait lors de la conception et de la réalisation (compilation). C'est un grand pas en avant!

Au niveau de l'IA il n'y a pas d'evolution notable dans cette annonce. Les langages optimisés pour l'IA disposent de compilateurs depuis tres longtemps et beneficient de systemes d'optimisation et de preuves depuis des annees. On peut citer Lisp bien evidement, mais aussi Prolog, OCaML ou encore Haskell.

CONNEXION UTILISATEUR