Maxime Britto propose une formation pour créer des apps iOS et Android avec Flutter

Nicolas Furno |

Maxime Britto a ajouté une formation vidéo en français sur son site. Son objectif est toujours de vous apprendre à créer des apps mobiles, mais cette fois en utilisant Flutter. Cet outil de développement créé par Google permet de créer des apps pour iOS comme pour Android et ce nouveau cours se concentre justement sur ces deux plateformes mobiles.

Comme pour toutes ses anciennes formations, celle-ci ne nécessite aucunes connaissances préalables. Vous pouvez débuter le développement en apprenant à créer des apps avec Flutter et Dart, le langage utilisé pour ce framework d’interface. Un ordinateur sera nécessaire, mais il n’est pas nécessaire d’utiliser un Mac, contrairement aux apps iOS créées en Swift qui nécessitent Xcode.

Maxime Britto a prévu un cours en trois parties : une initiation au développement basée sur Dart, puis un apprentissage de la programmation orientée objet, toujours en Dart. Enfin, un cours pratique pour apprendre à créer des apps mobiles avec Flutter. La formation se concentre sur les apps iOS1 et Android, mais Flutter permet aussi de créer des apps macOS et Windows, et même des sites web.

« Devenez programmeur pour créer des apps avec Flutter » est vendu à 99 € pour un accès sans limite aux vidéos qui composent ce cours. Attention, les inscriptions doivent être faites avant le 31 décembre, la formation ne sera plus proposée par la suite. Si vous le souhaitez, Maxime Britto propose une formule à 390 € qui comprend le cours ainsi que deux séances de coaching individuel en vidéo. Autre option, la formule d’abonnement à 10 € par mois donne aussi accès à ces nouveaux cours.


  1. Un Mac reste nécessaire pour compiler une app iOS. Pour le reste, un PC sous Windows ou même Linux peut faire l’affaire.  ↩︎


avatar victoireviclaux | 

Ça va flûter 😏😝

avatar YetOneOtherGit | 

🤢

avatar morpheusz63 | 

@YetOneOtherGit

T'es pas sympa, il faut laisser ça chance au produit…on est dans la libre concurrence,

avatar YetOneOtherGit | 

@morpheusz63

J’ai un très mauvais esprit c’est pourquoi je suis fan de Gary Bernhardt ❤️😂

https://www.destroyallsoftware.com/talks/the-birth-and-death-of-javascript

avatar SquallX | 

Pourquoi fermer les inscriptions 31 décembre ? C’est louche

avatar E3ast | 

@SquallX

Pour le coup tu peux faire confiance au formateur, il est vraiment pédagogue, compétent et à l’éluder des questions !

avatar YetOneOtherGit | 

@E3ast

"et à l’éluder des questions"

??? 🤪

avatar E3ast | 

@YetOneOtherGit

Oh mince, je voulais dire et à l’écoute des question (ralalah ce foutu t9, toujours présent pour les pires corrections orthographiques)

avatar YetOneOtherGit | 

@E3ast

Cela me semblait assez étrange 🙃😜😉

avatar marc_os | 

@ E3ast
C'est la faute à personne si tu n'es pas capable de relire la petite ligne de texte que tu viens d'écrire !

avatar SquallX | 

@E3ast

Je n’en doute pas si macG en fait la promo mais je trouve ce choix bizarre. Ça force un peu l’utilisateur à souscrire dans la précipitation. Ce genre de cours m’intéresserait mais pas avant plusieurs mois par exemple.

avatar pixelmaniac | 

@SquallX

Le super deal il est pour macg et maxime britto, pas pour toi :)

avatar mbritto | 

Merci beaucoup pour ce soutien @E3ast 🤩
@SquallX :
Ce cours fait normalement partie de la formule d'abonnement de Purple Giraffe. Comme je sais que plusieurs personnes préfèrent éviter les abonnements, je le propose temporairement à la vente directe. En revanche, une fois acheté, le cours reste disponible à vie donc il est possible de le commencer dans plusieurs mois si c'est nécessaire.
J'espère avoir pu éclaircir les choses :)

avatar Tibimac | 

Comme si on pouvait faire une app de qualité sur 3 plateformes complètement différentes !
Enfin je suis mauvaise langue, c'est faisable, en jetant à la poubelle tout les concepts de UI/UX, tout ce qui concerne l'optimisation mémoire et les performances/fluidité ou bien le multi-thread !

Bref au lieu d'une bonne app vous en aurez 3 moyennes résultat vous aurez d'un coup des utilisateurs de 3 plateformes différentes donc plus de users d'un coup et plus de plaintes et quand il faudra traiter les problèmes spécifiques à chaque plateformes remontés par les users... bon courage ! 😉

avatar mbritto | 

Bonjour et merci pour ce retour constructif. Je suis plutôt d'accord sur les limites d'utiliser une seule UI pour plusieurs plateformes aux paradigmes différents. D'ailleurs, j'utilise Flutter surtout en remplacement du SDK d'Android et je conserve du Swift natif pour les versions iOS de mes apps. J'en ai parlé en détail sur mon blog il y a quelques temps : https://blog.purplegiraffe.fr/ma-fatigue-de-developpeur-android/
Si j'ai fait ce cours en plus de mes cours iOS c'est que la techno est utile pour beaucoup de monde (budgets variés, débutants, etc.).
Personnellement je suis un développeur iOS avant tout, et faire des version Android et web sont des corvées à chaque fois. Je préfère largement faire ces versions avec Flutter quand les projets le permettent.

avatar YetOneOtherGit | 

@mbritto

Je rajouterai que pragmatiquement, même si ces approches sont conceptuellement peu élégantes, il y a aujourd’hui un marché très porteur pour qui sait maîtriser ces outils aussi bien en terme d’emplois que de prestations.

avatar pixelmaniac | 

@YetOneOtherGit

Le titre "devenez millionnaire en achetant les cours de maxime britto" a été considéré pour un temps.

avatar Dokker | 

@mbritto

Quand on débute, on est très tributaire de l’interface. Il suffit que le logiciel utilisé ait un peu évolué pour que l’on soit perdu.

Un cours acheté peut rapidement devenir problématique à suivre, simplement par ce que Xcode a été mis à jour.

Qu’en est-il de vos cours ?

avatar mbritto | 

@Dokker

Effectivement c’est un point important. Généralement mes cours sont mis à jour sur la même version majeure du logiciel. Par exemple pour les cours iOS je vends un cours iOS 14 et Xcode 12 et s’il y a des changements importants dans iOS 14.1 ou Xcode 12.1 je fais le nécessaire (explications textuelles en dessous de la vidéo ou même refaire la vidéo si nécessaire).
Généralement au bout d’un an je sort un nouveau cours qui inclut les nouveautés de la plateforme et l’ancien cours reste disponible mais les débutants prennent plutôt la nouvelle version.
C’est la raison principale pour laquelle je propose maintenant une formule d’abonnement qui me permet de sortir régulièrement des nouveaux cours sans avoir à les vendre. Je préfère mon rôle de formateur à celui de commercial pour être honnête :)
Ce cours Flutter est tout nouveau donc c’est le moment idéal pour commencer

avatar Ali Baba | 

@mbritto

Très intéressant cet article !

avatar mbritto | 

@Ali Baba

Merci :) J’en ai prévu d’autres sur le sujet car il a suscité pas mal de débats !

avatar cnewton | 

@mbritto

Juste pour info, vous avez quel niveau de formation théorique et combien d’années d’expérience dans le domaine ?

J’accueille des stagiaires en dev presque tous les ans et je suis fatigué de constater que leurs formateurs leur instillent principalement que des mauvaises pratiques !

avatar mbritto | 

@cnewton

J’ai un diplôme d’ingénieur spécialisé en génie logiciel depuis 2009. J’ai bossé dans pas mal d’entreprise au début de ma carrière (Apple, Areva, etc.) puis j’ai décidé de lancer mon entreprise spécialisée en dev mobile.
Voici mon LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/maximebritto

avatar cocotux | 

@Tibimac

Connaissez-vous React native ?

avatar YetOneOtherGit | 

@cocotux

"Connaissez-vous React native ?"

Une autre « horreur » du même acabit 🤢😂😉

avatar cnewton | 

@Tibimac

👍

avatar emgb | 

Je viens de regarder la video, alors déjà quand je vois var nomUtilisateur, func direBonjour() je pleure. Mdr, à fuir.

avatar cham | 

@emgb

Pourquoi ? Explique pour les non-développeurs...

avatar mbritto | 

@cham : généralement on ne code pas en français pour plusieurs raisons (faciliter la collaboration avec les développeurs partout dans le monde, éviter les accents, plusieurs mots clés du langage sont en anglais donc le mélange n'est pas top, etc.)

Dans mes premiers cours, je ne codais qu'en anglais, mais j'ai vite compris que les apprenants ont plus de difficultés à retenir les concepts appris dans une langue qui n'est pas la leur.
Aujourd'hui j'ai un raisonnement différent :
1 - j'explique aux apprenants pourquoi il vaut mieux coder en anglais
2 - dans les chapitres théoriques, j'utilise souvent du français pour faciliter la compréhension
3 - dans les chapitres de mise en pratique, je code plus souvent en anglais pour préparer les apprenants à devenir autonome

Forcément tout ceci n'est pas visible dans une vidéo de 1min, et je comprends tout à fait que @emgb ait pu être effrayé.

avatar cham | 

@mbritto merci, je me lève moins bête aujourd’hui 👍

avatar mbritto | 

@cham

Avec plaisir! C’est mon métier après tout 😁

avatar marc_os | 

@ emgb
Mieux vaut du français que toto, titi, jimmy ou clark qui ne veulent rien dire comme j'ai pu le voir dans du code en prod.
Donc déjà, un grand merci à mbritto d'apprendre à utiliser des noms de variables qui ont un sens plutôt que des toto comme le font certains profs qui n'ont jamais rien codé de sérieux.
De plus, mieux vaux écrire nomUtilisateur que nameUser (au lieu de userName) comme le font nombre de développeurs qui ne savent pas qu'en anglais le mot important dans des noms composés est placé en dernier (comme en Allemand).
Ne rigolez pas, si ça semble évident avec l'exemple nameUser, ça l'est beaucoup moins avec des noms de variable pour des choses moins triviales comme "gestionnaire de charge" qu'on va voir souvent traduit par managerLoad au lieu de loadManager, ce qui peut porter à confusion quand un développeur veut corriger un bogue et qu'il voit managerLoad, qui veut dire "charge du gestionnaire".*

Donc oui, quand les devs sont nuls en anglais, dans un cadre franco-français, mieux vaut utiliser des noms de variables en français !
De plus, ça a l'avantage pour les débutants de faire facilement rapidement la distinction entre les noms de variables et noms de fonctions qu'ils a créés de ceux définis par les API utilisées.
Pour des pros maîtrisant l'anglais, on nommera la fonction direBonjour() par exemple comme ceci : FloSayHello(), FLSayHello() ou similaire si le projet global est nommé "Flower". (Juste un exemple. Dans des langages comme C++ on définira un "namespace" qui lève toute ambiguïté.)

Note: On retrouve dans les API de chez Apple le principe du préfix. Comme avec NS, préfixe des classes Cocoa. NSString, NSArray, etc. (NS vient de NextStep), ou CF pour ce qui vient de CoreFundation, comme CFBundleName, ou CFRelease().

(*) C'est la spécialité de l'un de mes collègues !

avatar cnewton | 

@marc_os

Du code en français c’est tout simplement illisible ! Par exemple, il est impossible de faire la différence entre un participe passe et un présent sans les accents : charge / chargé !

Je te laisse médité sur cette phrase :
« Un interne tue »
Tu mets les accents ou pas et tu obtiens 4 interprétations différentes !

Je fais du dev depuis plus de 30 ans et je n’ai jamais codé en français.

avatar YetOneOtherGit | 

@cnewton

"Du code en français c’est tout simplement illisible ! Par exemple, il est impossible de faire la différence entre un participe passe et un présent sans les accents : charge / chargé !"

Pas mal de langages supportent aujourd’hui l’UTF-8 tu peux même utiliser des emoji dans ta nomenclature 😂

Blague à part une nomenclature, de la documentation et des commentaires en français sont en général peu recommandable. 👍

avatar cnewton | 

@YetOneOtherGit

« Pas mal de langages supportent aujourd’hui l’UTF-8 tu peux même utiliser des emoji dans ta nomenclature 😂 »

Oui je sais bien mais c’est pas parce que tu peux avaler du poison que tu es obligé d’en avaler 😉

avatar YetOneOtherGit | 

@cnewton

"Oui je sais bien mais c’est pas parce que tu peux avaler du poison que tu es obligé d’en avaler 😉"

J’ai une solution radicale pour balayer ce pb :

https://en.wikipedia.org/wiki/Whitespace_(programming_language)

😂

avatar cnewton | 

@YetOneOtherGit

« J’ai une solution radicale pour balayer ce pb »

👏

avatar YetOneOtherGit | 

@cnewton

"Je fais du dev depuis plus de 30 ans et je n’ai jamais codé en français."

Il y a eu quelques tentatives de langage de programmation utilisant le français, une des dernières est sans doute Linotte.

Il y a avait eu il y a bien longtemps une proposition d’une version d’Algol avec les mots clés en français portée par l’AFCET 😜

avatar cnewton | 

@YetOneOtherGit

Ah l’exception culturelle française 😂

Et après on se demande pourquoi ce sont les projets américains qui inondent la toile…

avatar IceWizard | 

@YetOneOtherGit
"Il y a eu quelques tentatives de langage de programmation utilisant le français, une des dernières est sans doute Linotte."

Tu veux certainement parler du LSE, ce merveilleux langage popularisé par l'éducation nationale, afin de .. bla bla .. cocorico .. bla bla .. French Power ?

Pour les gens ne connaissant pas, voici un extrait d'un texte de 1982 sur les ambitions techno-cuturelles de l'EN sur cet outil (l'équivalent du Basic Microsoft de l'Apple II, où les mots anglais ont été remplacés par leurs traduction française - AFFICHER à la place de PRINT, ALLER EN pour Goto) :

"Son vocabulaire et sa syntaxe française constituent un argument décisif dès lors que l'introduction de l'informatique est réalisée dans les collèges, les écoles et la formation permanente. Il est urgent de se préoccuper d'installer le LSE sur les micro-ordinateurs français destinés au grand public. (L'EPI a pris des contacts avec la CAMIF et THOMSON à ce sujet).
Ainsi la France est en mesure de fournir un modèle complet d'introduction de l'informatique dans l'éducation. Ce modèle peut être un des éléments permettant de retrouver le rôle culturel qu'elle a perdu dans de nombreux pays"

A l'époque, il étais sincèrement question de concurrencer les systèmes de développement américain, en France et dans les pays Francophones, avec une copie française d'un mauvais langage américain destiné aux débutants.

Description plus complète ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/LSE_(langage)

De manière ironique, le langage Pascal, conçu par l'universitaire suisse Wirth, à la même époque, pour des raisons éducatives similaires, mais avec des concepts originaux au lieu d'une vulgaire copie, a connu un immense succès. Même aux USA, il a concurrencé le C pendant plusieurs années. A tel point que le système d'exploitation du Lisa et du premier Mac était écrit en Pascal ! Et la première version de PhotoShop ..

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_(langage)

Beaucoup de jeux vidéo Pc des années 1990-1996 ont été développés en Turbo-Pascal, un dérivé du Pascal, conçu par un Danois (devenu par la suite le créateur du Framework .Net de Microsoft et du langage C#, excusez du peu).

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

"Tu veux certainement parler du LSE"

Je l’avais oublié celui-là 😂🙏

Ce n’est pas Linotte qui est beaucoup plus récent.

avatar IceWizard | 

@YetOneOtherGit

« Je l’avais oublié celui-là 😂 »

Il est facile à oublier, c’est surtout la dimension politique mégalomane du projet qui m’a marqué, pour quelque chose qui n’était qu’une très mauvaise copie d’un langage mal-fichu de Microsoft, sans la moindre originalité.

avatar BeePotato | 

@ IceWizard : « quelque chose qui n’était qu’une très mauvaise copie d’un langage mal-fichu de Microsoft, sans la moindre originalité. »

Juste une petite correction historique : le BASIC n’est pas un langage de Microsoft. MS s’en est juste emparé et s’est arrangé (parfois à coups de pratiques très douteuses) pour devenir LE fournisseur de BASIC pour quasiment toutes les plateformes.

Si je ne m’abuse, le LSE date d’avant cette mainmise de Microsoft sur le BASIC.

avatar IceWizard | 

@BeePotato

« Juste une petite correction historique : le BASIC n’est pas un langage de Microsoft. « 

????
Ce n’est pas ce que j’ai dit. Juste que le LSE était une copie du Basic de l’Apple II. Du moins cela a été ma sensation en découvrant le LSE dans les années 90.

Je sais bien que le Basic n’a pas été inventé par Microsoft. Trop pauvre pour me payer un modèle de bureau, mes premiers ordinateurs ont été un Sharp PC 1500, puis un Canon x-07. Des machines de poches japonaises, programmables dans des basics conçus par les constructeurs.

avatar YetOneOtherGit | 

@IceWizard

" Du moins cela a été ma sensation en découvrant le LSE dans les années 90. "

En fouillant un peu LSE puisse ses racines bien avant le BASIC de MS.

http://www.epi.asso.fr/revue/54/b54p216.htm

Et les équipes ayant porté ces divers langages sont d’un remarquable niveau.

Se limiter au choix des mots clés français est sans doute une vision assez réductrice au final.

avatar BeePotato | 

@ IceWizard : « Ce n’est pas ce que j’ai dit. »

Je veux bien croire que ce n’est pas ce que tu avais en tête, mais ce que tu as écrit était tout à fait interprétable comme signifiant que le BASIC était un langage de Microsoft — d’autant plus qu’il n’apparaît pas clairement pourquoi le LSE serait un clone du BASIC Applesoft en particulier plutôt que de n’importe quelle autre BASIC de cette époque.
D’où le fait que j’ai cru que tu commettais cette erreur fréquemment vue. Désolé de ne pas t’avoir accordé le bénéfice du doute (alors que j’aurais dû, au vu de tes commentaires réguliers sur ce site). :-)

« Du moins cela a été ma sensation en découvrant le LSE dans les années 90. »

Il y a effectivement un petit air de famille, mais en fait le LSE est plus ancien.

avatar YetOneOtherGit | 

@BeePotato

"Juste une petite correction historique : le BASIC n’est pas un langage de Microsoft. MS s’en est juste emparé et s’est arrangé (parfois à coups de pratiques très douteuses) pour devenir LE fournisseur de BASIC pour quasiment toutes les plateformes."

Tu as lu un peu rapidement la contribution de notre camarade 😉

Pour le reste le BASIC de MS est le véritable premier business de micro-soft (Le premier nom de l’entreprise) et là on peut difficilement considérer qu’ils se sont arrangés à coup de pratiques douteuses.

Ce fût le premier interpréteur de langage de haut niveau disponible sur micro-ordinateur « grand public » avec l’Altair et c’est en terme de business la période la plus « pure » de MS avant le concours de circonstances qui fît la fortune de MS avec MS-DOS.

Et pour le plaisir :

https://en.wikipedia.org/wiki/Open_Letter_to_Hobbyists

avatar BeePotato | 

@ YetOneOtherGit : « Tu as lu un peu rapidement la contribution de notre camarade 😉 »

Non non, j’ai lu ses contributions tout à fait comme il le fallait, en en faisant une interprétation tout à fait plausible. Tu les as peut-être lues un peu trop rapidement pour réaliser qu’elles étaient interprétables de cette façon. ;-)

« et là on peut difficilement considérer qu’ils se sont arrangés à coup de pratiques douteuses. »

Si si, c’est d’ailleurs bien pour ça que je l’ai écrit (sinon, pourquoi l’aurais-je écrit ?).

Vendre son premier interpréteur BASIC avant même de l’avoir écrit (histoire de griller tout risque d’une concurrence plus honnête), en le livrant ensuite à l’arrache sans même l’avoir testé, c’est douteux.
Quelques années plus tard, exercer un chantage sur Apple (en menaçant de ne pas renouveler la licence du BASIC Applesoft) pour annuler la sortie de MacBASIC et s’assurer que le piètre BASIC Microsoft serait sans concurrence sur Macintosh, c’est très, très douteux.

avatar YetOneOtherGit | 

@BeePotato

"Si si, c’est d’ailleurs bien pour ça que je l’ai écrit (sinon, pourquoi l’aurais-je écrit ?).

Vendre son premier interpréteur BASIC avant même de l’avoir écrit (histoire de griller tout risque d’une concurrence plus honnête), en le livrant ensuite à l’arrache sans même l’avoir testé, c’est douteux.
Quelques années plus tard, exercer un chantage sur Apple (en menaçant de ne pas renouveler la licence du BASIC Applesoft) pour annuler la sortie de MacBASIC et s’assurer que le piètre BASIC Microsoft serait sans concurrence sur Macintosh, c’est très, très douteux."

La tu sombres dans l’anti-microsoft primaire 😉

Pour le basic Altair cela ne se bousculait pas au portillon et les perspective de marché n’étaient en rien délirante.

Ta vision de la naissance de l’Altair Basic frôle le révisionnisme.

Et pour le Mac où MS commence à avoir effectivement une certaine puissance nous sommes dans du business rien de plus.

La diabolisation de MS touche parfois des sommets quand même 😳😉

avatar BeePotato | 

@ YetOneOtherGit : « La tu sombres dans l’anti-microsoft primaire »

Absolument pas. Mais je ne suis pas surpris que tu aies recours à cette accusation tant tu aimes utiliser cette pirouette. ;-)

« Pour le basic Altair cela ne se bousculait pas au portillon et les perspective de marché n’étaient en rien délirante. »

Ce qui ne change rien au côté douteux de la pratique.
Aspect douteux que certains, bien sûr, préfèrent appeler « génie du business » ou autre chose du même genre. Ce qui n’a rien d’incompatible : le succès dans les affaires repose parfois sur l’usage de pratiques douteuses, et on peut considérer que le génie dans ce domaine est de savoir être au plus près de la limite sans la franchir.

« Ta vision de la naissance de l’Altair Basic frôle le révisionnisme. »

Non. Mais je ne suis pas surpris… etc. ;-)

« Et pour le Mac où MS commence à avoir effectivement une certaine puissance nous sommes dans du business rien de plus. »

Du business usant de pratiques douteuses, comme je l’ai expliqué.

« La diabolisation de MS touche parfois des sommets quand même »

Là encore, je ne suis pas surpris… etc. :-P

Pages

CONNEXION UTILISATEUR