Hopper Disassembler d'ores et déjà adapté à l'architecture Apple Silicon

Stéphane Moussie |

Si des applications très utilisées, telle la suite Office, sont en train d'être adaptées à l'architecture Apple Silicon des futurs Mac, c'est aussi le cas d'applications plus spécialisées. Vincent Bénony vient de publier une nouvelle version de Hopper Disassembler qui tourne nativement sur Apple Silicon.

Ce n'était pas une mince affaire, car ce logiciel de rétroingénierie qui permet de fouiller dans les entrailles de n'importe quelle application s'appuie sur de nombreuses ressources de macOS, or il y a eu beaucoup de changements significatifs à ce niveau. Le développeur explique qu'il a dû par exemple réécrire de larges parties parce qu'il n'y a pas de moyen de référencer les sélecteurs Objective-C dans les métadonnées des exécutables et parce que les frameworks ne sont pas stockés aux mêmes emplacements qu'avant.

Pour poursuivre le développement de cette application qui s'adresse à une toute petite niche (la dernière mise à jour payante remonte à 2016), Vincent Bénony a décidé de changer son modèle économique et d'adopter une tarification à la Sketch. L'achat de Hopper Disassembler donnera droit à une licence perpétuelle et un an de mise à jour. Si on ne renouvelle pas son achat au bout d'un an, on pourra continuer d'utiliser le logiciel, mais on ne bénéficiera pas des mises à jour. Tous ceux qui ont la v3 ou la v4 auront une année gratuite de mises à jour. Vous trouverez les détails sur le billet de blog du développeur.


avatar frankm | 

Ah tiens ça me rappelle que j’ai arrêté Sketch

avatar iftwst | 

Purée je ne suis pas dev mais j’ai l’impression que ce soft et surtout ce gars sont assez balezes.
Genre bicéphale avec hyperthreading neuronal.

avatar Pyr0h | 

@iftwst

Je suis développeur et je confirme: ce gars est balèze !

avatar lactel | 

99$ ou 129$ c’est pas si cher en plus pour un logiciel pas vendu à des millions d’exemplaires.

avatar saoullabit | 

Comme la suite Adobe ? (désolé ...)

Ceci dit j'apprends l'existence d'un logiciel de désassemblage sur Mac.

avatar lactel | 

@saoullabit

Entre autres...
Tout ceux dont beaucoup n’utilisent que quelques % en fait.
C’est le même principes que les assurances. Beaucoup vont payer pour quelques uns 🙃

avatar BeePotato | 

« parce qu'il n'y a pas de moyen de référencer les sélecteurs Objective-C dans les métadonnées des exécutables »

D’après ce qu’on peut lire sur la page web dont le lien est donné dans l’article, ce n’est pas vraiment qu’il n’y a pas de moyen (ce qui serait surprenant), mais juste que les sélecteurs sont référencés d’une nouvelle façon.

avatar EBLIS | 

« parce qu'il n'y a pas de moyen de référencer les sélecteurs Objective-C dans les métadonnées des exécutables »

D'habitude je comprends plus ou moins, mais là on dirait une réplique bidon qui ne n'a aucun sens tiré d'un film ou d'une série, le genre de réplique des techos du FBI.
- the IP address of the hard drive was encrypted by a bipolar ATX hyperthreading process. But I can crack it using a large megabits quantum disassembler. It will just take one second.

CONNEXION UTILISATEUR