Remplacer le Finder est plus compliqué que je le pensais

Nicolas Furno |

En passant à macOS Catalina, j’ai eu un bug particulièrement pénible avec le Finder. Comme je l’ai détaillé dans un précédent article, les favoris dans la barre latérale disparaissaient régulièrement et je devais les remettre manuellement. En publiant cet article, j’espérais tomber sur quelqu’un qui souffrait du bug et qui aurait pu m’aider à le corriger, mais ça n’a pas été le cas.

Peu à peu, tous les favoris disparaissaient… sauf celui d’iCloud Drive qui a toujours résisté à cette terrible épidémie.

Les jours passant, ma patience s’est rapidement érodée, au point d'envisager une solution radicale. Si le Finder ne fonctionnait plus pour moi, j’allais faire sans le Finder ! Il existe d’autres explorateurs de fichiers que celui d’Apple et je pouvais très bien m’en passer, pensais-je un petit peu naïvement. En vérité, les choses n’ont pas été aussi simples que je l’imaginais.

Précisons pour commencer que je ne voulais pas d’une interface radicalement différente, à la manière de ce que fman peut proposer. Mon idée était d’avoir un clone du Finder, mais qui fonctionnait correctement. J’ai d’abord testé Path Finder, une app qui existe depuis des années et qui ambitionne d’être une alternative plus complète à celle d’Apple.

C’est effectivement le cas, mais je ne cherchais pas à remplacer le Finder par une app plus compliquée. Je n’avais pas besoin de toutes les fonctions supplémentaires proposées par cette alternative, son interface ne colle pas assez à l’esthétique du navigateur par défaut de macOS à mon goût et j’ai noté quelques défauts, comme les dossiers des apps qui ne s’affichent pas dans le dossier iCloud Drive. Après quelques minutes à essayer de bricoler l’interface pour simplifier Path Finder, j’ai décidé de chercher une autre solution.

Path Finder, une alternative (trop) complète au Finder.

Je suis alors tombé sur le client FTP ForkLift, ce qui semble un choix surprenant pour remplacer le Finder. En très peu de temps, j’ai toutefois réussi à obtenir une app suffisamment similaire à celle d’Apple pour me convenir. Car elle ne se présente pas seulement comme un client FTP, c’est aussi comme un gestionnaire de fichiers complet. Et ForkLift est conçu de telle manière que si vous n’utilisez pas ses fonctions dédiées aux serveurs distants, vous obtenez un simple gestionnaire de fichiers local, précisément ce que je cherchais.

Pour y parvenir, j’ai commencé par désactiver toutes les fonctions que je ne désirais pas, en commençant par son interface divisée en deux pour afficher le contenu de deux dossiers dans une seule fenêtre. Il restait bien quelques petits détails que je ne pouvais pas changer, dont la position du chemin d’accès complet qui est forcément au-dessus de la liste de fichiers, mais ce n’était pas très important. Un peu plus gênant, ForkLift ne propose pas l’excellente idée du Finder, où les options de présentation sont mémorisées automatiquement pour chaque dossier1. Sans le réaliser, je reposais beaucoup sur cette aptitude de l’app d’Apple et sa concurrente me forçait à changer régulièrement l’ordre de mes dossiers.

ForkLift propose une interface très proche de celle du Finder, suffisamment pour que je m’y fasse comme alternative.

Malgré tous ces défauts, j’étais satisfait de ForkLift pour une raison simple : une fois créés, les favoris ne disparaissaient jamais de sa barre latérale ! Je préférais avoir à gérer quelques petits défauts au quotidien pour garder en contrepartie tous les dossiers que j’utilisais constamment sous la main. Bref, c’était suffisant pour me convaincre de tenter de vivre sans le Finder.

Tenter, c’est bien le mot qui convient. J’ai réalisé avec cette expérience qu’il n’est pas possible de remplacer totalement le Finder de macOS. Certes, vous pouvez faire de ForkLift ou une autre app le gestionnaire de fichiers par défaut de votre Mac, il suffit pour cela de modifier un réglage grâce au terminal et de redémarrer l’ordinateur (tous les détails sont disponibles à cette adresse). Une fois que c’est fait, les commandes « Afficher dans le Finder » affichées un petit peu partout dans le système renvoient désormais vers l’app tierce, plutôt que celle d’Apple.

macOS ne change pas le texte des commandes « Afficher dans le Finder », mais c’est bien ForkLift qui s’ouvre.

C’est une bonne étape, mais cela ne suffit pas à effacer le Finder, trop ancré au cœur de macOS pour être vraiment remplacé. Ainsi, le bureau est entièrement géré par cette app et elle doit tourner en permanence pour y afficher des éléments. Si vous n’utilisez pas le bureau, il existe des solutions pour le masquer et quitter complètement le Finder, mais j’utilise pour ma part cette interface comme zone de dépôt temporaire et je ne voulais pas m’en passer.

Même si vous quittez totalement le Finder, vous ne vous en serez pas débarrassé pour autant : son icône sera toujours dans le Dock. Je n’avais jamais essayé de le faire jusque-là, mais il est en fait absolument impossible de retirer l’icône, ou même de la déplacer de l’emplacement choisi par Apple. Par ailleurs, les dossiers que vous pouvez placer à droite du Dock, la corbeille et le dossier des téléchargements par défaut, dépendent eux aussi du Finder et ne peuvent fonctionner avec une alternative.

Vous avez déjà essayé de supprimer l’icône du Finder dans le Dock ? Ce n’est pas prévu du tout par Apple…

Il n’y a pas que le Dock et le bureau de macOS qui dépendent entièrement du Finder. Avec Catalina, la synchronisation des appareils iOS est sortie d’iTunes et elle a trouvé place dans le gestionnaire de fichiers d’Apple. ForkLift ne peut pas la remplacer et j’ai besoin de temps en temps de cette fonction. Et puis les boîtes de dialogues pour ouvrir et enregistrer des fichiers sont en fait des projections du Finder et les favoris qui s’y affichent sont les mêmes que ceux du gestionnaire de fichiers par défaut du système. Il existe des raccourcis claviers pour accéder à certains dossiers2, mais il n’y a rien de tel pour les favoris ajoutés par l’utilisateur.

Je me suis demandé à un moment si Default Folder X n’allait pas m’aider à régler ce dernier point. Si vous ne connaissez pas, cet utilitaire ancien surcharge les boîtes de dialogue de macOS avec des fonctions supplémentaires variées. Parmi elles, la possibilité d’avoir un système parallèle aux favoris du Finder, qui aurait pu me permettre d’accéder à mes dossiers favoris même si l’app d’Apple les avait supprimés.

Default Folder X 5, la dernière version majeure de l’app sortie en 2016.

Je songeais aussi à créer une nouvelle session pour voir si le phénomène se reproduisait, mais je n’ai pas eu le temps de m’y atteler3. En effet, Apple a été plus rapide que moi en sortant une mise à jour de macOS Catalina la semaine dernière. J’ai immédiatement installé la version 10.15.3 et depuis que c’est fait, j’ai redonné une chance au Finder.

Cela fait deux jours entiers que j’ai installé la mise à jour au moment où j’écris ces lignes. Deux jours que j’ai installé la dernière version de macOS et remis tous mes favoris dans la barre latérale du Finder. Et pour l’instant, je n’en ai pas perdu un seul, tous les dossiers sont encore là et ils n’ont pas bougé. Deux jours, c’est peut-être trop peu pour sortir le champagne, mais je n’avais jamais connu une aussi longue période sans perdre un favori depuis le jour où j’ai installé Catalina.

Je reste relativement prudent donc, je n’ai pas encore désinstallé ForkLift, mais j’ai quitté l’app et remis le Finder comme gestionnaire de fichiers par défaut de mon Mac. J’ai l’impression qu’Apple a corrigé mon bug, je n’ai jamais noté de dossiers manquants et mes scripts fonctionnent sans problème depuis deux jours. Tous les bugs que je signalais dans ce premier article semblent donc corrigés, en tout cas je croise les doigts 🤞.

J’espère vraiment que je pourrai continuer à utiliser le Finder dans les mois à venir, parce que cette expérience m’a surtout appris que s’en passer était quasiment impossible…


  1. Vous l’ignorez peut-être, mais le Finder retient vos préférences par dossier. Vous pouvez trier le dossier des téléchargements et la corbeille par date d’ajout, mais les autres dossiers par ordre alphabétique, par exemple, et ce tri sera mémorisé pour vous.

  2. Ils sont sous répertoriés dans le menu « Aller » du Finder : ⇧⌘D pour le bureau, ⇧⌘L pour les téléchargements, ⇧⌘A pour les apps ou encore ⇧⌘I pour iCloud Drive.

  3. Il ne suffit pas de créer une session pour tester, il aurait fallu que je l'utilise pendant plusieurs jours et donc tout y réinstaller et configurer. ForkLift me convenait suffisamment pour ne pas me lancer dans cette aventure.

avatar TITITO | 

À quand une version Mac vraiment révolutionnaire depuis 10 ans rien avance aucun changement radical à quand à quand

avatar fredsoo | 

@TITITO

Non content de ne pas évoluer ça regresse...

avatar Sindanárië | 

@TITITO

- «Métrique de l’Off-shore : Vous auriez pris moins de temps à le faire vous-même qu’à relever toutes les aberrations commise»

avatar ZANTAR2054 | 

@TITITO

Raskin, vous connaissez? C’est un système de fichiers permettant de zoomer.
http://www.raskinformac.com/

Je porte un projet similaire qui s’appelle Mapakin. Pour l’instant c’est uniquement en version web (et non en file système).
👉Qu’en pensez-vous?
https://github.com/JulienDelenclos/Mapakin/

avatar Dimemas | 

Je rêve d’un macOS XI...

avatar TITITO | 

@Dimemas

Mais quand !!

avatar raoolito | 

@Dimemas

En théorie, ce serait d’abord un changement de noyau plutot que d’interface

avatar Pipes Chapman | 

@TITITO

si un changement radical de MacOS arrivait ce serait un tsunami de hurlements et couinements en tous genres. Pourquoi tout changer tout le temps ?!?!

Je n'ose même pas imaginer ...

et cela serait les mêmes qui protestent aujourd'hui parce que "cela n'évolue pas assez !"
C'est ça qui est drôle :)

avatar Sindanárië | 

Il n’y a jamais de bugs dans le programme du Finder d’Apple : juste des caractéristiques non documentées. 😈

avatar occam | 

@Sindanárië

😎

avatar YAZombie | 

🤣

avatar debione | 

J’ai utilisé pendant des années PathFinder, je n’ai jamais ressenti la complication dont parle l’article... C’est un Finder un peu différent, mais ça reste très simple à l’utilisation.

avatar StephanMart | 

@debione

Oui , Path Finder est très bien

avatar WiwiBear | 

@StephanMart

Malheureusement pas de AirDrop.

avatar mouahahaha | 

"J’espère vraiment que je pourrai continuer à utiliser le Finder dans les mois à venir, parce que cette expérience m’a surtout appris que s’en passer était quasiment impossible…"

On dirait un ptit vieux qui t'expliques que quitter windows XP c'est totalement impossible pour lui. Oulala changer de vieilles habitudes mon dieu comme c'est insurmontable...

avatar Nicolas Furno | 

@mouahahaha

D’ailleurs, je n’ai jamais quitté Windows XP !

avatar noooty | 

@nicolasf

Moi non plus: juste essayé qq windows et toujours stressé 😫
😁

avatar feutus | 

Personnelement j’utilise Path Finder, uniquement parce qu’il propose un affichage « double »(un peu comme l’explorateur de fichier windows)
Je n’arrive pas à me faire au Finder où il faut ouvrir plusieurs fenêtre pour déplacer ses fichiers...

avatar Ghaleon111 | 

@feutus

Mac OS a une super vue colonne pour faire ça plus agréablement que sur Windows sans avoir besoin d’ouvrir des fenêtres et il y a aussi les onglets que n’a pas windows donc pas besoin d’ouvrir plusieurs fenêtres.

avatar feutus | 

@Ghaleon111

La vue colonne est intéressante que quand on veut déplacer ses dossiers dans le même « chemin » ou « hiérarchie ». Du coup je trouve que ça ne répond pas tout à fait au besoin.

Les onglets c’est bien, mais on a pas le visuel sous les yeux. C’est moins claire.

Je trouve.

C’est la seul habitude que j’ai pas réussi à quitté de Windows... en 10ans pourtant.
Je suis toujours moi aussi à la recherche de me débarrasser d’un logiciel tiers, mais je n’y arrive pas :-/

avatar Ghaleon111 | 

@feutus

L’explorateur Windows n’a pas de mode double pourtant, il faut ouvrir une autre fenêtre obligatoirement.
Total commander le fait par exemple mais pas l’explorateur de base.

avatar feutus | 

@Ghaleon111

Il en avait un avant alors (XP ?). Ha moins que ce ne soit l’arborescence à gauche qui le manque.

Je ne sais plus très bien, je n’utilise que très occasionnellement Windows maintenant.

avatar Ghaleon111 | 

@feutus

C’est l’arborescence latéral qui manque sur Mac OS mais pour moi c’est un avantage car j’ouvre un dossier sur Windows, j’ai tout le disque c qui s’est déplié et pour aller où je veux ensuite, je dois beaucoup scroller.
Sur Mac OS pas besoin.

avatar 7X | 

@Ghaleon111

+1
C'est aussi ce qui me manque. C'est pour moi, la meilleure façon de présenter l'organisation des dossiers et fichiers. Elle pourrait aider beaucoup de débutants noyés dans leurs fichiers. malheureusement, je crois que même dans Windows, elle n'est pas affichée par défaut.

avatar PierreBondurant | 

Quand je suis passé sous Mac en 2008, le gestionnaire de fichier est la seule chose que je préférais chez Windows.
C’est tjs le cas aujourd’hui

Pages

CONNEXION UTILISATEUR