DragThing ne survivra pas au passage à 64 bits

Nicolas Furno |

DragThing ne sera plus mis à jour, l’utilitaire a été retiré de la vente et il cessera de fonctionner quand Apple retirera toute prise en charge des apps 32 bits, probablement avec le successeur de macOS Mojave. Les clients peuvent continuer de l’utiliser pendant encore un an, avant de devoir s’en défaire.

DragThing fonctionne encore sur macOS Mojave, même si sa présentation est d’un autre temps.

Ce nom ne vous dira probablement rien si vous êtes arrivé au Mac récemment, mais c’est un vétéran, le premier Dock pour le système d’Apple, avant le Dock officiel. La première version de DragThing est sortie en 1995, à l’époque du Système 7 qui ne proposait aucun système de Dock pour les apps. Cet utilitaire proposait cette fonction et il a ensuite été mis à jour régulièrement jusqu’aux années 2000.

Depuis la version 5.0 sortie en 2003, le développement s’est tassé et les créateurs de DragThing ont surtout corrigé des bugs et amélioré l’existant. La dernière mise à jour date de 2016, pour macOS Sierra, mais il faut remonter à 2007 pour trouver une mise à jour significative, avec des nouveautés. Autant dire que cet arrêt ne devrait surprendre personne, même si cette disparition est tout un symbole.

Les raisons évoquées par le développeur de DragThing pour justifier cet arrêt sont prévisibles. L’app a été écrite en Carbon, l’ancêtre des API Cocoa qui servent actuellement à écrire des interfaces macOS, elle est en 32 bits et il faudrait une réécriture intégrale et de zéro pour maintenir son existence. Cette réécriture prendrait au strict minimum six mois et sans la garantie de pouvoir offrir les mêmes fonctions, la sécurité s’étant considérablement renforcée dans les dernières versions du système.

In fine, le marché n’est pas assez grand pour justifier la rentabilité d’une telle entreprise. James Thomson préfère se consacrer exclusivement à PCalc, un autre vétéran des logiciels Mac qui est même plus ancien, puisque la première version de cette calculatrice date de 1992.

avatar fte | 

Je l’ai utilisé pendant si longtemps que dans mon esprit il faisait partie intégrante du Mac. Je l’ai cependant remplacé il y a bien longtemps par LaunchBar, qui a son tour fait partie intégrante du Mac. Un Mac sans LaunchBar n’est pas supportable. Juste non.

Sniff. Nostalgie.

avatar iPop | 

C’est exactement ce que fait déjà le Dock avec des dossiers.

avatar nicolier | 

Donc tu n'as strictement rien compris, ou jamais utilisé, ce DragThing ! :-)

Il s'agissait de palettes paramétrables sans limite. C'était bien plus puissant que l'actuel dock, même si cela semble bien rustique aujourd'hui !

avatar iPop | 

@nicolier

Je n’ai fait qu’une constatation en regardant le visuelle de l’article.
Après, faire des menus dans le dock c’est pas nouveau.

avatar Marco787 | 

@ iPop

Votre constatation visuelle n'a pas été probante...

En regardant la capture d'écran, DragThing permet des choses importantes que le Dock d'Apple ne permet pas :

* DragThing offre plusieurs docks, contre un et un seul seul pour Apple
* un dock peut avoir plusieurs onglets, contre un seul pour Apple
* le dock d'Apple n'offre qu'une seule ligne ou colonne, contre plusieurs lignes et colonnes pour DragThing
* le dock d'Apple ne permet pas d'afficher le nom des éléments
* DragThing permet le positionnement des docks n'importe où à l'écran, contre seulement 3 pour Apple

Par ailleurs, DragThing permet l'ouverture d'un dossier d'un simple click, ce qui est malheureusement impossible avec le dock d'Apple.

Le niveau de transparence s'ajuste aussi, pour rendre les docks DragThing très peu intrusifs quand non utilisés.

Etc. etc.

avatar xDave | 

@Marco787

Pour ouvrir un dossier d’un seul click, CMD-click.

avatar Marco787 | 

CMD-click n'est pas un seul click, par définition.

Un click peut se faire d'un seul doigt. CMD click, non.

avatar xDave | 

@ Marco787

Je sais bien mais c'était pour information à l'utilisateur qui se poserait la question.
Au lieu de faire "Ouvrir NomDuDossier" après un click-droit.
Et puis avec une souris multi-bouton ou une Wacom par exemple on peut bien configurer le bouton pour faire CMD-Click en un seul click.

Voilà voilà

avatar Marco787 | 

CMD-click n'ouvre pas le dossier...

avatar xDave | 

@ Marco787

oups, my Bad
Cmd-Click ouvre le dossier supérieur.
CMD-alt(opt)-Click ouvre le dossier. :)

avatar jerome74 | 

"L’app a été écrite en Carbon, l’ancêtre des API Cocoa": justement pas! Carbon, ce sont les API héritées de Mac OS 9, qui n'ont aucun lien de parenté avec Cocoa, les API héritées de NeXTSTEP. Les deux API auront cohabité près de 20 ans dans macOS X, avant la (quasi) disparition de Carbon.

avatar imrfreeze | 

@jerome74

+1

avatar oomu | 

PCalc pour toujours !

avatar gProd | 

Dommage. C'est bien ce que m'avait déjà répondu James Thomson, il y a déjà plusieurs mois. Ça va être dur de s'en passer et de le remplacer. Compagnon de mes Macs depuis le Système 7. Et je date. ;-)

avatar Julien Lavergne | 

@gProd

Grabataire !

avatar jbmg | 

Avec une tripotée de logiciels, pouvoir faire un panneau avec des applications dédiées à des actions ciblées, comme gestions des disques, gestions des langages, gestion des pdf etc.
Il va falloir trouver autre chose et ce n'est pas gagné.
😭

avatar nicolier | 

On est d'accord ! :-)

C'est pour cela que lire plus haut que "le dock le fait déjà", ca m'agace un peu !

avatar iPop | 

@nicolier

Qu’est ce que cette application fait que ne fait pas le dock ? Merci.

avatar FollowThisCar | 

@iPop
Elle permet entre autres de faire ses propres docks customisables à l'infini, d'en créer un par ex. juste pour concentrer des documents, links, apps, dossiers sur un sujet ou un projet en particulier, de réduire ce dock à un simple bouton, le nommer comme on veut, le placer où on veut sur l'écran, lui assigner une touche de clavier, etc... Bref, tout ce qu'on veut quand on veut, comme on veut.
En somme c'est le Mac dans toute sa splendeur et sa liberté, et DragThing reste toujours inégalé.

avatar iPop | 

@FollowThisCar

J’ai toujours classé mon dock par catégories, contact y compris. La seule icône libre sont le Finder et les réglages. Tout le reste est rangé et classé et accessible d’un clic.

avatar Marco787 | 

La capacité de stockage du Dock d'Apple est limitée. L'organisation aussi est limitée, voir impossible quant il s'git de faire des catégories dans des onglets et/ou de ne pas polluer l'écran.

Sans parler du positionnement des docks, de l'ouverture de dossiers d'un simple click, du réglage de niveau de transparence etc.

avatar Macleon | 

Même si je ne l’utilise plus beaucoup il se lance toujours au démarrage de ma cession
Et son look suranné me rappelle sa date de développement

avatar bluesilence | 

Perso j'ai utilisé Dragthing des années! Jusqu'à ce que je puisse faire ca simplement alors le dock (je vous ai fait une petite vidéo): www.chriselden.com/dock/dock.mp4
En dehors du côté esthétique qui est infinimement customizable avec le dock intégré, ca correspond à 100% à la manière dont j'utilise le dock.

avatar Seb | 

Ça me rappelle l’epoque de customization Mac. Surtout avec le mettre en la matière : StefanKa
Un exemple de se réalisation avec DragThing : https://www.deviantart.com/stefanka/art/Back-To-Black-106872247
😍

avatar Deckard | 

« Carbon, l’ancêtre des API Cocoa »
J'en ai vu des conneries dans les articles de MacG, mais là...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR