Blackmagic lance son propre codec vidéo RAW

Stéphane Moussie |

Cinq mois après l’introduction du ProRes RAW d’Apple, le fabricant de caméras et éditeur de logiciels Blackmagic Design lance son propre format RAW pour la vidéo. Le Blackmagic RAW est censé être un codec qui offre les avantages du RAW tout en gardant la facilité d’utilisation des formats compressés.

Pour alléger le traitement des fichiers, une partie du processus de dématriçage est effectuée dans la caméra (avec accélération matérielle). Le décodage des fichiers est ainsi réduit dans les logiciels.

Le traitement du Blackmagic RAW est accéléré par le GPU, que ce soit avec l’API Metal, CUDA ou OpenCL. L’éditeur insiste aussi sur la prise en charge des métadonnées intégrées et .sidecar.

Le codec est ouvert, multiplateforme et gratuit. Il est d’ores et déjà disponible en bêta publique en téléchargeant la mise à jour Blackmagic Camera 6.0 Beta pour la caméra URSA Mini Pro et l’application vidéo DaVinci Resolve 15.1 (qui dispose d’une version gratuite). La version finale est attendue dans les prochaines semaines. Un SDK est mis à disposition des développeurs pour qu’ils prennent en charge le Blackmagic RAW dans leurs applications.

avatar totoguile | 

ok: format proprio qui aidera ceux qui utilisent ce type de camera. pour les autres ... nada.
ceci dit, en photo, il y a eu une tentative avec le DNG, et au final Canon et Nikon continuent d'utiliser leurs propre format RAW.
le RAW, n'est pas un format, c'est une façon de stocker de l'information. Et chaque constructeur a sa recette.

avatar instantcook | 

@totoguile

Vous n’avez pas bien lu, le format est justement ouvert, là où le ProRes d’Apple est fermé (même si bien implanté aujourd’hui).

avatar JoKer | 

Le format n’est pas réellement ouvert il est libre d’utilisation du point de vue du décodage au niveau des logiciels.
Par contre côté matériel d’enregistrement c’est une exclusivité Blackmagic disponible uniquement sur le matériel Blackmagic et avec une technique fermée et propriétaire.

avatar bugman | 

@instantcook

Le ProRes reste propriétaire aussi, vu que l'encodage (pas le décodage) n'est possible que sur Mac et non sur PC (sauf à des manipulations hasardeuses) si j'ai bien suivi. Ce qui m'oblige (en tant qu'amateur... Notez que je suis loin d'être une pointure dans le domaine) à jongler entre Mac et PC, pour l'encodage et le montage.
Me reste, sinon, le DNx, mais est il aussi efficace que le ProRes ? Amis monteurs, vos avis m'intéressent.

avatar Pipes Chapman | 

@ instantcook

en fait c'est chacun son petit coin.
Le ProRes est pour workflows sur MacOS, (l'ouverture du ProRes RAW à tous logiciel sur MAc est "on it's way " (sic)

Le BRAW est verrouillé sur camera Blackmagic, (c'est assez logique de leur point de vue) et complètement ouvert à tous en lecture

faut juste se calmer avec "BRAW plus ouvert que ProRes " ça ne veut rien dire. On n'est pas sur le même plan.

@bugman
le DNX c'est pas mal, à bande passante équivalente c'est presque aussi bien que le ProRes mais hors process Avid pas trop d'intérêt. Tu es sur Premiere en PC je suppose? Autant masteriser en CineForm, de toute façon tu "diffuseras" en h.264

avatar bugman | 

@Pipes Chapman

Resolve 15. Disons que la conversion en ProRes c'est pour être plus à l'aise au montage (h264 vers ProRes vers h264 pour l'export). Il me semble que la qualité est meilleur aussi (étalonnage) via cette conversion). Tu me diras, pourquoi ne pas rester sur mon Mac ? Une question de puissance. En tout cas, merci pour ta réponse. 👍

avatar Pipes Chapman | 

oui tes fichiers h.264 vont se lire plus fluides dans le codec intra-frame ProRes plus léger à travailler (même si les fichiers sont plus lourd)

pour la qualité de ces fichiers cela ne change rien. C'est le fait de travailler dans l'espace colorimétrique et d'échantillonage Resolve et surtout de rendre en 422 qui va faire que tout ce que tu vas ajouter comme éléments ou comme traitement sera mieux

avatar Pierre H | 

Apple est vu comme par tous les gens de l'audiovisuel ayant abandonné le marché pro "haut de gamme". Ils ont sorti le ProRes RAW comme un os à ronger, dans la panique, exactement comme ils l'ont fait avec l'iMac Pro. Du coup, la place est libre, d'autant que le ProRes est en train de perdre des points - Netflix vient de le bannir des formats de livraison par exemple.

Blackmagic est le mieux placé pour faire bouger les lignes, c'est LA boite qui innove, et rapidement. Donc ils jouent leurs cartes. Et c'est de bonne guerre qu'ils limitent le format à leur caméra pour commencer. Vu qu'ils fabriquent aussi des enregistreurs, ça ne devrait pas être long avant que ceux-ci basculent vers ce format. Et une fois le pied dans la porte, ils pourront ouvrir la disponibilité à d'autres. Mais plus tard.

C'est triste pour les Apple fans que nous sommes, mais la réalité c'est que nos ordinateurs favoris ne sont plus la figure de proue du fabricant de montre et de téléphone que cette boite est devenue.

avatar JoKer | 

Le ProRes RAW sorti dans la panique ?
Il n’y a pas eu d’info du côté d’Apple, mais un codec de ce genre c’est pas un truc qui se bricole à la pause café.

Blackmagic a annoncé avoir passé plus de 2 ans à développer le Blackmagic RAW.
On peut imaginer que les choses ont été plus ou moins identique chez Apple, ce qui situe le début de la conception du ProRes RAW une année avant la conférence de presse d’Apple qui a vu l’annonce du travail sur du renouveau du Mac Pro et de l’iMac Pro.

avatar Pipes Chapman | 

il fut un temps où Pierre H participait de façon compétente à ce forum. Aujourd'hui pour des raisons que j'ignore il a rejoint la cohorte pathétique des haters. Avec cette forme de bile acrimonieuse et agressive qui les caractérise quitte à raconter n'importe quoi à coup d'aigres petits postillons, du coup son niveau crédibilité tombe bien bas, car le biais est trop fort .

Là où ça pose problème c'est qu'il fait de la désinformation en déformant les choses. En prenant un petit bout de vrai pour instiller une imbécilité. Il est pervers et incompétent de postilloner que "Netflix a banni le ProRes" . Netflix est passé comme tout diffuseur de ce genre sur le standard IMF pour l'empaquetage de ses fichiers de PAD. Là on parle d'une norme industrielle qui permet de maîtriser toutes les versions, les normes Dolby etc et puis un tas de fichiers secondaires là dedans. Et "l'industrie" (pour commencer les majors Hollywodiennes ) avait demandé que la vidéo à l'intérieur ("l'essence" dans notre jargon). Soit un codec NON PROPRIETAIRE. Ceci pour des raisons évidentes de ne dépendre de personne à long terme, ce sont des gens qui travaillent "avec bretelles et ceintures ". Donc le codec imposé à Netflix (en réalité) est le JPEG 2000, vieux cheval de retour de l'industrie. Donc le débat c'est avec le JEPG 2000. ?! Hahaha

A partir de là vous voyez le vice de la formulation ? Le sale petit vice. C'est que la vérité ne raconte pas du tout la même histoire ! Parce que la technique de Netflix elle aimait bien son ProRes HQ. :)

Les haters c'est un peu comme les zombis dans walking dead, tu crois que c'est réservé à la population générale et puis tu ouvres une porte, un placard, le placard de la vidéo et .... rahrahrahrahhahaha !!!!!

avatar Pierre H | 

Ouah la fake news de première !
J'ai très peu posté ici et dans les forums, alors le procès d'intention à la Trump merci.

Quand à me traiter d'imbécile, on en parle au café en face à face - si facile d'insulter sur internet. Il se trouve que je bosse pour le grand N, donc j'ai accès aux directives. Le JPEG 2000 n'est même pas évoqué.

avatar Pipes Chapman | 

Heuheu apparement tu n'as pas accès à grand chose... désolé

Moi j'ai un document de référence qui est le seul valable puisque maintenu par le service technique de Netflix et actualisé en ligne quand nécessaire. Voici le lien sur le serveur de Netflix.

https://drive.google.com/file/d/0B37xotBvlV3Qc1E4VW5sMzNwcmc/view

Je t'aide page 6

JPEG 2000 en essence clair et net, fin de la discussion.

Et exactement pour les raisons que j'ai indiquées, tu veux une référence ?

Allez lis tout ça, bonne soirée :)

avatar Pierre H | 

Merci de nous apporter la lumière, je m'accroupis devant tant de mansuétude.

avatar Pepoto | 

Oui, c'est sûr que rester sur Mac juste pour le plaisir de pleurnicher et jouer les éternels inconsolables, à 'mendonné, il va falloir arrêter de se faire du mal, tourner la page et passer sur PC, les gars !!

Sinon, plus sérieusement, pour le ProRes RAW sur cette video https://www.youtube.com/watch?v=9f3G9mP9Tsk&t=977s à 4:00, le CEO d'Atomos parle d'un co-développement avec Apple qui a duré un an et demi.

Le ProRes RAW et le BRAW se retrouveront tous les deux, je pense, sur Première macOS mais j'imagine déjà une optimisation des plus merdiques, comme d'hab... J'attends quand même de voir ce que le BRAW donnerait sur Première Windows...

Je suis surtout curieux de voir quelles vont être les postures d'Apple et Blackmagic l'un vis à vis de l'autre sur cette guéguerre de RAW annoncée.

Si DaVinci est cohérent avec sa philosophie "terre d'accueil de tous les codecs", normalement, le ProRes RAW devrait aussi être supporté. Mais c'est la première fois que Blackmagic se trouve dans une situation à lancer un codec à vocation standard en compétition direct avec un poids lourd : la techno du ProRes RAW est quand même démente en terme d'optimisation ! Donc je me dis que Blackmagic pourrait être tenter de faire l'impasse pour étouffer une éventuelle adoption du ProRes RAW. Sauf... si un gros bonnet prestigieux entre dans la danse et met du ProRes RAW dans ses caméras. Comme ARRI, par exemple. Ou Sony. Là, Blackmagic aura peut-être moins le choix. Mais il n'est de tout façon pas gagner qu'un tiers accepte de mettre du ProRes RAW (ou hypothétiquement du BRAW) dans ses caméras, parce que le RAW, pour un fabriquant de caméra, ça touche vraiment à l'intime... ^^

L'autre question est de savoir si Apple va intégrer le BRAW à FCPX ?
Vu qu'ils l'ont fait pour le RED RAW, qui est une demi ronce à processer, Blackmagic étant un fabriquant de caméra tout comme RED, j'espère qu'ils auront le bon esprit de le faire pour le BRAW qui a l'air nettement plus optimisé.

avatar Pipes Chapman | 

Pepoto tu parles d'or

je suis bien d'accord avec tout.... sauf qu'il n'est pas question que je passe sur PC :)

merci pour la vidéo d'Atomos, intéressante, et qui confirme à quel point le ProRes RAW fut tout sauf un truc sorti "en panique"... (bref, on va pas s'attarder ).

Pour ta question, il n'y a aucune raison que le BRAW ne soit pas implémenté dans Fcp si on se référe simplement à la politique systématique d'Apple depuis que FcpX existe.

avatar bugman | 

@Pipes Chapman

Juste par curiosité, pourquoi cet « hors de question » pour le PC ? Dans votre domaine, NVidia (le CUDA) n’apporte rien par rapport à ce qu’Apple propose dans ses produits (AMD) ?
C’est une question d’habitude, de stabilité (OS), de workflow ou autre ?

avatar CorVans Prod | 

Je suis ancien mac-user, monteur/étalonneur sur Final Cut Studio. Je suis passé à DaVinci Resolve et Windows depuis quelques années, je continue à utiliser MacOS avec un MacBook Pro pour faire des tutos sur des logiciels exclusifs, disposer de compatibilité,...

Dans l'absolu, le mac n'est pas indispensable. Ceci dit, il est vrai qu'on a certaines facilités.
Certains logiciels ne tournent que sur Mac et il n'y a pas qu'FCPX, Motion ou Compressor, il y a par exemple Baselight de FilmLight en version free, Smoke d'Autodesk (disponible je pense aussi sur Linux, à vérifier). On a directement les sorties QuickTime sur tous logiciels, dont Resolve, on peut disposer du ProRes, qui est souvent demandé par des clients, c'est aussi très avantageux niveau codecs gérés nativement par l'OS qui, disons le, a quand même toujours une longueur d'avance sur Windows : Par exemple avec Resolve sous Mac, vous pouvez exporter en H265, pas sous Windows, parce que MacOS gère le H265 nativement, contrairement à l'OS de Microsoft. On a également l'AVCHD et ses dossiers BDMV qui sont pris nativement par MacOS et non par Windows.
Alors oui, vous pouvez toujours passer par des logiciels tiers, comme Shutter Encoder, pour disposer de tous ces codecs, mais ça fait une génération supplémentaire et c'est forcément moins rapide.

Ceci dit, ce sont certaines facilités, on en trouve d'autres sur PC. Sous Windows, on dispose aussi d'excellents softs exclusifs comme Edius Pro, Rio de Grass Valley, je pense que l'une des raison de la prédominance du Mac ici est que ces logiciels Windows Only sont bien plus populaires sur le marché asiatique. La grosse facilité du PC est bien entendu niveau évolutivité, on peut facilement choisir ses composants, réparer sa tour soit même, intégralement personnaliser son workflow. Le fait qu'Apple bride actuellement ses Mac à AMD (je sais que ça va changer, mais on y est pas encore) est l'exemple type de facilité en moins qu'on retrouve sur PC.

De fait, c'est surtout une question de choix. On a certaines facilités sous Mac qui sont remplacées par d'autres sur PC.
Mais je comprends très bien que quand on a passé des années sur un OS et qu'on a pris des habitudes, ce n'est pas facile d'en retrouver d'autres. Surtout dans le monde professionnel, il faut avoir de la productivité, choisir des outils qui nous permettent de proposer le plus facilement pour nous du travail abouti dans un laps de temps le plus court possible. De fait.

Je ne fais plus confiance à Apple côté Broadcast mais je conçois très bien que certains s'y retrouvent mieux.

avatar bugman | 

@CorVans Prod

Merci pour ton (long) retour. 👍
Très instructif.

avatar Pepoto | 

Bonjour Bugman,

Globalement, sur Mac, même si on a passé une décennie de merde en terme d'annonces matérielles pour station professionnelle, on peut pas dire que le gain général de puissance technologique CPU ou GPU ait été non plus faramineux de toute façon.

Les habitudes et la confiance sont une chose mais faire des évaluations poussées et sérieuses des softs est ce qui donnent le plus d'arguments.

Pour avoir monter moultes stations de travail DaVinci en Mac, PC et Linux (sans parler des Hackintoshs...), une station Mac, même si elle n'a pas toujours été la plus puissante, est restée au final la station la plus fiable, robuste et productive, même à court terme (!), avec laquelle on a économisé le plus d'argent.

D'autre part, les choses ont bougé aussi du côté d'Apple, qui donne beaucoup plus de gages qu'avant, voire un semblant de feuille de route(!!).
Et puis, Final Cut Pro X, malgré un lancement catastrophique, est au final le soft le plus puissant et optimisé du marché (pour peu qu'on daigne sortir de ses routines et l'évaluer véritablement). Donc tout ne se résume pas à des annonces matérielles !
Metal est loin d'être une techno anecdotique et Blackmagic l'a très bien compris.

En fait, peu de choses sont véritablement rationnelles et les gens vont là où ils connaissent et se sentent à l'aise. Et les histoire de productivité deviennent largement secondaires.
Exemple, beaucoup ont basculé sur Première pendant cette période parce que c'est ce qui ressemblait le plus à un FinalCut Pro 8... mais ils l'ont fait en restant sur Mac !! Du coup, beaucoup s'accommodent de la pire alliance software/hardware/OS qui soit du marché : l'optimisation et les temps de rendu sous macOS y sont catastrophiques !

avatar bugman | 

@Pepoto

Bonjour et merci Pepoto.

avatar CorVans Prod | 

Apple qui donne beaucoup plus de gages qu'avant, voir un semblant de feuille de route, je ne suis pas tout à fait d'accord.

Apple n'est plus sur aucun salon, plus aucune communication externe au grand public et de recueil direct des utilisateurs. Les seuls privilégiés sont couverts par NDA, plus aucun training center, plus de certifications, plus d'équipe de support en live.

Du temps de Final Cut Studio, Apple était présent sur tous les salons audiovisuels, NAB comme IBC comme SATIS, on avait des liens entre studios, écoles de cinéma, centres de formation, des options de certification,... etc.
De plus, Apple s'adressait non seulement aux monteurs mais aussi aux étalonneurs, aux ingénieurs du son, aux truquistes/Motion Designer, ils proposaient des workflows cinéma. Ce qui n'est plus du tout le cas.

Je ne critique pas le logiciel en lui, je le trouve bien et je ne vais pas faire de Bashing primaire (je le préfère à Premiere d'ailleurs). Simplement, il est clair qu'aujourd'hui, Apple s'adresse juste aux monteurs indépendants. Ils ne ciblent plus le cinéma, les studios Broadcasts télé, etc... En soit, c'est un choix et ils trouvent leur public (beaucoup de YouTubeurs utilisent et apprécient FCPX par exemple), mais ce que je trouve dommage, c'est que j'aimais beaucoup les solutions Apple en studio, c'était accessible, agréable, ergonomique.

Je veux bien que les monteurs indé peuvent s'y retrouver aisément sous FCPX mais pour les studios, ça restera marginal et ça n'est pas franchement adapté.

avatar Pepoto | 

Je suis en partie d'accord avec tes reproches.
Mais même à l'époque des salons, si ça aidait à se projeter, on avait pas pour autant plus d'infos ! Apple, en annonçant un nouveau Mac Pro en 2017 pour 2019, a communiqué comme elle ne l'avait jamais fait pendant toute cette époque là. Bon, faut dire qu'il fallait vraiment le faire et, ok, on va pas appeler ça une feuille de route non plus.

Ensuite, FCPX n'a pas de cible.
C'est un coeur opérationnel très solide et excessivement puissant. Il est clé-en-main pour un travailleur indé, c'est vrai, mais son éco système de plug-in est riche et hyper puissant et arrive à satisfaire quasiment tous les usages. Il n'est vraiment pas compliqué à intégrer à un studio, TF1 l'a intégré sans souci parmi sa flotte et ses serveurs et les workflow pour le cinéma existent et ont déjà été validés par Hollywood sur Focus et Whiskey Tango Foxtrot... parce que l'équipe de post-prod et les réal avaient milité activement pour ! ^^
Après, on en revient encore et toujours aux habitudes de travail qui ont le dernier mot...

Bref, qui veut peut.
C'est juste qu'Apple ne fait aucune promo de tout ça, laissant à une bande d'irréductibles (FCPX Works, LumaForge, fcp.co, etc.) le soin de le faire avec sa bénédiction.

avatar CorVans Prod | 

Je suis tout à fait d'accord pour les habitudes de travail, d'ailleurs je comprends aisément qu'on se sente plus à l'aise sur un logiciel/un OS et qu'on hésite pas à investir plus, militer pour disposer du système qui nous convient, c'est très clair, et honnêtement, je préfère un monteur qui utilise ses propres solutions par choix et qui fait un travail abouti plutôt qu'un qui préfère se forcer à passer sur d'autres solutions par convention pour que ça finisse par avoir un impact négatif sur son travail.
Objectivement, ce ne sont que des outils, si le film est formidable et bien monté, qu'il sorte d'FCPX, de Resolve, d'Edius,... On s'en balance. J'ai étalonné quelques courts-métrages montés avec FCPX, je n'ai franchement jamais jugé le monteur là dessus.

Cependant c'est plus la communication/le marketing d'Apple qui me dérange actuellement.
Pour te citer un exemple personnel : ce n'est pas moi qui ait dû aller chercher BlackMagic pour communiquer avec eux, envoyer des retours, c'est eux mêmes qui sont venus me trouver. L'une des chef du support m'a contacté d'elle même par mon site, m'a invité sur l'IBC, m'a mis en contact avec la team de développement, etc...
Ce genre de chose, chez Apple... Même Erwan Le Cloirec de YakYakYak que je connais personnellement n'est plus en contact avec la team d'Apple. Et d'ailleurs, préparez vous, parce que Motion et Compressor vont disparaître eux aussi, ce n'est plus qu'une question de temps. L'équipe de dev de Motion n'est déjà plus là. Pas très broadcast comme communication, pas beaucoup d'envie d'écouter les gens, plus très envie d'élargir leur workflow, c'est même un peu l'inverse.

Côté offre, c'est sûr et certain qu'FCPX a une bibliothèque de plugins incroyables (son plus grand atout) et ce n'est pas moi qu'il faut convaincre du fait qu'avec des plugins bien choisis, on peut l'insérer dans tout type de workflow, je n'en doute pas une seconde.
Cependant, c'est quand même 300 euros, donc plus cher que Resolve Studio de base, et il faut encore payer des plugins pour l'insérer dans un workflow studio, rien que pour communiquer avec ProTools par exemple, ce que Resolve fait nativement. Sans compter qu'en plus, il faut payer les Mac, qui sont 50% plus chers,... A l'époque de Final Cut Studio, c'était 1000 euros pour une suite broadcast dont l'équivalent ailleurs ne valait pas moins de 50.000 euros. On est vraiment plus dans ce domaine là.

Après, que des gens soient prêts à y mettre le prix parce qu'ils se sentent mieux sur ces solutions (et pourquoi pas ? FCPX a des qualités indiscutables d'ergonomie, de performances, comme tu l'as dit), qu'ils le fassent, même en studio, si ça peut amener à un meilleur confort de travail pour les employés, ne pas hésiter.

Bref, simplement, pour moi, cette offre n'est plus broadcast et je ne m'y retrouve plus.

avatar JoKer | 

J’aurais tendance à dire que c’est par « accident » que Final Cut est arrivé au cinéma. D’ailleurs même Apple a été surpris. Et ils ont fini par rajouter CinemaTools pour pouvoir conformer le 24 images/secondes. Mais rien n’etait prévu au départ.

Pour être franc je ne vois pas réellement de différence dans la communication d’Apple de maintenant avec celle d’il y a 10-15 ans.
Apple est toujours présent sur les salons (mais en partenariat avec d’autres comme Atomos), ils continuent à faire des conférences (a l’IBC, toujours sur le stand Atomos, mais c’etait un responsable d’Apple).

D’ailleurs es-ce que tu as envie de donner plus d’info sur Motion et Compressor ?
Parce que l’abandon des logiciels ne correspond pas aux échos que j’ai eu.

avatar CorVans Prod | 

Bonjour JoKer.

C'était peut être par accident qu'Apple est entré dans le cinéma à l'époque d'FCP4, cependant, ils ont immédiatement saisi l'occasion pour creuser dans ce sens, ajout de Cinema Tools, etc... et ils ont cherché à convaincre dans ce domaine une fois leur entrée faite.
Ce n'est plus vraiment le cas => Ils n'ont plus creusé FCPX dans ce sens après la création de Focus à Hollywood par exemple. De fait, auparavant, même si c'est par accident, ils ont cherché à préserver ce domaine, ce qui n'est plus vraiment le cas.

La communication actuelle => Il est vrai qu'il y avait le stand d'Atomos à l'IBC avec un représentant d'Apple. Cependant, c'est la première fois depuis 7 ans qu'FCPX est sorti, de plus ça reste anecdotique, je te rappelle que par exemple pour la sortie de FCS 2, ils ont monopolisé le plus grand stand du NAB, ils avaient plusieurs stands et ont participé à toutes les conférences. Apple était LE centre des attentions et la plus grande star du salon comme l'est aujourd'hui BlackMagic. ça n'est plus arrivé depuis plus de 11 ans...

@ Pepoto => "Ce que n'a jamais vraiment eu Apple" ? Ils ont quand même eu Walter Murch, les frères Cohen avec eux. Retour à Cold Moutain, No Country For Old Men, X-Men 2, ce ne sont pas des petites productions.
D'autant plus que sur le marché de l'audiovisuel global, notamment documentaire, ils avaient atteint les 50% du marché devant la concurrence... Pas rien.

Concernant Motion et Compressor, la team de développement de Motion qui venait de chez Autodesk (ancienne équipe de Combustion) n'est plus là. ça fait 7 ans que Motion ne bouge plus et se contente de reprendre les nouveautés d'FCPX sans grande MAJ, et le gars en question m'a assuré que Motion n'était plus leur priorité.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR