QuickTime Player 7 ne passera pas au 64 bits

Nicolas Furno |

Cela fait huit ans qu’Apple a abandonné QuickTime Player 7, l’ancien lecteur vidéo par défaut de macOS, remplacé depuis Snow Leopard par QuickTime Player X qui est toujours maintenu depuis. Même si le constructeur n’a plus jamais mis à jour son ancêtre, cela ne veut pas dire qu’il ne fonctionnait plus pour autant. Vous pouvez toujours télécharger la dernière version sur le site d’Apple et si vous avez encore sous la main un code d’activation, vous pouvez toujours bénéficier de toutes les fonctions payantes qui permettaient de modifier les vidéos.

Son interface détonne, mais QuickTime Player 7 fonctionne encore très bien sur la dernière version finale de High Sierra.

Les fans de QuickTime Player 7 n’ont pas eu de problème jusque-là, mais cela va certainement changer avec la prochaine mise à jour majeure de macOS. L’app n’est jamais passée au 64 bits et High Sierra prépare le terrain pour supprimer totalement la prise en charge du 32 bits, comme iOS 11 l’a fait à l’automne dernier. Pour le dire autrement, il est fort probable que macOS 10.14 — ou son successeur, au pire — ne soit plus compatible avec les apps 32 bits et QuickTime Player 7 sera alors bloqué.

Apple pourrait mettre à jour son application si l’entreprise le voulait. Pour en avoir le cœur net, le journaliste Jason Snell a soumis un rapport de bug pour signaler que le lecteur vidéo n’était pas compatible 64 bits. Réponse très claire : ce bug ne sera pas corrigé et QuickTime Player 7 restera en 32 bits seulement, dans sa version de 2010.

Pourquoi utiliser encore ce vieux logiciel quand Apple propose une version à jour par défaut dans macOS ? Parce que QuickTime Player 7 proposait des fonctions d’édition assez simples que son successeur n’a jamais reprises. Au-delà de l’interface d’une autre époque, il permet de copier une partie seulement d’une vidéo pour la coller au milieu d’une autre vidéo et ainsi offrir quelques fonctions de montage assez basiques1.

On pouvait aussi ajuster le son et l’image, là encore avec des outils très simples, mais qui pouvaient dépanner. Sans compter qu’un écosystème complet de modules capables de lire des codecs vidéos très spécifiques existait pour QuickTime Player 7 et qu’il va disparaître en même temps.

Est-ce qu’Apple compte reprendre ces fonctions pour les ajouter à la version actuelle de QuickTime Player ? C’est la deuxième question posée par Jason Snell, mais honnêtement, il ne vaut mieux pas trop compter dessus et trouver une alternative.

Malheureusement, elles sont rares pour qui veut simplement quelques outils d’édition sans un logiciel de montage complet. Si vous avez des idées à suggérer, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires !


  1. Pour être juste, la version X dispose également de quelques fonctions de montage, mais elles ne sont pas aussi simples à utiliser et sont plus limitées. ↩︎


avatar Doctomac | 

« Petit cours de langage humain : si tu dis à tes collègues à la pause déjeuner que tu aimes tous type de nourriture, cela veut-il dire qu’il n’y a rien au monde que tu n’aimes pas, ou bien cela veut-il plutôt dire que tu es globalement conciliant avec une diversité de restauration ? »

Très bien, Quicklook n’a jamais été capable de lire tous les types de fichier. Voilà ça c’est le fait. Oui ou non ?

« C’est faux, j’ai introduit QuickLook dans la conversation avec Moonwalker (19h05
hier) pour signaler que depuis qu’Apple avait viré QuickTime de son archi media on ne pouvait plus y lire mkv, avi, midi, et même des mov, puis avec toi la première intervention y faisant mention (20h10 hier) disait qu’il était plus léger que Pages pour lire un fichier txt. »

Message en réponse à Doctomac 16/04 à 12h22 :

« Et pour couronner le tout, ces formats sont pris en charge par QuickLook, ce qui n’est plus le cas de celui dont je te parle depuis le début, »

Qui est le menteur ? Parler de Quicklook dans notre conversation n’avait aucun sens dans la mesure où ce que tu voulais faire sur un fichier média (régler le pitch) est de facto impossible avec Quick-look.

« QuickTime Player, et toute application autrefois basée sur QuickTime. Mais aujourd’hui ? Adios Apple ? Sans regret ? Ok, pas de regret de quitter Apple alors, c’est là ou tu veux en venir certainement. »

Là aussi tu racontes n’importe quoi. Sans plugin particulier, tu pouvais recevoir des mails avec ces fichiers et Quicktime était incapable de les lire. Quicktime nativement ne pouvait pas lire ces fichiers.

En tout cas toi, tu m’as bien fait rigoler. Quand même, le coup du j’ouvre Garageband, je crée un projet et ensuite j’importe pour essayer de faire passer le mensonge que c’est plus long avec Garageband alors qu’un double-clique suffit ?
?

avatar skarel | 

« Quicklook n’a jamais été capable de lire tous les types de fichier. Voilà ça c’est le fait. Oui ou non ? »

Oui il est capable d’ouvrir tous types de fichier. Non il n’est pas capable d’ouvrir tous les types de fichiers. Lequel j’ai écrit ?
Ah zut, tu racontes encore un mensonge !

« Qui est le menteur ? »

16/04 à 12h22 c’est avant 20h10 le 15/04 ou bien c’est après ?
Ah zut, tu racontes encore un mensonge !

« Quicktime nativement ne pouvait pas lire ces fichiers. »

Mais l’archi de plug-in est native de QuickTime : il s’appelle comment le dossier système qui contient les plug-ins ? Il ne s’appellerait pas /Library/QuickTime/ par hasard ?
Ah zut, tu racontes encore un mensonge !

A ce compte là, ni GarageBand ni iMovie ne sont natifs de macOS/iOS ! Car bien que proposés gratuitement il faut tout de même les installer (parfois préinstallés mais pas toujours loin de là).

avatar Doctomac | 

« Oui il est capable d’ouvrir tous types de fichier. Non il n’est pas capable d’ouvrir tous les types de fichiers. Lequel j’ai écrit ? »

Je te dit ce que moi j’écrit. Quicklook n’a jamais été capable de faire l’aperçu tout type de fichier. C’est faux ? Où est le mensonge ?

« 16/04 à 12h22 c’est avant 20h10 le 15/04 ou bien c’est après ?
Ah zut, tu racontes encore un mensonge ! »

Oui, très bien, sauf que je te parle de la conversation entre toi et moi. Pas avec les autres. À moi, moi pas les autres, tu m’as bien parlé de Quicklook.

« Mais l’archi de plug-in est native de QuickTime : il s’appelle comment le dossier système qui contient les plug-ins ? Il ne s’appellerait pas /Library/QuickTime/ par hasard ?
Ah zut, tu racontes encore un mensonge ! »

Natif, natif, natiiiiiif. Si tu as besoin de plugins pour lire ces fichiers, c’est que Quicktime ne peut les lire en natif.
Ah zut, encore un qui ne comprend pas les mots qu’ils tentent d’employer.

avatar skarel | 

« Quand même, le coup du j’ouvre Garageband, je crée un projet et ensuite j’importe pour essayer de faire passer le mensonge que c’est plus long avec Garageband alors qu’un double-clique suffit »

Comme déjà dit plus haut, en associant le format MIDI à l’application GarageBand, tu permets au système d'automatiser le lancement de GarageBand lors d'un double-clic, et à GarageBand d’automatiser la création d’un nouveau projet lors de son ouverture. Mais tu n’est PAS en train de permettre à GarageBand de lire ton fichier MIDI comme le ferait QuickTime Player : en d'autres termes le fichier qui est ouvert à l'écran n'est PAS ton fichier MIDI (il s'appelle "Sans titre" ton fichier MIDI ??), mais un NOUVEAU fichier de PROJET, dans lequel ton contenu MIDI a été importé !

Et tu ne pourras PAS ouvrir un deuxième projet (le truc que toi tu crois que c’est le fichier MIDI) sans d'abord fermer celui qui est ouvert à l'écran !

J’espère donc que tu comprends bien ce que tu fais en associant de la sorte MIDI avec GarageBand, parce que c’est bien beau de faire le malin mais ...

Et alors, maintenant, imagine ce que ça fait de devoir comparer l'écoute de 180 (ou même seulement 10 allez, je vais être sympa) fichiers MIDI de cette manière sans jamais pouvoir les ouvrir côte à côte ? !! Tu trouves toujours que ce n’est pas lourd à manipuler ?? Si pour comparer deux phrases entre elles tu ne pouvais jamais les afficher en même temps à l’écran, tu te trouverais malin avec ton super programme informatique ?

Tandis qu’un bref aperçu, comme sait le faire QuickTime Player, qui pour le coup encaisse l’ouverture simultanée des mêmes 180 fichiers afin d’y lire les premières notes de chacun est tellement plus rapide ? !

avatar Doctomac | 

Non mais, là aussi je ne nie pas ce que fait Garageband, il crée évidement un nouveau projet. Ce que je pointais c’est la défaillance de l’utilisateur.

Dans le cas du fichier Midi, on peut, de manière complètement stupide, ouvrir le fichier en ouvrant GB-puis en créant un projet-puis en important le file.

Ce que je t’ai appris, c’est que toute ces étapes idiotes de l’utilisateur peuvent se résumer à double-cliquer sur le fichier....

Ensuite, le fait que GB crée un projet ne nuit pas à la simple volonté de visualiser le fichier. L’un n’empêche pas l’autre.

Ne gardons pas ce que font les softs mais ce que font les utilisateurs, c’est qui nous importe pour juger de rapidité d’une tâche (de l’utilisateur, en l’occurrence).

1) Avec QT, je double-clique sur le fichier et il ouvre le fichier.

2) Avec GB, je double-clique sur le fichier et il ouvre le fichier (en tâche de fond, il a crée un projet, mais ce n’est pas grave ça).

Voilà...mon petit. ?

avatar skarel | 

@Doctomac

« Avec GB, je double-clique sur le fichier et il ouvre le fichier »

NON : GB ouvre un nouveau projet dans lequel il importe le contenu du fichier sur lequel tu double-cliques.

«  (en tâche de fond, il a crée un projet, mais ce n’est pas grave ça). »

C’est pas en tâche de fond c’est au premier plan : le fichier ouvert n’est pas le fichier sur lequel tu as double-cliqué.

« Ce que je t’ai appris [...] »

Ah parce qu’en plus tu crois que tu as appris quelques chose à quelqu’un ici ?? Ton association de fichier peut foutre la m*rde dans un workflow de travail, puisqu’une simple ouverture/fermeture de fichier aura un impact non neutre en obligeant la réponse à une boîte de dialogue à la fermeture de ce que tu crois être le fichier que tu crois avoir ouvert !

Mais t’as réellement même pas l’air de piger en fait ? !

avatar Doctomac | 

« NON : GB ouvre un nouveau projet dans lequel il importe le contenu du fichier sur lequel tu double-cliques. »

Oui, il ouvre le fichier dans un projet. Très bien, si tu veux.

« C’est pas en tâche de fond c’est au premier plan : le fichier ouvert n’est pas le fichier sur lequel tu as double-cliqué. »

Non en tâche de fond (à aucun moment il te dit qu’il crée un projet) et le fichier ouvert (dans le projet si tu veux) est le fichier sur lequel j’ai double-cliqué.

« Ah parce qu’en plus tu crois que tu as appris quelques chose à quelqu’un ici ?? Ton association de fichier peut foutre la m*rde dans un workflow de travail, puisqu’une simple ouverture/fermeture de fichier aura un impact non neutre en obligeant la réponse à une boîte de dialogue à la fermeture de ce que tu crois être le fichier que tu crois avoir ouvert ! »

Ah oui tout à fait. Je t’ai appris à ouvrir plus rapidement un fichier MIDI avec GB. Au lieu de nier, on dit merci. Après c’est quoi qui fout la merde ? Fermer une fenêtre LOOOOOOOOL

Ah les pro de pacotille....

avatar skarel | 

@Doctomac

« Oui il ouvre le fichier dans un projet. Très bien. »

NON, même pas : il importe ses données !

« Non en tâche de fond et le fichier ouvert (dans le projet si tu veux) est le fichier sur lequel j’ai double-cliquer. »

NON, je t’encourage à lancer l’application « Moniteur d’activité » de macOS afin de vérifier par toi même que le fichier sur lequel tu as doublé-cliqué n’est PAS ouvert par GB ! (double-clic sur l’app dans la liste, puis « Fichiers et ports ouverts »).

avatar Doctomac | 

« NON, même pas : il importe ses données ! »

Très bien, mais l’utilisateur voit une ouverture du fichier.

« NON, je t’encourage à lancer l’application « Moniteur d’activité » de macOS afin de vérifier par toi même que le fichier sur lequel tu as doublé-cliqué n’est PAS ouvert par GB ! »

L’utilisateur s’en contre moque. Ce qu’il voit, et peu importe comment GB a computé le file, c’est son fichier MIDI ouvert ou accessible ou ce que tu veux, MAIS IL PEUT LE VISUALISER et le manipuler.

avatar skarel | 

@Doctomac

« Très bien, mais l’utilisateur voir une ouverture du fichier. »

L’utilisateur ignorant oui.

« L’utilisateur s’en contre moque. »

Celui qui ne sais pas ce qu’il fait peut-être, mais celui qui bosse et qui sait pourquoi il utilise tel outil et pas tel autre ne s’en moque pas non.

avatar Doctomac | 

«"L’utilisateur ignorant oui »

Non l’utilisateur. L’utilisateur ignorant, c’est celui qui ne sais pas double-cliquer sur un fichier. Et ça se dit pro.

« Celui qui ne sais pas ce qu’il fait peut-être, mais celui qui bosse et qui sait pourquoi il utilise tel outil et pas tel autre ne s’en moque pas non. »

Rappelons-nous, recommence pas à partir dans tous les sens. Notre discussion portait sur la possibilité de visualiser et manipuler un fichier audio. Dans ce contexte, l’utilisateur n’a a rien à foutre dans le moniteur d’activité pour voir si le fichier est réellement ouvert ou pas. Il ouvre, importe, déballe,...ce que tu veux, et il visualise et manipule. Avec GB, c’est tout simple, il suffit de double-cliquer sur le file.

avatar skarel | 

@Doctomac

« L’utilisateur ignorant, c’est celui qui ne sais pas double-cliquer sur un fichier. »

Mais c’est une connerie d’associer en dur le fichier MIDI à GarageBand comme tu l’as fait ! Tout comme c’est une connerie de la part d’Apple d’associer par défaut MP3 avec iTunes, car ça va généralement engendrer une importation (pour le coup ici une copie de fichier) au passage, bien lourdingue quand on voulait juste lire le fichier avec QuickTime Player !

Supprime moi ces paramétrages de ton Mac si tu n’as pas encore compris ce qu’ils faisaient avec ces applications (ce qui était encore le cas il y a quelques minutes) !

avatar Doctomac | 

« Mais c’est une connerie d’associer en dur le fichier MIDI à GarageBand comme tu l’as fait ! Tout comme c’est une connerie de la part d’Apple d’associer par défaut MP3 avec iTunes, car ça va généralement engendrer une importation (pour le coup ici une copie de fichier) au passage, bien lourdingue quand on voulait juste lire le fichier avec QuickTime Player ! »

Oui je n’ai rien compris, Apple non plus ne comprend pas (rien que ça) mais le mec qui ne sait faire un double-clique pour ouvrir un fichier, il a tout compris.

« Supprime moi ces paramétrages de ton Mac si tu n’as pas encore compris ce qu’ils faisaient avec ces applications (ce qui était encore le cas il y a quelques minutes) ! »

???? Comment ? Moi j’ai très bien compris ce que fait mon Mac. Encore une fois, je n’ai jamais écrit que GB ne crée pas de nouveau projet, jamais. Je t’ai simplement enseigné comment manipuler/ouvrir/déballer/ un fichier de manière plus rapide.

On dit merci....

avatar BeePotato | 

@ Doctomac : « Très bien, mais l’utilisateur voit une ouverture du fichier. »

Non, il voit une importation. Ce qui est affiché très clairement par GarageBand, avec un document non enregistré et intitulé « Sans titre ».

« L’utilisateur s’en contre moque. Ce qu’il voit, et peu importe comment GB a computé le file, c’est son fichier MIDI ouvert ou accessible ou ce que tu veux, MAIS IL PEUT LE VISUALISER et le manipuler. »

Non, l'utilisateur ne s'en contre-moque pas forcément. L'utilisateur de Mac OS, il a l'habitude, une fois son fichier ouvert, de pouvoir réaliser certaines opérations dessus, directement depuis la fenêtre ouverte montrant le contenu du fichier dans une application.
Par exemple, le renommer ou y ajouter des tags en passant par la barre de titre de la fenêtre.
Ou encore copier le fichier ou l'envoyer à une autre application (Mail, notamment) en utilisant l'icône proxy disponible là encore dans la barre de titre de la fenêtre.
Le genre de tâches qu'on fait typiquement après avoir ouvert un fichier dans un logiciel de lecture simple et rapide pour identifier ce fichier par son contenu.

Le genre de tâches pour lesquelles l'usage de GarageBand pour lire les fichiers MIDI ne convient pas du tout (ce qui est — l'ai-je déjà mentionné ? — normal vu qu'il n'est pas prévu pour ça mais pour tout autre chose).

avatar Doctomac | 

« Non, il voit une importation. Ce qui est affiché très clairement par GarageBand, avec un document non enregistré et intitulé « Sans titre ». »

À aucun moment, GB indique une importation quand on fait ça (on double-clique sur le fichier) même s’il le fait. Aussi, si tu crée un document avec Pages, il indique sans titre mais n’a rien importé.

« Non, l'utilisateur ne s'en contre-moque pas forcément. L'utilisateur de Mac OS, il a l'habitude, une fois son fichier ouvert, de pouvoir réaliser certaines opérations dessus, directement depuis la fenêtre ouverte montrant le contenu du fichier dans une application.
Par exemple, le renommer ou y ajouter des tags en passant par la barre de titre de la fenêtre.
Ou encore copier le fichier ou l'envoyer à une autre application (Mail, notamment) en utilisant l'icône proxy disponible là encore dans la barre de titre de la fenêtre.
Le genre de tâches qu'on fait typiquement après avoir ouvert un fichier dans un logiciel de lecture simple et rapide pour identifier ce fichier par son contenu. »

Si, dans notre contexte. Ici l’utilisateur ne veut pas faire ces que tu mentionnes, il veut simplement lire le fichier, afficher les différentes pistes et manipuler pour avoir un aperçu de ce que cela donne. Ça c’est le contexte de notre discussion. Tu commences à faire comme ton petit copain, du hors-sujet pour meubler.

avatar BeePotato | 

@ Doctomac : « À aucun moment, GB indique une importation quand on fait ça (on double-clique sur le fichier) »

Ben si, il l'indique clairement en te montrant un document à lui (un projet) tout neuf — et donc sans titre et non enregistré — contenant les données copiées depuis le fichier sur lequel tu as double-cliqué. L'utilisateur habitué à l'importation de données dans des applications pour Mac reconnaît bien là la même chose (ce qui est normal et souhaitable).
Peut-être découvres-tu cela à l'occasion de cette discussion ? ;-P

« Aussi, si tu crée un document avec Pages, il indique sans titre mais n’a rien importé. »

Ce qui n'a strictement aucun rapport, vu qu'il s'agit dans ce cas de la création d'un nouveau document vierge.
Mais peut-être découvres-tu cela aussi à l'occasion de cette discussion ? ;-P

« Si, dans notre contexte. Ici l’utilisateur ne veut pas faire ces que tu mentionnes, il veut simplement lire le fichier, afficher les différentes pistes et manipuler pour avoir un aperçu de ce que cela donne. Ça c’est le contexte de notre discussion. »

Ah ben désolé, mais moi j'ai plutôt vu une discussion portant sur un usage de type aperçu rapide du contenu d'un ou plusieurs fichiers (au point d'avoir vu QuickLook inclus dans la discussion à un moment), notamment dans le cas d'une recherche au sein d'un paquet de fichiers du même type. Sans manipulation du contenu — sans édition, donc (non, l'application d'un filtre du type changement de vitesse ou de pitch lors de la lecture, ce n'est pas de l'édition du contenu du fichier).
C'est bien dans ce cadre qu'un éditeur comme GarageBand est inadapté par rapport à un simple lecteur comme QuickTime Player.
Si, au contraire, on souhaite éditer le contenu d'un fichier, là c'est évidemment l'inverse.
Mais ce qui est dommage — et c'est ce qui est dit depuis le début — c'est de passer d'une situation où on nous fournissait ces deux types de logiciels à une situation où on ne nous en fournit plus qu'un.

« Tu commences à faire comme ton petit copain, du hors-sujet pour meubler. »

Rassure-toi, suite à ce nouvel usage de cette formule stupide, je vais te laisser à tes rêves de supériorité infinie de ta connaissance de tout l'univers du Mac par rapport à ces hordes de « petits copains » ignares se liguant contre toi pour oser mettre en doute la pertinence de la magnifique solution dont, dans ton immense sagesse, tu as daigné leur faire part pour résoudre le non-problème que leur médiocrité les avait poussés à imaginer. :-)

avatar skarel | 

@Doctomac

Voici la note officielle d’Apple concernant les fichiers MIDI et GarageBand (c'est la seule qui existe) :
- En français : https://support.apple.com/kb/PH25034?locale=fr_FR
- En anglais : https://support.apple.com/kb/PH25034?locale=en_US

Parle-t-elle d’ouverture de fichier ?
NON, elle parle clairement d’IMPORTATION.

Indique-t-elle d’associer le format MIDI à l’application GarageBand dans macOS pour en faciliter l’ouverture ?
NON, elle préconise une IMPORTATION MANUELLE (ce que j'ai écrit dès ma première intervention), précisément pour éviter que l’utilisateur ne confonde cela avec une ouverture de fichier (ce que tu as inévitablement fait dès ta première intervention !).

Maintenant, va donc te battre avec les équipes d’Apple si tu penses qu’elles ne savent pas se servir correctement d’un Mac ! ?

Car si GarageBand est capable d’importer de nombreux types de fichiers, c’est pas pour autant que c’est une bonne idée d’associer ces types de fichiers à GarageBand pour l’ouverture dans macOS, puisqu’une telle « ouverture » te fermera par effet de bord tout projet en cours d'utilisation afin d’en créer un autre (dont on se fiche en plus complètement), et ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout ce que l’on veut faire ! Car en fermant le projet en cours, tu perdras notamment par ricochet tout l’historique des actions courantes de celui-ci (annuler/rétablir), or tu peux en avoir encore besoin ? !

En définitive, tu as pu te tromper au début de cette conversation, et c’est pas grave du tout ! Mais au vu de toutes les contraintes mises en évidences à la suite de nos interventions à tous, tu ne peux plus dire aujourd'hui que tu ne sais pas, et continuer à défendre une position indéfendable, dont même la documentation officielle d’Apple te prouve que ce que tu croyais bien faire n’était pas le bon usage de ce programme. Ce n'est pas grave, tout va bien. ?

Il aurait juste été préférable que tu évites d'être aussi méprisant envers nous alors qu'on te disait précisément juste depuis le commencement.

avatar Doctomac | 

@BeePotato,

« Ben si, il l'indique clairement en te montrant un document à lui (un projet) tout neuf — et donc sans titre et non enregistré — contenant les données copiées depuis le fichier sur lequel tu as double-cliqué. L'utilisateur habitué à l'importation de données dans des applications pour Mac reconnaît bien là la même chose (ce qui est normal et souhaitable). »

Bien non, à ce stage il te montre qu’il a crée un nouveau document. Par ailleurs, je t’ai dit au double-clique du document, GB n’indique aucune importation, simplement une barre de défilement fugace qui pourrait aussi représenté une simple ouverture.

« Ce qui n'a strictement aucun rapport, vu qu'il s'agit dans ce cas de la création d'un nouveau document vierge. »

C’est pour ça que je te dis que la mention « sans titre » n’est pas la preuve absolue d’une importation. C’est aussi comme tu viens de le dire la mention d’un document nouvellement crée vierge. Où peut-être viens-tu de l’apprendre.

"Ah ben désolé, mais moi j'ai plutôt vu une discussion portant sur un usage de type aperçu rapide du contenu d'un ou plusieurs fichiers (au point d'avoir vu QuickLook inclus dans la discussion à un moment), notamment dans le cas d'une recherche au sein d'un paquet de fichiers du même type. Sans manipulation du contenu — sans édition, donc (non, l'application d'un filtre du type changement de vitesse ou de pitch lors de la lecture, ce n'est pas de l'édition du contenu du fichier).
C'est bien dans ce cadre qu'un éditeur comme GarageBand est inadapté par rapport à un simple lecteur comme QuickTime Player.
Si, au contraire, on souhaite éditer le contenu d'un fichier, là c'est évidemment l'inverse.
Mais ce qui est dommage — et c'est ce qui est dit depuis le début — c'est de passer d'une situation où o »

Bien fallait lire un peut avant de la ramener. Ton petit copain voulait ouvrir et manipuler le fichier (mais sans enregistrer).

« assure-toi, suite à ce nouvel usage de cette formule stupide, je vais te laisser à tes rêves de supériorité infinie de ta connaissance de tout l'univers du Mac par rapport à ces hordes de « petits copains » ignares se liguant contre toi pour oser mettre en doute la pertinence de la magnifique solution dont, dans ton immense sagesse, tu as daigné leur faire part pour résoudre le non-problème que leur médiocrité les avait poussés à imaginer. :-) »

OK, donc je réécris ça :

Bien fallait lire un peut avant de la ramener. Ton petit copain voulait ouvrir et manipuler le fichier (mais sans enregistrer).

avatar BeePotato | 

@ Doctomac  : « Bien non, à ce stage il te montre qu’il a crée un nouveau document. »

Un nouveau document sans titre, mais pas vierge : rempli des données qui ont été copiées depuis le fichier que tu essayais d'ouvrir.
L'utilisateur habitué au fonctionnement des applications pour Mac compatibles uniquement par importation avec certains formats de fichiers reconnaît instantanément, en voyant ça, qu'il est dans ce cas.
Et l'utilisateur pas habitué ? Il se demande pendant quelques secondes pourquoi le fichier qu'il voulait simplement ouvrir est affiché sans titre et comme non enregistré, mais contenant les bonnes données — et il conclut très vite que ça ce qu'il a sous les yeux signifie que ces données ont juste été importées dans un nouveau fichier.

« Par ailleurs, je t’ai dit au double-clique du document, GB n’indique aucune importation »

Il n'y a pas besoin d'une barre de progression ou d'une fenêtre de dialogue pour indiquer une importation (comme expliqué ci-dessus, ci-dessous, et précédemment).

« C’est pour ça que je te dis que la mention « sans titre » n’est pas la preuve absolue d’une importation. »

En effet. C'est seulement quand elle apparaît comme résultat de la demande d'ouverture d'un fichier par une application, en tête d'un fichier tout neuf mais non vierge, contenant les mêmes données que le fichier d'origine, qu'elle est la preuve absolue d'une importation.

« Bien fallait lire un peut avant de la ramener. Ton petit copain voulait ouvrir et manipuler le fichier (mais sans enregistrer). »

J'imagine que par « manipuler le fichier » tu veux dire en éditer le contenu. J'imagine aussi que par « petit copain » tu désignes skarel.
Or il se trouve que, dans son commentaire à l'origine de cette discussion, il voulait juste pouvoir ouvrir rapidement des fichiers MIDI pour en avoir un aperçu (donc sans aucune action d'édition) et ouvrir des fichiers audio pour les jouer en modifiant, lors de la lecture, la vitesse ou le pitch (donc là encore, sans aucune action d'édition, puisqu'il parlait juste d'un filtre appliqué lors de la lecture — ce que j'ai bien pris soin de mentionner dans mon commentaire : « non, l'application d'un filtre du type changement de vitesse ou de pitch lors de la lecture, ce n'est pas de l'édition du contenu du fichier », histoire de suggérer qu'en plus d'avoir bien lu ce dont parlait skarel, je l'avais également bien compris).

Donc, vu que j'ai effectivement « lu un peu avant de la ramener » — et compris ce que j'ai lu —, je confirme que la discussion tourne bien depuis le début autour du fait qu'un lecteur simple, proposant d'appliquer facilement de tels filtres lors de la lecture (donc à la volée, en temps réel et sans que ça compte comme une opération d'édition entraînant ensuite l'apparition d'un dialogue de confirmation au moment de fermer le fichier) n'est pas réellement remplacé dans ce rôle par un éditeur dans lequel l'application de ces mêmes filtres est vue comme une opération d'édition, qui plus est sur une copie des données car il ne peut qu'importer ces types de fichiers au lieu de les ouvrir directement.
C'est bel et bien ça le souci dont il est discuté.

avatar Doctomac | 

« Un nouveau document sans titre, mais pas vierge : rempli des données qui ont été copiées depuis le fichier que tu essayais d'ouvrir.
L'utilisateur habitué au fonctionnement des applications pour Mac compatibles uniquement par importation avec certains formats de fichiers reconnaît instantanément, en voyant ça, qu'il est dans ce cas.
Et l'utilisateur pas habitué ? Il se demande pendant quelques secondes pourquoi le fichier qu'il voulait simplement ouvrir est affiché sans titre et comme non enregistré, mais contenant les bonnes données — et il conclut très vite que ça ce qu'il a sous les yeux signifie que ces données ont juste été importées dans un nouveau fichier. »

1) Encore une fois, la mention « sans titre » n’est pas la preuve absolue d’une importation mais d’un nouveau document et peu importe sa provenance.

2) De quoi parler-t-on ? L’utilisateur pas habitué à quoi. On parle de mecs qui veulent ouvrir des fichiers MIDI, des fichiers qui ne concernent pas vraiment des utilisateurs pas habitués. Donc, une personne qui va double-cliquer sur son fichier MIDI, va savoir ce qui va se passer, comment ça va se passer et quelle sera la finalité.

3) Quand bien même, encore une fois (je l'ai dit cent fois), je n’ai jamais écrit que GB n’importait pas. Tu te mêles encore de la discussion sans connaître le contexte.
a) J’ai appris à ton petit copain comment ouvrirent fichier MIDI plus rapidement avec GB. En effet, ce « pro » lançait GB, crée un projet et faisait importer. Je lui appris à faire ces différentes étapes en une seule.
b) j’ai aussi simplement indiqué que GB, en passant directement par le double-clique sur le fichier, n’indique pas qu’il importe. C’est tout, c’est juste ce que j’ai dit.

"Il n'y a pas besoin d'une barre de progression ou d'une fenêtre de dialogue pour indiquer une importation (comme expliqué ci-dessus, ci-dessous, et précédemment). »

Cela n’empêche qu’effectivement, GB n’indique pas clairement une importation durant cette phase.

« En effet. C'est seulement quand elle apparaît comme résultat de la demande d'ouverture d'un fichier par une application, en tête d'un fichier tout neuf mais non vierge, contenant les mêmes données que le fichier d'origine, qu'elle est la preuve absolue d'une importation. »

Encore une fois, cette mention apparaît à la création d’un nouveau document vierge ou à la suite d’une importation, elle n’est donc pas la preuve d’une importation.

« J'imagine que par « manipuler le fichier » tu veux dire en éditer le contenu. J'imagine aussi que par « petit copain » tu désignes skarel. blablabla... »

NON, manipuler ne veut pas dire édition, je l’ai bien écrit « sans enregistrer » . Ton petit copain avait fait aussi la confusion entre simplement avoir un aperçu et pouvoir le manipuler. D’ailleurs, à un moment, il m’a parlé de ne plus pouvoir faire l’aperçu avec la fonction Coup d’oeil de macOS. Or, oubliant qu’il voulait manipuler son fichier (notamment changer le Pitch), la fonction Coup d’oeil ne permet aucunement de faire une manipulation du fichier (encore une fois, je ne parle d’édition).

Donc la discussion tourne pas sur la notion d’un lecteur simple mais sur la capacité à ouvrir un fichier et le manipuler, que le lecteur soit simple ou pas (la notion de lecteur simple n’a d’ailleurs pas de sens, QT 7 n’étant justement pas un lecteur simple). QT 7 faisait cela, GB le fait aussi.

avatar BeePotato | 

@ Doctomac : « 1) Encore une fois, la mention « sans titre » n’est pas la preuve absolue d’une importation mais d’un nouveau document et peu importe sa provenance. »

Et encore une fois, personne ici n'a jamais affirmé que la mention « sans titre » seule était la preuve d'une importation.
C'est lorsque cette mention apparaît, suite à la demande d'ouverture d'un fichier, sur un nouveau document non enregistré et contenant les données copiées du fichier dont on avait demandé l'ouverture, que l'on sait qu'il y a eu une importation. Comme déjà expliqué dans mes commentaires précédents, cette mention « sans titre » fait partie de l'ensemble d'éléments dont la conjonction est la preuve que le logiciel vient d'effectuer une importation.
GarageBand, adoptant ce comportement, annonce donc bel et bien à l'utilisateur qu'il a réalisé une importation.

« 3) Quand bien même, encore une fois (je l'ai dit cent fois), je n’ai jamais écrit que GB n’importait pas. Tu te mêles encore de la discussion sans connaître le contexte. »

Je connais bien le contexte, ayant lu le début de la discussion avant d'intervenir. Intervention qui, sur ce point précis de GarageBand et de l'importation, n'a consisté qu'à te faire remarquer que tu faisais une (petite) erreur en affirmant que GarageBand n'informait pas l'utilisateur qu'il réalisait une importation au lieu de donner un accès direct au fichier qu'on lui demandait d'ouvrir — en effet comme rappelé ci-dessus, il en informe bien l'utilisateur.
Mais j'avais bien noté qu'en dehors de cette petite erreur, tu étais bien conscient que cette importation avait lieu et je n'ai du coup jamais affirmé, ni sous-entendu, que tu avais écrit le contraire.

« b) j’ai aussi simplement indiqué que GB, en passant directement par le double-clique sur le fichier, n’indique pas qu’il importe. »

C'était là ton erreur, et je me suis contenté de la signaler.

« Encore une fois, cette mention apparaît à la création d’un nouveau document vierge ou à la suite d’une importation, elle n’est donc pas la preuve d’une importation. »

Encore une fois, personne n'a indiqué que cette mention seule était la preuve d'une importation. Cf. ci-dessus.

« NON, manipuler ne veut pas dire édition, je l’ai bien écrit « sans enregistrer » . »

Le fait d'éditer n'est pas lié au fait d'enregistrer (on fait souvent des opérations d'édition sur des données avant de se rendre compte que le résultat n'est pas assez intéressant pour être conservé, et donc d'annuler toutes ces éditions en n'enregistrant pas la nouvelle version). Du coup, ce « sans enregistrer » ne permettait en rien de deviner le sens que tu donnais à ton « manipuler ».

Ce « manipuler » semble donc signifier juste lire de contenu du fichier (en appliquant éventuellement des filtres à la volée lors de cette lecture, par exemple pour modifier la vitesse ou la tonalité).
On en revient alors bien au fait que, pour réaliser une opération aussi simple, un logiciel conçu comme un simple lecteur est plus adapté qu'un logiciel conçu comme un éditeur complet.
Ce que n'importe qui, d'ailleurs, peut constater très naturellement en comparant QuickTime Player 7 et GarageBand pour cette opération.

« la notion de lecteur simple n’a d’ailleurs pas de sens, QT 7 n’étant justement pas un lecteur simple »

La notion de lecteur simple a bel et bien un sens, et c'est bel et bien ce qu'est QuickTime Player 7 en version non pro : un logiciel permettant juste de lire des fichiers, rapidement et avec un encombrement (en termes d'interface comme de consommation RAM et CPU) minimal, tout en offrant le raffinement (apprécié par certains, dont skarel manifestement) de permettre à l'utilisateur de régler assez finement plusieurs aspects de la lecture, notamment la vitesse et la tonalité.

avatar skarel | 

@Doctomac

Un article de blog d’un gars qui touche sa bille en Mac, vous connaissez peut-être déjà Pierre Dandumont : https://www.journaldulapin.com/2017/08/23/midi-macos/

« Comment lire des fichiers MIDI facilement sous macOS Sierra ?

La réponse de base avec un Mac, c’est GarageBand. C’est le seul logiciel installé en standard (normalement) qui lit les fichiers MIDI. [...] Le problème de GarageBand, c’est qu’il est assez lourd, surtout pour lire un simple fichier audio.

L’autre solution consiste à installer QuickTime 7. [...] Son seul défaut reste une synthèse MIDI franchement mauvaise (comme Quick Look en son temps, d’ailleurs), c’est particulièrement audible quand on ouvre le même fichier dans GarageBand puis dans QuickTime. Mais pour vérifier rapidement le contenu d’un fichier avant de l’ouvrir, c’est plutôt efficace. »

Je vous conseille son blog, c’est une mine d’or d’informations sur le Macintosh (et pas que !), des années 80 à nos jours ?.

Très honnêtement Doctomac, crois ce que tu veux c’est pas un problème. Amuse toi avec le Mac et fais de la musique avec, GarageBand est un super programme pour ça, et pour toi ce sera bien ça le principal ?.

Nous on continuera à avoir besoin de QuickTime Player en complément (et à en regretter la disparition à venir), notamment parce que quand on bosse dans la musique (et notamment avec GarageBand/Logic) il est rare de n’avoir qu’un seul fichier MIDI à prévisualiser à la fois ?.

avatar BeePotato | 

@ Doctomac : « En remarque, Quicktime ne gérait pas nativement des avi. »

QuickTime gérait bel et bien nativement le format AVI.
Mais il ne lisait pas nativement absolument tous les codecs qui pouvaient se retrouver utilisés dans un fichier à ce format — c'est avec ça que tu dois confondre.

Cependant, son architecture permettait d'ajouter facilement de quoi lire (ou enregistrer) les données traitées par ces codecs. Chose qu'on a malheureusement perdue avec la transition de Mac OS vers AVFoundation, qui est réellement une régression sur ce point, quoi que tu veuilles bien en penser.

avatar Doctomac | 

@BeePotato ,

Cela revient à dire à ce que j’ai écrit. Je n’ai jamais pu lire le moindre fichier en avi.

avatar BeePotato | 

@ Doctomac : « Cela revient à dire à ce que j’ai écrit. »

Aucunement, sauf pour les gens qui n'ont pas la moindre idée de la façon ces formats de fichiers fonctionnent. Il semble donc que tu sois dans ce cas.

« Je n’ai jamais pu lire le moindre fichier en avi. »

Ben moi si.

avatar Doctomac | 

« Ben moi si. »

Bien on est d’accord et surtout tu as écrit

« Mais il ne lisait pas nativement absolument tous les codecs qui pouvaient se retrouver utilisés dans un fichier à ce format »

Alors j’ai pris un raccourcis en associant l’avi au codec mais au final, c’est ce que je dis.

avatar BeePotato | 

@ Doctomac : « Alors j’ai pris un raccourcis en associant l’avi au codec mais au final, c’est ce que je dis. »

Ben non, ce n'était pas ce que tu disais, en raison de cette erreur que tu qualifies de « raccourci ».

avatar Doctomac | 

Bien si...Prends encore le temps de lire.

Juste aussi, pour les ignares qui cherchent un lecteur avec des contrôles A/V, cette app est vraiment pas mal :

https://lhc70000.github.io/iina/

C’est écrit en Swift, ça reprend l’interface de Quicktime 10, que demander de plus.

avatar Doctomac | 

"P.-S. : et tu fais le malin avec ton clic-droit qui n’est qu’un raccourcis qui fait exactement ce que j’indiquais (à savoir créer un projet et y importer le fichier), mais tu as oublié que ce que je te demandais de tester, c’était la modification en temps réel du pitch d’un média, pas l’ouverture d’un MIDI ! Parce que tu oublies encore un autre truc : QuickTime Player sait exécuter cette modification en temps réel sur tous types de média, y compris des vidéos par exemple ! »

Non même pas besoin, il suffit de double-cliquer. Par ailleurs, tu fais encore preuve de mauvaise foi. Tu suggérais d’ouvrir Garageband puis de créer un projet puis d’importer. Toutes ces étapes peuvent se résumer en double-cliquant sur le fichier. En somme, je double-clique et Garageband ouvrir le fichier avec les différentes pistes en 1/4 seconde.

Ensuite, c’est bien ce que je t’explique. Apple, avec raison, a dispatché les multiples fonctions de Quicktime vers des logiciels dédiés, iMovie et Garageband. Ce que tu cherches à faire, tu peux le faire avec iMovie sur un média vidéo et Garageband sur un média audio.

avatar skarel | 

C’est faux, et tu le sais : ni iMovie ni GarageBand ne savent ouvrir un fichier media non pris en charge par la nouvelle architecture media de macOS/iOS. Car pour des raisons de commodité (pour éviter les problèmes liés aux codecs notamment), Apple a décidé que seuls les media MPEG-4 (grosso-modo) avaient le droit de fonctionner dans ses logiciels.

C’est une raison qui a ses avantages, mais aussi ses inconvénients, que ça te plaise ou non.

avatar Moonwalker | 

« du nouveau QuickTime Player »

QuickTime X, surface émergée de l’architecture multi-média AVFoundation, est apparu en 2009.

Il y a près de neuf ans !

Alors « nouveau »… Comment dire… PTDR.

avatar skarel | 

@Moonwalker

Tu as zappé l’épisode QTKit, qui a eu lieu entre QuickTime et AVKit.

Le QuickTime Player X auquel tu fais référence (introduit en 2009) n’était pas basé sur AVKit, mais sur QTKit. Ce n’est que plus récemment que QuickTime a complètement disparu, et que QuickTime Player X n’a plus de QuickTime que le nom (vu que la couche média d’Apple a complètement basculé vers AVFoundation/AVKit).

Donc « nouveau » c’était surtout par opposition à « ancien », raccourcis pour éviter à la base d’entrer dans une explication trop technique, ce qui est finalement raté.

avatar Moonwalker | 

Tu as raison sur un point, c’est seulement avec 10.7 Lion que AVFoundation devient l’architecture multi-media de Mac OS X. Soit, 2011. Il y a sept ans donc...

Ce n’est donc pas nouveau non plus.

https://developer.apple.com/documentation/avfoundation

QTKit date de Panther/Tiger avec la sortie de QuickTime 7 (2005). C’est le passage de QuickTime de Carbon à Cocoa.

https://developer.apple.com/documentation/qtkit

« SDK macOS 10.3+ »

http://mirror.informatimago.com/next/developer.apple.com/quicktime/qtkit.html

Tu as pu avoir l’illusion que Quicktime n’avait pas évolué parce que des passerelles logicielles étaient encore en place, mais elles sont très vite tombées dès Mountain Lion puis définitivement avec Mavericks. Rien de « nouveau » là-dedans. Les dés sont joués depuis longtemps.

Au fait, Core Audio est toujours à l’ordre du jour. Ce n’est pas parce qu’Apple n’en fait pas grand chose dans QuickTime X que les développeurs sont invités à se tourner les pousses.

https://developer.apple.com/library/content/documentation/MusicAudio/Conceptual/CoreAudioOverview/Introduction/Introduction.html

avatar skarel | 

@Moonwalker

« Tu as pu avoir l’illusion que Quicktime n’avait pas évolué parce que des passerelles logicielles étaient encore en place, mais elles sont très vite tombées dès Mountain Lion puis définitivement avec Mavericks. »

C’est depuis Mavericks que les limitations sont les plus fortes au contraire. Tu as essayé de faire un QuickLook sur un fichier mkv, avi, midi, ... ou même seulement mov (!) depuis près de 5 ans ? Et bien on ne peut plus. L’archi média de macOS ne prend plus aucun de ces formats en charge, que ce soit de façon native ou bien via des plug-ins.

avatar Moonwalker | 

Le Quicklook sur mkv a toujours été très problématique. Il n’a vraiment fonctionné qu’à l’époque de Leopard. Le problème était que QuickTime a besoin de charger complètement le contenu du mkv pour le lire (sous entendu avec l’aide de Perian).

Perian n’est plus du tout utilisable avec QuickTime X depuis Mavericks. Avant, les passerelles logicielles qui assuraient la lecture (32 bis), et donc la possibilité d’encode, faisaient encore le travail. Néanmoins, Perian fut abandonné dès avant la sortie de Mountain Lion et déjà en 10.8 il posait de gros problèmes avec notamment la lecture de l’audio AC3.

AV Foundation se tourne vers des formats et codecs « modernes ». Ceux que tu sites sont dépassés, hormis le mkv qui n’a jamais été supporté nativement par le système. Les .mov comme les .avi sont supportés en fonction des codecs qu’ils contiennent.

Quant au support du midi par QuickTime, c’est juste risible de mauvaise fois tant il était limité par rapport à ce qu’est véritablement un fichier midi.

Pour que le midi soit compatible avec Quicklook aujourd’hui, il faudrait qu’un développeur créé un plug-in doté d’un framework capable de décoder la chose. Simplement ça n’intéresse quasiment personne qui travaille sérieusement avec ce type de fichier.

MIDI : Musical Instrument Digital Interface. Ouvrez un fichier MIDI dans Garageband et vous comprendrez pourquoi son support Quicklook est plus un gadget qu’autre chose.

Si cela vous importe vraiment – vous avez le droit, ce n’est pas un honte – restez avec Mountain Lion.

avatar skarel | 

« Si cela vous importe vraiment – vous avez le droit, ce n’est pas un honte – restez avec Mountain Lion. »

Pas besoin de remonter aussi loin, je suis sur macOS High Sierra, compatible QuickTime Player 7 (et accompagné de Perian 1.3.2 et Flip4Mac 3.2.0.16). Ça ne rend pas la prévisualisation des fichier MIDI (que tu trouves risible, grand bien t'en fasse si tu préfères télécharger à la mano une liste de dizaines de fichiers pour les lancer avec GarageBand) lors d'une consultation web avec Safari ni la compatibilité de QuickLook avec QuickTime, mais ça permet de lancer la lecture d'à peu près tous les média dont je dispose depuis des décennies avec un client léger, tant en mémoire qu'à l'exécution. D'où le fait que je regrette sa disparition prochaine. Je n'imaginais pas qu'un simple regret comme celui-là pouvait déclencher autant de hargne de vos parts.

avatar Moonwalker | 

Concernant Safari, je vais t’apprendre un truc qui te sera peut-être utile pour tes fichiers MIDI en ligne (je ne garantie rien) :

defaults write com.apple.Safari IncludeInternalDebugMenu 1

(à faire dans le Terminal, après avoir fermé Safari)

Ouvrir Safari, aller dans le nouveau menu Debug et descendre jusqu’à la ligne Media Flag.

Là tu peux activer QTKit et désactiver AVFoundation.

avatar skarel | 

@Moonwalker

Tout d’abord merci pour l’astuce ?. Mais ça ne semble pas fonctionner. Et quand bien même cette procédure fonctionnerait, elle ne ferait que confirmer le constat que ce qui était jadis simple et évident ne l’est aujourd’hui plus du tout ?.

avatar Moonwalker | 

Dommage pour toi.

M’enfin, c’est pas comme si on était obligé de passer de suite à 10.14. Cette fois-ci, je me laisse deux ans au moins avec High Sierra.

avatar fte | 

@skarel

"un simple regret comme celui-là pouvait déclencher autant de hargne"

Ça ne déclenche rien. La hargne est en eux. Il y a des gens comme ça. Internet.

avatar iPop | 

"il est fort probable que macOS 10.14 — ou son successeur, au pire "

Pourquoi voir que l’évolution est quelque chose de négatif. N’est ce pas le contraire ?

avatar huexley | 

tu as du rater High Sierra

avatar fte | 

@iPop

« Pourquoi voir que l’évolution est quelque chose de négatif. N’est ce pas le contraire ? »

L’évolution n’est ni positive ni négative.

Elle est la plupart du temps positive sur certains aspects ou points de vue, et négative sur d’autres aspects ou points de vue.

Après, dans le cas de macOS, on est dans un cas de figure particulier de nivellement vers le bas, vers iOS. Un utilisateur iOS verra peut-être cela comme une bonne chose, macOS plus approchable. Quoique redondant. Pour un utilisateur de macOS, la perte de fonctionnalités n’est probablement pas réjouissante.

avatar r e m y | 

@iPop

Une évolution a autant de chance d'être positive que négative ou neutre...

avatar Jacti | 

Que ce soit Apple ou Microsoft ou même Linux, l'évolution des OS n'est absolument pas ce que je souhaite. High Sierra, par exemple, est une catastrophe. Nombre de nouveautés, depuis Snow Leopard en fait, sont inutiles, alourdissent le système et ne devraient pas être au centre du système comme le Cloud, par exemple, que je n'utilise pas, tellement ça me rappelle l'informatique des années 70. Pour moi c'est une gigantesque régression. Le centre de notifications est une vraie connerie et je désactive tout ça car je me fous pas mal du CAC40, du Dow Jones ou de la température extérieure. Quand je compose de la musique, je compose et ne souhaite pas être dérangé par des messages qui viennent de partout. Il y a les portables pour ça. Un ordinateur de bureau ça sert à tout autre chose. Par contre je regrette toujours Rosetta car j'avais écrit des programmes en assembleur PPC pour ma musique (interactions en temps réel entre mes synthétiseurs physiques MIDI et l'ordinateur), iWeb, l'environnement QuickTime, etc. A ce titre, le Mac OS X qui me convient le mieux est toujours Snow Leopard. Pour cela, j'ai conservé un iMac 21" de mi 2011 sous Snow Leopard et mon expérience montre que je l'utilise plus que mon iMac Retina de fin 2014 qui est bien moins pratique pour faire de la musique car il manque tellement de fonctionnalités disparues sur les nouveaux systèmes.

avatar r e m y | 

La fin de Quicktime 7 (des bibliothèques QuickTime 7), c'est aussi la fin de la lecture des fichiers midi par quicklook d'un simple appui sur la barre d'espace.

avatar Moonwalker | 

C’est fini depuis longtemps.

Les passerelles entre Quicklook et l’API Quicktime sont tombées à l’époque de Mavericks. Il y a cinq ans, autrement dit il y a cinq OS X/macOS.

avatar r e m y | 

@Moonwalker

Y’a des plug ins pour ça.

avatar Moonwalker | 

Ce n’est pas moi qui pleure.

avatar r e m y | 

@Moonwalker

Ce n'est pas le sujet.
Ta réponse précédente est erronée.
La lecture de fichiers midi par Quicklook ce n'est pas "fini depuis longtemps" et ça fonctionne toujours parfaitement. Il suffit de remplacer la passerelle retirée par Apple par l'un des nombreux qlgenerator développés par des tiers, voire reprendre ceux de MountainLion.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR