Coup d'envoi pour le codec AV1, le standard vidéo en puissance

Stéphane Moussie |

À moins de deux semaines du NAB, le grand salon des professionnels de la vidéo, l’Alliance for Open Medias publie les spécifications de l’AV1, son codec vidéo qui a le potentiel de devenir le futur standard de l’industrie. L’AV1 est en effet poussé par tous les plus gros acteurs du secteur : Amazon, ARM, Facebook, Google, Intel, Nvidia, Mozilla, Netflix, Microsoft, Adobe, et même Apple qui a rejoint l’alliance sur le tard.

Son adoption sera d’autant plus facilitée qu’il est open source et gratuit. Contrairement au H.264 dominant à l’heure actuelle et à son successeur le H.265/HEVC, l’AV1 n’est pas soumis à des royalties. L’alliance anticipe aussi les éventuels imbroglios juridiques en fixant plusieurs règles, comme le retrait des droits d’utilisation pour toute entreprise qui poursuit AV1 pour violation de brevets, et en instaurant un fonds de défense judiciaire.

Jean-Baptiste Kempf, le président de VideoLAN, responsable du très populaire lecteur vidéo libre VLC, approuve le projet : « l’AV1 est l’une des meilleures chances que nous avons pour enfin mettre le multimédia sur la bonne voie sans avoir à craindre des frais cachés ou des menaces juridiques, ou encore recourir à des codecs de qualité inférieure. »

Car l’AV1 ne serait pas vraiment pertinent s’il n’était pas plus performant que les codecs existants. Une vidéo encodée en AV1 est 30 à 40 % plus légère qu’une vidéo encodée en H.265/HEVC, le codec porté dernièrement par Apple, ou en VP9, celui porté par Google.

Cela permettra donc aux fournisseurs de contenus de faire des économies énormes de bande passante, et aux utilisateurs de profiter plus largement de la 4K et des jeux en streaming. En passant du H.264 au H.265, le service Shadow a baissé la vitesse de connexion minimum de 15 à 5 Mbit/s. L’AV1 permettrait d’abaisser encore d’un cran le minimum requis, ou d’améliorer la qualité de la vidéo à bande passante égale.

Mais la transition ne va pas se faire du jour au lendemain. Les principaux navigateurs vont prendre en charge le nouveau codec cette année ou l’année prochaine, indique Gabe Frost, directeur de l’Alliance for Open Media, à CNET — Firefox a déjà commencé les expérimentations.

Le plus long sera la prise en charge par les processeurs, gage d’une lecture optimale, sans ralentissement ni consommation excessive d’énergie. C’est à partir de 2020 que les terminaux mobiles et ordinateurs devraient gérer au niveau matériel l’AV1. Le H.265 et le VP9 ont encore quelques jours devant eux.

Tags
avatar Mrtata | 

ça promet, j'étais déjà assez impressionné par le H265 en terme de qualité/taille, j'ai donc hâte de voir ce que cela va donner

avatar Pipes Chapman | 

Tu as hâte de changer d'ordinateur pour un codec ?

avatar ney | 

@Pipes Chapman

Ce que l’article entend par « il faudra attendre 2020 pour que ce codec soit supporté par les processeurs » signifie — à mon avis — qu’il faut attendre 2020 pour que l’AV1 soit décodé matériellement par les processeurs.
En attendant, on peut toujours décoder les vidéos en AV1 logiciellement (avec logiciels compatibles bien sûr) mais en utilisant une bonne partie de la puissance de nos processeurs. Sûrement que les très petits processeurs ne pourront pas le faire comme c’est le cas du h.265 sur un Rasperry Pi 3 (à part si on augmente la fréquence de fonctionnement de son processeur).

avatar leber726 | 

@Pipes : la prochaine fois que tu as une pensée passionnante à nous partager, n’hésite surtout pas !

avatar flux_capacitor | 

L'oubli du passé rend le sarcasme facile : au tout début de la HD en H.264, les ordinateurs qui n'avaient pas de carte graphique permettant de décoder matériellement ce codec étaient de véritables souffleries lors de la lecture de ces vidéos. Et la batterie des portables fondait comme neige au soleil. Pipes Chapman n'a donc pas tout à fait tord.

avatar Marco787 | 

@ Pipes Chapman

Nul besoin de changer d'ordinateur, évidemment.

Ce codec (comme d'autres) peut parfaitement être géré au niveau logiciel.

Si à chaque fois qu'un nouveau format apparaissait il fallait changer de processeur...

avatar Mrtata | 

il me semble qu'avec un ordinateur qui tient la route, on devrait pouvoir profiter de ce codec sans trop de problèmes non?
https://demo.bitmovin.com/public/firefox/av1/

avatar flux_capacitor | 

Bien sûr. Mais comme la majorité des ordinateurs (PC/Mac) vendus de nos jours sont des portables (sans compter les tablettes et smarphones !) donc fonctionnant sur batterie, la consommation d'un codec décodé logiciellement a une importance sur l'autonomie. Le décodage matériel sera bienvenu.

avatar Marco787 | 

Sans problème.

Quant à l'autonomie, ce problème ne se pose que si l'ordi n'est pas relié au secteur, évidemment. Cela n'est donc pas une considération pour tout le monde ou tout le temps.

avatar jackhal | 

"Quant à l'autonomie, ce problème ne se pose que si l'ordi n'est pas relié au secteur"

Bravo !

avatar Marco787 | 

@ jackhal
Votre commentaire est peu pertinent....

Si vous lisiez le fil, au lieu de critiquer sans réfléchir, vous auriez peut être compris pourquoi j'ai ajouté ce point.

avatar charliedeux | 

Brillant!

avatar Marco787 | 

Ce qui serait utile et pertinent est de connaitre l'impact précis sur la batterie.

avatar dvsn | 

Je ne peux m'empêcher de repenser à cette excellente série qu'est Silicon Valley hihi !

avatar Philbee | 

Il y a aussi la problématique du conteneur :
le AV1 a pour conteneur les formats .mkv et .webm qui ne semblent pas au niveau des possibilités du .mp4 en matière d’interactivité.

avatar Marco787 | 

Que permet le mp4 qui n'est pas possible avec le mkv ?

avatar Philbee | 

A ma connaissance, le .mp4 peut encapsuler des media très divers comme ceux aux formats .svg ou .vrml car il a une structure héritée de celle du format quicktime. Cependant le format .mkv est un dérivé d’EBML qui permet lui aussi de nombreuses possibilités en matière de multimédia et d’interactivité.

avatar adixya | 

Mais encore ?

avatar Philbee | 

Mais encore quoi ?
Qu’est-ce que vous ne comprenez pas ?

avatar Marco787 | 

Ceci est peut être un peu vague et contradictoire.

Vous disiez initialement que le mkv "n'était pas au niveau des possibilités du .mp4 en matière d’interactivité", et maintenant vous dites que le "mkv est un dérivé d’EBML qui permet lui aussi de nombreuses possibilités en matière de multimédia et d’interactivité".

En quoi concrètement le mp4 est-il meilleur que ce nouveau format ?

Auriez-vous des exemples précis et concrets ?

avatar Philbee | 

Non, comme je l’ai montré, ce n’est pas contradictoire puisque le mp4 semble gérer plus de media (et les faire interagir) que le .mkv mais cela ne veut pas dire que ce dernier est dénué de toute fonctionnalité en matière de multimédia et d’interactivité. Il est possible de créer des menus type DVD/Bluray dans un .mkv : https://wiki.videolan.org/Matroska/

avatar Marco787 | 

Désolé, mais vous ne montrez toujours pas en quoi l'un est meilleur que l'autre, notamment d'un point de vue concret pour l'utilisateur.

Le sujet est plus l'interactivité que le nombre de codec supportés (ce qui est différent)... (En l'occurence, le codec n'est pas le sujet, puisqu'il s'agit par définition des nouveaux codecs AV1 etc. Il ne s'agit évidemment pas de prendre en charge de vieux formats.)

En quoi les éléments auxquels vous faites référence (menu DVD / Bluray) sont-ils utiles pour du streaming Netflix et consorts (qui est le sujet) ? Par ailleurs, dans Netflix et autres, les menus ne sont pas gérés par les flux video, il s'agit de deux choses différentes.

avatar Philbee | 

Non, le sujet de votre question portait sur les possibilités multimédia des conteneurs mp4 / mkv et, donc, sur l’interactivité qui en découle : à ma connaissance, le mp4 est, de ce point de vue, supérieur au mkv car capable de gérer plus de type de média et notamment des fichiers graphiques au format .vrml ou .svg (qui ne sont pas des codec...).
Mais si vous résumez le domaine de la vidéo aux seuls utilisateurs de services de VOD, je comprends mieux pourquoi nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde...

avatar Marco787 | 

L'article, que vous commentez, concerne uniquement le streaming...

avatar Philbee | 

Uniquement ? Pas vraiment ! Il s’agit surtout d’un article sur le AV1 soutenu par un consortium regroupant un grand nombre d’acteurs du marché de la vidéo aussi divers et variés que peut l’être le domaine de la vidéo.
D’ailleurs, streaming ou pas, l’importance d’un conteneur pour diffuser du AV1 reste la même, y compris quand il s’agit de customiser des vidéos (en effet, un mp4 / mkv ne se résumant pas à un simple flux audio/vidéo car incluant aussi des metadata...). C‘était l’objet de ma remarque...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR