Les utilitaires de sauvegarde pas tous prêts pour High Sierra

Florian Innocente |

Les deux principaux éditeurs d'utilitaires de sauvegarde et de clonage de disques se préparent en ordre dispersé à l'arrivée de macOS High Sierra, porteur du nouveau système de fichiers APFS. La version golden master de macOS 10.13 est sortie hier, la finale sera distribuée à tout le monde le 25 septembre.

Bombich, développeur de Carbon Copy Cloner, Shirt Pocket, celui de Super Duper, ont chacun publié leurs recommandations, mélange d'explications et d'avertissements.

Première chose à rappeler, le basculement automatique et obligatoire du précédent système de fichiers HFS+ vers APFS (Apple File System) ne va se faire que sur des volumes SSD.

Au fil des bêtas de macOS High Sierra, Apple a rebroussé chemin — pour le moment du moins — face aux disques durs et aux Fusion Drive. Dans l'immédiat, ceux-ci resteront sur HFS+ (lire aussi APFS : les testeurs de la bêta publique sous Fusion Drive vont devoir repasser à HFS+, voir aussi cette fiche d'Apple qui détaille quelques cas de figure).

Si votre Mac contient à la fois un disque dur et un SSD mais qu'ils sont indépendants (pas assemblés en Fusion Drive), le volume flash passera en APFS et celui à plateau restera en HFS+.

Sur cet iMac contenant un SSD (où est installé High Sierra) et un disque dur (qui héberge un clone du SSD), le premier est passé sur APFS et le second est toujours sur HFS+ Cliquer pour agrandir

Pour Carbon Copy Cloner (34,70 €), l'éditeur se montre confiant après avoir exprimé sa perplexité au milieu de l'été quant au manque d'informations techniques fournies par Apple, une lacune toujours pas comblée. La version 5 de l'utilitaire est néanmoins arrivée avec la prise en charge d'APFS.

Cliquer pour agrandir
Dans sa FAQ, Bombich aborde certaines situations à venir. On n'en fera pas le compte-rendu exhaustif mais des points méritent d'être relevés :

  • Carbon Copy Cloner (CCC) en version 4 saura créer, comme la version 5, des clones bootables APFS. Tous les deux sauront aussi créer de tels clones sur des volumes de sauvegarde restés formatés en HFS+. La partition de restauration pourra également être créée. CCC 5 en fera un peu plus : cloner un volume APFS vers un volume de sauvegarde formaté en APFS ainsi que cloner des volumes APFS chiffrés avec FileVault.
  • Il sera vain de vouloir cloner le contenu d'un Mac qui est sur APFS vers un autre Mac resté sur un système d'exploitation antérieur à High Sierra. Ce deuxième Mac doit préalablement passer sur le nouveau système, son installeur applique en effet une mise à jour du firmware de la machine. En l'absence de cette modification de bas niveau, le clone APFS installé ne bootera pas. Même chose avec deux Mac reliés en mode Target. Si l'on veut cloner le premier (qui est sur APFS) vers sur le second, ce dernier devra passer d'abord sur High Sierra.

Les choses sont en quelque sorte plus simples pour SuperDuper! puisque l'utilitaire dans sa version 2.9.2 (25 €) est capable de cloner des Mac sur High Sierra formatés en HFS+ mais pas encore lorsqu'ils sont passés sur APFS.

Dans un long billet, Shirt Pocket explique qu'il travaille toujours à ajouter cette compatibilité et qu'elle ne devrait pas être prête pour le 25 septembre.

Son développeur préfère enjoindre les utilisateurs à ne pas mettre à jour immédiatement vers le 10.13. Il fait état toujours de ce manque de documentation suffisamment détaillée d'Apple qui freine le développement et oblige à deviner certains comportements d'APFS plutôt que de suivre des règles écrites noir sur blanc.

Parmi les nouveautés d'APFS qui posent question il y a cette capacité de clonage d'un fichier, mais pas clonage au sens où on l'entend habituellement (créer un double parfait d'un fichier). Dans High Sierra avec APFS, la duplication d'un fichier volumineux au sein d'un même volume se fait comme par magie en un claquement de doigts et sans que l'espace de stockage n'en souffre.

Et pour cause, comme on l'expliquait dans un précédent article sur APFS, le fonctionnement est celui que l'on connaît déjà avec Time Machine :

Les copies réalisées sur un volume APFS ne sont tout simplement pas des copies stricto sensu des fichiers originaux. Un clone APFS ne contient que des références et des métadonnées (droit d’accès, type de fichier…) provenant du fichier d’origine.

Quand un fichier cloné est modifié, seuls les blocs qui ont été changés sont remplacés par les nouveaux. Le système de fichiers peut ainsi stocker plusieurs révisions d’un même document, sans que cela n’ait d’impact significatif sur l’espace de stockage de l’appareil.

Lorsqu'un logiciel de sauvegarde tombe sur ce type de fichiers, il va copier les différentes versions de ce fichier mais dans leur forme complète. Ce ne sera pas le gros fichier d'origine accompagné de quelques kilo-octets de métadonnées qui décrivent les trois ou quatre changements qui ont été effectués sur lui plus tard, mais trois ou quatre gros fichiers.

La copie sera naturellement plus longue et l'espace occupé sur le volume source ne sera pas un indicateur fiable de l'espace nécessaire sur le volume de destination. Le volume de sauvegarde risque d'être beaucoup trop juste. Malheureusement, expliquent les deux éditeurs, Apple ne donne aucun moyen de savoir qu'un fichier est le clone d'un autre et d'évaluer cette occupation réelle sur la source.

Partant de cela, Shirt Pocket s'inquiète également du risque de voir un fichier — dont la base est corrompue mais partagée avec tous ses clones — entrainer une cascade de fichiers abîmés sur la destination après la sauvegarde.

Shirt Pocket devrait néanmoins proposer une version bêta publique de son utilitaire lorsqu'il sera suffisamment abouti. Ce SuperDuper! en profitera pour passer au 64 bits et cette mise à jour sera à nouveau gratuite.

Dans l'intervalle, l'éditeur préconise à ses clients qui souhaitent absolument aller sur High Sierra à partir du 25 septembre et qui utilisent des SSD de se tourner vers Time Machine.

avatar Rodri31 | 

Pour repartir de zéro sur Mac (faire une installation propre) il faut supprimer le DD via l'utilitaire de disque puis réinstaller macOS?
Si je réinstalle seulement macOS ça fait quoi ? désolé pour ces questions je ne m'y connaît pas trop et je fais rarement de réinstallation.

avatar Nicolas R. | 

Bonjour Rodri31,

Le sujet a déjà été traité des milliers de fois.
Pourquoi faire une clean install : https://cl.ly/mYf2 (mon petit Lokan je t'adore :D)
Beaucoup d'informations utiles : https://cl.ly/mXPv

Bonne soirée !

avatar C1rc3@0rc | 

@Rodri31

La reponse la plus simple c'est: il est urgent de rester sur MacOS 10.12 ou 10.11. Et de faire des backup reguliers.

MacOS High Sierra pose de nombreux problemes et interrogations, et tous les gens serieux conseillent fortement d'attendre plusieurs versions avant de l’installer. Je cite juste 2 articles.

L'excellent et hyper competent Guillaume Gete a pondu un article destiné aux IT, mais est aussi tres intéressant pour les utilisateurs grand public:High Sierra : comment s’y préparer en entreprise (et pas que)
avec un paragraphe qui annonce clairement la couleur: APFS : tout ce qui va mettre le souk dans vos systèmes informatiques
ou encore
«High Sierra va automatiquement convertir tous vos disques de type flash (internes ?) vers APFS, et à priori, on ne peut pas l’éviter. Or, si vous avez des disques partagés via le protocole AFP, ceux-ci ne pourront plus être partagés en utilisant ce protocole»

Et: «Impossible également de mettre à jour un système sur un disque externe ou sur un Mac en mode disque cible.»

L'autre c'est le venerable tidbits qui met bien en avant tous les problemes et verouillages qu'apporte High Sierra. C'est en anglais, mais tres instructif et l'on y comprend que MacOS devient aussi verrouillé et compliqué que Windows (a part que sur Windows y a des outils d'administration utilisables par les pro pour composer avec toutes les difficultés que posent les protections anti-copies notamment)

Important High Sierra Changes for IT Admins
«First, I want to reiterate that our recommendation for High Sierra is that most everyday Mac users don’t upgrade immediately, but instead wait for 10.13.1 or even 10.13.2. Although we’re not hearing of major software compatibility issues, the move to APFS is a very big deal, and it’s entirely possible that some problematic scenarios won’t have been anticipated by Apple or revealed by the public beta test. »

En resumé: le changement dans le gestionnaire de fichiers de High Sierra est une tres grosse et delicate migration qui va poser poser potentiellement de gros problemes. Donc pour l'utilisateur qui n'est pas informaticien, il est urgent d'attendre. L'article suggere la version 10.13.2, pour ma part je conseille depuis plusieurs annees d'attendre la 10.x.5, qui d'experience est la premiere a etre vraiment utilisable sans essuyer les platres.

L'article explique aussi d'autres problemes et verrouillage que met en place Hig Sierra et qui sont dissuasif pour qui prefere la simplicite de MacOS a Windows.

«
-Only the macOS Installer can download and install firmware updates. This isn’t new, but is more important because of APFS.

-You cannot install High Sierra on a Mac that’s connected via Target Disk Mode.

-Firmware updates can’t be done on external devices connected via Thunderbolt, USB, or Firewire.

-More generally, this new approach to firmware updates means that you can’t use monolithic system imaging to upgrade a Mac to a new version of macOS.

-Without the macOS Installer being able to download necessary firmware updates during installation, any given Mac could end up in an unsupported and potentially unstable state.
»

Sachant qu'Apple a confrimé que toutes les machines a SSD (dont celles a SSD soudé...) passeront automatiquement a APFS, cela veut dire que ces problemes et restriction s'appliqueront a toutes ces machines sans alternatives et ce sera définitif.

Bref, avec High Sierra, on se retrouve avec les memes emmerdes et complications que l'on connait sous Windows.

avatar r e m y | 

@C1rc3@0rc

La solution pour éviter de convertir son SSD en APFS tout en passant à HighSierra:

Cloner son SSD sur un disque externe (à plateaux)
Booter sur le disque externe et Installer HighSierra
L'installeur mettra à jour le firmware du Mac mais ne convertira pas le disque de boot (qui est un disque classique) ni le SSD qui ne sera vu que comme un disque annexe.
Recloner le disque externe passé à HighSierra vers le SSD.

avatar C1rc3@0rc | 

Oui... tant qu'on peut choisir le disque d'installation cible. Vu la tournure que ça prend je serais pas surpris que l'installateur de demande pas de selectionner le disque (sauf si y en a 2 internes).

Je te dis, j'ai l'impression avec High Sierra de voir debarquer Windows 95

avatar C1rc3@0rc | 

Apres, pour ce qui est de faire des mise a jours, y a 2 options:
- la simpliste, telecharcher les n Go de l’installateur de MacOS (chose a laquelle on cede face au harcelement de l'application App Store), ouvrir l'application, appuyer sur les boutons et prier pour que la machine redemarre sans problemes

- la plus securisée: telecharger les n Go...., et faire une -clean install-

La clean install , avec High Sierra devient plus compliquée mais le principe reste et il y a 2 versions, la simple et la longue.

La simple:
1) clonage du disque contenant l'OS
2) veriffer qu'on a bien sous la main tous les mot de passe de ses comptes Apple ID/ iCloud/ logiciels
3) lancer l'application MacOS (...El Capitan /Sierra / High Sierra)
4) choisir l'option d'effacer le disque
5) ça redémarre (en principe)
6) répondre aux différentes fenêtres qui demandent tout un tas de choses qu'elle ne devraient pas, faire gaffe aux cases que l'on coche (non Apple n'a pas a savoir ce que l'on fait de sa machine ni besoin d'acceder au carnet d'adresse et autres...)
7) L’assistant de migration demande si il doit importer les fichiers et applications depuis un autre Mac, une sauvegarde Time Machine,... on lui dit "tout importer" et on sélectionne le disque clone comme source. On va faire un tour le temps que ça se fasse. On revient, la bete a redémarré et normalement fonctionne, lentement.
8), on redémarre, on lance ses sessions (on en a 2 - administrateur et utilisateur - si on a fait les choses correctement) puis on peut aller prendre son apres-midi pendant que MacOS "optimise" le disque histoire de pas prendre 3 plombes pour lancer Aperçu.

La longue (mais plus securisante):
1) clonage du disque contenant l'OS
2) verifier qu'on a bien sous la main tous les mot de passe de ses comptes Apple ID/ iCloud/ logiciels
3) s'equipper d'un cle USB 16Go et telecharger http://blog.gete.net/lion-diskmaker/ de Guillaume Gete.
4) lancer DiskmakerX, selectionner l'installateur de MacOS dans le dossier Applications, selectionner la cle USB, aller se faire un petit jogging le temps que DiskmakerX remplisse les n Go sur la cle USB (USB 3 ça dure moins longtemps)
5) on redémarre son Mac avec la cle USB qui lance l'installateur. Puis on efface completement le disque du Mac => reformatage hfs+.
6) Installation de MacOS => on va faire un tour, ça dure un petit moment
7) ça redémarre, on passe les fenetres en faisant bien attention a ce qu'on repond.
8) l'assistant de migration se lance. La on a 2 choix, celui des faignasses et on lui dit de tout importer depuis le disque de clone. Ou alors on est courageux, on quitte l'assitant, et on commence la longue mais securisante installation de tous ces logiciels.
9) dans le cas ou on a pas ete une grosse feignasse, on redémarre une deriere fois et on lance - enfin - l'assistant de migration, pour cette fois sélectionner uniquement l'importation des données depuis le disque de clone
10) on va surentraîner pour le marathon (oui installer MacOS, c'est meilleur pour la santé que la tocante...)
11) en revenant, avant la douche, on redémarre le Mac, ouvre les sessions pour verifier que tout fonctionne bien, et on laisse le Mac allumé pendant la nuit, qu'il optimise son disque pour que Aperçu se lance dans un temps raisonnable.

L'avantage de la - clean install - complete, c'est que l'OS est optimisé aux petits oignons, qu'il n'y a plus de scories laissées par les restes des mise-a-jour successives de l'OS et des applications, donc moins de risque de bug, et on a gagné de la place. Le seul inconvénient c'est que ça prend du temps et qu'il faut etre un minimum organisé. L'autre inconvenient c'est qu'avec MacOS High Sierra... enfin non, pour l'instant on oublie MacOS High Sierra jusqu'a la version 10.13.5, donc d'ici le printemps 2018.

avatar NORMAN49 | 

Deux systèmes sur une machine ?
Des "solutions" de la plus compliquée à la plus boiteuse ?

Je vais donc attendre un peu voire un peu plus.

On en reparlera quand High Sierra m'apportera plus d'avantages que d'inconvénients.

avatar Almux | 

Sur mon portable, il n'y a qu'un disque trop petit pour être partitioné = 1OS
Sur Mac Pro (2010), il y a 4 DD partitionés = 3 OS différents pour 3 générations de logiciels.
Il n'y a rien de "boiteux", que du pratique et pragmatique.
Cela m'a souvent, au contraire, assuré de pouvoir continuer des travaux en cours sans être bloqué par des retards de MàJ de logiciels tiers.

avatar C1rc3@0rc | 

@NORMAN49

«Deux systèmes sur une machine ?»

Ou tu as vu que je parle d'installer 2 OS sur la machine?

C'est possible (au moins jusqu'a Sierra (10.12), avec High Sierra rien n'est garanti), on peut meme installer MacOS + Windows + Linux...
Apres, il vaut mieux avoir un disque physiquepar OS meme si on peut faire fonctionner plusieurs OS sur un seul disque habilement partitionné. Mais la c'est pas fu meme niveau...

«Des "solutions" de la plus compliquée à la plus boiteuse ?»

Une clean install n'a rien de compliqué, c'est juste un peu plus long et faut etre un minimum organisé.

«On en reparlera quand High Sierra m'apportera plus d'avantages que d'inconvénients.»

Si Apple te laisse le choix... parce qu'avec toutes les petites mesquineries, les sales petits trucs en douce, le saupoudrage de concentré d'obsolescence programmée un peu plus fort a chaque versionm la saleté de la tendance a l'abonnement poussée a tours de bras... le choix de son OS va bientot se limiter a Linux avec des version LTE...

avatar Léopold FEZEU | 

Qu’en est il de Time capsule ?
Le risque de corrompre la sauvegarde déjà en place a été écarté ?
Merci !

avatar C1rc3@0rc | 

«Le risque de corrompre la sauvegarde déjà en place a été écarté ?»

Quand on migre sur un nouveau systeme de fichiers faut s'attendre a tout et n'importe quoi. Je vois pas pourquoi il y aurait corruption de ce qu'il y a sur la time capsule, mais par contre, le risque d'effacement pour remplacement lui est possible.

Lorsque on installe un nouvel OS, a fortiori un truc bourré d’interrogations comme 10.13, il faut desactiver les backup time machine le temps de verifier que l'installation a pas fait de catastrophe, sinon, TM peut decider d'effacer le backup existant...

Et, petite precision, un backup par NAS (tme capsule, Synology,..) c'est bien, mais il faut faire aussi des backup sur disque usb/thunderbolt régulièrement mais ne jamais laisser le disque connecté en permanence: si on chope un malware type les saletes qui chiffrent le disque de la machine et exigent une rançon pour deverrouiller, TOUS les disques connectés a la machnie seront chiffrés... Ca vaut pour les malware et autres risque de corruption de donnees...

avatar Hertzfield | 

Au démarrage Cmd + Shift + R, réinstalle depuis internet.

avatar C1rc3@0rc | 

oui mais a condition de:
- disposer d'une connexion internet haut debit
- qu'il ne faille pas faire un formatage de bas niveau
- qu'il ne faille pas changer le disque
- qu'un virus ne se soit pas installe sur le disque

En plus l'installation par Internet pose le probleme de la version de l'OS. On est pas encore aussi coincé qu'avec iOS, mais ça s'en rapproche.

avatar julien74 | 

APFS fait comme le file system WAFL des Netapp (et surement d autres fabricants de SAN et NAS du marché).
Gestion des snapshots par stockage des blocs, deduplication niveau bloc etc...
Sur des donnes bureautique c est hyper efficace en terme de faim en volume.

avatar DouceProp' | 

Bien. Ça confirme qu'il va falloir attendre avant de bouger.
Je vais rester sur Sierra jusqu'en 2084.

avatar joelcro | 

Ouais, ben sur ce coup là je vais patiemment attendre de voir les retours avant de me jeter dessus.

Y-a-t-il des news du côté des NAS (Qnap, Syno...)? Je suis allez voir sur le site et les forums qnap, nada.

avatar byte_order | 

Quel rapport ? Les NAS n'utilisent pas de système de fichiers AFPS (ni même HFS+) mais la plus part du temps de extfs. L'accès de toute façon à distance se fait via AFP, un protocole réseau, pas via une structure d'organisation des données sur un support, ce qu'est un système de fichier.

avatar C1rc3@0rc | 

APFS n'est pas compatible avec AFP!
faut passer sous SMB, donc bonheur prevu avec les soft qui aiment pas AFP (au hasard Adobe...)
Si on a un NAS qui fait office de Time Capsule mais avec AFP et qu'on compte utiliser le backup qui s'y trouve pour l'assistant de migration une fois High Sierra installé, c'est rapé.

Les disques externes ne doivent pas etre formaté en APFS si on a des machines qui ne sont pas sous High Sierra, faut les garder en HFS+ ou... passer en exFAT.

Bootcamp... on reste sur 10.12 ou avant

Fusion, VirtualBox, Parallel... on reste sur 10.12 ou avant

Les soft de recuperation de données et optimisation de disques... on reste sur 10.12 ou avant

On adminsitre un parc de Mac (en entreprise ou on est l'IT de son microcosme)... on reste sur 10.12 ou avant

http://blog.gete.net/2017/08/28/high-sierra-comment-sy-preparer-en-entre...
https://tidbits.com/article/17451

On est developpeur qui veut produire des app en realité augmentée pour l'iPhone 10, on achete un iMac Pro 18 core sous High Sierra.

avatar r e m y | 

@C1rc3@0rc

Pas de rapport entre APFS et le protocole réseau afp... c'est HighSierra qui ne gère plus afp (et ce, même si tu n'es pas passé en APFS)

avatar joelcro | 

Le rapport? La sauvegarde Time Machine.

avatar r e m y | 

@joelcro

Ce n'est pas APFS qui a supprimé le support du protocole afp.
Même sans passer à APFS l'accès à un disque réseau en afp est impossible avec HighSierra.

avatar joelcro | 

Pour que je comprenne bien :
-Time Machine sur le NAS avec High Sierra pas de soucis, ça passe car là c'est pas du AFP
-Utilisation du NAS pour les stockages de fichiers, stockage de la bibliothèque iTunes => C'est mort car exit AFP avec High Sierra

Dans mon cas sur mon NAS (QNAP TS251A) J'ai deux "disques" qui apparaissent dans le finder :
-NAS (AFP) => Lui c'est mort
-NAS (Time Machine) sur lequel je sauvegarde 2 MacBooks => Lui c'est bon

J'ai bon?

Si oui du coup par quoi remplacer AFP? Pour que ce soit le plus efficace et pratique possible?

avatar joelcro | 

Je m'autorépond, je viens de voir que je mélange format du disque et protocole réseau. Boulet.

avatar brunitou | 

@byte_order "Quel rapport ? Les NAS n'utilisent pas de système de fichiers AFPS (ni même HFS+) mais la plus part du temps de extfs. L'accès de toute façon à distance se fait via AFP, un protocole réseau, pas via une structure d'organisation des données sur un support, ce qu'est un système de fichier."
+1 !

avatar Ron Dex | 

@joelcro

Synology qui est basé sur un système Linux utilise pour certains modèles le format de fichier BTRFS qui a les même propriété de clonage et de snapshot que l'AFPS.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR