Fermer le menu

L'éditeur de Displays retire son application du Mac App Store

Mickaël Bazoge | | 14:02 |  17

Le Mac App Store a ses raisons que la raison ignore parfois. Le studio Jibapps, derrière lequel se cache le développeur Jean-Baptiste Zedda, a été forcé de retirer son application Displays de la boutique d’Apple. Le logiciel, qui permet de modifier la résolution de l’écran en un clic, est présent sur le Mac App Store depuis le mois de mai dernier, mais il le quittera bientôt : pour macOS Sierra, Apple a en effet appliqué des changements dans l’API conçue pour gérer les résolutions.

Conséquence de ces modifications : l’incompatibilité de Displays avec les Mac sous Sierra. Et « malgré des discussions avancées avec Apple, aucune solution n'a pu être trouvée, sauf à quitter leur App Store », explique Jean-Baptiste. En bout de course, c’est ce choix qui a été fait : Displays ne sera plus disponible que sur le site de Jibapps. Deux autres des applications de l’éditeur, TrashMe (désinstalleur d’apps) et TunesArt (compagnon d’iTunes), restent elles disponibles sur le Mac App Store.

Jibapps est présent dans la boutique d’Apple depuis son lancement en 2011 avec TunesArt, mais comme l’explique le développeur, cela s’est fait au détriment des logiciels et in fine, des utilisateurs : « J’avais retiré à l’époque des fonctions pour TrashMe et TunesArt, car après des dizaines de versions soumises à Apple, je n’avais que des rejets (parfois incompréhensibles) ». Pour Displays, le Mac App Store n’est désormais plus un canal de distribution ; « pour mes deux autres apps, je vais essayer de les maintenir [dans la boutique], mais je souhaite aussi les developper de manière plus souple, sans avoir cette éternelle épée de Damocles : est-ce qu’Apple va approuver ma mise à jour ? ».

Jean-Baptiste salue néanmoins les dernières avancées qui seront disponibles avec iOS 10.3 et macOS 10.12.4 : « On va gagner enfin la possibilité de répondre à des commentaires (parfois odieux et mensongers) sur le Store » (lire : iOS 10.3 : des échanges très encadrés entre développeurs et utilisateurs). Néanmoins, il manque toujours, six ans après, « des fonctions essentielles comme proposer des mises à jour payantes, ou contacter les acheteurs ».

Malgré ce retrait de Displays, le développeur essaie de positiver. « Le Mac App Store est une belle plateforme, mais souvent inappropriée pour un ordinateur de bureau (ils traitent iOS et macOS de la même façon alors que les usages n’ont rien à voir) ». Displays va donc poursuivre son bonhomme de chemin en dehors du Mac App Store. La version 1.4 corrige notamment des bugs sous macOS Sierra. Ceux qui ont acheté l’application sur le Mac App Store (5,99 €) peuvent demander une licence gratuite afin de la migrer en dehors de la boutique. Une démo est disponible, et pour l’occasion une réduction de 30% est proposée avec le code BIENVENUE17.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


17 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Yohmi 27/01/2017 - 14:08 via iGeneration pour iOS (edité)

Display Menu quant à lui fonctionne toujours aussi bien : https://itunes.apple.com/fr/app/display-menu/id549083868?mt=12
(gratuit avec un achat intégré de 1,99 € pour pouvoir également sélectionner les résolutions "Retina")

avatar webjib 27/01/2017 - 15:04 (edité)

Je suppose que Display Menu utilise une petite astuce non documentée, dont Apple ne veut pas... en tout cas c'est ce qui nous arrive avec Displays :-/

avatar Yohmi 27/01/2017 - 17:17 via iGeneration pour iOS

@webjib

Qui sait… comme d'habitude, les validations sur les boutiques d'Apple oscillent entre le bon sens et l'absurde, avec une bonne louche d'aléatoire. Un CSA maison. Après tout, Display Menu est validé et en vente sur le Mac App Store. Mais n'ayant pas été mis à jour depuis un moment, peut-être que les vérifications sont devenues plus tatillonnes entre temps…



avatar BLM 27/01/2017 - 15:15

«l’incompatibilité de Displays avec les Mac sous Sierra»
Je ne comprends pas: je suis sous Sierra & ‘Displays/app» (v. 1.3) fonctionne toujours sans pb.
Qu'est ce qui – exactement – ne fonctionne pas [est supposé ne pas fonctionner] ?

avatar webjib 27/01/2017 - 23:27

Si vous n'avez pas d'écran Retina, alors il est normal que vous n'ayez constaté aucun dysfonctionnement.

avatar byte_order 27/01/2017 - 16:12

Un éditeur d'un système d'exploitation qui utilise des API privés dans ses propres logiciels et utilise sa position pour bloquer l'émergence de solutions alternatives concurrentes utilisant elles aussi ces mêmes API dans le but de tirer ou maintenir un avantage à son profit...

Microsoft !?

Ah non.
Comme quoi. Faites ce que je dis, pas ce que je fais, c'est pas que du coté de Redmond...

avatar warmac33 27/01/2017 - 16:43

@ byte_order
bien d'accord, et ça fait un moment que je hurle au scandale.
C'est d'ailleurs pour cette raison principale que j'ai quitté iOs.

avatar Domsware 27/01/2017 - 17:45 via iGeneration pour iOS

@byte_order

Les API privées sont par définition privées, quelques en soient les raisons. Libre à un développeur de les utiliser bien sûr mais à ses propres risques.

avatar françois bayrou 27/01/2017 - 17:52

C'est vrai que c'est pas cool
D'un autre côté, héberger une app qui permet de changer la résolution, franchement ...

Qu'ils dégagent les apps qui ne servent à rien, puis celles qu'on peut remplacer par un AppleScript de 10 lignes, et enfin, les apps vérolées, tant qu'ils y sont, et les clones.
Ensuite, on y verra plus clair, et j'irais éventuellement y faire un tour.

avatar EBLIS 27/01/2017 - 18:49

Ah noooon! Je me sers de cette appli plusieurs fois par jour depuis que vous en avez fait la pub et que Jean-Baptiste était passé dans les commentaires. Je cherchais à l'époque un tel outil et suis toujours aussi ravi de l'avoir acquis. On passera par lui directement en espérant que la compatibilité perdure.

avatar MacisDead 27/01/2017 - 20:42 via iGeneration pour iOS

Comme je le dis depuis longtemps, tous chez Apple, et surtout les équipes de développement bossent non pas pour améliorer les OS mais pour mutiler les applications tierces qui marchent le mieux. Cela explique pourquoi il crée des bugs supplémentaires au lieu de résoudre ceux existants

avatar IceWizard 28/01/2017 - 00:00

Oué, et en plus les équipes Apple reçoivent des actions gratuites à chaque suicide de développeur indépendant !

avatar macfredx 28/01/2017 - 00:28 via iGeneration pour iOS

@MacisDead

Je crois même que la semaine dernière, ils ont envoyé un commando pour liquider un développeur indépendant 🗡🔫 💣

🤡🤡🤡🤡🤡

avatar EBLIS 28/01/2017 - 02:19

Je croyais que ça se faisait que dans les films!

avatar macfredx 28/01/2017 - 02:24 via iGeneration pour iOS

@EBLIS

Non, tu sais, Apple est capable de tout !

👽👽👽

avatar r e m y 28/01/2017 - 09:37 via iGeneration pour iOS

L'évolution permettant aux développeurs de contacter les acheteurs nécessiterait une révision de la politique de confidentialité d'Apple.

Quand j'ai fait retirer des adwares de l'appstore, chaque fois j'ai demandé qu'Apple alerte les acheteurs des applications en question pour qu'ils la suppriment de leur Mac. Chaque fois on m'a répondu que ce n'est pas possible car pour des raisons de protection de la vie privée, Apple ne garde pas trace de qui a acheté quoi.

avatar byte_order 28/01/2017 - 11:02 (edité)

> pour des raisons de protection de la vie privée,
> Apple ne garde pas trace de qui a acheté quoi

Ce qui est faux. Pour des raisons juridiques et comptables ils sont tenu de conserver toute trace de transaction commerciale entre leur client et eux.

Non la raison c'est que ce ne sont pas *vos* clients mais les leurs et qu'il est hors de question de vous offrir leur base clientele à vous, un fournisseur.

Si vous voulez avoir accès aux clients il faut qu'ils soient les vôtres et non ceux d'un magasin. Profitez que pour macOS il soit encore possible de le faire. Contrairement à iOS ou la le développeur est fournisseur d'Apple rien d'autre et comme ya pas de magasin concurrent il est à la merci du distributeur monopolistique trop content de contrôler 100% de la clientèle pour des apps iOS.

Il appartient aux développeurs de refuser ou pas de devenir un fournisseur d'Apple. Mais cessez d'être naïf de croire que Apple n'a pas d'arrière pensée économique derrière le MAS et qu'il s'agit juste d'une plateforme technique. C'est une stratégie commerciale pour capter et contrôler la clientèle à votre place et en tirer un profit, déguisée en guichet unique censé simplifier la vie du fournisseur comme du client.

Sans app macOS la plateforme meurt ou du moins devient moins pertinente si les applications existent aussi sur les autres plateformes.