Microsoft prépare le blocage complet de Flash dans Edge

Florian Innocente |

Microsoft prépare de nouvelles mesures dans son navigateur Edge pour écarter Flash du chemin des internautes au bénéfice du HTML5. La prochaine version de test de Windows 10 va passer un cap supérieur dans sa censure automatique des contenus Flash.

Actuellement, le navigateur met en pause le lancement de certains contenus tels que les publicités ou tout ce qui n'a pas trait directement au contenu rédactionnel de la page. La prochaine version bêta d'Edge utilisera automatiquement le contenu HTML5 s'il est présent et ignorera celui en Flash. Ce sera mieux pour la sécurité, la batterie et les performance, assure l'éditeur.

L'utilisateur gardera cependant la main et pourra autoriser la lecture sur les sites qui reposent encore sur la technologie d'Adobe (Spotify, ou des services web comme celui de Nest pour ses caméras, par exemple). Un choix qui pourra être mémorisé pour les visites qui suivront.

À la manière de Google, Microsoft va épargner les gros sites qui utilisent encore beaucoup Flash et les glisser dans une liste où leurs contenus ne seront pas automatiquement bloqués.

Google va laisser un an à YouTube, Facebook ou encore Yahoo pour se mettre en règle. Microsoft pour sa part va observer la part d'utilisation de Flash avec son navigateur au fil des prochains mois et progressivement réduire la liste des sites qui profitent d'un passe droit. À terme, c'est l'utilisateur qui aura le dernier mot et pourra décider de lancer ou non la lecture des éléments en Flash sur les quelques sites qui feront de la résistance.

avatar stefhan | 

Apple est nettement plus radicale dans ses choix. Dix ans sans flash. Eux commencent à peine...

avatar macinoe | 

Et 10 ans plus tard, il y a toujours des services importants qui utilisent Flash..

On a vu mieux comme mesure d'éradication radicale..

On sait bien que la motivation principale d'Apple était d'empêcher la création de webapp puissante sous iOS qui risquaient de concurrencer l'App store.

avatar postman94801 | 

@macinoe

Sauf que sur iOS 1, y avait pas d'appstore …

avatar toketapouet | 

+1

Analyse passablement ridicule, désolé Macinoe.

A l'époque, 80% des plantages Safari sur iOs étaient directement imputables à Flash, sans parler de l'autonomie qui fondait comme neige au soleil, si je ne m'abuse.

avatar frankm | 

Si tel site utilise Flash, bye bye il y a un autre site qui fera l'affaire.

avatar toketapouet | 

Quand on se souvient de la levée de boucliers à l'époque contre Jobs... Alors que son choix était à la fois logique (Flash était incroyablement plantogène, totalement non sécurisé, et énergivore si je ne m'abuse) et particulièrement couillu.

Aujourd'hui MS s'y met, et ça passe crème.

avatar françois bayrou | 

+1
Je précise aussi qu'à l'époque c'était sur iPhone, nouvelle machine, nouvel OS, nouveaux usages, machine qui se voulait Full Web ( il n'y avait pas de SDK ni de Store au lancement, mais un framework JS, "sproutcore" !!! )

Le tout dans un contexte, à l'époque, où les rares smartphones qui pouvaient aller sur le net pour de vrai, ramaient et plantaient dès qu'un GIF animé était affiché ( RIP windows mobile et ses scrollbars qui faisaient planter l'OS ) ...

La décision était pleine de bon sens.
La réponse de Adobe, avec leur framework à 2 francs 6 sous pour convertir des apps Flash en app iOS, fut d'ailleurs pitoyable.

avatar françois bayrou | 

J'en rajoute une couche : c'est cette décision de S.J. qui a poussé nombre de sites web à se débarrasser de Flash et d'utiliser plutôt HTML5 ( JS + CSS ) pour être sûrs d'êtres visibles sur iPhone.
"Et votre site, il est 100% compatible Flash ?"
- "Euuuh on a encore 1 ou deux carrés sur des pages mais qui sont très peu visitées"

Le carré vide, avec le picto du plugin, était la hantise de tous les administrateurs web. Flash s'est pris une déculottée, c'est dommage pour lui, mais ce fut pour le plus grand bien de HTML5 !

avatar XiliX | 

@macinoe

Toi tu as refait l'histoire :

Apple voulait initialement ne proposait et autorisait que des WebApp. C'est la communauté des développeurs qui a posé le véto.

avatar harisson | 

@XiliX

Chacun refait son histoire à sa sauce parce que concernant Flash, l'histoire a plusieurs dimensions que S. Jobs a parfaitement su exploiter pour le profit d'Apple ^_^

avatar béber1 | 

macinoe
"Et 10 ans plus tard, il y a toujours des services importants qui utilisent Flash..
On a vu mieux comme mesure d'éradication radicale..
On sait bien que la motivation principale d'Apple était d'empêcher la création de webapp puissante sous iOS qui risquaient de concurrencer l'App store."

non, OS X directement.
https://www.macg.co/comment/1695796#comment-1695796

avatar feefee | 

@macinoe

"On sait bien que la motivation principale d'Apple était d'empêcher la création de webapp puissante sous iOS qui risquaient de concurrencer l'App store."

Fait arrêter de lire les News d'infos sur Gulli

avatar Hideyasu | 

Oui et la radicalité dans ce genre de cas n'est qu'un mal pour un bien. Fallait voir les réactions quand Apple annonçait l'abandon de flash ?

avatar béber1 | 

Hideyasu

ne soyons pas trop cruels

avatar harisson | 

J'aime bien les arguments capillotractés de DinoSoft : "sécurité, batterie et performances" ^_^ (Sous Mac, je pouvais comprendre).

avatar béber1 | 

soyons dignes, sortons les rames

avatar harisson | 

@béber1

En tout cas, merci pour ton lien zdnet sur l'autre news Chrome qui permet d'ajouter d'autres dimensions contextuelles au "problème Flash" : relation conflictuelle profonde Jobs/Apple vs Adobe qui date d'avant l'iPhone, sous-performance du plugin sur Mac puis appareils mobiles, aspect propriétaire du lecteur, Web (avec sa DinoNorme de scripting) vs "informatique applicative traditionnelle" (j'étais plutôt Forstallien pour le coup).

Bref, Flash est une vraie usine à paradoxes (voire à gaz) ^_^

avatar mrfish84 | 

Google va laisser 1 an a YouTube ...
YouTube n'appartient pas à Google ?

avatar MightyMac | 

@mrfish84 :
Et ?? Ce n'est pas du jour au lendemain que Google pourra convertir des pétantes de données FLV. Il ne vont pas se tirer une balle dans le pieds en se privant des revenus publicitaires générés par les vidéos. Je crois que cela s'appelle la real politik ou quelque chose de ce genre non ?

avatar béber1 | 

"Je crois que cela s'appelle la real politik ou quelque chose de ce genre non ?"

mmm... ou les rétropédalages, pour avoir eu raison trop tard ?

avatar LordJizzus | 

Le "courage", version Microsoft.

avatar Boud | 

Ils ont vendu du rêve avec l'HTML5, alors pourquoi sur mac c'est finalement la même galère qu'avec flash ? (pour la vidéo).

avatar frankm | 

Quelle galère ?

avatar françois bayrou | 

C'était jusqu'à récemment un peu galère pour les devs qui devaient prendre en compte quelques spécificités des navigateurs, codecs, etc. mais ça l'est de moins en moins : tous les navigateurs savent à présent lire le h264
http://caniuse.com/#feat=mpeg4

http://caniuse.com/#search=video
http://caniuse.com/#feat=mpeg4

Le streaming live adaptatif tel que le proposait Flash pose encore problème, mais même sous Flash il fallait d'abord, pour en bénéficier, que le serveur soit capable de le délivrer ! Et peu de sites le proposaient car les coûts étaient exorbitants.
http://caniuse.com/#search=stream

Que ce soit sur la vidéo, sur le temps réel, sur le rendu accéléré GPU, sur le stockage local, la situation d'aujourd'hui avec le HTML5, est bien meilleure qu'hier avec la meilleure version de Flash, et ce, sur Windows et sur OSX.

avatar Aimstar95C | 

C'est carrément Edge qu'il faudrait bloquer ^_^

Pages

CONNEXION UTILISATEUR