Veertu virtualise depuis le Mac App Store

Nicolas Furno |

Veertu [1.0.4 – US – Gratuit (achats in-app) – OS X 10.10 - Veertu Labs Ltd] est un logiciel de virtualisation qui concurrence directement Parallels Desktop, VirtualBox et autre VMware Fusion. Sauf que celui-ci est vendu depuis le début du mois… sur le Mac App Store. Comment peut-on virtualiser un système d’exploitation entier tout en respectant les règles de la boutique et en particulier le sandboxing ? C’est « facile » : il « suffit » d’utiliser l’une des nouveautés d’OS X Yosemite.

Veertu en action, ici avec Windows 10
Veertu en action, ici avec Windows 10

Ce nouveau-venu exploite en fait un framework introduit par Apple avec OS X 10.10. Hypervisor.framework, c’est son nom, est passé inaperçu à l’époque et pourtant, il permet de virtualiser des systèmes d’exploitation sans installer des extensions au kernel d’OS X. Apple essaie de plus en plus d’interdire ces extensions et c’est l’un des points importants du SIP (System Integrity Protection) ajouté avec El Capitan (lire : OS X El Capitan : comment SIP parachève la politique sécuritaire d’Apple).

En exploitant ce framework, Veertu ne touche pas du tout au noyau d’OS X et il tourne comme n’importe quel autre logiciel sur le Mac. C’est pourquoi il peut être proposé sur le Mac App Store et ses concepteurs promettent au passage vitesse et sécurité accrues. Il faudra comparer ce que cette solution donne en termes de performances face aux ténors du marché (lire : Virtualisation : un comparatif pour départager Parallels 11, Fusion 8 et VirtualBox 5). Un chiffre intéressant toutefois : ce logiciel ne pèse que 20 Mo tout compris, beaucoup moins que ses concurrents.

Veertu ne touche pas du tout au kernel d’OS X, il respecte ainsi parfaitement le SIP d’El Capitan.
Veertu ne touche pas du tout au kernel d’OS X, il respecte ainsi parfaitement le SIP d’El Capitan.

D’ici là, on note quelques manques à ce jeune logiciel de virtualisation. Impossible pour le moment de transmettre un périphérique USB à la machine virtuelle, il reste bloqué à OS X. A priori, c’est une limitation du framework d’Apple et les concepteurs de Veertu espèrent un ajout dans une future version du système. Par ailleurs, la prise en charge de Linux est globalement moins bonne que celle de Windows, notamment pour le partage de fichiers.

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle génération de logiciels de virtualisation est prometteuse et on sent que l’on n'en est qu’aux débuts, mais qu’il s’agit probablement d’une solution d’avenir. En tout cas, Apple pousse fermement dans cette direction avec le SIP d’OS X 10.11 et on imagine que le constructeur ajoutera progressivement les fonctions nécessaires pour avoir une solution complète. Des solutions libres sont aussi en cours de développement, comme xhyve qui fonctionne avec FreeBSD et Linux.

Veertu est gratuit au téléchargement et vous n’avez jamais à payer si vous l’utilisez avec l’une des distributions Linux proposées par ses concepteurs (Ubuntu, CentOS, Fedora…). Pour l’utiliser avec Windows ou avec n’importe quel autre ISO (ou DVD), il faudra payer un achat in-app unique de 39,99 €. Ajoutons que ses développeurs ont prévu de prendre en charge OS X.

OS X Yosemite est indispensable pour l’utiliser et il faut aussi un Mac sorti après 2011. Nous n’avons pas réussi à utiliser Veertu avec la dernière bêta d’OS X El Capitan. Le logiciel n’est pas traduit en français.

[MàJ 26/01/2016 10h02] : la licence d'OS X n'interdit pas la virtualisation sur un Mac, donc Veertu devrait permettre d'installer un OS X virtualisé. Par ailleurs, les logiciels de virtualisation actuellement sur le marché ne nécessitent pas de désactiver SIP, l'article a été mis à jour en conséquence.

avatar Darkomen78 | 

ça fait beaucoup de "contre" et pas beaucoup de "pour". Ok le soft est jeune, mais quand tu veux te faire une place dans un marché où il y a déjà 3 cadors avec chacun leurs spécialités, faut au moins avoir un truc que les autres n'ont pas.

avatar Nicolas Furno | 
@ Darkomen78 : Veertu répondra la légèreté, la vitesse et la sécurité. Ce n'est déjà pas si mal, non ?
avatar hartgers | 

La légèreté et la facilité d'installation ? C'est déjà pas mal pour une machine avec, par exemple, peu d'espace disque disponible. À comparer aux 666,3Mo (!) que Parallels occupe sur mon ordinateur.

avatar Mathias10 | 

@hartgers :
Et encore... Parallel installe aussi pas mal de code sur la VM, autant d'espace en mois.

avatar M0MA | 

@Darkomen78

Et ça c'est quoi ? : "En exploitant ce framework, Veertu ne touche pas du tout au noyau d’OS X et il tourne comme n’importe quel autre logiciel sur le Mac. C’est pourquoi il peut être proposé sur le Mac App Store et ses concepteurs promettent au passage vitesse et sécurité accrues."

Et oui, c'est quelque chose que les autres n'ont pas.
Je sais c'est pas facile de dépasser le premier paragraphe, mais faut faire des efforts.........

Plus sérieusement, pour le prix et la nouveauté, je me sens bien de l'essayer ce soft.

avatar Darkomen78 | 

J'attends de voir le petit nouveau en face de vrai expert de la sécurité avant de juger. Je pense que VMWare et Xen on nettement plus de bouteille dans le domaine et donc par définition plus d'expertise.
Dans tous les cas pour une utilisation "workstation" c'est peut-être sympa, mais sur des vrais infrastructures d'entreprises ça fait clairement pas le poids. (déjà que VMware à amorcé il y a peut sont rapprochement "Fusion-vSphere-ESXi")

avatar joneskind | 

@Darkomen78

Sur quoi tu te bases au juste pour savoir que ça fait pas le poids ?

Nan parce que moi je me dis que l'app est dans la SandBox d'Apple, et donc n'a pas besoin de modifier d'obscurs fichiers système... Question sécurité ça me semble pourtant bien plus rassurant.

avatar patrick86 | 

@joneskind :

"Sur quoi tu te bases au juste pour savoir que ça fait pas le poids ?"

Je dirais même plus : ce projet a-t-il pour vocation à concurrencer VMware ESXi ?

Étrange cette manie qu'ont les gens de toujours vouloir mettre en concurrence une barque face à un porte conteneurs.

avatar rolmeyer | 

@Darkomen78 :
Ben le truc peut être
1 Mac App Store qui te permet de l'installer sur plusieurs machines
2 le prix
Parce certes Fuison et // sont des softs pro mais un prix pro et passage à la caisse systématique chaque année. Pour un usage occasionnel ça fait cher.
Perso je serait client si le prix reste contenu. Et ça ne me dérange pas de passer par un dossier partagé pour échanger avec la machine virtuelle.

avatar xDave | 

pourquoi Mac post 2011?
limitation du framework ou du logiciel?

Il sera intéressant de voir ce que les autres acteurs du marché pensent de ce framework ?
Si ils l'étudient, testent ou quoi.

avatar Darkomen78 | 

Je dirais que le framework s'appui sur des instructions CPU que les Mac pré-2011 n'ont pas. (au pif les Core2Duo VS les core iX ?)

avatar joneskind | 

@Darkomen78

Mon MBP 2010 a un Core i5 donc c'est pas ça.

[Edit 16:09] : Je viens de l'installer sur mon MBP de 2010 donc et ça fonctionne. Les performances sont pas au top sur ce vieux Mac (bien que j'aie plutôt l'impression que ce soit plus une question de driver graphique) mais c'est agréable de pouvoir tester les distributions Linux en un clic !)

avatar iAnn | 

Marche très bien sous El Capitan... En plus pas besoin de s'embêter pour tester des linux (bon ils n'y sont pas tous), il t'en propose une série et hop tout se fait en un clin d'oeil...

Bon à tester plus longuement...

avatar iKalimero | 

MacG un petit test rapide serait le bienvenu
Qui a testé sous W10?

avatar Lemmings | 

" A priori, c’est une limitation du framework d’Apple et les concepteurs de Veertu espèrent un ajout dans une future version du système."

Ha ok, donc maintenant pour faire une appli OSX il faut attendre que monsieur Apple donne les API qui vont bien ? :D

avatar Bigdidou | 

@Lemmings :
"Ha ok, donc maintenant pour faire une appli OSX il faut attendre que monsieur Apple donne les API qui vont bien ? :D"

Non, mais dans certains cas pour pouvoir la mettre sur la Mac App Store, et/ou pour qu'elle ne nécessite pas une désactivation du SIP, oui.

avatar joneskind | 

@Lemmings

Tu le fais exprès ou quoi ? Le logiciel est sur le MAS...

avatar Lemmings | 

@joneskind : Et donc ?

Oui je sais que Apple ajoute des tas de limitations via son MAS, mais cela prouve juste une chose, c'est qu'en limitant les possibilités des devs, ils s'assurent une maitrise de ce qu'on ou non proposer comme fonctionnalisés...

Et en toute franchise, cette approche ne me convient absolument pas.

On peut encore s'affranchir du MAS, fort heureusement... Mais pour combien de temps ?

avatar joneskind | 

@Lemmings

Blablablabla...

Même sur iOS tu peux installer ce que tu veux sans jailbreak via Xcode. Apple n'a aucune intention de fermer OSX...

Le MAS est là pour protéger l'utilisateur avec des applications vérifiées. À côté t'as aussi Gatekeeper (visiblement pas super au point) que tu peux toujours désactiver, tout comme SIP.

Si cette approche ne te convient pas, rien ne t'empêche d'acheter en dehors du MAS.

Bref. Arrête un peu de jouer les Cassandre et profite des services. Il sera bien assez tôt de changer de crèmerie le jour où tu auras de bonnes raisons de te plaindre.

avatar BeePotato | 

@ joneskind : « Bref. Arrête un peu de jouer les Cassandre et profite des services. Il sera bien assez tôt de changer de crèmerie le jour où tu auras de bonnes raisons de te plaindre. »

Bien dit !

La rengaine comme quoi « il faut arrêter d’utiliser les Mac tout de suite, parce qu’il est possible d’imaginer qu’un jour il ne serait pas impossible que quelqu’un chez Apple se dise qu’il ne serait pas inenvisageable de se poser la question de savoir s’il ne conviendrait pas de prévoir qu’on puisse planifier dans un futur incertain le fait de rendre obligatoire le passage par l’App Store », on l’entend depuis la sortie de l’App Store pour iOS (et plus encore depuis la sortie de l’App Store pour Mac OS). Ça devient un poil lourd (bon, en fait, ça l’était dès le début).

Ça ne doit pas être marrant tous les jours pour les gars qui se sont forcés à abandonner le Mac dès 2010 (voire 2008 pour les plus pessimistes) en prévision de cette fin du monde qu’on attend toujours… :-)

avatar Trillot | 

Bien répondu!

;-)

avatar patrick86 | 

"Ha ok, donc maintenant pour faire une appli OSX il faut attendre que monsieur Apple donne les API qui vont bien ?"

Pas plus aujourd'hui qu'hier.

Par contre, on a souvent le choix entre attendre qu'Apple propose une API qui va bien, ou faire le travail soi-même pour créer la fonction.

avatar Lemmings | 

@patrick86 : bha non, pas sur MAS justement. Là les mecs sont coincés, tant qu'Apple n'aura pas fait le bout du framework permettant ça, ils ne pourront pas le proposer à leurs clients... C'est bien un souci majeur à mes yeux.

Vous ne vous rendez même pas compte que Apple vous crée une cage dorée dans laquelle vous vous enfermez... :/

avatar patrick86 | 

@Lemmings :

C'est leur choix. Ils ont choisi de passer par le Mac App Store qui n'est pas une obligation.

"Vous ne vous rendez même pas compte que Apple vous crée une cage dorée dans laquelle vous vous enfermez... :/"

Le MAS est optionnel.

avatar Lemmings | 

@patrick86 : pour l'instant... pour l'instant...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR