Records, un gestionnaire de base de données personnel intéressant, mais incomplet

Nicolas Furno |

Records [1.0 – US – 49,99 € – OS X 10.10 - Andrea Gelati] est un nouveau gestionnaire de base de données personnel. Ce logiciel permet de saisir des données de tout type, qu’il s’agisse d’une collection (de BD, de disques, de…), de paiements ou bien encore un carnet d’adresses. Depuis l’arrêt de Bento, la déclinaison grand public de FileMaker, ce segment était resté largement vacant, en tout cas si on cherchait un outil polyvalent. Est-ce que ce nouveau venu peut reprendre le flambeau ?

Un formulaire rempli dans Records. Dans la barre latérale de gauche, on a la liste de bases de données (nommées ici « Library » gérées avec le logiciel. Cliquer pour agrandir

Pour commencer, Records est très proche de Bento, puisque l’on peut disposer librement des champs sur une page virtuelle et constituer des formulaires. Vous devez placer tous les éléments que vous souhaitez utiliser pour constituer votre base de données à partir d’une barre latérale qui reprend tous les éléments accessibles. Il y a des champs de texte, des listes de sélection, des cases à cocher ou encore des champs pour des images ou des dates.

On a vraiment de quoi faire et sur ce point le logiciel est très complet. Les utilisateurs les plus avancés regretteront peut-être l’impossibilité d’associer deux entrées, mais on peut toujours trouver une méthode pour le faire malgré tout (un champ avec le numéro de l’entrée, par exemple). Une fois que l’on a saisi quelques formulaires, Records propose alors un champ de recherche. Celui-ci ne se contente pas de chercher les textes, il sait aussi trouver des informations basées sur les listes déroulantes, les dates, bref tout ce qui est saisi dans le logiciel.

La recherche dans Records : c’est le seul moyen d’accéder aux données sans passer d’un enregistrement à l’autre. Cliquer pour agrandir

La recherche est très rapide et elle permet en effet de retrouver ce que l’on cherche. C’est bien, mais ce n’est pas suffisant : Records ne propose que cette fonction pour trouver un enregistrement. La première version du logiciel ne dispose d’aucune fonction pour afficher l’ensemble des données, ne serait-ce que sous la forme d’une liste ou d’un tableau. Il est inutile également de compter sur les calculs liés aux données : si vous avez un champ pour un prix, ne comptez pas sur des informations sur la somme totale, ou la moyenne.

C’est un peu léger, surtout pour un logiciel vendu 50 €. Certes, il ne s’agit que d’une version 1.0, mais on a un peu le sentiment que les concepteurs de Records ont plus travaillé sur l’interface et le moteur (Core Data, GCD, 64 bits exploités), oubliant au passage quelques fonctions de base. En contrepartie, le logiciel n’est pas un gadget, puisque l’on peut gérer plusieurs dizaines de milliers d’enregistrements sans problème. Reste maintenant à espérer que les évolutions seront rapides, pour ajouter ce qui manque au logiciel.

Pour utiliser des listes déroulantes, il faut préalablement saisir les valeurs à utiliser dans une autre interface. C’est contraignant, mais on peut ensuite les réutiliser facilement. Cliquer pour agrandir

En l’état, Records est prometteur, mais on aurait du mal à le recommander. Le successeur de Bento n’est pas encore né, mais ce nouveau-venu pourrait bien le devenir, si les fonctions de base sont ajoutées. Après cela, on peut envisager une version mobile, qui serait pratique pour remplir la base de données, ou encore des fonctions d’import et d’export des données plus ouvertes.

Records nécessite OS X Yosemite, pour lequel il a été optimisé et il n’est proposé, pour le moment, qu’en anglais. Pas de version de démonstration malheureusement, mais on imagine que ce sera ajouté à terme.


avatar Kerala | 

Moi j'utilise http://www.tapforms.com que j'aime beaucoup même si je le trouve un peu austère...

avatar tictac | 

Il y a aussi Panorama de ProVue : http://www.provue.com/panorama/

Un vétéran, que j'ai connu du temps de CalvaCom !

avatar Filou53 | 

C'est pas la même gamme de prix: 299 $ !!!
Pour des pro's ok mais pour des particuliers ???

avatar Filou53 | 

Ce qu'il y a de bien aussi avec TapForms, c'est qu'il existe une version iPad et une version iPhone.
Ce n'est apparemment pas (encore ?) le cas de Records...

ps: oops, mal placé ! Sorry.
cela se voulait être une réponse à Kerala

avatar Azur42 | 

Et dire que dans le temps, on avait un vrai intégré traitement de texte, feuille de calcul, base de données, etc… du doux nom d'AppleWorks. Simple mais fonctionnel et…plein de fonctions d'intégration. Né du temps de l'Apple II, il avait su se transposer sur Mac et évoluer encore sous OS X jusqu'au 10.6.8 avec l'aide de Rosetta.

A ce jour, il n'y a plus aucun véritable "intégré" sur Mac OS (à part peut être Ragtime), et c'est bien dommage.

Alors bien sur aujourd'hui on a iWorks, avec Pages, Number et cie, avec un look plus à la mode d'aujourd'hui. Mais ca n'a rien d'un intégré cette suite bureautique.

RIP Appleworks, we're missing you.

avatar joneskind | 

@Azur42

C'est quoi un "intégré" ?

C'est quoi le rapport entre iWork, AppleWorks et ce gestionnaire de base de données ?

avatar cv21 | 

Je partage l'avis d'Azur...même si open Office a pris la suite. La suite intègre d'ailleurs les outils pour s'interfacer avec des bases de données externes ou créer sa propre base de donnée...avec des formulaires et tous les outils nécessaires...soit c'est un peu utiliser une usine à gaz...

Pour joneskind "intégré" cela veut dire que par exemple les données saisies dans la base de donnée peuvent être aisément récupérées dans un traitement de texte ou un tableur. A la manière chez Microsoft de Word et Excel qui peuvent récupérer des données issues de la base de donnée Access, open office fait pareil.

L'intérêt ? Saisir un listing client par exemple dans la base de donnée. Puis par exemple, à partir de la base de donnée ou du traitement de texte préparer en un clic des courriers types pour les clients nationaux. Bref "intégré" serait proche de "interaction" facilitée entre plusieurs outils.

avatar Ibiscus | 

L'auteur de l'article semble ignorer Tap Forms qui en est à la version 3.0.3, en français, mais comme le dit Kerala dont l'interface est un peu austère...
En 2013 j'avais payé Tap Forms 22 €.
Je vais tester Records cependant !

avatar Kerala | 

Peut-on tester gratuitement, car j'aimerais bien tester aussi ?

avatar Filou53 | 

Pour Tapforms, oui.
Ici: http://www.tapforms.com

avatar Kerala | 

J'avais loupé cette partie de l'article : "La première version du logiciel ne dispose d’aucune fonction pour afficher l’ensemble des données, ne serait-ce que sous la forme d’une liste ou d’un tableau."

Pas pratique ce truc !

avatar vdl4 | 

Il y a aussi un produit qui peut rendre des services pour pas cher : Ouistee - https://macappsto.re/Fr/A5PXN.m

avatar fav | 

TapForms ....

avatar expertpack | 

J'utilise toujours access de MS depuis 20 ans et mes bases ou maquettes de sgbd sans soucis.
Apple n'a jamais réussi , et même filemaker N'est pas a la hauteur.
Alors bento et ses copains...

avatar Eaglelouk (non vérifié) | 

Marrant, une icône aussi jolie pour une UI totalement laide…

avatar switch (non vérifié) | 

Sur Mac, rien ne vaut FileMaker Pro comme SGBD d'entrée et milieu de gamme, et 4D pour les très gros projets.
MS Access n'a pas été porté sur Mac, il ne tient pas la comparaison avec FMP (qui au passage est également disponible sous Windows).
FileMaker Pro est bcp trop cher, mais sa courbe d'apprentissage est assez douce et il est très puissant et évolue assez bien à chaque version.
Son grand avantage sur Mac: une très bonne compatibilité avec AppleScript, ce qui étend considérablement ses capacités sur OSX en lui permettant de piloter d'autres applis, et d'être également pilotable par d'autres. Petit bémol: impossible de faire pareil avec VisualBasic sous Windows, mais VB semble moins évolué qu'AppleScript.
--
Sinon, comme véritable intégré de bureautique, il n'existe que RagTime 6: cher mais ultra puissant (également dispo sous windows, donc compatibilité Mac/PC assurée)

CONNEXION UTILISATEUR