FileMaker 16 améliore ses apps mobiles et son intégration aux services web

Nicolas Furno |

On est en mai et une nouvelle version de FileMaker est disponible, comme tous les ans ou presque. Ce logiciel de gestion de données se spécialise de plus en plus dans la création d’apps — essentiellement mobiles — spécialisées et les nouveautés de la version 16 vont notamment dans ce sens.

Quelques exemples d’apps réalisées avec FileMaker Go. Cliquer pour agrandir

Pour commencer, vous pourrez ajouter des animations dans les apps FileMaker, de sorte qu’elles ressemblent davantage à des apps natives. Les panneaux peuvent glisser à l’écran, un élément peut disparaître avec un mouvement spécifié lors du développement, etc. Tout peut-être réglé à l’aide des scripts spécifiques au programme.

Toujours sur les iPhone et iPad, FileMaker Go 16 permet de saisir plus facilement une signature. Jusque-là, toute l’interface laissait la place à la fenêtre de saisie. Désormais, notamment sur un iPad, l’interface dédiée à la signature occupe qu’une partie de l’écran. Pour en finir avec les apps mobiles, les apps peuvent aussi interagir avec des balises iBeacon.

Sur l’ordinateur, il est désormais possible de créer des cartes qui permettent de saisir des données en superposition, sans bloquer le contenu à l’arrière-plan. FileMaker 16 gère mieux le PDF, notamment pour exporter du contenu géré en interne ou encore pour créer automatiquement des rapports pour les utilisateurs du module serveur. L’interface du logiciel sous Windows respecte également mieux les nouveaux canons du système d’exploitation.

Sous le capot, le logiciel s’intègre mieux à des sources de données externes, notamment récupérées en cURL et au format JSON. Ce sera utile pour que FileMaker échange avec des API REST qui deviennent de plus en plus courantes. Pour les connexions distantes, la sécurité est améliorée avec la prise en charge d’OAuth 2.0, le nouveau standard pour les authentifications sécurisées.

FileMaker 16 est une mise à jour payante et les tarifs commencent à 420 € pour une licence individuelle, 250 € pour mettre à jour sa licence. L’entreprise favorise désormais l’abonnement plutôt que la licence finale et les tarifs commencent alors à 918 € HT par an pour cinq utilisateurs. Vous pouvez demander une version d’essai à cette adresse.


avatar occam | 

Pour le coup, je suis très curieux de voir s'ils ont vraiment réparé la gestion du PDF.

Je gère quotidiennement nombre de projets multi-utilisateurs en FileMaker, et le support des fichiers graphiques ainsi que, plus récemment, du PDF dans les champs de type "conteneur" s'est gravement détérioré dans les dernières versions.

Toute amélioration promise dans FMP 16 doit être mise en perspective.

avatar poco | 

2 grosses lacunes, la gestion des pdf dans les conteneurs en effet et la gestion multi-écrans très mal gérée. La V&§ ne semble pas avoir amélioré cette dernière.

avatar occam | 

La chienlit continue.
Extrait des Release Notes :

Application

• Windows 10: Using FileMaker Pro in tablet mode is not supported and may produce unexpected results.

Scripts and script steps

• When a layout contains multiple instances of a field, and a script that includes the Go to Field script step is run, the first visible instance of the field, based on its creation order on the layout, will have the focus. To specify a particular instance, use the Go to Object script step instead.

Etc.

Pour Webdirect via iOS, seuls iPad Air 2 et Pro ainsi que iPhone 6x et 7x sont pris en compte. Même pas SE.
WTF ?

El Capitan, macOS minimum. Exit Yosemite. Alors que, dark side, Windows 7 carbure toujours.
R,RWTF ?

CONNEXION UTILISATEUR