OmniGraffle dépoussiéré pour OS X Yosemite

Nicolas Furno |

OmniGraffle 6 [6.1 – US – 89,99 € (achats in-app) – OS X 10.10 - The Omni Group] est un éditeur de graphiques extrêmement complet. Ce logiciel a plusieurs années et il s’est enrichi au fil du temps, au point d’être aujourd'hui la référence pour faire des graphiques très simples (organigramme d’une société), ou des documents complexes (interfaces d’une application ou plan d’un logement par exemple).

Avec cette mise à jour, OmniGraffle évolue pour OS X Yosemite avec une interface aplatie pour l’occasion, de nouvelles icônes et quelques autres ajustements visuels qui permettent au logiciel de mieux s’intégrer au système. Côté interface, le plus gros changement est toutefois à chercher du côté de l’inspecteur. Cet élément central dans l’ergonomie du logiciel — c’est là que l’on vient changer tous les paramètres de chaque élément qui compose le graphique — gagne en souplesse.

L’utilisateur a désormais le choix entre un élément intégré à la fenêtre sur le côté droit (choix par défaut de Yosemite), une seule palette flottante (c’était souvent l’ancien choix par défaut d’OS X) ou encore une multitude de palettes flottantes. En fonction de son utilisation et de la taille de son écran, ces différentes options sont bienvenues et elles permettent de s’adapter à tous les besoins. Dans le même ordre d’idée, les barres latérales dédiées au canevas et aux contenus peuvent être encore plus étroites pour laisser plus de place à votre graphique.

OmniGraffle 6.1 peut encore compter sur d’autres nouveautés, en particulier pour modifier l’aspect de tracés situés derrière des formes, ou des fonctions en plus pour ajouter des loupes dans vos documents par exemple. Cette vidéo présente bien les principales fonctions ajoutées par les concepteurs du logiciel.

Cette mise à jour est gratuite pour les utilisateurs d’OmniGraffle 6, pour les autres une licence est vendue 90 € sur le Mac App Store, ou 100 $ (soit environ 80 €) sur le site de l’éditeur. Ce prix correspond à la version standard, il faut payer le double pour la version professionnelle qui propose quelques fonctions supplémentaires, notamment pour les développeurs iOS et OS X (import Xcode). La version de démonstration proposée sur le site permet de l’essayer sans limites pendant deux semaines.


avatar KalouiZBack | 

Dire qu'avant il était gratuit !

Maintenant même les bibliothèques sont payantes.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@KalouiZBack :
Je n'ai jamais vu OmniGraffle gratuit.
Mais je ne connais OmniGroup que depuis 2008/2009.

avatar BeePotato | 

@ KalouiZBack :

Quand est-ce qu’il était gratuit ?

Tu est sûr que tu ne confonds pas avec la version démo qui, il y a plusieurs années, n’était pas limitée dans le temps mais juste au niveau du nombre d’objets par document ?

avatar KalouiZBack | 

Oui Il était gratuit fut un temps.

OmniGraffle était donné dans le package iLife à l'époque de Tiger de mémoire.
Je pense à iLife et non iWork, le pack avec iPhoto, iMovie, l'appli avec l'icône en forme de photomaton, iDVD, c'était à peu près ça iLife.
C'est vrai qu'il y avait une version complète gratuite et une version "pro" payante mais la différence devait être la possibilité d'importer et de sauvegarder certains fichiers genre visio et autocad pour la version Pro.
Les bibliothèques étaient toutes gratuites et dans l'esprit "Opensource" avec un lien (surement le seul qui existe) dans l'aide du logiciel.
J'utilisais Visio en 2007 à peu près et à partir de 2009, je suis retourné sur Mac et j'ai découvert Omnigraffle.
A l'époque la doc était bien mince et pour avoir Googlé des questions sur Omnigraffle, je sais que les réponses se comptaient sur les doigts de la main.

N'hésitez pas à me reprendre. Apres tout mon employeur avait peut être hacké le soft.

avatar Moonwalker | 

Tu confonds avec OmniOutliner 3 qui était inclus avec les Macs en 2006.

OmniGraphe n’a jamais été gratuit.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@KalouiZBack :
J'ai justement rejoint le monde Apple à l'époque de Tiger. Et je peux affirmer qu'Omnigraffle n'a jamais été inclus dans iLife (à partir de cette époque là en tout cas).

avatar petergab | 

Eh oui, même les développeurs de logiciels ont le droit de faire payer leur travail...
Cela choque quelqu'un ?

avatar KalouiZBack | 

Cher petergab Bonjour,
Evidemment que les développeurs comme tous les travailleurs passionnés qui forment l'équipe de développement et de réalisation ont le droit et doivent gagner les fruits des heures passées et rarement comptabilisées à la production et au perfectionnement d'un logiciel. Là n'est pas le propos.

Pour le cas Omnigraffle, il y avait bien une version gratuite et une version payante déjà mais j'oubliais que la version payante était une version "PRO".

Aujourd'hui la version gratuite "pour tous" n'est plus qu'une version d'essais limitée dans le temps.
La bibliothèque, très bien fournie, est même devenue payante pour certains articles qui étaient gratuits avant cette version. Cette biblio. a été alimenté par un fonctionnement collaboratif en grande partie.
Depuis qu'on paye, une documentation existe pour utiliser le logiciel. Elle ressemble à un livret alors qu'avant seules quelques descriptifs des fonctions étaient disponibles dans la rubrique aide.
Bientôt il y aura des DVD et des jours de formation à des prix prohibitifs dans les sociétés spécialisées.

A l'heure où les Apps deviennent toutes gratuites (OS X, iWork, Pack Office, etc...) et que l'OpenSource offre une véritable alternative (Linux et le reste), la stratégie de l'éditeur d'Omnigraffle est bien triste.
J'ai l'impression qu'il se tire une balle dans le pied.

Voilà ce qui me choque !

Contrairement à ce que j'ai pu lire ici, sur macg, ce n'est pas le fait qu'un travailleur gagne de l'argent ou a plus grande échelle que la marque préférée et la plus puissante au monde gagne de l'argent qui me choque.
Cela ne choque que ceux qui n'ont jamais travaillé: gagner de l'argent en échange de travail.
Dans mon pays c'est presque devenu dangereux et ça commence à l'école où le bon élève se fait insulter pour un 15/20.
Ce débat n'a sans doute pas sa place ici: je cesse.

avatar Moonwalker | 

N’importe quoi.

avatar bitonio | 

@KalouiZBack :
Rien n'est gratuit:

La suite bureatique Apple ou OSX : subventionné par l'achat de mac ou de iBidule. Et maintenant iCloud aussitôt. Alignement face à Gdrive aussi "gratuit" au dessous d'un certain stockage.

Linux/open source : gratuit - ouvert, au prix de ne pas avoir de support et d'y passer du temps… que certains n'ont pas.

Bref $100 c'est pas la mort même si je trouve un peu cher comparé à des logiciels tout aussi excellent comme pixelmator.

Maintenant dans un contexte pro, c'est un super outil de productivité et ses 200$ sont vite amorti.

avatar quetzal | 

Non, mais c'est quand même hors de prix pour les particuliers.

avatar Darth Philou (non vérifié) | 

@quetzal :
Qui a dit que c'était pour les particuliers ?

avatar BeePotato | 

@ quetzal : « Non, mais c'est quand même hors de prix pour les particuliers. »

Il ne faut pas exagérer, ni trop généraliser : il y a tout plein de particuliers qui achètent des trucs bien plus chers que ça (et pourtant, pour certains, bien moins utiles).

avatar KalouiZBack | 

La version gratuite, "non pro" d'avant était tellement complète que beaucoup de "pros" s'en contentaient!
Là ils ont mit tout le monde dans le même panier pensant peut-être que leur logiciel n'était pas trop utile? Va savoir ! Il faudrait leur poser la question.

avatar Luneart | 

En tout cas ce logiciel est vraiment excellent !
Je l'utilise régulièrement et c'est un vrai bonheur...

avatar dscreve | 

Un produit qui fait vraiment honneur au Mac...un prix raisonnable pour les services rendus.

avatar Gigaflop | 

Excellent logiciel, que j'ai eu l'occasion de tester sur un simple projet. Il m'a fait entrevoir bien des possibilités, mais son prix (sans doute adéquat et en rapport avec le travail de l'équipe d'OmniGroup) m'a fait renoncer à son usage.
Je reste pourtant a l'affût, mais je n'ai jamais vu une promotion suffisamment prononcée pour que je craque .

avatar xDave | 

"Cette mise à jour est gratuite pour les utilisateurs d’OmniGraffle"
Vous avez vu ça où?
à partir de quelle version?
Sur le site de l'éditeur le moindre upgrade est à 49$.

avatar ecosmeri | 

@xDave :
Ge pense que c'est le passage de la 6 a la 6.1

avatar KalouiZBack | 

Le passage de la 5.xxx à la 6.0 est payant.
La mise à jour ensuite est gratuite.

Voilà pourquoi il vaut mieux parfois changer le nom du logiciel.
"Sinon les gens y comprend pô !"

avatar bechir10 | 

[Modéré] incitation au piratage.

avatar esantirulo | 

Par rapport à Visio, il me semble que le prix est très convenable.

avatar duc998 | 

Un incontournable sur Mac, que j'utilise depuis que j'ai switché en 2006. Certes, ce n'est pas donné (ce point de vue est très relatif), mais pour qui en a besoin, il est d'une puissance et d'un agrément d'usage sans pareil.

avatar KalouiZBack | 

Je suis d'accord avec toi.
Cependant, j'ai pas toujours été content de la précision.
Quant aux points d'attache, j'ai toujours beaucoup de mal à comprendre pourquoi c'est si peu fiable?
J'utilise Omnigraffle pro 5.xxx pour réaliser des plans de lieux en vue de dessus.
Je l'utilise aussi pour réaliser des vues de face pour des racks et des baies 19" dans différents domaines.
Je n'ai jamais fait d'organigramme par contre.
J'ai remarqué aussi des modifications intempestives quand on utilise le zoom et parfois des bugs liés aux calques. L'organisation des fichiers sur le mac demande beaucoup d'attention.
Mais ça reste pour moi un outil primordial.

avatar duc998 | 

En effet, les points d'attache sont quelques fois capricieux. Les liaisons orthogonales aussi n'en font parfois qu'à leur tête. Mais pour des organigrammes techniques (usage essentiel pour moi), ça reste quand même très efficace. Je n'ai pas encore trouvé d'équivalent ailleurs.

avatar KalouiZBack | 

Doublon !

Ah! Safari quand tu te bloques !!! Excusez moi.

avatar Le docteur | 

Je m'en suis pas mal servi pour faire des schémas élégants quand Pages était un peu "léger" là-desus. Par contre, je ne me rappelle pas l'avoir payé aussi cher (j'avais la version de base alors que j'avais pris la version "pro" d'OmniOutliner.
Je me rappelle aussi d'un contact avec l'éditeur très sympa. Ils m'ont même permis de downgrader à une version antérieure à celle que j'avais acheté sans problème parce que j'avais changé de système d'exploitation (sans doute de Léopard à Tiger).

Effectivement, il ne faut pas confondre : OmniGraffle n'était pas gratuit mais permettait un usage limité sans payer (limité mais suffisant pour pas mal d'usages). Ca permettait d'ailleurs de bien voir de quoi le logiciel était capable et de savoir pourquoi on payait.

Une petite larme pour le regretté OmniWeb, tant qu'on y est ?

avatar Moonwalker | 

Pourquoi ?

Il ne se porte pas trop mal. Il y a une version de test pour 10.10.

http://www.omnigroup.com/more

avatar melaure | 

Omnigraffle 3 était fourni en bundle avec les PowerBook G4. Et il donne droit à la mise à jour, ce que j'ai fait. J'ai pu avoir la version 6 pour 49 dollar. Il faut juste fournir le numéro de série de son PowerBook G4 … ça m'a bien arrangé car mon G4 a grillé et je ne sais pas quand je pourrais le réparer …

C'est vraiment sympa qu'Omnigroup propose ça.

avatar KalouiZBack | 

Merci melaure !

D' 1: je suis rassuré, mon état ne s'aggrave pas et 2, j'ai pris un coup de vieux car je ne voyais pas ça si vieux !
Depuis le G4 ! Mais alors, c'était quoi le dernier OS avec lequel il était fourni ?
C'est une des rares Apps que j'ai conservé depuis un vieil OS en suivant scrupuleusement les mises à jour.
L'icône vert et ses 4 découpes n'avait quasiment pas changé depuis la première version.
Quand la mémoire parle, ça vaut bien toutes ces contradictions.

Bonne journée à tous!

avatar BeePotato | 

@ KalouiZBack : « Quand la mémoire parle, ça vaut bien toutes ces contradictions. »

Oui et non.
Car le fait est qu’OmniGraffle n’a jamais été gratuit — c’est juste que ce logiciel par ailleurs payant était offert par Apple aux acheteurs de certains Mac, il y a longtemps (vers 2001/2002, si ma mémoire est bonne). Et il n’a jamais fait partie d’iLife non plus. :-)

Quoi qu’il en soit, ça reste un très bon logiciel, et il est plaisant de voir que les dernières mises à jour viennent corriger le sabotage d’interface qu’il y a eu avec la version 6.
Maintenant si seulement Apple pouvait en faire autant pour Keynote, Pages et Numbers…

avatar KalouiZBack | 

Bonjour BeePotato,

En fait une version "amateur" était gratuite et la version Pro. seule était payante.
Je crois qu'elle coûtait une centaine d'euros.
Quand je dis qu'il faisait partie d'iLife auparavant, c'est que j'ai souvenir qu'il fallait installer le bundle iLife pour installer OmniGraffle version grand public car il ne s'agit pas d'une version "lite" comme on en fait par ci par là aujourd'hui.
Je pourrais parier un resto la dessus.

Pour le 2è point dont tu parles, "le sabotage d'interface", je ne suis pas passé sur la version 6 et je ne vois pas ce que tu veux dire. Mais ça m'intéresse de connaitre les tenants et les aboutissants de ce que tu appelles sabotage.

Pour Page, hier j'ai eut un courrier compliqué à faire et je partage avec toi l'idée qu'Apple a encore quelques améliorations et simplifications à apporter.
Si seulement un questionnaire "utilisateur" et non "développeur" existait...
Par exemple j'ai perdu du temps en essayant de mettre dans "MON" ordre les pages de mon doc...
Enfin, c'est un accessoire pour moi Page, ce n'est pas un outil comme pouvait l'être OmniGraffle.

avatar BeePotato | 

@ KalouiZBack : « En fait une version "amateur" était gratuite et la version Pro. seule était payante. »

Non. Jamais.
Ce qui existait à l’époque, comme moi et d’autres l’avons déjà rappelé, c’était que la version standard était téléchargeable gratuitement pour la tester, comme maintenant. Mais la limitation de cette version de test n’était pas temporelle, elle était au niveau du nombre d’objets que l’on pouvait avoir dans un document (20, si je me rappelle bien).
Bien sûr, on pouvait tricher en éditant un document par morceaux de 20 objets, chaque morceau étant ensuite copié en tant que PDF et recollé dans le document poù il ne représentait du coup plus qu’un objet. Mais on perdait alors nettement en souplesse, et au delà d’un usage vraiment anecdotique il était préférable d’acheter une licence de la version standard (ce que j’ai fait à partir de la version 2).

C’est sans doute ça que tu te rappelle comme une version « amateur » — mais ce n’était pas présenté comme tel par OmniGroup, qui parlait bien d’une version démo. Pour autant que je me rappelle, c’est vers la version 4 ou 5 qu’ils ont décidé de changer d’approche pour la version démo, en supprimant la limite de capacité d’édition pour la remplacer par une plus classique limite temporelle.

« Quand je dis qu'il faisait partie d'iLife auparavant, c'est que j'ai souvenir qu'il fallait installer le bundle iLife pour installer OmniGraffle version grand public car il ne s'agit pas d'une version "lite" comme on en fait par ci par là aujourd'hui.
Je pourrais parier un resto la dessus. »

J’ai gagné un restau, alors. :-)
Dommage que je n’aie pas le temps d’en profiter.

« Pour le 2è point dont tu parles, "le sabotage d'interface", je ne suis pas passé sur la version 6 et je ne vois pas ce que tu veux dire. Mais ça m'intéresse de connaitre les tenants et les aboutissants de ce que tu appelles sabotage. »

Je ne suis pas passé à la version 6 non plus, d’une part parce que j’ai moins besoin de ce logiciel qu’auparavant et donc moins d’intérêt à payer une mise à jour, et d’autre part parce qu’au moment où j’ai testé la version 6 je me suis retrouvé face au sabotage en question.
Je m’explique : avec cette version, l’OmniGroup a décidé de revoir en profondeur l’interface d’OmniGraffle, et de suivre la tendance que l’on retrouve dans les logiciels d’Apple de ces dernières années — la suppression du principe de l’inspecteur dans sa palette flottante séparée, pour le remplacer par un machin fixe à droite de la fenêtre du document. On retrouve ça dans Xcode, Keynote, Pages, Numbers, et c’est juste une horreur par rapport à la flexibilité qu’offrait l’ancien système.
Ça plaît sûrement à certains ex-windowsiens adeptes du « tout dans une seule fenêtre qu’on affiche en plein écran », mais pour des gens habitués à la souplesse du multi-fenêtrage et à la possibilité d'afficher simultanément autant d’inspecteurs qu’ils le voulaient, en les positionnant où ils le désiraient sur leurs multiples écrans, c’est une nette régression.

Heureusement, ce passage de l’article donne l’impression que cette dernière mise à jour d’OmniGraffle revient à une approche encore plus souple (puisque restant compatible avec les goûts des tout-en-une-seul-fenêtre) :
« L’utilisateur a désormais le choix entre un élément intégré à la fenêtre sur le côté droit (choix par défaut de Yosemite), une seule palette flottante (c’était souvent l’ancien choix par défaut d’OS X) ou encore une multitude de palettes flottantes. »

Il serait bien que pour une fois, l’inspiration tourne à l’envers et que ce soit Apple qui reprenne cette approche pour ses logiciels.

CONNEXION UTILISATEUR