Éditeur de texte : iA améliore le workflow de Writer Pro

Nicolas Furno |

iA Writer Pro [1.2 – US – 17,99 € – OS X 10.7 - iA Labs GmbH] a été mis à jour et même si cette nouvelle version est a priori mineure sur Mac, elle change en fait le comportement du logiciel de manière assez significative. Cet éditeur de texte spécialisé dans le Markdown se différencie de ses nombreux concurrents par une organisation des fichiers en fonction d’un processus d’écriture complet, de la prise de notes à la relecture (lire : Test de Writer Pro OS X).

Une bonne idée sur le papier (on peut ainsi prendre des notes, écrire et corriger un texte avec un seul logiciel), mais un peu gâchée par une mise en place qui tenait plus du bricolage. iA Writer Pro 1.2 apporte quelques réponses aux problèmes qui s’étaient posés à l’usage. Jusque-là, les quatre phases dans le processus d’écriture (note, écriture, correction et relecture) étaient distinguées par un dossier spécifique dans iCloud. Le logiciel fonctionnait moins bien si on stockait les documents en-dehors d’iCloud, mais cette version règle ce premier point.

Pour offrir plus de souplesse à ses utilisateurs, l’éditeur a imaginé une autre solution. Désormais, iA Writer Pro ne gère non plus une, mais quatre extensions différentes, une par étape. La phase d’écriture reprend le .md commun à tous les éditeurs de texte en Markdown et c’est la phase par défaut dans cette version (ce n’est plus le mode note). Ainsi, on peut utiliser le logiciel sans se préoccuper de cette fonction et on ne verra, pour ce qu’il en est des formats de fichier, aucune différence avec iA Writer, l’ancien éditeur de texte de l’éditeur suisse.

Si on utilise les autres modes en revanche, l’extension associée aux fichiers évolue à chaque fois. Selon le mode choisi, on aura un .note, .edit ou encore .read avec à chaque fois une icône spécifique. Le plus simple naturellement est de changer de mode dans le logiciel, mais si vous modifiez l’extension d’un document, iA Writer Pro l’ouvrira directement dans le bon mode. Cette solution est essentielle pour la synchronisation avec Dropbox — on reviendra sur ce point —, mais elle pose aussi quelques problèmes.

Ainsi, on ne peut plus travailler avec d’autres logiciels : même s’il ne s’agit toujours que de texte brut, c’est tout l’intérêt du Markdown, un autre logiciel ne reconnaîtra pas l’extension et ne saura pas l’ouvrir. La solution n’est pas difficile : on peut modifier l’extension et opter pour un .md, voire un .txt, mais c’est moins immédiat qu’avant. C’est malgré tout une meilleure solution pour les utilisateurs qui ne voulaient pas d’iCloud, et cette mise à jour améliore au passage nettement la gestion du stockage des fichiers.

Jusque-là, iA Writer Pro forçait la main des utilisateurs en sélectionnant par défaut iCloud, ce qui n’est pas le comportement standard d’OS X. Avec cette version, ce n’est plus le cas et le dernier emplacement de sauvegarde est proposé pour chaque nouveau document. Une correction bienvenue, qui évite les erreurs à chaque nouveau fichier. Et au-delà des Mac, le changement est aussi essentiel côté iOS.

iA Writer Pro [1.3 – US – 8,99 € – iPhone/iPad - iA Labs GmbH] a aussi été mise à jour sur l’App Store, et si les changements étaient subtils côté OS X, ils sont beaucoup plus importants pour iOS. L’application mobile a été enfin mise au niveau du Mac, mais aussi de la version précédente : l’attente a été anormalement longue, mais on peut désormais accéder à Dropbox depuis l’application, et utiliser le contrôle de la syntaxe dans plusieurs langues (français, allemand, italien et espagnol et il faut iOS 8).

iA Writer Pro est désormais (presque) aussi complet sur un iPhone ou un iPad, que sur Mac. Ici, on modifie un document synchronisé avec Dropbox et modifié d’abord sur Mac. Cliquer pour agrandir

Il y a encore quelques différences entre les deux versions. Sur Mac, on peut changer le mode de n’importe quel document, y compris ceux stockés avec Dropbox, puisque l’on passe en fait par le Finder. Sur iOS, impossible de passer d’un mode à l’autre en-dehors des documents synchronisés avec iCloud, ou gérés en local. Si vous utilisez iOS 8, iA Writer Pro prend en charge plusieurs de ses fonctions : iCloud Drive pour accéder à n’importe quel document Markdown, mais aussi Handoff pour passer d’un appareil à l’autre. Cette fonction nécessite aussi OS X Yosemite, mais nous n’avons pas réussi à l’utiliser avec les bêtas actuelles.

iA Writer Pro reste une solution coûteuse par rapport à la concurrence, mais son processus d’écriture complet peut être intéressant, et il est beaucoup plus cohérent et pratique avec ces mises à jour. Au passage, c’est aussi l’un des seuls éditeurs Markdown à avoir été mis à jour pour les nouveaux iPhone, même si pour l’heure l’interface n’est pas toujours optimisée pour l’iPhone 6 Plus.


avatar tekikou | 

Une réaction pour faire plaisir à Nicolas.

CONNEXION UTILISATEUR