Test du Apogee Duet 2

Chautrand |
S’il est une marque fidèle au Mac, c’est bien Apogee. Depuis 1985, le constructeur californien s’est attaché à développer les meilleurs convertisseurs et préamplis audio possibles pour en faire profiter les musiciens jouant sur plate-forme Apple. Cette technologie est aujourd’hui intégrée à un boîtier petit mais costaud, la Duet 2. Son ramage vaut-il son plumage ? Réponse dans notre test !

duet-2

La Duet 2 est conçue autour d’un boîtier de forme rectangulaire. Sans être véritablement encombrant, il possède une surface significative, suffisante du moins pour poser la paume de la main dessus, histoire de manipuler aisément son unique potentiomètre central tout en jetant un œil sur les vumètres et autres infos de la zone d’affichage. Celle-ci, située près de la tranche supérieure, est protégée par une plaque en verre teinté noir. L'alliance de ce verre à l’alu brossé du boîtier n’est pas sans rappeler l’esthétique de l’iMac ou des MacBook Pro. L’assise de la Duet 2 dispose d’un patin caoutchouc antidérapant, même si son poids de près de 600 grammes lui confère déjà une stabilité plus que correcte.

Le carton propose un bloc secteur qui n'a pas été utile durant le test effectué sur un iMac 27" et un MacBook Pro 2.5 GHz, l’alimentation via USB et le câble (haut débit) fourni suffisant. Cependant, elle palliera un manque chronique lorsque trop d’énergie est demandée sur le port (une alerte dans l’afficheur de la carte est envoyée dans ce cas). Outre l’alimentation et le cordon USB, la Duet 2 est accompagnée d’un câble épanoui destiné à la connexion d’entrées / sorties. Celui-ci se raccorde sur la tranche arrière de la carte, entre les 2 embases secteur / USB, via un connecteur s’inspirant (esthétiquement) du connecteur 30 broches Apple.

figure01

Une fois en place, le câble épanoui propose une paire d'entrées sur prises combo et une paire de sorties sur jack 6.35.

figure02

La prise combo a l’avantage de permettre le branchement d’un micro sur prise XLR, d’un instrument ou d’une entrée ligne sur jack 6.35, en l’insérant au centre de ladite prise. Les sorties sont symétrisées, une demande des utilisateurs de la première version de la carte, la Duet.

L’intérêt d’une telle connectique est de se montrer peu sensible aux interférences extérieures, de permettre de se connecter directement à une paire de moniteurs amplifiés, de supporter des distances de câblage importantes sans perte de signal et, d’une manière générale, d’être compatible avec la plupart des matériels audio de studio.

L’inconvénient du câble épanoui est de générer un tas de câbles juste à côté de l’unité centrale, à la fois difficile à camoufler et à utiliser, au moins en ce qui concerne les entrées lorsque l’on varie les sources d’acquisition. Apogee propose toutefois une solution optionnelle, sous la forme d’un boîtier de câblage déporté, n’apportant rien de plus au niveau performances que le câble épanoui.

figure03

Enfin, terminons ce tour d’horizon par la tranche avant pour signaler la présence de l’embase jack 6.35 destinée au branchement d’un casque, nous y reviendrons.

figure04

Seul regret, l’absence d’interface MIDI incorporée, Apogee étant coutumier du fait. Même si de nombreux périphériques de commande envoient leurs données de jeu via USB, certains synthés plus anciens doivent passer par les traditionnelles prises MIDI pour communiquer avec les logiciels. Un boîtier complémentaire est alors requis.

Pilotes requis !
C’est du moins ce que signale une alerte au sein même de l’afficheur de la Duet 2 dès que le cordon USB est branché au Mac. Un coup d’œil sur le guide de démarrage rapide indique en effet le besoin de se diriger sur le site du constructeur pour y télécharger pilotes et logiciel de configuration de la carte.

Si, sur le fond, nous sommes de plus en plus habitués à cet état de fait, il convient quand même de le savoir lorsque l’on habite une région mal desservie par l’ADSL, histoire de ne pas se retrouver avec un matériel inutilisable une fois rentré à la maison. Après rapatriement de l’archive et lancement de l’exécutable, une phase de mise à jour du firmware puis de report des fichiers et de l’utilitaire de configuration est effectuée.

Après redémarrage de l’ordinateur hôte, une boîte de dialogue propose d’entrée l’utilisation de la Duet 2 comme périphérique son du Mac. Autant dire que cette fonction (offerte avec n’importe quelle carte son, du reste) est un véritable plaisir au quotidien avec la Duet2, principalement grâce au gros encodeur central fonctionnant en mode sélecteur / réglage de volume.

Quatre appuis successifs dessus permettent la commutation du rôle du bouton : réglage niveau d’entrée 1 / 2, volume de sorties master / casque. Au bout de quelques heures de pratique, on s’habitue à laisser traîner sa main sur le boîtier de la Duet 2 et gérer les divers réglages à la volée, même lorsqu’il ne s’agit pas d’enregistrement, mais simplement de la lecture de morceaux via iTunes ou la gestion des divers volumes lors de navigations web ou autres sons traversant le Mac.

Maestro SVP !
Maestro 2 est le nom donné à l’utilitaire de configuration de la Duet 2. Quel que soit le logiciel d’enregistrement utilisé ultérieurement, le comportement des entrées / sorties de la carte doit être d’abord ajusté via Maestro 2.

L’onglet « Input » gère, comme son nom l'indique, les entrées de la carte son. Quatre niveaux d’entrée sont sélectionnables via un menu déroulant situé en tête de piste : instrument (guitare, basse), ligne (selon 2 niveaux d’atténuation : +4 dB / -10dB) et micro.

figure06

L’utilisation d’un micro statique est possible si l'on active l’alimentation fantôme 48V avec le bouton dédié. À ses côtés, on note la présence d’un bouton d’inversion de phase : il s’avère parfois utile lorsque deux micros capturent une même source, une caisse claire prise dessus et dessous, par exemple. Inverser la phase de l’un des deux capteurs permet d’obtenir un son plus ample, ce qui reste à tester à l'usage, selon les conditions.

« Soft Limit » est une technologie propriétaire à Apogee, activable également à l’aide d’un bouton pour chaque entrée. Engagé, il permet de maximiser le niveau d’entrée avant la phase de conversion analogique / numérique du signal entrant. Son action est plus sensible sur les signaux provenant de guitares / percussions (au sens large) et ne convient pas forcément aux sons de type orgues ou basses. Il faudra là encore tester au cas par cas, avant la prise.

Notez enfin que les entrées ne peuvent être couplées afin d'effectuer un enregistrement stéréo (ou groupé) tout en préservant un offset de gain, un préréglage de niveau différent sur chacune des entrées. Chaque réglage effectué depuis Maestro est reporté sur l'afficheur de la Duet 2 par le biais d'une icône, ce qui permet en un coup d'œil de savoir où on en est.

figure07

C’est via l’onglet « Outputs » que toutes les sorties se gèrent. On peut ainsi affecter les sorties 1-2 ou 3-4 au casque ou aux sorties principales du câble épanoui. À l'usage, il suffit juste de savoir comment on les affecte dans Maestro pour récupérer les signaux désirés sur les bonnes prises d’une part, et comment on affecte ces sorties sur son logiciel de travail, d’autre part. Aucun problème dans Logic (avec I/O Labels) ou Cubase (Connexions) pour récupérer les signaux sur l’une ou l’autre des 2 paires.

Si le musicien désire attaquer une table de mixage pour gérer les sorties, il conviendra de connecter un adaptateur stéréo > double mono sur la sortie casque. En revanche, si l’utilisateur est un DJ, la Duet 2 devient le périphérique idéal pour séparer les sons dance-floor et pré-écoute casque (test avec Traktor Pro). Chaque paire de sorties peut être mise en silence, atténuée de 15 dB pour temporairement baisser le volume casque/master ou additionnée en mono pour test de compatibilité à ce format et/ou détection d’anomalies sonores éventuelles dans le mix.

L’onglet « Device Settings » mérite le détour puisqu’il permet de paramétrer le rôle des 2 touches à effleurement situées de part et d’autre de l’encodeur central de la carte. D’origine, ils autorisent la remise à zéro des crêtes de vumètres et la mise en silence des 2 paires de sorties audio. Si la plupart des fonctions d’assignement permises par Maestro sont éligibles pour chaque bouton, certaines se révèlent plus pertinentes que d'autres, comme la commutation des sources émises dans le casque est intéressante, principalement pour un DJ. Il peut ainsi, d’un tap, passer du son salle au son cue, le prochain morceau. Enfin Mixer donne une vue globale des signaux transitant dans la Duet 2, y compris ceux en provenance du séquenceur utilisé en lecture.

Pratique
Comme énoncé plus haut, la Duet 2 s’avère très confortable à utiliser, quel que soit l’usage auquel on la dédie, de l’enregistrement à la diffusion DJ en passant par la sonorisation du Mac. Qualité des convertisseurs et des préamplis d’entrée n’y sont bien évidemment pas étrangers, tout comme la résolution fixée d’origine à 24 bits. À 96 kHz, la latence affichée par Cubase est fixée à 3,6 ms, une valeur dérisoire.

Mais ce qui surprend peut-être le plus est de repasser, après utilisation de la Duet 2, sur un système audio conventionnel ou une carte son plus basique. « Dynamique du son » est certainement le qualificatif le plus simple pour illustrer le ressenti du passage de l’audio dans la Duet 2. Le seul vrai frein à son achat est son tarif, en rapport avec ses performances et qui la positionne dans le haut du panier. Reste qu’Apogee a toujours entretenu cette politique du haut de gamme performant destiné aux Macs seulement, un sacrifice financier qui le vaut bien donc !

avatar Log_Boy | 
Sympa mais pas beaucoup de test sur le son en lui même, pas mal de gens aux states notamment se plaignent de la perte du fameux son Apogee pour un son plus transparent mais aussi plus dur dans les hautes fréquences. Et deux petites erreurs sur ce test, une sur le prix, on la trouve à 591 euros un peu partout et l'autre sur la surface noire qui n'est pas en verre mais en plastique, ce qui refroidi un peu sur le coté "haut de gamme". de plus coté finition c'est pas terrible terrible.
avatar sams | 
la question est : faut-il passer de Duet 1 à Duet 2 ? un test comparatif aurait été bienvenu.
avatar surfman06 | 
Un grand merci pour ce test et d'en avoir parlé. C'est vrai que le prix est élevé, mais Apogee est quand même une sacrée référence comme vous le dites dans l'intro.
avatar kolibabe | 
489,- chez Thomann http://www.thomann.de/fr/apogee_duet_2.htm et 5 euro de moins encore chez nos amis de dv247 http://www.dv247.fr/invt/85451/ ceci dit ça reste bien (trop) cher pour faire rentrer le logo Apogee chez soi… le son est (sur la v1 en ce qui me concerne) propre, oui, mais la qualité n'a rien d'exceptionnelle. comparée à une carte RME (modèle Babyface) voire même Motu (type Ultralite, bcp mieux fournie en connectique et donc en possibilités de routage), c'est vraiment un peu cher payé pour le look et le logo… mais ça fait tellement classe à côté d'un MBP (voire Air!) sur un bureau en verre dans un loft… :D
avatar Halx | 
Sur le plan de la conversion D/A, que vaut cet appareil en comparaison avec les nombreux DAC du marché dans cette frange de prix (DAC Magic, DAC Rega, Musical Fidelity, Stello, etc.) ? Ce test m'a laissé sur ma faim n'évoquant pas les qualités/défauts sur le plan sonore, ce qui est quand-même le plus important...
avatar kolibabe | 
@Halx je crois tout simplement que ce produit n'a strictement rien à voir avec les DAC Magic, Rega, Machin. il s'agit là d'une carte d'acquisition audionumérique destinée aux musiciens pour ses prises de sons d'instruments électriques et acoustiques. et non pas d'un "simple" convertisseur pour audiophile. d'où le regret concernant l'absence de prises midi, fort pratique pour composer. je ne connais pas un seul DAC machin qui possède de prises midi et se positionnent sur ce créneau.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Tu parles d'un test, ils n'ont meme pas teste les preamps, ils n'ont meme pas signaler que les convertisseurs sont exellents par raport a la duet 1... Ils etalent juste les caracteristiques de la carte et a la fin ils parlent du prix. Les DAC sur la duet 2 sont bien superieur au DAC magic... C'est du matos de pro, avec des DAC comparables a du Lynx aurora, mytek...d'apres les premiers test sur le forum gearslutz au usa. @ kolibabe: un DAC avec du midi, il y a la RME babyface, c'est de la bombe. La duet 2 ou la babyface sont des cartes son, comprenant des DAC, ADC (analogue to digital), des preamps pour enregistrer des micros...bref c'est une solution tout en un pour les musiciens.. Mais, il y a des non musicien qui sont interesse pas la duet 2, de part la qualite des convertisseurs (DAC) et l'avantage de pouvoir brancher des enceinte en xlr. LE PRIX N'EST PAS DE 609 euros mais 490 euros!!!! http://fr.audiofanzine.com/carte-son-externe/apogee-electronics/duet-2/prix/
avatar kolibabe | 
merci isma79, je sais ce qu'est un DAC! :-) mais dire que la Babyface est un DAC avec du midi, hum, j'avoue ne pas voir quel audiophile (pour juste écouter ses disques hein) irait s'offrir une carte audio à 22 entrées… ?!?… et je te rejoins pour dire que le test est franchement pas génial (on sent qu'on ne s'est pas foulé quoi…). en même temps qui s'intéressent au matos audio sur mac vont soit sur des sites de… matos audio, soit, plus fourbe encore, sur des sites de matos audio pour mac… donc rien de grave ici :D - d'autant qu'il n'y a personne… 
avatar clapton22 | 
Le prix public HT de la Duet2 en France est de 509€ (http://www.scvhitech.fr/index1024.html). En rajoutant la TVA, on arrive bien à environ 609€ TTC. Ensuite les revendeurs rognent leur marge comme ils l'entendent… D'ailleurs si isma79 avait bien lu les tarifs indiqués dans le lien qu'il propose, il aurait vu que q'un revendeur (Nuloop) propose la carte à 609€, le tarif public TTC relevé chez SCV. Quant aux critiques sur le test en lui-même, il serait bon de savoir qu'il s'adresse au plus grand nombre de lecteurs, pas uniquement à des "spécialistes" de l'audio, ce que n'est certainement pas la majorité des lecteurs de MacGé. D'autre part, il s'agit du test d'une carte, pas d'un comparatif entre ancien modèle et carte son réellement destinée à l'enregistrement multipistes…
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bonjour, Je vais commencer mon home-studio avec une Duet 2 et je compte apprendre sur le tas. Donc je suis désolé si ma question peut paraître ridicule, mais que veut dire : "Notez enfin que les entrées ne peuvent être couplées afin d'effectuer un enregistrement stéréo (ou groupé) tout en préservant un offset de gain, un préréglage de niveau différent sur chacune des entrées." Ca veut dire que les deux entrées ont obligatoirement un niveau de gain identique en enregistrement stéréo ?

CONNEXION UTILISATEUR