Make Our Planet Great Again, avec InDesign et Typofonderie

Anthony Nelzin-Santos |
Make Our Planet Great Again, avec InDesign et Typofonderie

Vous pensiez que ce visuel sortait d'une application iOS quelconque ? Eh bien non, le directeur artistique Olivier Alexanian a dégainé InDesign et la police (made in France) Mencken ! Source


avatar PierreBondurant | 

Ça se permet des petites effronterie sur twitter mais après 5 ans de baisse du budget de l'armée, ça peut pas faire voler ses drones de surveillance sans la permission d'Uncle Sam:
http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/rapport-pointe-tres-grande-dependance-francaise-en-matiere-drones-127930

Donc le jour où le ton monte, on sait déjà qui va baisser d'un ton...

avatar NymphadoraTonks | 

@PierreBondurant

Faut vraiment être très très ignorant pour croire que si Le ton monte, les Américains auraient la stupidité en attaquer la France.
Ou même de la gêner dans les Opex impliquant des drones, car les Reapers/ Predator ne sont pas les seuls impliquer en utilisation, et qui plus est le moyen de contournement existe.
Mais bon, taper pour taper sur Macron beaucoup aiment.
Et quand c'est sur la France d'une façon générale.
Moi ce que je vois, c'est que ni la facho Le Pen, ni l'escroc Fillon, ni le Fidel Mélanchon ne sont élus ou exemplaire.
Alors que jusqu'a maintenant, sur la scène internationale, Macron fait un sans faute.
Mais beaucoup ont du mal à l'admettre.
Et qu'un président envoi gentiment un président américain à ses responsabilité, c'est rafraîchissant.
Mais bon, certains préfèrent un président soumis aux USA, car les Américains ont toujours raisons hein.
Ou bien parce que c'est juste Le président de la France et que le dénigrement et Le crachât sur tout ce qui proviens de ce pays est un sport national ? ( mais je constate que de moins en moins, peut être que les gens deviennent moins cons).

avatar lawappe | 

@NymphadoraTonks

+ 1 ! ?

avatar occam | 
avatar Ielvin | 

@occam

Quel film ?

avatar occam | 

@Ielvin

Scène finale de Planet of the Apes (1968), d'après le roman de Pierre Boulle, La Planète des Singes.
https://en.m.wikipedia.org/wiki/Planet_of_the_Apes_(1968_film)

Voici la scène finale en son entièreté :
https://m.youtube.com/watch?v=XvuM3DjvYf0

Le personnage joué par Charlton Heston y découvre la Statue de la Liberté en ruines et enfouie dans les sables et réalise que la Terre a été ravagée. Ses dernières paroles :
« You finally really did it. YOU MANIACS! YOU BLEW IT UP! AH, DAMN YOU! GOD DAMN YOU ALL TO HELL!!!! »

avatar Ielvin | 

@occam

Merci beaucoup .

avatar Guizilla | 

Ça reste moche.

avatar outmen | 

Heu... quel intérêt ? Car quelques mots écrits en blanc sur un fond dégradé c'est super simple. Pas besoin d'un énorme truc comme InDesign. Non ? ?

avatar occam | 

@outmen

Microtypographie, ça ne vous dit rien ?
Regardez les détails.
Ça vaut la peine.
Comme disait le prof de violon de Jascha Heifetz, ce n'est pas parce qu'on a payé pour l'archet tout entier qu'il faut le passer sur toute sa longueur à chaque note.
Capisci ?

avatar outmen | 

Ben j'ai l'impression d'être un abruti là, je suis confus. Je suis allé voir la page Wikipédia de ce terme (que je ne connaissais pas en effet) et ... même en regardant les détails ... je ne vois toujours que quelques mots écrits en blanc sur un fond dégradé. #perplexe

avatar occam | 

@outmen

Bonjour. Et merci d'avoir eu la patience de suivre cette piste.

Tirez un screenshot du logo, p.ex. en PDF, agrandissez-le, et mesurez les distances entre les empattements ("serifs").
Exemple le plus voyant : comparez les distances entre les empattements de A et N dans PLANET, puis entre E et T dans le même mot.
Comparez les distances mesurées avec l'impression visuelle. Comment ressentez-vous la répartition des blancs sur l'étendue du mot ?

Cette finesse du micro-crénage est beaucoup plus facile à atteindre dans un logiciel de PAO comme InDesign que dans Pages ou dans un traitement de texte (Word ayant été pendant longtemps particulièrement moche à cet égard).

Essayez d'obtenir le même résultat en Pages.

Mieux encore, en employant des fontes qui s'y prêtent, on peut régler les paramètres du crénage proportionnel automatique individualisé dans InDesign de telle façon à minimiser la nécessité des interventions manuelles.

Un des pionniers de la typographie moderne, Jan Tschichold, disait :
« La meilleure typographie est celle qui ne se voit pas. La typographie médiocre se voit, car elle dérange. La plus mauvaise typographie est celle qui dérange la lecture de manière imperceptible : le lecteur ne se rend pas compte de ce qui le gène visuellement, mais finit par transférer ce sentiment d'inconfort sur le contenu du message. Ça, c'est la typographie qui tue. »

CONNEXION UTILISATEUR