Windows 11 : plus d'onglets, plus de nuage et d'intelligence dans le regard

Florian Innocente |

Microsoft tenait une conférence hier pour dévoiler des nouveautés à venir dans Windows 11 au sein d'un contexte de "travail hybride". Quelques-une de ces fonctions s'inscrivent dans une tendance générale, au point qu'on les a déjà vu mises en œuvre chez Apple avec les dernières générations de Mac et iPad M1.

Il en va ainsi d'améliorations pour la visioconférence. La fonction Automatic framing (Center stage chez le voisin) s'efforce de replacer le sujet au centre de l'image lorsqu'il se déplace ou qu'il bouge en face de sa webcam. Voice Clarity et Voice Focus (Isolement de la voix chez Apple) travaillent sur la voix de la personne et sur l'élimination des bruits ambiants pour améliorer la qualité sonore des échanges.

L'option Background blur estompe l'arrière-plan tandis que Eye contact est plus original. Avec une petite dose d'intelligence artificielle, Windows va faire en sorte que la personne donne l'impression de vous regarder alors qu'en réalité elle dirige son regard vers ses notes ou un autre endroit de son écran. Il faudra vérifier sur pièce le naturel du résultat. Apple a une option dans FaceTime qui paraît être du même acabit avec "Contact visuel".

Cette fonction n'est toutefois pas promise à tout le monde. Comme chez Apple, Microsoft exploite les capacités des processeurs à architecture ARM et de leur "neural processing unit", en l'occurence celui fourni par Qualcomm et sa plateforme Snapdragon 8cx Gen 3. Il équipe pour le moment Lenovo et son ThinkPad X13s.

D'autres options pour la visioconférence sont prévues à terme, toutes basées sur les possibilités offertes par des puces ARM. Et en intégrant ces capacités dans Windows plutôt que dans ses applications — Teams était déjà pourvu de certaines d'entre elles — n'importe quel logiciel tiers pourra s'en servir.

Dans la même veine, Windows proposera un minuteur dans son assistant de concentration pour tenir les notifications à distance pendant une durée définie ainsi qu'un mode Ne pas déranger. Des fonctions que l'on connaît bien avec les périodes de Concentration apparues avec les derniers iOS et macOS.

Un minuteur pour une période de concentration

Autre moment important des annonces, celui relatif à Windows 365 Cloud PC. L'année dernière, Microsoft avait rendu accessible son système d'exploitation (Windows 10 alors, Windows 11 maintenant) depuis un simple navigateur web sur différentes plateformes (celles d'Apple comprises).

Windows 365 : le PC en streaming de Microsoft à partir de 18,20 € HT par mois

Windows 365 : le PC en streaming de Microsoft à partir de 18,20 € HT par mois

Trois nouveaux modes d'utilisation de Windows 365 vont être intégrés à même Windows 11. Avec Windows 365 Boot, l'utilisateur pourra démarrer une session directement sur son instance de Windows dans le nuage et déclarer ce Cloud PC comme son mode d'utilisation par défaut sur une machine. Ce qui implique d'avoir une connexion réseau en permanence mais permet à un seul PC d'être utilisé par différentes personnes, chacune avec son compte Windows 365.

La seconde option sera Windows 365 Switch, avec laquelle on basculera, depuis la barre des tâches ou dans le menu Démarrer, entre son Windows 11 local et celui sur son Cloud PC.

Enfin l'éditeur planche sur Windows 365 Offline. Lorsque la connexion réseau est perdue, tout ce que l'on a fait dans son instance Windows 365 sera synchronisé une fois la connexion rétablie. On pourra également anticiper ces aléas en choisissant ce que l'on veut conserver en cache sur son PC.

Ces évolutions intéressent en premier lieu les clients en entreprise, mais Microsoft avait aussi quelques gâteries pour tout le monde. Le menu Démarrer de Windows 11 retrouve sa capacité de contenir des dossiers d'apps que l'on épinglera en favoris au besoin.

Familier des utilisateurs du Finder de macOS, le principe des onglets apparaît dans l'Explorateur de fichiers de Windows 11 pour une circulation entre plusieurs dossiers au sein d'une même fenêtre. Un Explorateur dans lequel on épinglera des dossiers et documents importants pour un accès rapide. Des suggestions de fichiers, dossiers ou contacts pertinents sur le moment présent seront en outre affichées en permanence dans l'Explorateur.

Pour gagner du temps encore, les différentes possibilités d'agencement automatique de plusieurs fenêtres à l'écran s'afficheront dans une palette. Il suffira de faire glisser une fenêtre vers le haut de l'écran pour révéler ces possibilités et chosir la plus intéressante.

Bien vu également, la fonction de sous-titrage automatique de n'importe quel contenu audio diffusé par Windows 11, à destination des personnes malentendantes. Mais pas seulement puisque cela peut être pratique lorsqu'on n'a pas la possibilité d'écouter un contenu, soit parce qu'il y a des gens autour soit parce qu'on n'a pas ses écouteurs.

Sous-titrage automatique géré au niveau du système

Ces fonctions — et d'autres comme de nouveaux gestes sur les tablettes — sont en bêta-test dans une nouvelle build de Windows 11, ou elles le seront à terme. Microsoft n'a pas donné de calendrier quant à leur mise à disposition en version finale.


avatar oomu | 

@kachory

"je n'ai jamais compris pourquoi cette fonction"

Microsoft a hésité entre plusieurs betas à en faire une fonction centrale de Windows (toute application devient ongletisable, comme des fenêtre superposées) ou juste app par app.

et puis vous êtes marrant vous : faut bien en garder pour Windows Daouze et MacOs Traïze sous le coude ! :)

avatar Mike Mac | 

Pour le positionnement des fenêtres dans macOS, j'utilise Penc, utilitaire gratuit, mais je n'y ai pas trouvé la gestion full screen d'une application (équivalent de Control+Command+F).

Et pour cette même fonction plein écran total, je n'ai pas souvenir qu'elle existe dans la gestion native des Gestes du Trackpad.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR