L'empreinte carbone va s'afficher sur les factures de téléphonie et d'internet fixe

Mickaël Bazoge |

Vous devriez trouver sur votre prochaine facture de mobile et d'internet fixe une nouvelle ligne indiquant la quantité de données consommées avec l'équivalent en émissions de gaz à effet de serre (en grammes de CO2e, ou équivalent de dioxyde de carbone). Cette obligation introduite depuis le 1er janvier est inscrite dans la loi « anti-gaspillage et économie circulaire ».

Illustration : Ademe.

L'objectif ici est d'informer l'utilisateur sur l'empreinte carbone de son usage des réseaux fixe et mobile. De la sorte, il pourra prendre des mesures (s'il le souhaite) pour réduire ses émissions, par exemple en regardant une vidéo en 1080p plutôt qu'en 4K sur son smartphone, ou encore en privilégiant le Wi-Fi, moins énergivore que la 4G ou la 5G.

Cette mesure fait néanmoins polémique. Les opérateurs et les fournisseurs d'accès à internet doivent respecter une méthodologie de l'Ademe, l'Agence de la transition écologique. Jusqu'en 2024, ils pourront utiliser ces formules simplifiées :

  • Pour les réseaux mobiles : quantité de données consommées par l'utilisateur en Go/mois multipliée par le ratio moyen majorant représentatif de l'impact du réseau mobile France (une valeur actuellement estimée à 49,4 gCO2e par gigaoctet).
  • Pour les réseaux fixes : impact moyen de la consommation internet fixe d'un Français (évaluée actuellement à 4,1 kgCO2e par mois).

Ces valeurs ont été calculées « suivant une approche cycle de vie, multicritère dans le cadre d'une étude menée sur l'évaluation de l'impact environnemental du numérique à l'échelle de la France », détaille l'Ademe, qui précise qu'elles pourront être mises à jour. Cette méthodologie est vertement critiquée. Le cofondateur de Gandi.net, Pierre Beyssac, n'y est pas allé de main morte dans un tweet, dénonçant aussi une évaluation « sortie du chapeau ».

Les critiques pointent aussi du doigt une mesure qui ne prend pas en compte la réduction de l'empreinte carbone apportée par le numérique. Même si une conférence Zoom consomme de l'énergie, le volume est bien moins élevé qu'une réunion en présentiel entre plusieurs personnes qui auraient dû se déplacer.


avatar EddyI | 

Ces factures que personne ne regarde ? c’est sûrement utile…

avatar Yanerick76 | 

Tout est bon pour nous culpabiliser…

avatar Seb42 | 

@Yanerick76

En même temps nous consommateurs, nous sommes responsables.
Et quand des actions sont mises en place pour limiter (type fin de l’illimité et baisse du débit) les gens crient à l’injustice …

avatar Mac13 | 

@Seb42

Plutôt les publicitaires qui devront payer leurs taxes !

avatar Seb42 | 

@Mac13

Je n’ai pas compris ce que tu voulais dire.

avatar Un Type Vrai | 

Je serai responsable le jour où j'aurai le CHOIX.
C'est comme l ataxe sur l'emballage, je ne decide en pas que ce que j'achète est suremballé la plupart du temps.

avatar Seb42 | 

@Un Type Vrai

Bien sûr que tu as le choix d’écouter de la musique en local plutôt qu’en streaming
D’écouter de la qualité standard que du Losless
De regarder une série en 720p plutôt que 4K
Ou est ce qu’on ne te laisse pas le choix ?
Tu pourrais très bien même ne pas consommer de data tout court avec un téléphone qui ne fait que téléphoner.

avatar sachouba | 

@Seb42

Ah bon ?
C'est moi qui suis responsable du déploiement de la 5G que personne n'utilise ?

avatar Seb42 | 

@sachouba

Pourquoi tu changes de sujet, 3G, 4G ou 5G ça ne change rien quand au contenu qui y transite.
Tu crois que parce que tu es en 5G tu consommes plus de data qu’en 4G pour le même contenu ??

avatar jean_claude_duss | 

@Yanerick76

Sérieux ? Tu préfère ne rien savoir sur rien ?

avatar roccoyop | 

@jean_claude_duss

Pour moi le but est clairement de culpabiliser. En attendant, je culpabiliserai lorsqu’ils auront assez de cou…rage pour s’attaquer aux vrais gros pollueurs.

avatar victoireviclaux | 

@roccoyop

Le problème c'est que tout le monde dit ça ("C'est pas moi mais c'est l'autre") et du coup personne ne fait rien (ou presque). Du coup on avance très peu.
Les politiciens sont un peu le reflet de la société aussi

avatar roccoyop | 

@victoireviclaux

Même si tous les humains deviendraient des écolos parfaits à 100%, cela ne représenterait qu’à peine 20% de la pollution globale.

Je ne dis pas que c’est négligeable, mais pour moi c’est plus difficile de maîtriser les presque 8 milliards d’individus plutôt que les vrais boîtes qui polluent le plus et qui sont nettement moins en nombre.

Mais comme toujours, business is business.

avatar debione | 

@roccoyop |
"Même si tous les humains deviendraient des écolos parfaits à 100%, cela ne représenterait qu’à peine 20% de la pollution globale."
Ce qui est particulièrement faux. Etre "écolos parfait" comme vous le dites, ce serait ne pas posséder de véhicule individuel, ne pas habiter plus de 20m2 par personne, ne pas chauffer à plus de 19°, n'acheter que du circuit court et de saison, ne pas avoir d'électro-ménager que l'on ne sert pas au moins plusieurs fois par semaines, ne pas changer de smartphone ou d'ordi tant que l'ancien n'est pas mort etc etc... Le résultat serait que les plus gros pollueurs vendrait infiniment moins, donc polluerait infiniment moins et bien au-delà des 20% que vous annoncez.

avatar hdam1959 | 

@debione

L’erreur vient du fait que ce n’est pas la consommation en soi qui est problématique, mais la consommation non décarbonée qui l’est.

Vous pouvez très bien vous chauffer à 23 °C avec de l’électricité renouvelable et une pompe à chaleur et émettre bien moins de CO2 que quelqu’un qui se chauffe à 19 °C avec une chaudière au fioul.

C’est en ce sens là que certaines mesures (peut-être bienveillantes, je ne dis pas le contraire) semblent relever d’une sorte d’éco-austérité quasi religieuse et culpabilisante. Elles tendent à stigmatiser le consommateur final plutôt qu’à créer les vraies incitations qui attaqueraient le problème à la source.

avatar debione | 

@ hdam1959:

Je suis complètement d'accord avec vous sur le fond, mais il ne faut pas oublier l'énergie grise et les déchets associés. C'est ce que l'on oublie souvent, le CO2 ce n'est qu'une partie du problème.
Exemple un peu con: Vous prenez un immeuble de 10 appartements, vous mettez un lave-linge commun, le tout fonctionnant avec du méchant charbon. Et un autre immeuble avec 10 appartements, mais ou chaque appartement à son propre lave-linge et qui fonctionne avec du renouvelable. Ben l'immeuble fonctionnant avec des laves-linge au renouvelable polluera plus au final.
Le seul geste écologique valable est celui de ne pas consommer.

avatar hdam1959 | 

@debione

Je ne suis pas sûr que nous soyons vraiment d’accord. À nouveau, ce n’est pas l’énergie grise en soi qui est un problème mais la composante d’énergie fossile qu’elle contient.

L’énorme tâche qui nous attend consiste en une conversion de notre monde actuel, essentiellement bâti sur les énergies fossiles, vers un monde électrifié reposant sur de l’énergie décarbonée.

Cette transition ne se fera pas (nécessairement) en poussant le consommateur à consommer moins …

avatar debione | 

@ hdam1959:

La seule problématique des terres rares montre que le mode électrifier décarbonée n'est qu'une des partie des problèmes...
Un peu comme le véhicule individuel, croire q'en l'électrifiant on aura fait un gros pas est une erreur... Ne serait-ce que les millions de km2 de route, de parking et garage, les pollution aux micro plastique (les voitures sont les principales sources) etc etc...

Il n'y a pas que le Co2, je le répète, qui n'est qu'une des parties de la problématique de la pollution que devront gérer nos enfants. La disparition de 40% des insectes par exemple n'est pas seulement du à l'augmentation du CO2, mais bien des produits phytosanitaires, de la déforestation et autres pollutions chimiques... Le continent de plastique n'est pas une fable pour les enfants.

avatar hdam1959 | 

@debione

Je me suis volontairement limité à la question des émissions de gaz à effet de serre (c’est le sujet de l’article). Il y a bien sûr plein d’autres problèmes dans le monde.

Pour ce qui est des terres rares, il faudra que vous précisiez la problématique pour qu’on puisse en discuter.

Je ne sais pas si les voitures électriques constituent un « grand pas » en avant. Pour moi, ils sont clairement un pas dans la bonne direction. On continuera à rouler dans l’avenir et hors électrification je ne vois pas de solution au problème des émissions de CO2 causé par les moteurs thermiques.

Mon principal propos consiste à m’élever contre l’éco-austerité, c’est-à-dire l’idée qu’on pourra résoudre nos problèmes en « économisant », en faisant preuve de frugalité, en étant « vertueux ».

Notre problème est systémique. Ce n’est pas un problème de comportements individuels. Ça ne veut évidemment pas dire que je prône un gaspillage inconsidéré.

avatar Brice21 | 

@hdam1959

"On continuera à rouler dans l’avenir et hors électrification je ne vois pas de solution au problème des émissions de CO2 causées par les moteurs thermiques. "

Dans mon livre (Vision pour un monde meilleur) un chapitre est consacré au futur du transport et un autre à celui de l’énergie. Pour faire court la solution est l’hydrogéne bleu.

avatar hdam1959 | 

@Brice21

Alors là, vraiment pas d’accord. L’hydrogène bleu est une solution principalement proposée par les lobbies pétroliers et un véritable non-sens environnemental. De nombreux articles décrivent les méfaits de cette filière.

En voici un :

https://www.nytimes.com/2021/08/12/climate/hydrogen-fuel-natural-gas-pollution.html?referringSource=articleShare

En gros, on ferait mieux de brûler le méthane tel quel plutôt que de passer par la filière hydrogène.

avatar hdam1959 | 

@Brice21

Et le titre de votre livre est « Visions d’un monde meilleur » 😉

avatar fte | 

@debione

"Le seul geste écologique valable est celui de ne pas consommer."

Se suicider pour nourrir les lynx, c’est encore mieux.

avatar debione | 

@ fte:

Oui, comme cela, avec des réponses de la sorte, on s'exonère de se remettre en question, et en bon Suisse, être par sa façon de vivre une des plus polluante nation au monde.

avatar fte | 

@debione

"on s'exonère"

Tu n’a aucune idée de ce dont je m’exonère ou pas.

avatar DahuLArthropode | 

@hdam1959

"L’erreur vient du fait que ce n’est pas la consommation en soi qui est problématique, mais la consommation non décarbonée qui l’est. "

Je suis en désaccord (même si les arguments qui suivent se tiennent, ils ne font que comparer deux cas de pollution): l’énergie, même décarbonnée, nécessite des installations qui occupent de la surface, bousillent des paysages, demandent des matériaux rares qu’il a bien fallu extraire, etc.
La baisse de la consommation est évidemment souhaitable, quels que soient les moyens de produire l’énergie et les biens.

avatar fte | 

@debione

"Etre "écolos parfait" comme vous le dites, ce serait ne pas posséder de véhicule individuel, ne pas habiter plus de 20m2 par personne, ne pas chauffer à plus de 19°, n'acheter que du circuit court et de saison, ne pas avoir d'électro-ménager que l'on ne sert pas au moins plusieurs fois par semaines, ne pas changer de smartphone ou d'ordi tant que l'ancien n'est pas mort etc etc..."

Hum. Plutôt :

- ne pas se déplacer du tout
- habiter une grotte ou une hutte en bois mort
- ne pas chauffer du tout
- ne rien acheter
- vivre de cueillette et chasse et manger cru
- ne pas avoir d’électro du tout
- vivre peu longtemps et faire peu d’enfants
- tuer les inconnus à vue et les manger
- disparaître de cette planète

avatar debione | 

@ fte:

Pousser à l'absurde un raisonnement pour le rendre caduque... Une des bases de la réthorique pour avoir toujours raison. Mais en fait vous n'amenez rien.

avatar fte | 

@debione

"Mais en fait vous n'amenez rien."

Si. Ceci : une notion de balance, en ridiculisant les postures extrémistes.

Mais je n’ai aucun mal à me donner vraiment, les postures extrémistes sont ridicules. Le problème est qu’elles desservent les démarches écologistes sincères et réfléchies.

Libre à toi de penser comme tu veux cependant, bien entendu.

avatar debione | 

@ fte:

Dans ce que j'ai dit, vous me sortirez les postures extrémistes que je prends... La frugalité (qui ne veut pas dire retourner dans les cavernes) n'a rien d'extrémiste. On la vivra, forcé ou consentie... Je préfère la consentie...
Enfin "on"la vivra n'est pas vraie, nous on mourra avant, mais nos enfants et encore plus nos petits enfants se la prendront en pleine tronche. Voilà sans doute la raison pour laquelle vous trouvez extrémistes, car cela remettra en cause votre/ma façon de vivre.

avatar fte | 

@debione

"Dans ce que j'ai dit, vous me sortirez les postures extrémistes que je prends..."

Oh. Mais où diable as-tu péché que je parlais de ta posture ?! Je ne sais pour ainsi dire rien de ton mode de vie… un peu plus que la plupart des inconnus de ce site, mais certainement pas assez pour commenter.

avatar Brice21 | 

@fte

"disparaître de cette planète"

Plus simple : ne pas faire d’enfants. En une génération le problème est plié.

avatar roccoyop | 

@debione

Tout est une question de jauge. Écolo parfait c’est aller vivre dans une grotte, comme avant. 😉

avatar debione | 

ª roccoyop:

Ecolo parait n'est pas mon terme, c'est un terme que j'ai repris dans la réponse...

avatar roccoyop | 

@debione

Oui, mais je parle d’où on place la jauge de l’écolo parfait. De l’acceptable à l’inacceptable, il y a de la marge. Mais tu soulèves un bon point, il pourrait y avoir un effet boule de neige intéressant.

En attendant, quand je dois passer un coup de fil, je dois passer un coup de fil, ce n’est pas un indicateur de CO2 qui va me limiter.

avatar debione | 

@ roccoyop:

Oui, mais justement, moi aussi je vais passer mon coup de fil... Mais sans cet indicateur... ben on ne serait pas en train d'en débattre...
Quand tu vois la réthorique de certain (faut retourner à l'homme des caverne sinon rien), ce n'est de loin pas inutile, on part de très très loin avec certain...
La prise de conscience est encore très très loin pour beaucoup de gens, juste le fait d'en parler les mets de travers.

avatar Link1993 | 

Alors, je ne suis pas assez informé concernant l'ADEME. Mais sur la production d'électricité, ils ont suffisamment été pris la main dans le sac à faire de l'idéologie plus que de la science (le dernier en date, mettre le nucléaire comme une énergie fossile, et au même niveau que les énergies fossiles justement, et qui sont fortement émettrices en gaz à effet de serre, en sachant que ce n'est pas le cas pour le nucléaire, qui est en fait une énergie "métallique" - l'uranium n'est pas un fossile, mais un métal).
Mais sur le fond, pourquoi, ils ont peut-être très bien travaillé sur le sujet, et c'est peut-être très propre ici au contraire.

Le hic, c'est que je vois le shift project dans l'article. Et le shift est justement pas mal critiqué concernant l'agriculture, et aussi et surtout sur le numérique (on peut pas être bon partout, c'est déjà cool d'avoir le shift project quand même, parce que malgré les critiques qu'on peut leur faire, ils font malgré tout des études et des planifications qui ne sont pas pour autant debile :) )

Sur le numérique, il me semble que l'AIE et une autre agence est un peu plus proche de la réalité.

avatar iPop | 

@Link1993

Peut être mais l’électricité est produite à 50% par du pétrole. Sans parler des produits de refroidissement à effet de serre qui polluent plus que le CO2.

avatar pagaupa | 

Une raison de pluspour se torcher avec...

avatar fousfous | 

L'impact est surtout ridicule, 50 g/Go a comparer aux 150 g/km sur une voiture classique.
Mais bon, c'est plus simple de faire des trucs inutiles mais simple pour faire plaisir...

avatar rua negundo | 

@fousfous

Je suis d’accord qu’il s’agit d’une énième obligation de mention obligatoire qui vient s’ajouter à une liste interminable (« l’énergie est notre avenir, économisons-la », « évitez les aliments gras, sales, sucrés »,…).

Oui, cette inflation interminable de mentions obligatoires est insupportable.

Sur la comparaison données / voiture, je suis plus nuancé.

Un gros consommateur, de vidéos HD/UHD notamment, qui va consommer en fibre + mobile cumulés par exemple 500 Go/mois, aura consommé 25 kg de CO2, l’équivalent de 167 km en voiture, soit de nombreux trajets pour quelqu’un qui par exemple va au travail en voiture et habite à 10 km de son travail.

Quand on observe à quel point les automobilistes sont stigmatisés concernant le CO2, parfois comme s’ils étaient quasi seuls responsables des émissions, ce calcul met en perspective ces émissions au regard de nombreuses autres qui elles passent crème

avatar debione | 

@foufou:

Un mail de 1 M, c'est l'équivalence de 30 minutes d'une ampoule de 40W... Alors imagine ne serait-ce qu'un mail de FB ou de Apple envoyé à des centaines de millions de personnes... (et on peut multiplier cela par des milliards de fois par jour)

avatar pagaupa | 

Après avoir tout dématérialisé ...
Monde de tarés! 😂

avatar fredsoo | 

@pagaupa

C’est bien vrai….

avatar fousfous | 

@pagaupa

Je crois que c'est 10 g/feuille de papier.

avatar pagaupa | 

@fousfous
Ça pourrait être 1kg que ça ne changerait rien pour moi.
Plus on me culpabilisera, moins je me sentirai concerné...
Qu’on s’attaque aux sources plutôt que de culpabiliser le consommateur...

avatar fousfous | 

@pagaupa

Je ne faisais que remettre en perspective. La dématérialisation permet de consommer beaucoup moins de ressources, mais sans les chiffres c'est dur de s'en rendre compte.

avatar pagaupa | 

@fousfous

Quand on aura fait la somme de la pollution de toute l’industrie informatique et des usages qui en découlent, la déforestation fera figure d’une grosse blague.

avatar misterbrown | 

@pagaupa

On coupe le streaming et on remet la tv hertzienne. On interdit la vidéo >720p

Pas de débat, pas de culpabilité.

avatar jean_claude_duss | 

@misterbrown

Je suis pour !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR