Un gros incendie a détruit une partie du centre de données strasbourgeois d’OVH 🆕

Nicolas Furno |

Un incendie violent s’est déclaré vers quatre heures ce matin au centre de données strasbourgeois d’OVH, le numéro un de l’hébergement en Europe. Malgré la mobilisation sur place d’une centaine de pompiers, d’une quarantaine d’engins et malgré l’aide des secours allemands venus en renfort, l’incendie a entièrement détruit l’un des bâtiments qui hébergeaient des serveurs. Un autre bâtiment a été partiellement détruit, et deux autres ont été épargnés, mais restent encore isolés.

Le feu a été maîtrisé vers 5h30, mais les pompiers sont toujours sur place pour l’éteindre entièrement. Il n’y a eu fort heureusement aucune victime humaine, les quelques employés d’OVH présents sur place ont pu quitter les lieux à temps. Le bilan matériel est en revanche lourd pour l’hébergeur : le bâtiment SBG2 a été complètement détruit et son voisin SBG1 l’a été partiellement.

SBG3 et SBG4 ont été épargnés par les flammes, mais l’arrivée électrique sur tout le site ayant été coupée, l’entreprise conseille de ne pas compter sur ces installations. Le créateur d’OVH Octave Klaba a indiqué sur Twitter que l’accès au site était impossible et qu’il ne fallait pas compter sur un redémarrage aujourd’hui. Les serveurs stockés dans SBG1 et SBG2 sont soit détruits, soit inaccessibles jusqu’à nouvel ordre, sachant qu’il faudra reconstruire l’un des bâtiments.

Pendant l’incendie (photo @ITA6768).

Pour information, MacGeneration est hébergé par OVH, mais dans un centre de données différent. L’incendie à Strasbourg n’a pas d’impact négatif sur nos services, mais plusieurs sites sont indisponibles ce matin, dont des sites officiels. Cet incident tombe en tout cas bien mal pour l’hébergeur, qui se préparait justement à entrer prochainement en bourse.

MàJ le 10/03/2021 10:38 : à dix heures, Octave Klaba, qui s’est rendu sur place, indique qu’ils envisagent d’entrer dans SBG3 pour évaluer les dégâts. Un plan va être mis en place pour redémarrer le site, au moins pour SBG3 et SBG4, peut-être SBG1 si les dégâts ne sont pas trop important.

MàJ le 10/03/2021 11:15 : les serveurs dans SBG3 sont tous en bon état, même s’ils restent éteints pour le moment. OVH va mettre en place un plan pour leur remise en ligne, sans donner d’estimation de temps pour le moment.

MàJ le 10/03/2021 11:43 : la moitié de SBG1 est détruit, d’après Octave Klaba. On comprend mieux pourquoi en regardant cette vue aérienne du site, fournie par Google Maps (via lafibre.info) : le bâtiment SBG2 qui a été totalement détruit est celui sous l’épingle rouge, au centre du site. SBG1 est situé à sa gauche et sa structure en deux parties explique pourquoi la moitié a été détruite. SBG3 est placé à sa droite et les pompiers ont réussi à maîtriser l’incendie à temps, si bien que ses serveurs n’ont pas été endommagés.

Vue du dessus…
Et depuis le côté ce matin. Sur cette photo, on voit bien que la première rangée de SBG1, créé avec des conteneurs, a été touchée par l’incendie, mais pas la seconde.

Reste que pour relancer l’activité, il faut attendre que l’incendie soit entièrement éteint, s’assurer de la sécurité de l’ensemble et vérifier en particulier que le circuit électrique fonctionne encore correctement. Il va falloir faire preuve de patience…

MàJ le 10/03/2021 13:12 : première esquisse de plan de relance pour SBG1, SBG3 et SBG4, sur une à deux semaines. OVH devra reconstruire les alimentations électriques des sites et vérifier les matériels réseau ainsi que les liaisons en fibre optique. Le plus important à retenir de cette première annonce d’Octave Klaba, c’est qu’il faudra plusieurs jours dans le meilleur des cas pour un retour à la normale.

MàJ le 10/03/2021 16:14 : le plan de retour à la normale commence à se dessiner, avec deux dates données par Octave Klaba. SBG1 et SBG4 doivent être relancés dès ce lundi 15 mars, date à laquelle le site sera à nouveau connecté au réseau internet d’OVH. Le retour de SBG3 est prévu pour le vendredi suivant, soit le 19 mars.

SBG2 ayant été détruit entièrement, il n’y a pas de date pour un éventuel retour. À la place, OVH a prévu de transférer tous ses clients sur ses centres de données de Roubaix et Gravelines. Dix mille serveurs seront ajoutés dans le mois à venir pour répondre à la demande et remplacer ce qui a disparu dans les flammes.

MàJ le 10/03/2021 20:24 : vous pouvez suivre le journal de l'intervention à cette adresse.


avatar jcp25 | 

@xDave

Entièrement d'accord.
Mais difficile à faire comprendre au grand public et PME qui cherchent souvent du "pas cher".
Hélas.
Et là, c'est pratiquement toujours en cas de problème "J'savais pas"
"et vous n'aviez pas lu le contrat et mes mails". "Ben non, j'en reçois tellement !".

avatar YetOneOtherGit | 

OVH commençait à parler officiellement d’une introduction en bourse envisagée depuis assez longtemps, le timing est terrible pour eux 🙁

avatar MSpock | 

@YetOneOtherGit

Ils envisageaient le rachat de shadow aussi.
Niveau timing c’est vraiment pas top.
J’espère que shadow n’était pas hébergé à Strasbourg 😅

avatar jcp25 | 

@YetOneOtherGit

Pas forcément.
Si ils réussissent à tout remettre en place très vite, ils auront fait la preuve de leur capacité à gérer une grosse crise.

avatar YetOneOtherGit | 

@jcp25

"Pas forcément."

Ce n’est jamais très bon, m’est avis que l’iPO risque d’être reporté.

avatar jcp25 | 

@YetOneOtherGit

Ce n’est jamais très bon, m’est avis que l’iPO risque d’être reporté.
--
Non, ce n'est jamais très bon ce genre de choses !

avatar jcp25 | 

@YetOneOtherGit

...m’est avis que l’iPO risque d’être reporté.
--
Tu as raison, ils sont déjà en train d'en parler !

avatar anonx | 

Mdrrrrr je l’avais prédis 🤣

Fallait pas refuser Microsoft dans l’health data hub pour l’hébergement de nos données de santé 🤣🤣🤣

Répercussions... Tellement prévisibles 😫

https://www.google.fr/amp/s/www.bfmtv.com/amp/tech/health-data-hub-l-assurance-maladie-se-prononce-contre-l-hebergement-des-donnees-de-sante-par-microsoft_AD-202102220235.html[/embed]

avatar ohmydog | 

Moi qui n’y connait rien, je ne savais pas qu’on pouvait choisir le lieu de stockage précisément. Je savais qu’on pouvait choisir par grande region Europe, Usa mais pas par endroit déterminé

avatar Nicolas Furno | 

@ohmydog

Ah si, c’est toujours le cas en fait. On choisit un data-center, pas le bâtiment lui-même mais chez OVH par exemple, on peut choisir spécifiquement Strasbourg. Sachant que chez eux, ça peut être aussi Roubaix et Gravelline en France.

avatar ohmydog | 

@nicolasf

Je respecterai le couvre-feu moins bête ce soir ^^

avatar pocketalex | 

"Je respecterai le couvre-feu"

OVH ne l'a visiblement pas respecté

avatar byte_order | 

Ils ont confondu avec le couve-feu, hélàs.

avatar Oliviou | 

En 2001-2002 je travaillais chez EDF (dans des bureaux, même pas dans une centrale) et toutes les nuits l’intégralité des données informatiques de l’immeuble (et sans doute des autres sites) était sauvegardée sur des serveurs distants, avec un impératif : que toutes les sauvegardes soient répétées sur trois sites différents ( je parle de centaines de kilomètres d’écart entre chaque site). Si vingt ans plus tard OVH (dont c’est le métier) n’a effectivement pas de sauvegardes sur des serveurs distants avec les moyens technologiques dont on dispose aujourd’hui, c’est incompréhensible.
J’espère que nous autres pauvres particuliers n’aurons pas ce genre de surprise avec, au hasard, Dropbox, iCloud ou Google Drive, par exemple.

avatar AirForceThree | 

@Oliviou

Si la sauvegarde n'est pas incluse dans l'offre, alors non, ce n'est pas leur métier. La sauvegarde a un coût très lourd, alors on peut comprendre qu'elle soit incluse uniquement pour ceux qui payent cette option. Et comme les petits clients vont généralement vers le moins cher du moins cher et sont littéralement à 2 euros par mois près, il va y avoir de gros dégâts.

En ce qui concerne les serveurs dédiés, aucun hébergeur ne propose la sauvegarde de base de toute façon, c'est à l'administrateur du serveur de se débrouiller, rien de nouveau. Le problème, c'est tout ces gens qui prennent des dédiés sans comprendre quoi que ce soit (et ils sont extrêmement nombreux). De gros dégats sont à prévoir de ce côté là également.

avatar YetOneOtherGit | 

@AirForceThree

Comme tu dis et comme toujours on voit fleurir des jugements péremptoires basés sur de la méconnaissance et du flou.

OVH vend divers services et les enjeux de continuité de service ne sont pas les même dans tous les cas.

Un hébergement mutualisé, une location de serveur, une solution de stockage cloud ... n’intègrent pas le même type de contraintes et d’engagements de qualité de service et de continuité.

Comme toujours il faut connaître le service que l’on achète.

Et évidemment le périmètre des offres d’OVH n’est en rien atypique dans l’industrie.

avatar raoolito | 

@YetOneOtherGit

D’accord mais faire des sauvegardes sur le même site c’est quand même limite

avatar pocketalex | 

@raoolito

c'est une question de priorité : si tes données sont critiques, c'est à toi de choisir, et de payer, pour un niveau de sécurité maximum, à savoir une réplication sur un autre site

Si c'est ton blog perso, ou la page d'accueil de ta boulangerie ... y mettra tu le prix (qui est loin d'être donné) ?

avatar raoolito | 

@pocketalex

Bon.. disons que le site d’accueil de ma boulangeriedoit tenir sur une clef usb. Je pensais a descontenus plus conséquents
Mais sur le fond je comprends parfaitement que ce soit une option payante mais je regrette que si j’active cette option on me le met l’étage en dessous

avatar bibi81 | 

D’accord mais faire des sauvegardes sur le même site c’est quand même limite

Oui et non, si le but de la sauvegarde c'est de restaurer un disque qui a crashé, pas besoin de mettre la sauvegarde sur un autre site.

avatar raoolito | 

@bibi81

Bêtement meme moi je met mon hdd de backup dans un autre lieu, et j’ajoute une sauvegarde google en sus...

avatar bibi81 | 

Bêtement meme moi je met mon hdd de backup dans un autre lieu, et j’ajoute une sauvegarde google en sus...

Parce que tu cherches à te protéger de plusieurs problèmes. Une sauvegarde déportée est bien plus coûteuse qu'une sauvegarde locale (et un crash disque plus probable qu'un incendie).
Après à chacun de s'assurer que le contrat qu'il signe correspond bien à son besoin...

avatar raoolito | 

@bibi81

Non mais je comprends du moment que c’est écrit sur le contrat « voulez-vous payer pour avoir une sauvegarde » et @voulez-vous payer plus pour avoir cette sauvegarde vraiment ailleurs » il n’y a rien ajouter

avatar benspx | 

Le sauvegarde locale et la déduplication multisite sont en effet des services différents et distincts, aux tarifs (très) différents également (et ce, que l'on se parle de Microsoft, Amazon, Google, OVH ou autre).

avatar Oliviou | 

@AirForceThree

C’est une logique de parts de marché, pas de service. Le service serait de dire « ça vous coûte cher car on sécurise vos données ». Là c’est « on prend le marché en vendant des offres bancales pas chères ». Ces offres bancales ne devraient même pas exister.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR