Critique du logiciel d’Apple, Elon Musk devrait déjà balayer devant sa porte

Nicolas Furno |

Le logiciel est un élément essentiel dans notre monde actuel, mais il faut maintenir un effort constant pour l’améliorer. C’est le message à nouveau donné par Elon Musk lors d’une conférence liée à SpaceX, son entreprise spécialisée dans la conquête spatiale. Comme chez Tesla, c’est le logiciel plus encore que le matériel qui est déterminant pour les accomplissements passés et à venir de la start-up. Le CEO a aussi utilisé Apple comme exemple pour prouver que l’innovation constante est primordiale.

Sachez-le, le patron de Tesla et SpaceX n’est pas satisfait d’iOS 13, et tout particulièrmement de son client mail par défaut :

Ce que je voulais dire, c’est que la technologie ne s’améliore pas automatiquement. Je suis un utilisateur d’iPhone, mais je pense que les mises à jour récentes n’ont pas été géniales, ce qui contribue à prouver ce point. Ces mises à jour ont carrément cassé mon système de mail, ce qui est très important.

On ne sait pas à quel bug il pensait exactement. Celui qui fait que la liste de messages n’est pas mise à jour sans changer la vue en cours ? Ou bien la barre d’icônes en bas qui a été modifiée sans bonne raison ?

Quoi qu’il en soit, le fait qu’Elon Musk n’est pas satisfait de la qualité du logiciel chez Apple n’est pas vraiment le plus intéressant. Ce qui l’est davantage, c’est sa réflexion sur la place du logiciel dans notre monde. C’est vrai pour les appareils informatiques que l’on utilise directement, des smartphones aux ordinateurs en passant par les montres connectées. C’est aussi vrai pour les voitures — il parle des Tesla comme des « ordinateurs portables sur roues » — et même pour les fusées et satellites que SpaceX envoie dans l’espace.

Le logiciel est essentiel et il faut constamment l’améliorer et ne jamais l’oublier dans un coin. C’est un point particulièrement important pour la conquête spatiale, puisque certains programmes s’étalent sur des dizaines d’années. Le code écrit pour le lancement d’une mission spatiale effectué il y a vingt ans peut toujours servir aujourd’hui, mais ses créateurs sont peut-être tous partis à la retraite, voire décédés.

Maintenir un logiciel sur une durée indéterminée n’est pas toujours la meilleure solution, soutient Elon Musk qui indique qu’il est souvent préférable de « mettre à la retraite » du code et de repartir de zéro. Ce n’est pas forcément possible dans l’espace, mais on imagine que c’est un précepte que Tesla applique à ses voitures. On sait qu’Apple l’a fait aussi, prouvant au passage que c’est parfois plus facile à dire qu’à faire1.

Pour améliorer continuellement le logiciel, Elon Musk recommande d’embaucher régulièrement de nouveaux talents, soulignant qu’il y a besoin de « beaucoup de gens très intelligents ». Apple en a certainement besoin, mais Tesla aussi. Les bugs sont fréquents sur le système d’exploitation de ses voitures et contrairement à ceux d’iOS et de macOS, ils peuvent être vraiment dangereux. Quand il ne s’agit que d’un bug graphique, ce n’est pas bien grave, mais il y a aussi des bugs dans les fonctions de conduite autonome, ce qui pourrait avoir des conséquences dramatiques.

Un bug dans un client mail peut être très agaçant au quotidien, mais il n’aura jamais la même incidence qu’un défaut dans le logiciel qui dirige une fusée ou celui qui est supposé tenir le volant à votre place…

Image de couverture : NASA Kennedy (CC BY-SA 2.0)


  1. On pense évidemment au fiasco discoveryd, une réécriture de zéro d’une brique de bas de niveau qui a été effectuée dans OS X Yosemite. Face à l’accumulation des bugs, Apple avait fini par remettre en place l’ancienne version qui est toujours en place aujourd’hui.  ↩

avatar Dimemas | 

On vous a demandé de tailler Elon musk parce qu’il critique apple ?

Parce que c’est drôle, mac4ever et 9to5mac qui montent au créneau quasiment de façon simultanée avec vous !
C’est très suspect dit donc 😏

avatar flagos | 

🐑

avatar Mickaël Bazoge | 

@Dimemas

Oui, tous les sites web qui parlent d’Apple se rencontrent chaque matin dans un club secret où on décide collectivement de quoi on va parler et qui on va mettre en pièces. Aujourd’hui, c’est Elon Musk.

avatar Malouin | 

@MickaëlBazoge

+100

avatar Florian Innocente | 
D'ailleurs Mickael, tu paieras ta tournée à June la prochaine fois. Merci.
avatar Dimemas | 

Bah écoute, ou alors vous avez tous le même fournisseur de news.
Mais je remarque que pour les problèmes de batterie pour les MacBook Pro a l’époque c’était comme ça, que pour beaucoup de choses qui étaient un peu polémiques à l’époque, c’était déjà le cas.

Après je ne fais que soulever une question hein.
Ça ne changera pas ma vie lol.

avatar hirtrey | 

@Dimemas

Cela s’appelle les informations. Tu n’as peut-être pas remarqué que toutes les chaînes parlent de virus, d’élections municipales.. et pourtant elles ne se mettent pas d’accord entre elles. Bizarre me diras tu ;)

avatar Dimemas | 

Avec presque la même ligne narratrice et acide ? en effet bizarre ! ;)

Et pour le covid 19 ce serait pourtant mieux...

avatar McFlan | 

@MickaëlBazoge

Dommage d’orienter MacG dans cette direction. Nuancer les critiques, c’est normal. Critiquer une autre société parce qu’elle critique Apple, c’est se comporter en fanboy.

avatar Mickaël Bazoge | 
Au delà de ma blague vaseuse à relent complotante, je ne vois pas où on se comporterait en fanboys dans cette actu ? Apple a du mal avec ses logiciels, Tesla aussi, dans les deux cas on en parle… Voilà.
avatar byte_order | 

@Mickaël Bazoge
> Apple a du mal avec ses logiciels, Tesla aussi, dans les deux cas on en parle… Voilà.

Le titre de l'article me semble dépasser le caractère informationnel, en particulier parce qu'il utilise le mot "déjà", comme si une critique était invalide dès lors que l'on est soit même concerné également.

Y'a-t-il, vraiment, proportionnellement, plus de bugs critiques chez Tesla que chez Apple ?
Avez vous une preuve de cela ?

Votre usage du "Musk devrait *déjà* balayer devant sa porte [avant de critiquer Apple]", c'est comme de dire qu'aucune critique n'est légitime sauf de ceux qui sont parfaits.

Dans l'utopie de la recherche de l'excellence, l'argument "faites mieux avant d'oser critiquer", c'est assez bancale.

Apple a-t-elle démontré son excellence dans les logiciels de voitures autonome ? Non.
Dans les véhicules spatiaux ? Non.
On peut donc retourner toute défense d'Apple vs la critique de Musk ici, en disant de la même manière "qu'Apple démontre la qualité de ses logiciels en situation critique identique à celles des entreprises de Musk".

Double tranchant.

avatar ClownWorld 🤡 | 

@MickaëlBazoge

🤣

avatar Elkaar | 

@MickaëlBazoge

Disons plutôt que l'article source a été lu par vous tous en même temps ...
non ?

avatar Philbee | 

@Dimemas
En effet, si le contenu est plus mesuré, le titre est un peu "rageux".
Pourtant ce que dit Musk est pertinent (N.B : et encore, il ne parle pas de la situation du Mac).
Cette solidarité envers Cook devient pénible et contre-productive pour Apple...

avatar povpom | 

@Philbee

En fait je trouve que le propos est carrément en décalage avec le titre.

avatar Grahamcoxon | 

@povpom

Je suis d accord

avatar gwen | 

@povpom

Je trouve aussi. L’article reflète la réalité alors que le titre relève d’une discussion de comptoir.

Surtout que pour Mail, il a raison, on a perdu en productivité. Tout comme je trouve que l’iPad a perdu beaucoup de chose avec iPadOS.

avatar Dimemas | 

@philbee : ah on est bien d’accord hein !
J’ai failli dire que le titre était putaclic mais bon...
Enfin que veux-tu, on a déjà les preux chevaliers qui sont venus défendre corps et âmes l’article 😂

Donc tout va bien !

avatar iVador | 

@Dimemas

En même temps je pense qu’Elon Musk n’en a rien à battre des critiques des sites Apple.

avatar Dimemas | 

Tellement vrai !!! 😉

avatar fredsoo | 

@iVador

Je ne suis même pas sur qu’il les lise 😂

avatar simK | 

tu découvres seulement maintenant que macg fait du copier coller /translate?

avatar marc_os | 

@ Dimemas

Il s'agit d'un complot interstellaire contre Elon Musk.

avatar Atlante | 

Apple devrait prendre les critiques comme un soulagement.
Effectivement depuis 1 an maintenant l'iPhone est devenu un problème pour moi. J'utilise beaucoup FaceTime et le nombres d'appels non voulu que des collaborateurs/ familles m'envoie est inquiétant. Le pire étant que parfois ils sont eux même dans des réunions, chez les médecin etc et que je ne devrais pas entendre même qu'une seule seconde de leur conversations..

avatar Paquito06 | 

Boeing en sait quelque chose.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR